Vous êtes ici : Accueil

Travaux d'étudiants en ligne à l'Université de Poitiers

Rechercher un travail d'étudiant

UPétille (Texte IntégraL de Littérature grise Étudiante de l'Université de Poitiers) est un projet de l’Université de Poitiers visant à valoriser les formations et les travaux d’étudiants (mémoires, rapports de stage, thèses d'exercice, etc.) soutenus à l'Université de Poitiers. Ce projet est également un élément structurant de la politique de l’établissement sur les questions de production et de partage de connaissances, ainsi que de lutte contre le plagiat.

Dernière mise en ligne le 20 mai 2022

Nombre de travaux en ligne : 3253

 

Dernières soutenances !

accès internet    accès intranet    pas d'accès
  • Syndrome de renutrition inappropriée et insulinothérapie à la découverte d'un diabète de type 2 : impact sur les électrolytes. Revue systématique de la littérature et étude pilote   - Dieraert Ségolène - 13 mai 2022

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction et but de l'étude : Les modifications d'utilisation des substrats énergétiques dans le diabète et la dénutrition, puis lors de l'introduction d'une insulinothérapie et dans le syndrome de renutrition inappropriée (SRI) nous ont conduit à nous interroger sur l'influence de facteurs de risque de SRI sur les électrolytes sanguins chez les patients diabétiques de type 2 mis sous insuline. De plus, l'insulinothérapie est un facteur de risque de SRI. Après une revue de la littérature, l'objectif était de comparer la phosphorémie, kaliémie, la magnésémie et la vitamine B1 à l'introduction de l'insulinothérapie chez des patients diabétiques de type 2 à risque ou non de SRI.

    Matériel et méthodes : La revue de la littérature a été réalisée sur les bases Embase, Cochrane et Pubmed, et les références des articles et consensus de prise en charge ont été consultées pour ne pas méconnaitre d'article pertinent. L'étude pilote incluait des patients hospitalisés pour découverte de diabète de type 2 mis sous insuline intraveineuse ou par pompe à insuline sous cutanée. Des dosages répétés de la phosphorémie, kaliémie et magnésémie ont été réalisés avant introduction de l'insuline, dans les 24h suivant la mise sous insuline puis à 48h et 96h. Une évaluation nutritionnelle (poids actuel et habituel, indice de masse corporelle [IMC]) était réalisée à l'admission des patients dans le service et ceux à risque de SRI selon les critères de NICE recevaient une supplémentation (phosphore, potassium, magnésium et vitamine B1) systématique après réalisation du prélèvement des 24h. Un dosage de la vitamine B1 était réalisé lors du prélèvement des 24h. Les résultats sont exprimés en moyenne ± écart type.

    Résultats et Analyse statistique : De Décembre 2020 à Avril 2021, 25 patients ont été inclus. Neuf patients (36%) étaient à risque de SRI. L'âge était de 57,4 ± 10,9 ans avec 68,0 % d'hommes. L'IMC était de 30,3 ± 5,9 kg/m2. La perte de poids avant le diagnostic de diabète était de 4,5 ± 6,5 % du poids habituel. L'hémoglobine glyquée était de 12,0 ± 1,9 %. La phosphorémie à 24h de la mise sous insuline était similaire dans les deux groupes, 1,0 ± 0,2 mmol/L pour le groupe à risque de SRI vs 1,1 ± 0,2 mmol/L pour le groupe non à risque (p= 0,71). Une hypophosphorémie était présente chez 2 des 9 patients du groupe à risque (22,0 %), et 1 des 16 patients du groupe non à risque (6,2 %), mais sans différence significative entre ces groupes (p=0,53). L'évolution du dosage sanguin du phosphore, du potassium et du magnésium était similaire dans les deux groupes. Il n'existait pas de différence significative entre les dosages de vitamine B1 entre les deux groupes.

    Conclusion : Dans cette étude pilote, 36% des patients inclus présentaient un risque de SRI et 22% d'entre eux ont présenté une hypophosphorémie dans les 24h suivant la mise sous insuline, contre 6% dans le groupe ne présentant pas de facteurs de risque. Les facteurs favorisant l'hypophosphorémie et l'hypomagnésémie, comme une perte de poids significative au diagnostic ou l'existence d'une consommation éthylique chronique méritent cependant une attention particulière puisque ces désordres ioniques ont été régulièrement associés à la présence de complications micro-angiopathiques chez nos patients diabétiques.

  • Le rôle du pharmacien d’officine dans la prévention de l’acidose lactique liée à la prise de metformine   - Perrault Julia - 11 mai 2022

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La metformine tient un rôle central dans la prise en charge du diabète de type 2 après un échec des mesures hygiéno-diététiques. Les effets indésirables les plus connus sont les troubles digestifs, le plus rare étant l’acidose lactique qui peut être mortelle.

    Dans cette thèse, par le biais d’une enquête réalisée auprès de patients traités par metformine, nous analyserons leurs connaissances sur cette molécule, tout en nous intéressant au rôle du pharmacien dans la prise en charge de l’acidose lactique.

    La première partie de ce manuscrit portera sur la metformine. Après avoir évoqué son origine, nous détaillerons ensuite ses mécanismes d’action ainsi que ses actuelles recommandations d’utilisation et ses potentielles futures applications.

    Afin d’expliquer le développement de l’acidose lactique liée à la prise de metformine et sa prise en charge, nous étudierons dans une deuxième partie le métabolisme des lactates ainsi que les différents types d’hyperlactatémies.

    Nous développerons dans une troisième partie la relation du pharmacien d’officine avec ses patients diabétiques. Afin de l’aider dans sa dispensation médicamenteuse au comptoir, le pharmacien dispose de différents outils afin de mener à bien ses analyses pharmaceutiques : comme le dossier pharmaceutique ou encore le nouveau carnet de santé numérique « Mon espace santé ». Le pharmacien peut proposer la réalisation de bilans partagés de médication et, espérons-le bientôt, d’entretiens pharmaceutiques propres aux diabétiques afin de les faire adhérer à leur traitement par metformine. Dans cette partie, nous évoquerons également la vaccination contre la grippe saisonnière et la COVID-19 en officine, qui permet de prévenir les formes graves de ces maladies chez ces patients. Le rôle du pharmacien dans le dépistage et la prévention du diabète sera également abordé.

    Enfin, dans une quatrième et dernière partie nous promulguerons la sensibilisation des patients vis-à-vis de l’acidose lactique par la prise de metformine, grâce à une mise en garde sur le contrôle de la fonction rénale, du surdosage et des différents facteurs de risque. Nous évoquerons également les modalités de remontées de cet effet indésirable auprès des autorités compétentes, afin de remédier aux conditions d’utilisation de la metformine.

  • Communication interne au sein de l’équipe officinale : Avantages et limites de la numérisation de l’information   - Quesada Louise-hoa - 09 mai 2022

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La pharmacie d’officine est une entreprise particulière où la communication est omniprésente. Dans ce cadre, une bonne communication avec les membres extérieurs (patients, autres professionnels de santé) et avec les membres de l’équipe officinale est la clé du bon fonctionnement de la pharmacie et d’une prise en charge des patients de qualité.

    La communication interne au sein d’une équipe officinale peut se présenter sous forme orale ou écrite, toutes deux complémentaires. Aujourd’hui, à l’ère du numérique, les supports privilégiés sont encore de type papier ou manuscrit. Se pose alors la question de la modernisation des pratiques en passant par la numérisation de l’information.

    Ce travail de thèse vient dans un premier temps mettre en perspective les différents aspects de la communication et exposer les problèmes qui peuvent être rencontrés en officine. Il décrit ensuite les impacts potentiels pouvant avoir une influence sur le fonctionnement de la pharmacie et la prise en charge du patient.

    Il se poursuit par un état des lieux de ce qui existe d’ores et déjà sous format papier ou manuscrit, en citant les points positifs et négatifs de ces supports.

    Il est enfin l’occasion de présenter une proposition d’utilisation d’un outil numérique (l’application Todoist©) avec des exemples concrets de cas rencontrés au quotidien en officine, ainsi que de discuter des avantages et des limites de la numérisation de l’information dans le cadre de la communication interne au sein de l’équipe officinale.

Plus de résultats...


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales