Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Gregoire Nicolas > Grégoire Nicolas

Grégoire Nicolas

Les travaux encadrés par "Grégoire Nicolas"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
5 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 5
Tri :   Date travaux par page
  • Prise en charge du cancer du sein non métastatique chez les femmes de moins de 40 ans    - Senéchau--Thoreau Marie-Bertille  -  25 janvier 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Nous avons étudié dans ce travail les particularités de la prise en charge des femmes de moins de 40 ans atteintes d'un cancer du sein, alors que cette maladie touche principalement leurs aînées. En effet, en 2012, on estimait que sur 48 763 femmes diagnostiquées d'un cancer du sein en France, 4.8%, soit près de 2 341 d'entre elles, avaient moins de 40 ans.

    Nous nous sommes intéressés, dans un premier temps, à la prise en charge thérapeutique du cancer y compris dans le cas particulier du diagnostic pendant la grossesse. Le taux de mutations constitutionnelles est particulièrement élevé chez les femmes jeunes, ces mutations sont à l'origine d'un taux de récidives important. La mutation d'un gène de prédisposition est donc une donnée à considérer dans le choix des traitements.

    Dans un second temps, nous avons étudié les besoins de ces patientes jeunes et avons relevé la nécessité d'une prise en charge globale, au-delà des traitements de la maladie. Il est en effet indispensable de tenir compte tant des facteurs psychologiques que professionnels, sans négliger la sexualité et la fertilité de chacune.

    Le pharmacien d'officine est largement sollicité dans la prise en charge au long cours de patientes jeunes atteintes de cancer du sein. Son rôle de conseil fera de lui un des acteurs principaux dans l'information et si besoin, l'orientation des malades vers les spécialistes adaptés.

  • Caractérisation du comportement dipsique des agneaux et de son influence sur l’exposition aux traitements antibiotiques    - Duhil Ivain  -  15 janvier 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Dans les grands élevages d’animaux comme le porc ou le poulet, la majorité des traitements antibiotiques est distribuée dans la nourriture ou l’eau de boisson. Si des études ont déjà montré que les habitudes de boisson ou de prise de nourriture pouvaient influer sur l’exposition au traitement, aucune ne l’a fait à grande échelle et sur plus d’une journée. Dans cette étude, nous avons suivi et analysé les consommations d’eau d’environ 600 agneaux dans un élevage en concomitance avec des administrations d’antibiotiques dans l’eau de boisson. Trois antibiotiques ont été administrés, la sulfdiméthoxine, la tilmicosine et l’oxytétracycline, et à chaque période des prélèvements sanguins ont été faits. Ces données ont été utilisées pour prédire des courbes de concentrations plasmatiques individuelles et évaluer l’efficacité des traitements avec l’index pharmacodynamique AUC24/CMI et la bactérie Pasteurella multocida.

    Le comportement dipsique des agneaux est variable et peu prévisible. Au contraire des porcs, ce comportement n’est pas constant et les facteurs l’influençant n’ont pas pu être identifiés. Les concentrations plasmatiques ont été prédites dans le même ordre de grandeur que les concentrations dans les prélèvements mais la corrélation avec les consommations d’eau est restée mauvaise. En prenant comme objectif un index pharmacodynamique AUC24/CMI de 100, nous avons prédit que les concentrations atteintes ne permettraient pas de protéger les agneaux contre Pasteurella multocida, et ce, quel que soit l’antibiotique testé.

  • Étude de la cinétique d'adaptation d'une souche de Pseudomonas aeruginosa à la ciprofloxacine et au méropénème par mesures de bioluminescence in vitro    - Mériglier Étienne-Marie  -  26 septembre 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Objectif : Analyser la cinétique d'apparition de résistance au cours du temps d'une souche de Pseudomonas aeruginosa in vitro en présence de différentes concentrations de ciprofloxacine ou de méropénème par mesure de bioluminescence et évaluer la restauration de la sensibilité de la bactérie en l'absence d'antibiotique. L'objectif secondaire est de déterminer les mécanismes de résistances impliquées dans la résistance de la bactérie.

    Méthodes : Réalisation de deux courbes de bactéricidie consécutives in vitro à partir d'une souche de Pseudomonas aeruginosa PAO1 rendue bioluminescente par insertion de l'opéron luxCDABE en présence de différentes concentrations de ciprofloxacine et de méropénème. La quantification bactérienne se fait par mesures de bioluminescence à partir de IVIS® Lumina XR (Caliper Life Sciences, Hopkinton, MA) aux temps 0, H2, H4, H6, H8, H12, H24, H28 et H32. Les 2èmes courbes de bactéricidie sont réalisées suivant ou non une période de culture bactérienne en l'absence de ciprofloxacine ou de méropénème (périodes de wash-out de 18h, 42 et 66h).

    Résultats : En présence de ciprofloxacine et de méropénème, le Pseudomonas aeruginosa acquiert des résistances entre la 12ème et 24ème heure se traduisant par une repousse des bactéries. La seconde exposition à l'antibiotique permet l'acquisition d'une résistance de plus haut niveau. Les mécanismes de résistance font intervenir la surproduction de la pompe d'efflux MexCD-OprJ pour la ciprofloxacine et par la répression du gène OprD pour le méropénème. Une période de wash-out allant jusqu'à 66h ne permet pas de restaurer la sensibilité de la bactérie.

    Conclusion : Le Pseudomonas aeruginosa est capable d'acquérir rapidement des résistances stables à la ciprofloxacine et au méropénème. Les mécanismes de résistance font intervenir des mutations sur les pompes d'efflux pour la ciprofloxacine et sur la porine OprD pour le méropénème. Les résistances se font par palier jusqu'à des hauts niveaux de résistance. La bioluminescence apparait comme un nouvel outil dans la recherche en temps réel la vitesse d'apparition et le niveau de résistances aux antibiotiques.

  • Modélisation pharmacocinétique d’une insuline ultra-rapide : l’insuline Lispro associée à la technologie Biochaperone®    - Delaunay Paul  -  07 septembre 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le diabète est un ensemble de pathologies chroniques caractérisées par une glycémie à jeun supérieure à 1.26 g/L. Il touche de plus en plus d’individus, le nombre de personnes atteintes de diabète dans le monde est passé de 108 millions en 1980 à 422 millions en 2014.

    Les insulines représentent une grande classe thérapeutique dans le traitement du diabète, notamment dans le type 1 dit insulinodépendant. Les formulations d’insulines ne cessent d’évoluer depuis les premières préparations d’origine animale, il existe désormais des insulines lentes (basales) et rapides (prandiales). Un nouveau type d’insuline rapide a été développé ces dernières années : les insulines ultra-rapides qui permettent une absorption accélérée de l’insuline pour corriger plus rapidement l’hyperglycémie post-prandiale. L’une d’entre elle a été développée par ADOCIA, une société lyonnaise de biotechnologie, en combinant l’insuline rapide Lispro avec la technologie BioChaperone® dans une même formulation, ce qui permet de modifier la pharmacocinétique de cette insuline en accélérant son absorption et en permettant une fin d’action plus précoce afin de diminuer le nombre d’hypoglycémies.

    Pour comprendre les modifications pharmacocinétiques (PK) et pharmacodynamiques (PD) apportées par BioChaperone®, nous avons construit un modèle PK de l’absorption de l’insuline couplée à BioChaperone®. Les objectifs étaient d’apporter des informations sur l’absorption de la formulation mais également de poser les bases d’un futur modèle PK/PD pour simuler la réponse glycémique après une administration de la formulation autour d’un repas standard.

    Cette nouvelle insuline offrirait au patient diabétique, un plus grand confort dans son traitement quotidien (meilleure prise en charge des hyperglycémies et potentielle diminution des hypoglycémies secondaires au traitement).

  • Validation de méthodes d’écouvillonnage et de dosage de carbone organique total appliquées au nettoyage d’une chaine de production de produits pharmaceutiques issus des biotechnologies    - Pierre-paul Nicolas  -  15 décembre 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les produits issus des biotechnologies posent de nouvelles questions sur les techniques de nettoyage et leur validation. La stabilité des protéines en milieu dilué les rendant extrêmement difficiles à analyser par techniques spécifiques, le développement de techniques non spécifiques est essentiel.

    Cette thèse présente les généralités d’une validation de nettoyage à travers les différents types de contaminants et l’échantillonnage pour ensuite s’attarder sur les items à développer lors de la qualification d’installation, la qualification opérationnelle et la qualification de performance d’un équipement.

    La validation des méthodes d’analyse est développée à travers l’analyse de prélèvements d’effluents de rinçage et d’écouvillonnages. Les paramètres à définir selon les guides internationaux doivent alors être respectés.

    Dans une seconde partie, l’exemple d’une qualification sur un analyseur de Carbone Organique Total, technique non spécifique parmi les plus utilisée, est décrite.

    La validation de la méthode d’analyse sur des effluents de rinçage par analyse du Carbone Organique Total sera vue à travers des exemples chiffrés.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales