Vous êtes ici : Accueil

Travaux d'étudiants en ligne à l'Université de Poitiers

Rechercher un travail d'étudiant

UPétille (Texte IntégraL de Littérature grise Étudiante de l'Université de Poitiers) est un projet de l’Université de Poitiers visant à valoriser les formations et les travaux d’étudiants (mémoires, rapports de stage, thèses d'exercice, etc.) soutenus à l'Université de Poitiers. Ce projet est également un élément structurant de la politique de l’établissement sur les questions de production et de partage de connaissances, ainsi que de lutte contre le plagiat.

Dernière mise en ligne le 24 mai 2017

Nombre de travaux en ligne : 1377

 

Dernières soutenances !

accès internet    accès intranet    pas d'accès
  • La grille de Calgary Cambridge en bande dessinée : préparer la rencontre   - Obry Matthieu - 15 mai 2017

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : La grille Calgary Cambridge (GCG) est un outil pédagogique validé pour l'acquisition des compétences communicationnelles de l'entrevue médicale par les étudiants en médecine. Parce qu'il permet la simultanéité des regards entre le patient et le médecin, le médium bande dessinée (BD) est un outil pertinent pour l'acquisition des compétences communicationnelles en santé.

    Objectifs : L'objectif principal est d'évaluer la compréhension de la structure d'une planche en BD sur l'item 1: Préparer la rencontre de la GCG. Les deux objectifs secondaires sont d'évaluer la perception de la pertinence de cette planche par les médecins pour l'acquisition de compétences, et de recueillir des propositions d'améliorations. Méthodes: Entretiens semi-directifs auprès de médecins généralistes et d'étudiants de 3ème cycle en médecine générale. Triangulation des retranscriptions anonymisées avec saturation des données.

    Résultats : La structure de la planche BD est bien comprise par les médecins généralistes et les étudiants en 3ème cycles en médecine générale. L'initiative de la BD est appréciée comme un outil complémentaire de la CGC grâce à son apport simultanée d'image et de texte.

    Conclusion: La bande dessinée est un outil pédagogique qui semble pertinent pour l'acquisition des compétences communicationnelles en santé. La perception des critères de qualité décrits dans la planche BD devra être étudiée dans un prochain travail.

  • Le microbiote intestinal du cheval   - Kaeffer François - 03 avril 2017

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Pour tous les mammifères, la flore digestive est un point important de la digestion, aussi bien une source de bonne santé que de pathologies.

    Chez le cheval, le lien entre l’animal et sa flore est particulièrement fort puisque seule la flore peut digérer la cellulose des fourrages, élément majoritaire de l’apport énergétique de la ration. Les produits de la fermentation, que sont les acides gras volatils, sont récupérés par le cheval et métabolisés pour obtenir l’énergie. Ce rôle est primordial dans la digestion de la ration.

    Cette flore est un équilibre fragile de différentes espèces en fonction des types de nutriments disponibles (sucres solubles, amidon, cellulose) et des déchets métabolisables produits par les fermentations.

    Les perturbations de cet équilibre peuvent provenir de l’alimentation, de pathologies, de troubles digestifs, de médicaments et de toxines. Ces perturbations de la flore entraînent des pathologies allant de coliques sans gravité à des pathologies lourdes (fourbure, encéphalopathie…) voire à la mort.

    La gestion de cette flore digestive est une préoccupation de l’éleveur, de l’agronome et du vétérinaire. Elle passe par une transition alimentaire dans les cas de changement d’alimentation et dans le cas de perturbation, l’utilisation raisonnée de prébiotiques et de probiotiques.

    Sur le terrain, la difficulté est de prévoir la réaction de la flore digestive dans les cas les plus délicats. La seule règle à avoir est de faire preuve de prudence.

  • Automédication pendant la grossesse : enquête auprès de femmes enceintes de la Vienne   - De nucheze Marie-joseph - 21 mars 2017

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La grossesse correspond à une période de la vie où la femme souffre de symptômes divers, liés directement ou non à son état. Ces symptômes apparaissent principalement au premier trimestre. Le pharmacien a un rôle de soutien et de conseil afin de trouver les médicaments qui seront à la fois rapidement efficaces et qui ne présenteront pas de danger pour le foetus. Toute délivrance sera accompagnée de conseils hygiéno-diététiques, parfois suffisants au rétablissement de la patiente.

    Nous avons réalisé une enquête dans 12 officines de la Vienne afin de déterminer si les femmes utilisent des médicaments en automédication au cours de leur grossesse et pour quelles pathologies elles se soignent. Les données recueillies pourront aider le pharmacien à cibler ces pathologies afin de pouvoir répondre au mieux à une demande provenant d’une femme enceinte. Nous avons également cherché à savoir si la prise du médicament est faite en toute sécurité.

    Nous avons constaté que la majorité des femmes enceintes ont recours à l’automédication et que, dans l’ensemble, elles le font de manière consciencieuse, en s’informant auprès des professionnels de santé avant utilisation d’un médicament. L’allopathie est majoritairement conseillée par les médecins et les sages-femmes alors que ce sont les pharmaciens qui conseillent l’homéopathie. Les compléments alimentaires sont également beaucoup utilisés, sur conseil du médecin généralement, en particulier à la campagne. La phytothérapie et l’aromathérapie, non recommandées dans l’ensemble au cours de la grossesse, ne sont quasiment pas utilisées. Les principales pathologies citées par les patientes sont les céphalées, les infections hivernales et le reflux gastro-oesophagien. Malgré une prise médicamenteuse généralement sécuritaire, on a aussi constaté que les patientes n’informent pas toujours leur pharmacien de leur grossesse lors de l’achat d’un médicament allopathique. Et les femmes rapportent que, de son côté, le pharmacien ne donnerait pas toujours suffisamment de conseils lors de la délivrance d’un médicament. Autre élément qui peut nous interpeller : 40 % des femmes estiment ne pas être correctement informées sur les médicaments et leur risque au cours de leur grossesse.

    Les professionnels de santé, et notamment les pharmaciens, doivent donc être vigilants lors de la prise en charge des pathologies apparaissant au cours de la grossesse. L’équipe officinale a un rôle de conseil majeur lors de la délivrance de médicaments pris en automédication par une femme enceinte.

Plus de résultats...


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales