Vous êtes ici : Accueil > Dernières soutenances

Dernières soutenances

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
2645 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 10
Tri :   Date travaux par page
  • Juste prescription en EHPAD : comparaison de deux outils interactifs PIM Check et STOPP START    - Dagallier Caroline  -  07 septembre 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le vieillissement de la population s’accompagne d’une complexification de la prise en charge médicamenteuse des patients. En effet, les personnes âgées souffrent souvent de plusieurs pathologies chroniques, traitées par de nombreux médicaments. Cette polymédication est un risque élevé d’apparition d’évènements indésirables (iatrogénèse médicamenteuse), par exemple une augmentation du risque de chutes ou une altération de l’état général pouvant entraîner une hospitalisation. L’optimisation des prescriptions devient ainsi un enjeu de santé publique. De nombreux outils d’aide à l’optimisation ont vu le jour depuis le début des années 80, bien souvent chronophages et difficiles à mettre en application en routine. Nous avons sélectionné deux outils informatisés et interactifs, STOPP START et PIM Check, afin de tester leur efficience pour l’optimisation des prescriptions dans une population âgée, dépendante et polymédiquée.

    Cette étude s’est déroulée au sein des EHPAD intégrés au Centre Hospitalier d’Angoulême. Les prescriptions des résidents ont été analysées avec chaque outil par un binôme gériatre-pharmacien. Les outils sont comparés sur le nombre de modifications de prescription (performance) qu’ils engendrent et sur la pertinence de leurs suggestions. Le temps d’analyse, le type de modification et l’impact économique de la démarche ont également été mesurés.

    Les prescriptions de 101 résidents ont été optimisées sur une période de 6 mois. Le groupe témoin a été constitué avec 78 résidents ayant bénéficié d’une optimisation d’ordonnance par le médecin seul au cours des 6 mois précédents. L’analyse conjointe avec le pharmacien aidé d’un outil entraîne en moyenne une modification supplémentaire pour 50% des patients. STOPP START montre une performance légèrement supérieure à PIM Check mais une pertinence inférieure. Les utilisateurs ont jugé l’utilisation de PIM Check plus agréable et intuitive.

    Ce projet nous a permis de comparer deux outils d’aide à l’optimisation et de sélectionner PIM Check pour une utilisation en routine en poursuite de ce projet. Cette démarche a été très appréciée des gériatres et a permis de renforcer les efforts de déprescription sur certaines classes médicamenteuses (benzodiazépines, IPP). Il est prévu d’étendre cette démarche à l’ensemble des établissements du groupement hospitalier de territoire.

  • Étude HbBrain, résultats du CHU de Poitiers    - Bremand Guillaume  -  04 septembre 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Position du problème et objectif L'anémie fait partie des ACSOS des patients cérébrolésés (d'origine traumatique ou non). Cependant, la valeur minimale d'hémoglobinémie pouvant être tolérée n'est pas clairement définie. L'objectif de cette étude est d'évaluer l'association entre l'intensité de l'anémie (définie comme la proportion de temps passée sous différents seuils d'hémoglobinémie (Hb)) et le devenir fonctionnel à 3 mois chez des patients cérébrolésés.

    Matériel et méthode Il s'agissait d'une étude observationnelle rétrospective réalisée à partir des données de la cohorte ATLANREA (patients polytraumatisés et/ou cérébrolésés hospitalisés en réanimation), limitée au centre de POITIERS, entre janvier 2013 et mai 2018. A partir des dosages d'hémoglobinémie des 8 premiers jours, un index d'aire a été calculé en divisant la surface représentant le temps passé avec des valeurs d'Hb sous un seuil par la durée totale de monitorage. L'aire sous les différents seuils (10 g/dl, 9 g/dl, 8 g/dl et 7 g/dl) a été calculée par la méthode des trapèzes.

    Le statut fonctionnel à 3 mois était déterminé par le score GOSE dichotomisé (pronostic défavorable si décès, état végétatif ou déficience sévère). Le critère de jugement principal a été évalué via une régression logistique multivariée en ajustant sur les variables significativement associées en univariée au devenir fonctionnel ainsi des variables jugées cliniquement pertinentes (âge, sexe, entité traumatique ou non, GCS initial, mydriase à l'admission, score SOFA et IGS II, durée de séjour en réanimation, transfusion sanguine ou non). Les analyses statistiques ont été effectuées avec le logiciel en ligne https://stats.pvalue.io/.

    Résultats et Discussion Parmi les 357 patients étudiés (âge moyen : 52 ans, majorité d'hommes (62%), SOFA : 8±3 ; Hb initiale : 11±3 g/dl ; GCS initial : 7±4), 179 (50%) présentaient un traumatisme crânien. Nous avons récupéré 3925 dosages d'hémoglobinémie au cours des 8 premiers jours. Au cours de ces 8 premiers jours, 180 patients (50%) présentaient au moins une valeur d'Hb < à 10 g/dl, 116 (32%) < 9 g/dl, 63 (18%) < 8 g/dl et 14 (3,9%) < 7 g/dl. 206 patients (58%) présentaient un pronostic défavorable à 3 mois. Après ajustement sur les facteurs de confusion, les index d'aire d'Hb n'étaient pas associés avec le devenir fonctionnel à 3 mois, qu'importe le seuil choisi (p-value : 0,71 pour 10g/dl ; 0,94 pour 9g/dl ; 0,92 pour 8g/dl ; 0,56 pour 7g/dl).

    Conclusion Nous ne retrouvons pas d'association significative entre l'intensité d'anémie au cours des 8 premiers jours de réanimation et le devenir fonctionnel à 3 mois de patients ayant subi une agression cérébrale. Un manque de puissance peut expliquer l'absence de constatation d'impact péjoratif en-dessous du seuil de 7g/dl.

  • Variation de la fonction rénale chez les sujets âgés hospitalisés dans le pôle de gériatrie du CHU de Poitiers    - Nicolle Jéremy  -  10 juillet 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Le vieillissement de la population est un phénomène mondial. Il se traduit notamment par une augmentation de la prévalence des pathologies rénales, dont la maladie rénale chronique, qui touchait près de 3 millions de français en 2012. L'objectif de l'étude était d'analyser l'évolution de la fonction rénale entre deux hospitalisations dans une population gériatrique, et les facteurs associés à la variation du débit de filtration glomérulaire (DFG), puis d'identifier les facteurs pronostiques dans cette population.

    Méthode : Nous avons mené une étude analytique observationnelle, rétrospective, monocentrique, dans le pôle de gériatrie du CHU de Poitiers sur une période de 2 ans. Tous les patients de 75 ans et plus, hospitalisés à au moins deux reprises, ont été inclus. Des variables socio-démographiques, cliniques, biologiques ont été analysées, dont les variations (différences des valeurs) et deltas (variations rapportées sur le temps) du DFG.

    Résultats : 312 patients ont été inclus dont 63% de femmes, d'âge moyen 88 ± 5,2 ans. Le DFG moyen selon CKD-EPI était de 59,3 ± 20,4 ml/min/1,73m² et le déclin moyen de 3,2 ml/min/1,73m²/an. Une association indépendante (p<0,05) entre le delta du DFG selon CKD-EPI, la survenue d'événements cardio-vasculaires entre les deux hospitalisations, l'existence d'une insuffisance rénale aiguë lors de la première hospitalisation et le total du score de Charlson lors de la première hospitalisation, a été retrouvée. Nous n'avons pas montré d'association entre la mortalité et le delta du DFG. Cependant une association indépendante (p<0,05) entre la mortalité, et la survenue d'événements cardio-vasculaires, la présence de maladie rhumatologique, le total du score de Charlson, la variation d'albuminémie entre les deux hospitalisations (exprimée en valeur absolue en g/l ou rapportée au temps en %/an), a été observée.

    Conclusion : Notre étude montre un déclin de la fonction rénale, chez les patients âgés hospitalisés à répétition, qui semble supérieur à celui observé en ambulatoire. Il existe une relation entre le delta du DFG (CKD-EPI), la survenue d'événements cardio-vasculaires entre deux hospitalisations, l'existence d'une insuffisance rénale aiguë et le total du score de Charlson lors de la première hospitalisation.

  • Plantes responsables de toxicité par contact cutané : mécanismes d'action, prise en charge et enquête auprès de professionnels et amateurs du Poitou Charentes    - Guichard Camille  -  09 juillet 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La toxicité cutanée des plantes fait rarement l’objet de déclarations du fait de lésions majoritairement peu graves et de la guérison souvent rapide. Pourtant, un certain nombre de plantes entraînent des irritations mécaniques ou chimiques, des dermatites de contact d’origine allergique ou des phytophotodermatoses.

    Les plantes mises en cause dans des dermatoses ont donc été répertoriées et présentées sous forme de fiches synthétiques dans cette étude, dans le but ensuite d’une intégration au site internet Smart Jardin, site recensant des fiches de plantes médicinales et toxiques présentes dans les jardins botaniques des facultés de pharmacie.

    Pour chaque toxicité cutanée, les moyens de prévention, les techniques de diagnostic et les traitements ont été abordés.

    Enfin, une enquête auprès de professionnels et d'amateurs en contact avec les plantes dans leurs activités et habitant l'ex région Poitou- Charentes a été menée afin d'évaluer et de comparer leurs connaissances des plantes toxiques cutanées et de répertorier les plantes ayant causé des réactions cutanées chez les personnes sondées.

  • Regard sur les biomédicaments en milieu officinal    - Farre Marina  -  09 juillet 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les biomédicaments ou biosimilaires sont des médicaments produits à partir du vivant : des cellules ou des organismes vivants. Faisant appel au génie génétique, le procédé de production de ces médicaments repose sur la technique de l’ADN recombinant.

    L’obtention de cette molécule d’ADN nécessite d’avoir préalablement isolé et séquencé le gène d’intérêt humain codant pour la protéine-médicament. Il s’agit ensuite d’intégrer cette séquence nucléotidique au sein d’un vecteur. Un vecteur est une molécule d’ADN servant de support pour transférer le gène d’intérêt dans la cellule ou l’organisme qui produira le biomédicament.

    Ces vecteurs sont le plus souvent issus de cellules bactériennes : les plasmides.

    La construction génique obtenue sera transférée dans la plateforme cellulaire afin d’y être transcrite, puis traduite en protéine thérapeutique.

    Aujourd’hui, il est possible de produire des molécules complexes à partir de bactéries et de levures mais aussi de cellules d’hamsters, de plantes et d’insectes ou dans le lait d’animaux génétiquement modifiés.

    Les biomédicaments permettent d’apporter une solution thérapeutique dans la prévention et le traitement de pathologies souvent sévères telles que les cancers, les troubles endocriniens ou les maladies neurodégénératives. Certaines molécules sont dispensées en pharmacie de ville.

    La réalisation d’une enquête auprès des pharmaciens d’officine a permis de réaliser un rapide état des lieux de leurs connaissances sur ces nouvelles thérapeutiques, ainsi que leurs besoins de formation pour délivrer les biomédicaments et accompagner leurs patients dans la prise en charge de leurs pathologies.

  • Antibiorésistance et TROD de l’angine à l’officine : enquête auprès des patients et pharmaciens    - Courlivant Sindy  -  08 juillet 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La plupart du temps d’origine virale, l’angine fait pourtant l’objet de nombreuses prescriptions d’antibiotiques.

    L’usage inapproprié de ces derniers est à l’origine de l’émergence d’antibiorésistance. Ce phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur et représente une menace majeure pour les années à venir.

    La mise en œuvre du test rapide d’orientation diagnostic de l’angine est un moyen de lutte contre cette surconsommation mais reste peu utilisé par les médecins. Aujourd’hui, l’ensemble des politiques visent à favoriser la mise en place de ce dernier au sein des officines, renforçant ainsi le rôle du pharmacien dans le parcours de soin du patient.

    À travers une enquête, nous avons souhaité rendre compte du niveau de connaissance des patients sur l’antibiorésistance et appréhender leur perception de la réalisation du TROD de l’angine par les pharmaciens. De même, nous avons réalisé un état des lieux de la mise en œuvre de ce test au sein des officines.

    Notre enquête a concerné 156 patients et 204 pharmaciens. Elle révèle des failles persistantes dans le bon usage des antibiotiques : 1/5 patient considère que le traitement d’une angine repose sur les antibiotiques; 30% d’entre eux déclarent arrêter leur traitement précocement et plus de la moitié n’a jamais été sensibilisée à la notion d’antibiorésistance. Concernant les pharmaciens interrogés, seuls 6% ont mis en œuvre le TROD de l’angine au sein de leur officine. La pratique de ce test tend cependant à s’étendre suite à l’annonce de son remboursement. Seul ¼ des patients interrogés sait qu’il est possible que ce test soit réalisé par un pharmacien mais plus de 90% d’entre eux se déclarent favorable à cette nouvelle mission confiée à leur pharmacien.

    En tant que professionnel de santé de proximité, le pharmacien occupe aujourd’hui une place prépondérante tout au long du parcours de soin du patient. Ses missions de sensibilisation et de dépistage en font un acteur incontournable pour l’éducation et l’accompagnement du patient.

  • Freins au dépistage et à la prise en charge des troubles psycho-sociaux des adolescents chez les professionnels des soins primaires : revue systématique de littérature.    - Meugniot Jean-Marin  -  02 juillet 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte: Un quart à un tiers des adolescents, qui consultent en soins primaires, ont des difficultés psycho-sociales. Ces troubles augmentent la morbi-mortalité tant durant l'adolescence qu'à l'âge adulte. La prise en charge de ces troubles se révèle être un défi de santé publique car les premières causes de mortalité des adolescents sont les accidents, ainsi que le suicide. Cette revue systématique de littérature a pour objectif principal d'étudier les freins à la prise en charge des troubles psycho-sociaux des adolescents chez les professionnels des soins primaires. Elle a comme objectif secondaire d'étudier les représentations des différents intervenants du trio adolescent-médecin-parent, ainsi que de déterminer une typologie d'adolescent ou de médecin qui font obstacle à une prise en charge globale.

    Méthode: Une revue systématique de littérature a été menée sur deux bases de données: PubMed et Science Direct. Vingt-quatre articles ont été inclus. Une analyse thématique a été entreprise sur les résultats rapportés dans la littérature quantitative et la littérature qualitative.

    Résultats: Quinze études quantitatives et neuf études qualitatives ont pu être identifiées. Des barrières, externes ou structurelles, ont été identifiées comme les horaires de consultation, le coût, le transport pour les adolescents, la pénurie de médecins. Mais aussi des barrières internes ou représentations. Du point de vue des médecins généralistes, il s'agissait principalement du manque de temps et de connaissances. Du point de vue des adolescents et des parents, il s'agissait de la peur de la stigmatisation et de la résistance aux modèles psychologiques.

    Conclusion: Cette étude ouvre d'autres perspectives, notamment celle des facilitateurs à la prise en charge des troubles psycho-sociaux des adolescents qui permettrait ainsi d'avancer vers des solutions pour une meilleure prise en charge des adolescents en soins primaires.

  • L'enseignement hors stage en médecine générale à Poitiers en 2020 : qu'en pensent les enseignants ?    - Letellier Marine  -  02 juillet 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Le paradigme de l'apprentissage, centré sur l'étudiant, et l'approche par compétences ont accompagné l'apparition du Diplôme d'études spécialisées (DES) de médecine générale. Les Enseignements hors stages (EHS) de Poitiers, orientés vers l'acquisition des compétences, regroupent les Groupes d'échanges de pratique (GEP), les séminaires et le tutorat. Ils ont été évalués et révisés en 2017. Une réévaluation du programme au terme de la formation de la promotion 2017 est nécessaire.

    Objectif : L'objectif principal était d'évaluer la satisfaction des enseignants du programme pédagogique mis en place en 2017 et de la comparer avec la satisfaction concernant le programme antérieur de 2014.

    Méthode : Étude observationnelle, monocentrique, concernant les enseignants hors stage actifs au moment de l'étude, invités par un courriel à participer à un questionnaire en ligne. Le ressenti sur les choix pédagogiques, les modalités de chacun des enseignements et les perspectives de nouvelles modalités ont été recueillies de mars à avril 2020 à l'aide d'une échelle de Likert avec correspondance numérique, permettant l'établissement de moyennes et leurs comparaisons avec celles de l'évaluation de 2017.

    Résultats : La révision du programme pédagogique de 2017 a permis d'améliorer la satisfaction des enseignants hors stage. Ils étaient satisfaits de la taille des groupes de GEP, des groupes de GEP fixes, expliquant une amélioration de la cohésion du groupe. Ils demandaient une révision des thèmes des GEP et des séminaires. Les tuteurs semblaient préférer les rencontres individuelles aux rencontres de groupe. Le ressenti le moins positif concernait la capacité à apprécier le niveau de compétence de leurs Étudiants de médecine générale (EMG).

    Conclusion : L'enseignement hors stage à Poitiers est apprécié des enseignants mais peut être perfectionné, en tenant compte également du ressenti des EMG qui sont au centre de la formation. Le passage à un DES en 4 ans est l'opportunité d'une révision des programmes pédagogiques de chaque faculté. Il est nécessaire de créer des critères d'évaluation objectifs pour poursuivre l'amélioration de la qualité de la formation.

  • Interactions plantes-médicaments : étude in vitro de l’effet de deux extraits issus de Passiflora incarnata et Salix alba sur l’activité d’efflux de la glycoprotéine-P entérocytaire    - Toullec Anne-solene  -  02 juillet 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Depuis des temps anciens, les plantes médicinales ont été employées par l’Homme pour se soigner. Peu à peu remplacées par la médecine moderne et ses médicaments de synthèses dans certaines zones du monde, elles connaissent aujourd’hui un regain d’intérêt à travers les médecines dites traditionnelles, non-conventionnelles ou alternatives comme la phytothérapie. Les patients considèrent bien souvent que les remèdes naturels sont sans danger. Or, les plantes médicinales peuvent être à l’origine d’interactions notamment pharmacocinétiques avec des médicaments.

    Depuis une quinzaine d’années, les études scientifiques sur le sujet se multiplient, et viennent ajouter aux célèbres millepertuis et jus de pamplemousse, de nombreuses plantes médicinales à l’origine d’interactions plantes-médicaments.

    L’étude présentée dans cette thèse s’est intéressée aux interactions pharmacocinétiques pouvant être engendrées par deux plantes médicinales, la passiflore (Passiflora incarnata) et le saule blanc (Salix alba), employés sous forme de tisane, lors de la phase d’absorption intestinale. Pour cela, un essai in vitro a été mené sur la lignée cellulaire caco-2, afin de déterminer l’effet des extraits de ces plantes médicinales sur l’activité de la glycoprotéine-P entérocytaire grâce au test de rétention de la rhodamine-123.

    Seul l’extrait de saule blanc a démontré un effet significatif in vitro, en l’occurrence inhibiteur de l’activité d’efflux de la glycoprotéine-P. D’autres études, notamment in vivo, seront nécessaires afin de confirmer le risque d’interaction plante-médicament.

  • Pertinence des outils d'aide à la prise en charge par le médecin généraliste des patients en fin de vie à domicile au travers d'une revue de la littérature.    - Mariyamathuranayagam Julien  -  30 juin 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    INTRODUCTION : La prise en charge de patients en fin de vie à domicile par le médecin généraliste est source de nombreuses difficultés. Une des solutions serait l'utilisation d'outils afin d'optimiser la prise en charge. L'objectif de cette étude est d'évaluer, au travers d'une revue de la littérature, l'existence, la pertinence et la faisabilité de l'utilisation d'outils d'aide à la prise en charge des patients en fin de vie à domicile par le médecin généraliste.

    MÉTHODOLOGIE : Une première liste d'outils a été établie à partir de 2 sites internet de référence : les sites de la SFAP et de la HAS. 13 thèmes ont été identifiés. Ensuite une revue de la littérature a été menée de janvier 2019 à mai 2020. Une recherche d'études françaises thème par thème a été effectuée sur Palli@Doc, CISMeF et Pubmed. Ont été exclues les études traitant de populations pédiatriques.

    RÉSULTATS : Peu d'études françaises ont été retrouvées. Les résultats ont été rassemblés pour chaque outil puis analysés. DISCUSSION : Une recherche des études étrangères sur les outils a été effectuée afin d'effectuer une comparaison avec nos résultats français. Les résultats ont été discutés pour chaque outil et un tableau récapitulatif des caractéristiques de ces outils a été établi thème par thème.

    CONCLUSION : Une liste des outils qui semblent être les plus intéressants a été établie, cependant de nombreux outils nécessitent de nouvelles études afin de les valider plus spécifiquement dans le contexte d'une prise en charge de la fin de vie à domicile par le médecin généraliste en France.

|< << 1 2 3 4 5 6 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales