Vous êtes ici : Accueil > Dernières soutenances

Dernières soutenances

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
2426 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1501 à 1510
Tri :   Date travaux par page
  • Approche systémique du travail des émotions chez l'enfant sourd appareillé de 9 à 12 ans : création d'un matériel orthophonique    - Perot Anne chloe  -  01 juillet 2015

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les émotions sont des processus mentaux complexes qui permettent au jeune enfant et à son entourage d’entrer en relation. Cette composante pragmatique de la communication est garante de l’adaptation et de la bonne insertion sociale des individus. Pourtant, cette « compétence émotionnelle » n’est pas toujours opérante. L’enfant sourd de naissance appareillé connaît un développement émotionnel particulier. Sa privation auditive comme le diagnostic bousculent les premières interactions familiales et mènent parfois à une désignation pathologique de ces enfants dans leur famille. Nous nous sommes donc basés sur la thérapie familiale systémique qui considère la famille comme une unité. L’objectif de cette étude était de créer et proposer un matériel travaillant l’expression et la compréhension des six émotions de base selon Ekman (joie, colère, tristesse, surprise, dégoût, peur) à des enfants sourds appareillés et leurs familles pour engager de la « circularité » autrement dit un dialogue voire une prise de conscience de l’importance des émotions. Quatre familles ont accepté d’expérimenter nos jeux, Dés’Emotions et le Dé Géant, à leur domicile. Au moyen de deux questionnaires et d’un protocole d’évaluation des émotions, nous avons pu observer cliniquement les effets de notre intervention. Nos deux supports, tels des outils systémiques, ont permis à deux des familles participantes d’aboutir à un dialogue constructif et un intérêt particulier autour des émotions. Les résultats pour les deux autres cas sont plus mitigés, nous pensons qu’ils n’étaient pas dans une démarche familiale et thérapeutique suffisantes. Ainsi, il serait intéressant que l’orthophoniste, plus expert dans le domaine, puisse déterminer le cadre thérapeutique d’une telle approche. Cette démarche comme nos outils pourraient être proposés dans le cadre d’autres pathologies présentant cette difficulté émotionnelle et contribuer à améliorer la prise en charge orthophonique de certains patients.

  • Connait-on les punaises de lit ? Enquête auprès de la population poitevine.    - Bertaud Noémie  -  30 juin 2015  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Véritable problème de santé publique, les punaises de lit sont régulièrement responsables de cas de contaminations massives sur le territoire français.

    Au cours de cette enquête nous avons souhaité évaluer les connaissances relatives aux punaises de lit de deux populations du département de la Vienne : la patientèle d’une officine et les étudiants de l’Université de Poitiers. Plusieurs points ont été abordés :

    - La connaissance du parasite : toutes populations confondues, 58% des répondants ont déjà entendu parler des punaises de lit ; majoritairement via l’entourage ou les médias.

    -La biologie et la morphologie de la punaise : les répondants ont une connaissance partielle du parasite, ils savent que la punaise se nourrit de sang et qu’elle peut induire des lésions chez l’Homme ; en revanche ils sont partagés quant au mode de déplacement de la punaise et à sa période d’activité.

    -Localisations et lieux de prédilection des punaises : les personnes interrogées sont conscientes qu’il est possible de trouver des punaises en dehors de la chambre à coucher, mais ne soupçonnent pas le grand nombre de zones potentiellement envahies par les punaises.

    -Les caractéristiques d’une infestation : d’une manière générale les répondants sont conscients du « risque punaise » mais restent prudents dans leurs réponses.

    -La lutte contre les punaises : même si les personnes interrogées connaissent le risque d’infestation lié aux punaises, elles pensent pouvoir se débarrasser de celles-ci sans l’aide d’un professionnel ce qui suggère qu’elles n’évaluent pas à sa juste valeur l’ampleur que peut prendre une infestation si la lutte n’est pas mise en œuvre très rapidement.

    Enfin, les personnes touchées personnellement par une infestation (6% des 470 répondants) ont été invitées à témoigner de leurs expériences et de la manière dont elles ont solutionné le problème. Ces témoignages montrent clairement l’ensemble des problématiques liées aux punaises (transmission, résistance ou encore impact psychologique).

  • Thérapie par pression négative : évaluation des pratiques professionnelles en 2013 au CHR d'Orléans    - Debarre Cecile  -  29 juin 2015  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La Thérapie par Pression Négative (TPN) est une technique de cicatrisation dirigée des plaies qui consiste à placer la surface d’une plaie sous une pression inférieure à la pression atmosphérique, afin de favoriser l’obtention d’un tissu de granulation. Établie depuis 2004 au Centre Hospitalier Régional d’Orléans (CHRO), la TPN a bénéficié d’un essor important ces dernières années.

    L’objectif de cette Évaluation des Pratiques Professionnelles (EPP) était d’évaluer le niveau d’adéquation des pratiques au CHRO au regard des recommandations 2010 de la Haute Autorité de Santé (HAS). Nous souhaitions également effectuer un état des lieux de l’utilisation de la TPN avec instillation pour émettre des recommandations d’utilisation dans notre établissement et évaluer l’accord entre les experts locaux concernant la prise en charge de la TPN.

    Une étude rétrospective, portant sur l’ensemble des patients ayant bénéficié d’un traitement par TPN pendant l’année 2013 a été organisée. Les données ont été recueillies à partir des dossiers médicaux manuscrits, des prescriptions manuscrites archivées à la pharmacie, des prescriptions informatisées, ainsi que des transmissions infirmières et des courriers médicaux. Des fiches de recueil d’informations ont été réalisées pour chaque mise en place de traitement. Elles ont été soumises à un groupe de quatre experts pour évaluation de la prise en charge des patients.

    Au total, 105 patients ont bénéficié de TPN au cours de l’année 2013 au CHRO, ce qui correspond à 124 prises en charge de plaie. L’EPP révèle un bilan d’utilisation de la TPN positif, avec des durées d’utilisation correctes et des indications conformes dans 71% des cas. Le défaut de traçabilité reste le point principal résultant de notre étude. En effet, on note un défaut de renseignement des paramètres de TPN dans les dossiers patients.

    La création d’une feuille de suivi du traitement par TPN destinée au dossier patient, devrait permettre d’obtenir une meilleure traçabilité de suivi clinique de la plaie. Des efforts doivent être réalisés au sein de la pharmacie pour participer au suivi des patients. Une validation pharmaceutique approfondie des prescriptions a été mise en place en développant la collaboration entre pharmaciens, médecins et l’ensemble des paramédicaux. Ainsi nous pourrons concourir ensemble au bon usage de l’ensemble des produits de santé

  • Les cartes mentales comme support à la rééducation de la morphosyntaxe flexionnelle    - Andrieux Emilie  -  29 juin 2015

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La rééducation de la morphosyntaxe flexionnelle écrite chez les enfants dysorthographiques est souvent ingrate de par son interférence avec le scolaire et la motivation limitée qu'elle suscite chez les sujets. Le mind mapping, permettant de présenter l'information de façon visuelle et originale, s'est alors imposé comme une approche attractive. L'objectif de notre travail a alors été d'observer une potentielle utilité du mind mapping dans ce domaine de rééducation chez une population de sept enfants dysorthographiques scolarisés du CM2 au collège. Nous avons donc mis en oeuvre un protocole en trois étapes. Dans un premier temps, nous avons évalué les compétences mnésiques, visuelles et orthographiques des enfants. Puis, un protocole de rééducation impliquant l'utilisation des cartes mentales leur a été proposé. Enfin, nous avons réévalué les compétences morphosyntaxiques après un délai d'un mois sans intervention sur la morphosyntaxe flexionnelle. Un questionnaire a été proposé aux enfants en fin de rééducation pour évaluer leur ressenti par rapport à cette rééducation et leur conscience métacognitive. Les résultats obtenus attestent d'une utilité des cartes mentales dans la mémorisation et la réflexion morphosyntaxiques menées par les sujets de notre étude. Les progrès paraissent liés aux profils cognitifs, à la motivation et aux capacités métacognitives et métalinguistiques des sujets. Néanmoins en raison du faible effectif, nous ne pouvons généraliser ces observations. Cette recherche ouvre des perspectives pour la prise en charge de la dysorthographie dans le domaine morphosyntaxique et une réflexion plus approfondie de la technique du mind mapping pourrait permettre d'établir une rééducation plus vaste de la structuration de la pensée et de la représentation mentale chez ces enfants.

  • Les apports de la méthode verbo-tonale pour une population de jeunes dysphasiques    - Maudet Mathilde  -  29 juin 2015

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Après un essor dans les années 1970 suivi par une période d'obscurité dans les années 1990, la Méthode Verbo-Tonale de correction phonétique (MVT) prend aujourd'hui un nouveau départ et dévoile ses nombreux champs d'application dans les rééducations orthophoniques. Notre étude s'inscrit dans ce courant et cherche à mettre en évidence les apports de la MVT pour une population de sept jeunes dysphasiques bénéficiant d'un suivi individuel en orthophonie ainsi que d'une prise en charge hebdomadaire en groupe verbotonal au Centre Spécialisé pour Déficients Auditifs (CSDA) d'Albi (81). Les observations des vidéos des séances de groupe ainsi que l'analyse des résultats obtenus par chaque enfant à des épreuves de répétition effectuées à trois reprises au cours de l'année scolaire 2014-2015 ont mis en évidence une amélioration des résultats pour l'ensemble des enfants. Néanmoins, la surcharge cognitive générée par les nouveaux apprentissages rend souvent impossible des progrès simultanés dans plusieurs domaines. Notre étude a démontré que la création d'une progression-type de rééducation par la MVT n'est pas possible étant donné les profils très hétérogènes des patients. La dynamique de groupe a permis à chaque patient de se confronter à des difficultés de communication étroitement liées aux problématiques de chacun et à apprendre à les résoudre. Tous les enfants n'ont pas adhéré à la MVT et les temps de prise en charge individuelle leur ont permis de trouver des solutions pour accepter la MVT et se l'approprier tout en conservant leur individualité grâce aux liens établis entre la prise en charge individuelle et celle de groupe.

  • Collaboration entre médecins généralistes et médecins de PMI : enquête qualitative par focus group dans la Vienne    - Kiener Maud  -  26 juin 2015  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Dans les domaines de la périnatalité, de la petite enfance et de la famille, la prise en charge pluridisciplinaire est primordiale. Les principaux acteurs de ce réseau sont les médecins généralistes et les médecins de Protection Maternelle et Infantile (PMI). La coordination entre ces professionnels permet une prise en charge globale, centrée sur le patient. Afin qu'elle soit efficiente, l'échange entre ces professionnels est indispensable.
    Notre travail consiste à recueillir les attentes des médecins généralistes et des médecins de PMI quant à leur collaboration dans la prise en charge des futurs parents, de la périnatalité et de la petite enfance. L'objectif secondaire est de proposer des éléments d'amélioration de cette collaboration en lien direct avec leurs attentes, en particulier en terme de communication.

    Méthodologie : Nous avons réalisé une étude qualitative par la méthode du focus group, en interrogeant les médecins généralistes et les médecins de PMI de la Vienne.

    Résultats : Conscients d'avoir des missions et des champs d'intervention communs, les médecins généralistes déplorent ne pas connaitre les spécificités du rôle de médecin de PMI. Les représentations sociales négatives, la méconnaissance des coordonnées de la PMI sont analysées comme des facteurs inhibant la qualité de la communication entre pairs. Les médecins généralistes et les médecins de PMI expriment leur regret de ne pas connaitre physiquement leur interlocuteur, ce qui met un frein à leurs échanges. Les autres obstacles relevés sont liés aux conditions d'exercice mais sont également de nature éthique. L'amélioration de cette collaboration pourrait passer par la mise en place d'actions partagées. Les deux populations ont exprimé leur souhait de voir se créer un système dédié à ce réseau, avec des rencontres. L'amélioration des outils de communication actuels (presse spécialisée, annuaire médico-social, carnet de santé, courriers…) est également indispensable.

    Discussion : Conscients d'une évolution des besoins en santé, médecins généralistes et médecins de PMI s'accordent à dire qu'ils souhaitent améliorer leurs échanges afin d'optimiser la prise en charge des parents, de la périnatalité et de la petite enfance. Des solutions sont proposées mais il reste à déterminer leur faisabilité et les modalités d'évaluation de leur mise en œuvre.

    L'annexe 5 (retranscription intégrale des entretiens) n'est pas disponible en version électronique.

  • Les apports de la théorie de l'attachement dans la clinique et l'accompagnement des enfants pris en charge en hôpital de jour à l'EMPE de Poitiers    - Salomon-haquette Constance  -  26 juin 2015  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La théorie de l'attachement a été introduite par John BOWLBY dans les années cinquante. Elle s'intéresse à la qualité des interactions enfant caregivers sur le développement de comportements puis de représentations d'attachement chez l'enfant. BOWLBY définit l'attachement comme un « besoin primaire » dont la fonction principale serait de garantir la proximité et la survie de l'enfant. Cette théorie a montré l'implication de l'attachement dans le développement psychique de l'enfant, et les risques psychopathologiques associés aux troubles de l'attachement. Dans ce travail, nous nous intéresserons à un domaine encore peu exploré ; l'étude des représentations d'attachement chez les enfants suivis en hôpital de jour pédopsychiatrique. Nous étudions les représentations d'attachement par la méthode des « histoires à compléter ». Sur les 7 enfants inclus, six ont été analysés. Les résultats de cette étude montrent, contrairement à ce que l'on pourrait penser, des prototypes d'attachement variables, allant de représentations d'attachement sécure à des représentations d'attachement insécure désorganisé. On retrouve un prototype d'attachement insécure désorganisé chez 4 enfants, un enfant a une typologie d'attachement insécure évitant et un sécure. Ces résultats montrent que malgré la variabilité des diagnostics pour lesquels ces enfants sont pris en charge en hôpital de jour, un grand nombre présente des troubles de l'attachement. Il semble important de proposer, en complément des recommandations habituelles, un accompagnement de type « attachementiste » aux parents et aux enfants pris en charge en hôpital de jour pour prévenir l'apparition ou l'aggravation de troubles psychopathologiques ultérieurs en lien avec un trouble de l'attachement.

    EMPE = Externat médico-psychologique de l'enfant

  • L'oralité alimentaire chez les enfants et adolescents atteints du syndrome CHARGE : état des lieux du vécu des familles    - Le roux Constant  -  26 juin 2015

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le Syndrome CHARGE est une maladie congénitale polymalformative rare dans laquelle les troubles de l’oralité alimentaire constituent une préoccupation majeure dès le plus jeune âge. Cette étude descriptive vise à dresser un état des lieux de ces troubles en recueillant les réponses des parents sur les difficultés de leur enfant par le biais d’un questionnaire. Il s’agit de contribuer à l’actualisation des connaissances sur ce syndrome encore méconnu de beaucoup de professionnels du soin, et d’identifier quelles peuvent être les principales manifestations de dysoralité susceptibles de s’y exprimer. Notre étude met ainsi en avant plusieurs domaines que nous proposons de considérer comme typiques des problématiques alimentaires des patients CHARGE. À partir de la littérature existante et de l’analyse des réponses des parents, dans le but de répondre aux besoins spécifiques des personnes atteintes du Syndrome CHARGE et de leur entourage, nous proposons enfin des pistes de prise en charge concrètes pour les orthophonistes travaillant en partenariat avec la famille au sein d’une équipe pluridisciplinaire

  • Contribution à la validation de l'échelle de communication orale de l'adulte sourd : ECOMAS    - Braut Helene  -  25 juin 2015

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L'objectif de cette étude était d’achever la validation de l'ECOMAS, échelle quantitative d'hétéro-évaluation de la communication orale de l'adulte sourd. A ce jour, plusieurs outils permettent d’évaluer les performances auditives et la qualité de vie de l’adulte sourd mais peu s’intéressent à la qualité de l’interaction orale dans différentes situations. L’ECOMAS évalue huit domaines : « Compréhension de la parole », « Fluidité de l’échange », « Attitude dans la communication », « Autonomie de communication », « Vie sociale », « Utilisation des médias», « Communication en milieu bruyant », « Communication en groupe ». Pour analyser la validité de l’ECOMAS, trois cents adultes présentant une surdité sévère à profonde, appareillés ou implantés cochléaires ont été évalués. Au total 598 évaluations ont été effectuées. La sensibilité au changement de l'ECOMAS a été mesurée à partir des scores de trente-deux patients, en pré-implant versus 6-9 mois post-implant. Une étude longitudinale a été menée auprès de 24 patients avant l’implantation et 3, 6 mois après et parmi eux, 10 ont été suivis jusqu’à 12 mois post-implantation. L’ECOMAS est une échelle valide et sensible au changement. La concordance inter-évaluateurs a été mesurée auprès de 37 patients, dont l'ECOMAS a été coté à la fois par leur orthophoniste de ville assurant la rééducation et celle du Centre Référent. Vingt-cinq orthophonistes de ville ont participé à cette double évaluation et une notice d’utilisation ainsi qu’un arbre décisionnel ont été mis en place. La concordance inter-évaluateurs entre orthophonistes du Centre Référent et de ville est modérée. Un site internet a été créé pour rendre l'ECOMAS accessible à tous les orthophonistes et aux autres professionnels de la surdité afin d'en promouvoir et d’en généraliser l'utilisation.

  • Elaboration de Goal Attainment Scales : intérêts et apports dans la prise en charge des enfants paralysés cérébraux    - Crochetet Marion  -  25 juin 2015

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La paralysie cérébrale représente la première cause de handicap moteur de l’enfant. Elle se caractérise par une multiplicité de lésions survenues sur le cerveau en développement à l’origine d’une grande disparité de manifestations rendant les prises en charge complexes. L’évaluation du patient est primordiale car elle permet d’orienter la rééducation non pas sur les capacités/incapacités du patient mais plutôt sur ses besoins fonctionnels au quotidien. Les Goal Attainment Scales (GAS) sont des échelles de progression formalisée en cinq niveaux d’objectifs pour évaluer l’objectif atteint pour une compétence donnée. L’objectif de ce mémoire a été d’élaborer des GAS « ciblées orthophonie » autour d’objectifs construits au plus près des besoins d’enfants paralysés cérébraux. Les GAS ont été rédigées à partir du recueil précis des difficultés des patients énoncés par les membres de l’équipe soignante, l’entourage et parfois le patient lui-même. L’analyse des GAS a mis en évidence des objectifs définis majoritairement autour de la communication augmentative et alternative et notamment le recours au code de communication. La motivation des soignants et des patients suscitée par la formalisation des niveaux d’objectifs a joué un rôle non négligeable dans la réussite aux objectifs fixés. La réflexion engendrée par les entretiens a permis de porter une attention particulière aux difficultés de l’enfant et une réorientation de la rééducation. En effet, la longueur de la prise en charge est souvent à l’origine d’une perte des objectifs fixés consécutivement au bilan et d’un défaut de réajustement des objectifs. Ce travail a visée de sensibilisation et d’orientation vers une pratique plus intégrative du patient et de son entourage au coeur du dispositif de soins est fondé sur une approche novatrice. Une généralisation de cet outil à la pratique orthophonique et son implantation au sein d’équipes pluridisciplinaires pour soutenir l’élaboration du projet thérapeutique constituent un objectif à plus long terme.

|< << 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales