Vous êtes ici : Accueil

Travaux d'étudiants en ligne à l'Université de Poitiers

Rechercher un travail d'étudiant

UPétille (Texte IntégraL de Littérature grise Étudiante de l'Université de Poitiers) est un projet de l’Université de Poitiers visant à valoriser les formations et les travaux d’étudiants (mémoires, rapports de stage, thèses d'exercice, etc.) soutenus à l'Université de Poitiers. Ce projet est également un élément structurant de la politique de l’établissement sur les questions de production et de partage de connaissances, ainsi que de lutte contre le plagiat.

Dernière mise en ligne le 30 novembre 2020

Nombre de travaux en ligne : 2717

 

Dernières soutenances !

accès internet    accès intranet    pas d'accès
  • Le pharmacien un acteur clé dans la prise en charge et la prévention des maladies à tiques   - Tin Marvin - 16 novembre 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les tiques sont des ectoparasites présents sur l’ensemble du globe. Ils sont vecteurs de nombreux agents pathogènes responsables de maladies chez l’Homme et les animaux, acquis sur des hôtes réservoirs. Ils représentent aujourd’hui une menace sanitaire en France et plus globalement en Europe. Depuis quelques années, les populations de tiques n’ont cessé d’évoluer sur le territoire tant par leur nombre que par leur répartition.

    Cette évolution conduit à une augmentation du nombre de cas de maladie et à l’émergence de nouvelles pathologies pouvant avoir des pronostics défavorables comme dans le cas de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo.

    L'article R.4235-2 du code de la santé publique, confère au pharmacien un rôle prépondérant dans la prévention et la santé publique puisqu’il doit participer à éducation sanitaire de la population et veiller à une utilisation appropriée des différents moyens de lutte sur le marché. En outre, il participe à l’adoption par la population de comportements adaptés face au risque que représente les tiques. Dans cette thèse sont abordées les différentes mesures composant l’ensemble de l’arsenal préventif à la disposition du pharmacien, et que chaque pharmacien d’officine se doit d’adopter.

  • Prévenir le Spina Bifida par la supplémentation en acide folique : le rôle des professionnels de santé   - Gorce Marion - 13 novembre 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Au cours de la grossesse, les besoins maternels augmentent inévitablement. Pour de nombreux nutriments et vitamines l’alimentation seule ne permet pas de couvrir ces besoins. Certaines carences peuvent alors avoir de graves conséquences pour le foetus et en particulier celle en acide folique. C’est pour cela qu’un apport supplémentaire en acide folique est recommandé, dès le désir de grossesse, plus précisément 4 semaines avant la conception, et jusqu’à 8 semaines après celle-ci, dans le but d’éviter la survenue de malformations comme le Spina Bifida. La prise 4 semaines avant la conception s’explique par le fait que le tube neural commence sa fermeture au 21ème jour de la grossesse donc relativement tôt, et que si le tube neural ne se ferme pas, cela aboutit au Spina Bifida.

    L’étiologie d’une carence en folates reste à ce jour imprécise mais on sait aujourd’hui que certains médicaments antiépileptiques comme l’acide valproïque sont tératogènes et peuvent donc induire des malformations. Des études ont aussi pu démontrer une composante génétique du Spina Bifida notamment une diminution de la protéine GRLH3, qui serait responsable d’anomalies de fermeture du tube neural.

    Comme on le comprend aisément, la prévention du Spina Bifida passe principalement par les différents professionnels de santé, qui, à leur échelle et grâce à leurs notions sur les différentes pathologies engendrées par une carence en acide folique, sont les mieux placés pour conseiller et informer les femmes en âge de procréer sur les bénéfices de la supplémentation en acide folique.

  • L’influence de l’alimentation sur le syndrome de l’intestin irritable   - Jucquois Chloe - 12 novembre 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le SII est une pathologie qui est de plus en plus reconnue et de plus en plus présente dans notre société actuelle. Malgré des difficultés de diagnostic et de prise en charge, de nouvelles approches et de nouveaux traitements permettent d’améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec ce syndrome. Il s’agit d’une pathologie multifactorielle, pour laquelle il est difficile de définir des causes. En effet, un certain nombre de facteurs entrent en ligne de compte, notamment des facteurs physiologiques, comme des troubles de la motricité, de la perméabilité, ou de la flore intestinales. De plus, d’autres facteurs peuvent jouer un rôle dans la survenue de ce syndrome, notamment des causes psychologiques et hormonales (comme le stress et les hormones sexuelles), mais également l’environnement, avec l’alimentation ou les perturbateurs endocriniens.

    Le traitement de première intention, l’alimentation, est particulièrement facile à mettre en place, lorsque l’on sait quels aliments favorisent les symptômes, ou lesquels permettent d’éviter les diarrhées ou la constipation. De plus, des médicaments ainsi que des approches non médicamenteuses peuvent s’ajouter à cette modification de l’alimentation, afin d’améliorer de façon plus importante la qualité de vie des patients, notamment la relaxation ou l’hypnothérapie qui permettent d’agir sur le stress.

Plus de résultats...


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales