Vous êtes ici : Accueil > Dernières soutenances

Dernières soutenances

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1804 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 21 à 30
Tri :   Date travaux par page
  • Analyse qualitative d'un inventaire guidant le choix et l'adaptation d'un dispositif de communication alternative et améliorée (CAA), convenant le mieux à l'enfant ou à l'adolescent non verbal avec un trouble du spectre de l'autisme ainsi qu'à son environnement ENVIRONNEMENT    - Billaud Lucile  -  26 juin 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les Troubles du Spectre Autistique englobent un large éventail de troubles de la communication sociale et des comportements, restreints et répétitifs. Des difficultés langagières parfois importantes, requièrent une intervention précoce dans le domaine de la Communication Alternative et Améliorée. Celle-ci nécessite une évaluation préalable, tenant compte des capacités, des spécificités de la personne et des caractéristiques de son environnement. Un inventaire, le Y’a CAA, a été conçu pour synthétiser ces éléments, afin de choisir, d’adapter et d’installer un dispositif de CAA. Cet inventaire a été complété pour huit enfants et adolescents non verbaux, avec autisme. Ils étaient suivis par des professionnels de formations diverses et avec plus ou moins une utilisation préalable de la CAA. Quatre types d’établissements de soins étaient représentés. Nous supposions que le Y’a CAA permettrait le recensement des informations indispensables au choix et à l’installation d’une CAA. Aussi, nous présagions qu’il serait pratique et facile d’utilisation pour les orthophonistes, quel que soit leur mode d’exercice. L’analyse des données a montré la pertinence des items du Y’a CAA, permettant de recenser des critères inhérents à l’enfant et à son environnement. Toutefois, certains items étaient plus ou moins accessibles et faciles à renseigner selon la situation institutionnelle et familiale de l’enfant. Aussi, certains critères spécifiques, rapportés dans la littérature, se sont révélés absents de l’inventaire. L’analyse de la concordance des réponses des partenaires sociaux, a prouvé l’intérêt d’une co-élaboration de l’inventaire, pour obtenir une vision globale de l’enfant. Par ailleurs, nous avons soulevé l’importance d’informer le grand public sur la CAA et de réfléchir sur la formation des professionnels à la modélisation du dispositif. L’intérêt d’intégrer des essais techniques au Y’a CAA, a été souligné. Cet inventaire pourrait faire l’objet d’une autre étude, permettant de le parfaire puis de le valider sur le plan statistique.

  • Validation d'une nouvelle version du test de bissection de lignes adaptée aux conditions peropératoires    - Thommeret Charlene  -  26 juin 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La neurochirurgie en condition éveillée constitue actuellement l’indication de première intention pour traiter les gliomes diffus de bas grade car elle permet de maximiser l’exérèse de la tumeur tout en préservant les zones fonctionnelles. Le test de référence pour tester la cognition spatiale, et ainsi éviter l’apparition post-opératoire d’une héminégligence, est le test de bissection manuelle de lignes. Néanmoins, la réponse motrice impliquée par la tâche peut être modifiée par la position en décubitus latéral imposée par la chirurgie. Ce mémoire a pour objectif de poursuivre le travail de validation d’une nouvelle version de la tâche de bissection de lignes, informatisée et supprimant la composante motrice au profit d’une réponse orale. Le test comporte 60 lignes, présentées une à une, sous lesquelles sont réparties des lettres tous les 1 cm. Le participant doit indiquer quelle lettre se situe au niveau du milieu de la ligne. Nous avons fait varier la position spatiale de ligne et la position du sujet (assise ou couchée). Nous avons également proposé une tâche de bissection manuelle de lignes strictement comparable à la tâche informatisée. Le protocole a été testé auprès de 58 sujets contrôles et de 5 patients à la phase aiguë ou subaiguë du syndrome d’héminégligence, diagnostiqués sur des tests classiques. Les résultats ont permis de confirmer un seuil (d’une lettre), au-delà duquel la performance est considérée comme pathologique. Ils ont de plus montré que les réponses sont modulées par la position spatiale de la ligne sur l’écran ou encore par la position corporelle (assis/couché) du participant mais pas par l’âge chez les sujets sains. Seul l’effet de la position de la ligne a été objectivé chez les patients héminégligents. Nos résultats indiquent par ailleurs que la tâche informatisée est sensiblement comparable à une tâche de bissection de ligne papier/crayon.

  • Lien entre indicateurs précoces de langage et devenir à 48 mois chez des enfants présentant un syndrome de West    - Collet Marie elise  -  26 juin 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L’attention conjointe est un précurseur non-verbal essentiel au bon développement du langage et de la communication. Cette étude longitudinale vise à mettre en évidence des particularités d’acquisition de l’attention conjointe chez des bébés présentant une épilepsie précoce (syndrome de West) à 9, 12 et 18 mois et de les mettre en perspective avec le niveau de langage à 36-48 mois. En particulier, il s’agit de répondre à l’hypothèse selon laquelle il existe des indicateurs précoces de l’attention conjointe sur le développement ultérieur du langage dans ses composantes morphosyntaxique, lexicale et de productivité, dans les quatre populations considérées dans cette étude (T, WN, WRM et WTSA). Ce travail de recherche a consisté en la micro-analyse de vidéos de dyades mère-enfant en situation de jeu libre standardisé. Le codage des films a été effectué avec le logiciel CLAN, permettant par la suite l’analyse des données langagières (LME, diversité lexicale et productivité). Elles ont été croisées avec les données relatives à l’attention conjointe, codées avec le logiciel ELAN selon une grille d’observation de l’attention conjointe. La comparaison entre 30 enfants épileptiques et 13 enfants témoins a permis de relever des dynamiques dans les trajectoires développementales de l’attention conjointe différentes et des précurseurs du développement langagier spécifiques de chacun des groupes. Ce mémoire est une contribution au Programme International pour le Langage de l’Enfant (PILE) mené dans le service de pédopsychiatrie de l’hôpital Necker-Enfants malades, à Paris. Des hypothèses explicatives sont proposées, qui ouvrent la voie à d’autres investigations et modes d’interventions spécifiques, dont orthophoniques, concernant les capacités communicationnelles de ces enfants.

  • Etude du développement lexical et implication parentale lors de l’utilisation des «mallettes Vocabulle » auprès de six enfants sourds oralisants de 3 à 5 ans    - Boudin Chloe  -  26 juin 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les enfants sourds représentent une population pouvant rencontrer d’importantes difficultés dans leur développement lexical. Le langage de l’enfant émergeant au sein de sa famille, les parents en sont des acteurs privilégiés qui occupent une place centrale dans notre étude. Le livre et le jeu sont deux supports propices aux échanges permettant de stimuler et d’enrichir le lexique. Dans ce mémoire nous présentons la création d’un matériel « Les mallettes Vocabulle » constituées de livres et de jeux et son introduction dans six familles d’enfant sourd oralisant de 3 à 5 ans. L’utilisation régulière, rigoureuse et ciblée de ce matériel par les parents avec leur enfant sourd, est-elle pertinente et propice à son développement lexical ? Pour y répondre, nous avons diffusé un questionnaire aux parents, afin d’établir un état des lieux sur l’utilisation du livre avec leur enfant. Nous avons évalué le niveau lexical initial des six enfants. Puis, nous avons introduit dans les familles et dans la rééducation orthophonique de chaque enfant les mallettes Vocabulle. A la fin du projet, nous avons réévalué les compétences lexicales de chaque enfant et nous avons recueilli, par l’intermédiaire d’un questionnaire et d’un entretien final, les retours des parents sur ce projet. A l'issue de ce travail, nous pouvons dire que nos hypothèses avancées au regard de notre problématique, ont pu être vérifiées à travers les études de cas et le croisement des regards parentaux et cliniques. En effet, la pertinence des mallettes Vocabulle a été confirmée par l’appropriation rapide et simple et l’usage régulier de ce matériel par les enfants et leurs parents. Des progrès significatifs ont pu être mis en évidence grâce à un bilan lexical final et à nos observations.

  • L’influence de la morphologie dérivationnelle dans l’identification de mots écrits en fonction des profils de lecteurs-compreneurs : une étude chez des élèves de CM2    - Jegu Jeanne  -  26 juin 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le paradigme d’amorçage morphologique a été utilisé dans cette étude afin d’étudier l’effet de la structure morphologique des mots sur leur reconnaissance en fonction du niveau d’identification de mots écrits et du niveau de compréhension du langage chez différents profils de lecteurs simultanément. En lien avec cette problématique, la nature du traitement opéré par ces différents profils de lecteurs a également été questionnée. Les participants étaient 205 élèves de CM2 d’écoles primaires françaises. Des profils de lecteurs-compreneurs ont été établis, suite à la passation d’épreuves d’identification de mots écrit et de compréhension, afin de classer ces élèves dans trois groupes, les Bons Identifieurs – Bons Compreneurs (BIBC), les Bons Identifieurs – Faibles Compreneurs (BIFC) et les Faibles Identifieurs – Bons Compreneurs (FIBC). Les participants devaient réaliser une tâche de décision lexicale constituée de cibles amorcées dans cinq conditions différentes : morphologique transparente (amical-AMI), morphologique formellement opaque (aviateur-AVION), morphologique sémantiquement opaque (baguette-BAGUE), contrôle orthographique (vendredi-VENDRE), contrôle sémantique (acteur-FILM). Les résultats montrent que les BIBC et les FIBC bénéficient d’un effet d’amorçage morphologique mais pas les BIFC. Les résultats des BIBC sont significatifs dans les conditions morphologique transparente, morphologique formellement opaque et morphologique sémantiquement opaque. Ceux des FIBC sont significatifs dans la condition morphologique formellement opaque. Les BIBC s’appuient donc sur les propriétés sémantiques et formelles des morphèmes lors du traitement morphologique tandis que les FIBC s’appuient uniquement sur leurs propriétés sémantiques. Les résultats des BIFC n’étant significatifs pour aucune des conditions, ils ne bénéficient pas de la morphologie lors de la reconnaissance de mots.

  • Etude de l'apprentissage implicite des régularités graphotactiques chez les enfants dyslexiques-dysorthographiques    - Coupez Solene  -  25 juin 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L’apprentissage implicite est impliqué dans l’acquisition de la langue maternelle et dans le développement de certains aspects du langage écrit. Des études ont démontré un développement précoce des régularités graphotactiques chez les enfants, en lecture et en production orthographique. Actuellement, peu d’études ont été menées sur le développement de l’apprentissage implicite de ces régularités chez les enfants dyslexiquesdysorthographiques. A travers cette étude, nous avons étudié et comparé les capacités d’apprentissage implicite de vingt enfants dyslexiques-dysorthographiques à celles d’enfants de même âge chronologique (n=20) et de même âge lecture (n=20). Pour ce faire, nous leur avons proposé cinq épreuves, quatre de jugement et une de complétion. Notre hypothèse principale est que la performance des enfants dyslexiques-dysorthographiques est inférieure à celle des enfants de même âge chronologique et de même âge lecture. Les résultats indiquent que les compétences des enfants dyslexiques-dysorthographiques sont inférieures à celles des enfants de même âge chronologique concernant les épreuves de doublement de consonnes et de lettres muettes et supérieures à celles des enfants de même âge lecture. L’utilisation de la graphie « eau » est privilégiée en position finale par les trois groupes. Malgré des difficultés en langage écrit, les enfants dyslexiques-dysorthographiques démontrent des compétences réelles d’apprentissage implicite des régularités graphotactiques.

  • Etude de la production des structures syntaxiques chez les personnes neurotypiques, aphasiques et ayant une démence de type Alzheimer    - Careil Pauline  -  25 juin 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce travail a démarré à partir de deux articles traitant de la production syntaxique chez les sujets sains et chez les sujets aphasiques. Ces deux études ont montré une surproduction de phrases passives avec des verbes type Objet Expérienceur (où l’objet de la phrase ressent l’émotion). Ces verbes appartiennent aux verbes psychologiques et « s’opposent » aux verbes type Sujet Expérienceur (où le sujet ressent l’émotion). Néanmoins, les deux articles présentaient des résultats à des degrés différents. Un troisième article a révélé des difficultés de production syntaxique avec les verbes psychologiques chez des sujets Alzheimer. Enfin, une autre recherche a montré que les verbes comportaient une durée intrinsèque, c'est-à-dire que certains verbes sont dits longs et d’autres courts. Notre hypothèse principale est que cette surproduction de passives avec des verbes Objet Expérienceur se retrouve avec les sujets sains, aphasiques et Alzheimer. Ensuite, nous vérifions si ce pattern est expliqué par la durée intrinsèque aux verbes en utilisant des verbes non psychologiques distingués par leur aspect temporel (long ou court). Enfin, nous recherchons si la modalité écrite ou auditive a une influence sur les résultats pour les sujets sains. Le premier protocole consiste en une présentation (auditive ou écrite) d’une triplette de mots (Nom Nom Verbe) à partir de laquelle le sujet doit produire une phrase. Dans le deuxième protocole, le sujet voit une photographie accompagnée d’un verbe (entendu ou lu), il produit une phrase décrivant cette image. Les sujets aphasiques, Alzheimer et témoins ont passé uniquement le protocole avec les photographies en modalité auditive. Le résultat sur les verbes psychologiques est reproduit mais il ne dépend pas de la durée intrinsèque car le pattern obtenu avec les verbes non psychologiques est inversé. On retrouve cette même tendance chez les sujets aphasiques et Alzheimer.

  • Etude de la désignation des parties du corps et de l'agnosie digitale dans l'atrophie corticale postérieure    - Le nir Laure  -  25 juin 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La désignation est un geste universel, spécifique à l’homme et qui se développe chez le jeune enfant en même temps que le langage et la différenciation entre soi et autrui. Cette fonction se trouve altérée lors de la lésion du carrefour temporo-pariétal, présente dans l’atrophie corticale postérieure. Cette pathologie tend actuellement à se différencier de la maladie d’Alzheimer bien qu’elles partagent une physiopathologie commune. Le but de ce mémoire est de montrer l’identité propre de l’atrophie corticale postérieure mais aussi d’étudier le trouble de désignation des parties du corps et l’agnosie digitale dans cette maladie. Pour cela, nous avons étudié une population de 20 patients atteints d’atrophie corticale postérieure que nous avons comparée à 20 patients atteints de la maladie d’Alzheimer et à 20 sujets témoins. Notre protocole est composé d’un bilan neuropsychologique standardisé et d’épreuves de désignation des parties du corps et des doigts. Les résultats de notre étude ont permis de montrer la spécificité de l’atrophie corticale postérieure, mais n’ont pas pu prouver l’autonomie de la somatotopoagnosie dans cette pathologie. Enfin, nous avons révélé que les erreurs de désignation prédominent sur les doigts et qu’il existe un effet de l’attribution, de l’agentivité et de l’interaction attribution-agentivité respectivement sur les erreurs de latéralité, en miroir et d’inversion. Les erreurs d’identification digitales observées sont des erreurs de contiguïté anatomique mais aussi de confusion index-annulaire. Nous supposons que ces erreurs résultent d’une indistinction pour le patient entre le corps propre et le corps d’autrui. L’agnosie digitale serait le marqueur de l’ambiguïté d’un geste qui prend le doigt comme sujet et objet de la désignation, et ne serait finalement que la forme focale d’une somatotopoagnosie spécifique aux doigts.

  • Effet de position du regard dans le mot : données comportementales chez les enfants dyslexiques et simulations dans le modèle BRAID    - Fort Mathilde  -  25 juin 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La performance en identification de mots isolés varie selon la position de la fixation au moment de la lecture. Un mot est mieux identifié lorsque la fixation se situe à gauche du milieu du mot. Les courbes d’identification ont une forme en J inversé. Les rares études menées en contexte dyslexique, montrent des courbes atypiques en V inversé. L’objectif du mémoire était d’étudier l’effet de position du regard et tester l’hypothèse d’un lien entre ces courbes et les capacités visuo-attentionnelle des enfants dyslexiques. Un modèle computationnel de reconnaissance de mots a été utilisé afin de simuler les résultats obtenus. Vingt-sept dyslexiques de 9 à 11 ans ont été recrutés. Pour créer l’épreuve d’effet de position du regard des listes de mots de 4, 5 et 6 lettres ont été appariées en fréquence et les mots divisés en 5 zones de fixation qui était ensuite aléatoirement alignées sur le point de fixation. Les mots étaient présentés en temps limité et le taux d’identification correcte selon la position a été utilisé pour construire les courbes d’identification. Les résultats montrent que l’identification des mots est optimale chez les dyslexiques lorsque la zone fixée est située en fin de mots. Aucune corrélation significative avec l’empan visuo-attentionnel n’a été trouvée. Une simulation des courbes observées chez nos participants est obtenue dans BRAID en décalant la focalisation de l’attention à la gauche du point de fixation. Les simulations suggèrent donc que les dyslexiques pourraient présenter un biais attentionnel vers le champ visuel gauche. Ce résultat est intéressant car un déplacement de l’attention vers la gauche chez les dyslexiques n’a jamais été décrit dans la littérature.

  • BPA et Dialyse : État des lieux des DM utilisés en HD et en HDF par les Centres Hospitaliers en France métropolitaine    - Lautier Lea  -  25 juin 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les personnes souffrant d’insuffisance rénale chronique terminale (IRCT) sont surexposées au bisphénol A (BPA) d’une part parce que leur excrétion urinaire est diminuée et que celui-ci a donc tendance à s’accumuler mais également parce qu’il a été démontré que les séances d’hémodialyse représentaient une source d’exposition supplémentaire au BPA relargué par la coque et la membrane des dialyseurs. De récents travaux réalisés au CHU de Poitiers ont démontré pour la première fois que le BPA mais également ses dérivés chlorés (ClxBPA), reconnus comme ayant une activité oestrogénique 100 fois plus importante, étaient également présents dans l’eau ultrapure, le dialysat et le liquide de substitution qui est infusé au patient lorsqu’il est traité par hémodiafiltration en ligne (HDF).

    Peu de données sont disponibles sur les conséquences cliniques de cette exposition. Il apparait pourtant indispensable d’étudier l’impact de cette exposition en mesurant chez le patient les concentrations sanguines de BPA et de ses dérivés chlorés au cours du traitement par HD ou HDF. Une étude pilote est ainsi actuellement en cours au CHU de Poitiers. Les résultats de cette étude serviront à l’élaboration d’une étude multicentrique permettant d’inclure des patients en insuffisance rénale chronique terminale débutant une thérapie de suppléance en hémodialyse. Le caractère multicentrique de l’étude permettra d’intégrer d’autres qualités d’eau pour hémodialyse mais également d’autres modèles de dispositifs que ceux utilisés au CHU de Poitiers.

    Ce point nécessite de sélectionner au mieux les centres qui seront inclus afin de réduire la variabilité qui pourraient être introduite par une trop grande diversité de dispositifs. Notre travail, réalisé en 2016, a donc consisté à faire un bilan des dispositifs médicaux utilisés dans les services hospitaliers d’hémodialyse en France métropolitaine puis d’identifier les centres qui pourront être contactés pour participer à l’étude. Sur les 114 établissements qui ont répondu à notre enquête, nous avons pu identifier 17 établissements vers lesquels les investigateurs pourraient se tourner pour participer à l’étude multicentrique. Au regard des informations que nous avons pu recueillir sur les matériaux constituants les dispositifs médicaux utilisés dans ces 17 établissements, nous pouvons suspecter la présence de BPA dans le matériel. Ceci restera à confirmer par la mesure du relargage de BPA par les différents dispositifs utilisés.

|< << 1 2 3 4 5 6 7 8 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales