Vous êtes ici : Accueil

Travaux d'étudiants en ligne à l'Université de Poitiers

Rechercher un travail d'étudiant

UPétille (Texte IntégraL de Littérature grise Étudiante de l'Université de Poitiers) est un projet de l’Université de Poitiers visant à valoriser les formations et les travaux d’étudiants (mémoires, rapports de stage, thèses d'exercice, etc.) soutenus à l'Université de Poitiers. Ce projet est également un élément structurant de la politique de l’établissement sur les questions de production et de partage de connaissances, ainsi que de lutte contre le plagiat.

Dernière mise en ligne le 26 juillet 2019

Nombre de travaux en ligne : 2212

 

Dernières soutenances !

accès internet    accès intranet    pas d'accès
  • Intérêts et limites de la combothérapie Azathioprine/Infliximabdans la prise en charge «Top-Down » de la maladie de Crohn   - Le guen Caroline - 18 juin 2019

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La maladie de Crohn, qui touche aujourd’hui près de 120 000 personnes en France, est un véritable problème de santé publique par sa chronicité et par le retentissement social qu’elle engendre chez les patients. La symptomatologie très invalidante et les complications possibles exposent les patients à un mode de vie handicapant et dégradant. Même s’il n’existe pas à l’heure actuelle de traitements médicaux capables de guérir la maladie, plusieurs stratégies thérapeutiques peuvent être envisagées. D’une part, la stratégie conventionnelle « step-up », qui est la recommandation actuelle et d’autre part, la stratégie descendante « top-down ». Cette dernière représente une nouvelle approche dans la prise en charge de la MC, par l’instauration précoce de traitements plus agressifs chez des patients à risque de maladie sévère et évolutive. L’association d’un immunosuppresseur, l’azathioprine, à un anti-TNFa, l’infliximab, dans le cadre de la stratégie « top-down » a fait l’objet de nombreuses études et l’objectif de ce travail est d’en connaitre les intérêts et les limites. Cette association, dite combothérapie, permettrait ainsi d’obtenir une meilleure efficacité thérapeutique et une meilleure rémission clinique et endoscopique. De plus, un intérêt pharmacologique serait également apporté par la combothérapie, en permettant la diminution de la formation d’anticorps dirigée contre l’anti- NFa et donc de l’immunogénicité. En ce qui concerne la tolérance de la combothérapie, celle-ci reste discutée. Cependant, compte tenu des risques infectieux et néoplasiques auxquels elle expose, il parait raisonnable de l’utiliser avec précaution, chez des patients ciblés à risque de maladie sévère et évolutive.

  • Protection et gouvernance des données dans la recherche en santé   - Boidin Romain - 14 juin 2019

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le RGPD, et plus généralement l'encadrement réglementaire relatif à la protection des données personnelles, a renforcé la prise de conscience de ces enjeux dans la recherche en santé. Toutefois, c'est un texte difficile à appréhender sans une bonne connaissance des notions qu'il aborde.

    Cette thèse vise à clarifier les principales notions et principes de la réglementation, leur application à la recherche en santé, et fait état des difficultés qui restent à surmonter par les acteurs de la recherche pour le plein essor de l'exploitation sécurisée des données dans le domaine de la santé.

  • Place de la Prophylaxie pré-exposition chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes dans la prévention VIH   - Henry Mathilde - 11 juin 2019

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Pour faire face à l’épidémie du VIH, une nouvelle stratégie médicamenteuse de prévention a été développée : la prophylaxie pré-exposition ou PrEP. Au Québec comme en France, une des populations clé concernant l’incidence de la contamination par le VIH est la population des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HSH). La phase d’expérimentation du Truvada en prophylaxie pré-exposition a laissé place à une phase de normalisation qui n’est pas sans soulever de nombreuses questions. Qui prend réellement la PrEP parmi les HSH ? Comment se déroule leur parcours de soins ? Est-il conforme aux recommandations ? Quelle incidence la PrEP a-t-elle pour ses utilisateurs ? Quels changements peut-on documenter ?

    Pour répondre à ces questions et comprendre, par l’expérience des utilisateurs, comment la PrEP s’intègre dans les stratégies de prévention, une étude qualitative et inductive a été menée auprès de dix HSH et utilisateurs de la PrEP, sur l’île de Montréal. Il ressort de l’échantillon trois profils d’utilisateurs où l’évènement déclencheur de la prise de la PrEP dans un contexte spécifique de prévention, influe sur une modification de comportements sexuels. De plus le choix de la PrEP est motivé par une peur du VIH qui a évolué en une angoisse. La PrEP permet une libération de cette angoisse. Cette libération joue un rôle dans la modification des comportements sexuels.

    La PrEP est un programme de santé sexuelle améliorant la santé globale de ses utilisateurs. Le suivi déjà bien en place à Montréal, aide à un accompagnement dans les comportements sexuels et un accompagnement de l’angoisse.

Plus de résultats...


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales