Vous êtes ici : Accueil > Dernières soutenances

Dernières soutenances

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1727 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 31 à 40
Tri :   Date travaux par page
  • Intérêt et pertinence de la télémédecine dans une structure de soins non programmés : enquête auprès des médecins de l'association SOS Médecins Grand Paris    - Comy Adrien  -  14 décembre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les technologies de l'information et de la communication ont donné naissance à la télémédecine. Depuis la publication des lois et décrets encadrant la télémédecine, le gouvernement français n'a cessé de vouloir développer la télémédecine en secteur ambulatoire. Les médecins des structures de soins non programmés, telles que SOS Médecins, pourraient en devenir des acteurs majeurs. Notre étude avait pour objectif d'évaluer l'opinion des médecins généralistes de l'association SOS Médecins Grand Paris sur la télémédecine puis de déterminer les facteurs influençant leur adhésion à un projet au sein de leur structure.

    Une étude quantitative a donc été réalisée à l'aide d'un questionnaire mis en ligne aux 178 médecins généralistes de l'association. 92 médecins y ont répondu en 6 semaines (51,7%). 66,3% souhaiteraient adhérer à un projet de télémédecine dans leur structure sous la forme de téléconsultations.

    Ils admettent que la télémédecine a des avantages : réduction des déplacements et des délais d'attente, solution à la désertification médicale, diversification de leur activité. Mais des inconvénients historiques perdurent : défaut d'information, nécessité d'une formation, sentiment de déshumanisation, examen médical partiel et rémunérations pas assez définies.

    Ce sont ses capacités organisationnelles mais aussi l'efficience, le développement et l'image dont l'association pourrait bénéficier qui inciteraient les médecins à adhérer à un projet. Malgré les avantages certains pour les patients ils ne peuvent concevoir la télémédecine qu'au travers de leur structure rassurante, faute d'informations suffisantes.

    Il parait donc important d'impliquer davantage ces structures de soins non programmés dans la télémédecine en France mais aussi d'en renforcer l'information et d'évaluer comment les patients de ces structures souhaiteraient y voir se concrétiser la télémédecine.

  • Art-thérapie par les arts plastiques, étude menée auprès d'enfants présentant des troubles du comportement    - Hamouma Delphine  -  13 décembre 2017

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L'art-thérapie est un outil d'accompagnement par l'Art qui aide à entrer dans un processus d'expression créatrice personnelle menant à un mieux être. L'art et ses différentes techniques, sont mis au service de l'être humain et tournés vers un objectif commun: le soin de la personne.

    Au travers de l'expérience d'un stage au sein d'un Institut Thérapeutique Éducatif et Pédagogique, cette étude retrace le suivi de trois enfants ayant développé des troubles du comportement. Leurs troubles se traduisent par des difficultés relationnelles et d'apprentissage, ne leur permettant pas de s’intégrer pleinement dans leur environnement.

    Caractérisés par une expression verbale entravée, une grande agitation motrice et une impulsivité qu'ils peinent à maîtriser, ces enfants développent un manque de confiance et d'estime d'eux-même.

    Ce mémoire tente de mettre en lumière les bienfaits de l'art-thérapie sur l'agitation des enfants présentant des troubles du comportement, ainsi que l'impact du processus créatif sur leur construction identitaire.

  • L’art-thérapie par les arts plastiques, amenés par la peinture, le modelage et l'éveil sensoriel favorise-t-elle au travers du lien social un amélioration de l'estime de soi, nécessaire au bon développement de l'enfant en situation de placement?    - Nadaud Chloë  -  13 décembre 2017

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Lors de situations de placement, les enfants peuvent montrer des troubles de l’attachement amenant à une certaine distanciation et méfiance dans le lien social-affectif. Ceux-ci se répercutant sur l’estime d’eux-mêmes qui s’affaiblit : d’autant que leur sentiment de sécurité, leur sentiment d’exister au travers du regard de l’autre se trouve effrité par l’absence de repère qu’ils doivent ériger dans le nouveau contexte du placement. Nous avons réalisé un mémoire de recherche dont l’hypothèse de travail est : « L’art-thérapie peut-elle devenir un médiateur pour les plus petits afin de leur permettre d’accéder à une meilleure estime d’eux-même au travers du lien social ». Dans ce mémoire, nous vous faisons part de mon expérience et de ce que l’art-thérapie a apporté aux enfants pris en soin. Dans une approche Montessorienne, nous tentons de permettre aux enfants de s’extérioriser, s’exprimer tout en ne se souciant pas du jugement puisque chaque personne est différente et que l’important est de tracer, construire, se construire… Deux études de cas ont été développées dans cet écrit par le biais de la peinture, du modelage et du sensoriel. Les résultats de cette recherche ont montré une bonne efficacité sur les objectifs visés.

  • Activité de l'isavuconazole sur des amibes libres du genre Acanthamoerba    - Eestermans Rémi  -  11 décembre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Les amibes libres du genre Acanthamoeba sont largement répandues dans l'environnement et peuvent provoquer des atteintes oculaires à type de kératite amibienne. L'objectif de cette étude a été de tester in vitro l'action d'un nouvel azolé, l'isavuconazole, sur différentes espèces d'Acanthamoeba.

    Matériel et méthodes : Des trophozoïtes et des kystes d'A. castellanii, A. hatchetti et A. lenticulata ont été mis en contact pendant 24 et 48h avec l'isavuconazole aux concentrations suivantes : 400µg/mL, 200µg/mL, 100µg/ml, 50µg/mL et 25µg/mL. Après incubation, la viabilité amibienne a été évaluée au bleu trypan. Les différentes formes de ces protozoaires ont également été déposées sur géloses non nutritives préalablement ensemencées avec une suspension d'Escherichia coli afin d'évaluer leur mobilité au microscope inversé.

    Résultats : Les trophozoïtes de l'espèce A. castellanii paraissent plus sensibles à l'isavuconazole que les autres espèces testées avec un effet sur leur mobilité à partir de 100µg/mL. Une diminution du nombre des trophozoïtes et des kystes a été notée lors de l'étude de la viabilité pour toutes les amibes testées. Au total, l'isavuconazole n'a pas permis une élimination complète des formes amibiennes, trophozoïtes ou kystes.

    Conclusion : L'isavuconazole ne serait donc pas destinée à être un traitement unique pour la kératite amibienne mais bien une aide supplémentaire, uniquement dans le cas d'infections dues à A. castellanii en association aux autres traitements déjà existants pour cette atteinte oculaire.

  • Utilisation de l’ivermectine contre les ectoparasites et nématodes mésoparasites des singes captifs    - Teuliere Lucie  -  08 décembre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les parasites sont des organismes vivant dans l’environnement, cohabitant avec leurs hôtes et évoluant avec eux. Ils peuvent infester leurs téguments, leurs cavités, ou leurs tissus, trouvant ainsi biotope et nourriture. Dans notre travail, les hôtes sont les singes. Ces animaux appartiennent à l’ordre des primates, comptant actuellement 285 espèces connues. Nous nous sommes intéressés à 222 singes de 26 espèces différentes qui ont reçu un traitement par ivermectine et/ou ont fait l’objet d’analyses parasitologiques des selles.

    L’ivermectine est un antiparasitaire régulièrement utilisée dans les captivités. Elle possède un large spectre, peu d’effets indésirables, sa toxicité sur les organismes (notamment des femelles gestantes et des juvéniles) est faible, et les professionnels ont un bon recul sur son utilisation. Chez les singes captifs du ZooParc de Beauval, les ectoparasites peuvent être des arthropodes, comme les insectes ou les chélicérates. Ces parasites sont directement éliminés lors des séances d’épouillage, qui ont un intérêt non seulement hygiénique mais aussi social, et ces parasites ne nécessitent habituellement pas de prise en charge pharmacologique.

    Entre août 2016 et août 2017, 77 analyses parasitologiques des selles des singes (prélèvement d’un groupe de singes ou individuels) ont été effectuées au ZooParc de Beauval. Après enrichissement par la méthode de flottation, 22 selles ont été diagnostiquées positives, retrouvant les nématodes des super familles Strongyloidea et Strongyloididea, ainsi que le genres Trichuris et Capillaria, qui sont compris dans le spectre d’action de l’ivermectine.

    Au ZooParc, la forme d’ivermectine utilisée est l’IVOMEC injectable 1% (10mg/ml) de chez Merial®. La posologie utilisée est comprise entre 200 et 400μg/kg et l’administration se fait en dose unique sous-cutanée. Entre 2014 et 2017, 88 traitements par ivermectine ont eu lieu chez les singes captifs. Un suivi parasitologique plus régulier permettrait d’étudier plus précisément l’efficacité du traitement. La surveillance de la clinique par les professionnels est importante afin de détecter les signes évocateurs de parasitoses et de traiter les animaux lorsque cela est nécessaire. L’élimination efficace et totale des selles est indispensable pour limiter la toxicité de l’ivermectine sur les écosystèmes, notamment sur la faune aquatique et terrestre.

  • Impact de l’évolution des pharmacopées pour une industrie de santé : exemple des pharmacopées américaine, européenne et japonaise    - Benoit Alice  -  08 décembre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les pharmacopées sont des ouvrages officiels nécessaires au contrôle qualité des substances pharmaceutiques. Les pharmacopées, par leur pouvoir juridique, doivent répondre aux exigences des autorités de santé mais elles doivent également tenir compte des besoins des industriels afin de mettre en place des normes qualité cohérentes avec les pratiques scientifiques actuelles. Pour cela, elles sont amenées à évoluer au fur et à mesure des progrès technologiques.

    Dans cette thèse, la première partie présente les pharmacopées américaine, européenne et japonaise, définit leur organisation ainsi que leur mode de fonctionnement. Elle décrit également l’établissement des substances de référence, nécessaires à la mise en oeuvre des monographies par un laboratoire, et présente la procédure de conformité à la pharmacopée européenne. La seconde partie décrit les mécanismes de révision des monographies de principes actifs pour chacune des trois pharmacopées et évalue les impacts pour un site industriel. Elle s’intéresse également au processus d’harmonisation des pharmacopées, qui représente un enjeu majeur pour faciliter les échanges internationaux et les pratiques industrielles.

  • Efficacité des groupes d'échange de pratique dans la formation initiale des internes de médecine générale : revue systématique de la littérature    - Viltet Adrien  -  07 décembre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte : En France, beaucoup de facultés ont introduit les Groupes d'Echange de Pratiques (GEP) dans la formation des internes de médecine générale, dans le cadre de l'adoption du paradigme d'apprentissage. L'objectif principal de cette revue de la littérature était de décrire et d'analyser les études évaluant l'efficacité des GEP chez les internes de médecine. L‘objectif secondaire était d'en analyser l'efficacité en termes de résultats facultaires, d'acquisition des compétences de médecine générale et d'amélioration de la qualité des traces et des Récits de Situation Complexe et Authentique (RSCA).

    Méthodes : Revue systématique de littérature effectuée dans les bases de données suivantes : Medline, SUDOC, la Bibliothèque De Santé Publique, Lissa, Psycinfo, Opengrey, ainsi que dans les archives des revues suivantes : Pédagogie Médicale, Exercer et La Revue du Praticien jusqu'en avril 2017. Pour Medline, deux équations de recherche ont été utilisées. Pour chaque étude, la validé interne selon les références du Centre Cochrane Français ainsi que le niveau d'évaluation de la formation selon le modèle Kirkpatrick (1959,2007a) ont été recherchés. Pour les études quantitatives, le résultat sur le critère de jugement principal ainsi que la valeur de p ont été relevés. L'analyse a été réalisée indépendamment par deux évaluateurs.

    Résultats : Sur les 2123 études identifiées, 20 ont été incluses. Trois étaient comparatives dont 2 étaient randomisées. On recensait également 17 études qualitatives ou observationnelles. L'étude comparative ayant le plus haut niveau de preuve a conclu à une absence d'efficacité des GEP sur l'amélioration des résultats facultaires. Les études qualitatives et observationnelles suggéraient une progression des étudiants dans plusieurs compétences du médecin généraliste.

    Conclusion : L'efficacité des GEP d'internes est mal évaluée. Il existe une discordance entre les études qualitatives et les études comparatives. Des études interventionnelles de bon niveau de preuve sont nécessaires.

  • Prévalence du traitement anticoagulant dans la prévention embolique de la fibrillation auriculaire chez le patient gériatrique hospitalisé    - Hélis Aurore  -  06 décembre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Malgré le bénéfice à débuter un traitement anticoagulant préventif chez les patients gériatriques porteur d'une fibrillation atriale (FA), il existe encore une sous-prescription en particulier chez les patients gériatriques. Objectifs : Objectif primaire : établir la prévalence de l'anticoagulation en prévention emboligène de la FA. Objectif secondaire : rechercher les facteurs associés à la prescription d'anticoagulation.

    Méthode : Il s'agit d'une étude épidémiologique transversale qui a inclus les patients hospitalisés avec FA au cours de l'année 2016 dans le Pôle de gériatrie du CHU de Poitiers. Une vingtaine de variables étaient recueillies dont l'âge, le poids, le score d'autonomie GIR, le score de comorbidités de Charlson, la clairance de la créatinine, le lieu de vie, et quand anticoagulation, le type d'anticoagulant utilisé. Les analyses ont été effectuées avec le test du Chi 2 et le test de Student (seuil de significativité p<0,05).

    Résultats : 653 patients avec FA ont été hospitalisés dans le Pôle en 2016, d'âge moyen 87,8 ± 5,1 ans ; 68% des patients étaient anticoagulés. Ceux-ci avaient un âge significativement plus faible (p=0,02) et une meilleure autonomie selon le score GIR (p<0,001). La présence de l'anticoagulation était également associée à l'absence de démence (p<0,001), l'absence de chute (p<0,001) et l'absence d'antécédent hémorragique (p<0,001). La proportion d'AVK (75%) prescrite était plus importante que les AOD (21%) ; 39% des INR étaient en zone thérapeutique à l'entrée dans le service.

    Discussion : La prévalence de l'anticoagulation semble en augmentation par rapport aux précédentes études réalisées dans le service mais reste encore basse. Plusieurs facteurs influencent la prise de décision parmi lesquels l'âge, l'autonomie, la présence de troubles cognitifs, et un risque de chute. L'évaluation gériatrique des patients fragiles est donc nécessaire car certains facteurs sont corrigeables et un trouble cognitif, une chute ou une autonomie altérée n'impliquent pas obligatoirement une absence de prévention anticoagulante. Les études en vie réelle doivent être conduites pour optimiser la prescription des anticoagulants en prévention des complications emboligènes de la FA chez les patients gériatriques.

  • Quelle perception les médecins généralistes ont-ils de leur prise en charge des troubles mentaux ?    - Raphenon Marine  -  04 décembre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Les troubles mentaux, de par leur coût économique, social et sanitaire sont un enjeu majeur de santé publique. Les médecins généralistes sont les principaux professionnels de santé impliqués dans la prise en charge de ces pathologies. Leurs compétences en matière diagnostique et thérapeutique peuvent être améliorées. Il existe peu d'études françaises les interrogeant directement sur leurs pratiques.

    But de l'étude : Déterminer la perception des médecins généralistes français sur leur prise en charge des troubles mentaux afin de réfléchir et de proposer des pistes d'amélioration de leurs pratiques.

    Méthode : Étude transversale descriptive par questionnaires diffusés en ligne via les Conseils Départementaux de l'Ordre des Médecins menée auprès de médecins généralistes thésés, installés et remplaçants, répartis dans 24 départements français.

    Résultats : 389 questionnaires complets ont été analysés. La prévalence moyenne des troubles mentaux par semaine était de 11,62%. 66,1% des médecins présentaient un intérêt pour la psychiatrie. 38,6% estimaient très important le rôle du médecin généraliste dans la prise en charge des troubles mentaux. L'intérêt était lié avec la valorisation du rôle du médecin généraliste (p<10-6), et une meilleure évaluation des compétences (p<10-3). 92,3% des médecins n'avaient pas de formation complémentaire en psychiatrie, et seulement 37% avaient participé à une session de formation relative à la psychiatrie dans les deux années précédentes. L'évaluation des compétences était plutôt positive en matière de diagnostic (3,09/5). Elle était inférieure à la moyenne concernant la psychothérapie (2,12/5). Les médecins utilisaient leur expérience et leurs connaissances théoriques pour établir un diagnostic. Ils se référaient très rarement aux ressources externes. La formation n'influençait pas le recours aux guidelines ou aux grilles diagnostiques, mais améliorait la gestion de la consultation en terme de surcharge de travail. Les médecins étaient confiants dans l'initiation des traitements antidépresseur et anxiolytique, mais étaient en difficulté avec les traitements thymorégulateur et antipsychotique. Il s'évaluaient plus positivement dans la prise en charge de la dépression (3,42/5) et de l'anxiété (3,52/5) que dans celle du trouble bipolaire (1,78/5) et de la schizophrénie (1,23/5). Les consultations pour motif psychiatrique étaient en moyenne 1,7 fois plus longues que celles pour motif somatique. 41,4% des médecins adressaient plus difficilement leurs patients aux psychiatres qu'aux autres spécialistes. Les motifs les plus fréquents étaient la situation d'urgence et la nécessité d'un traitement spécialisé. Les attentes étaient une organisation de la prise en charge future et une recommandation de traitement. Les médecins notaient défavorablement leur relation avec le monde de la psychiatrie (2,06/5) et la difficulté d'accès aux soins spécialisés était l'obstacle le plus fréquemment rencontré lors la prise en charge. 75,6% des médecins souhaitaient améliorer leurs compétences et se tournaient principalement vers la formation médicale continue pour le faire.

    Conclusion : Le médecin généraliste joue un rôle central dans la prise en charge des troubles mentaux. Le manque d'intérêt et de formation d'une part, et la difficulté de collaboration avec les structures spécialisées d'autre part sont deux obstacles majeurs à une prise en charge de qualité. La recherche en santé mentale intégrée aux soins primaires doit être développée pour déterminer des pistes d'action et améliorer la qualité des soins délivrés aux patients.

  • Simplification de la Gestion Documentaire Qualité en industrie pharmaceutique    - Launay Margot  -  01 décembre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Dans l’industrie pharmaceutique le management de la qualité est une activité essentielle pour le bon fonctionnement de l’entreprise. Un des aspects de ce management de la qualité est la gestion des documents qualité. La gestion des documents Qualité assure la mise à disposition des informations relatives au fonctionnement de l’entreprise, ainsi qu’apporter la preuve de bonne maitrise des processus. Cette gestion documentaire peut se révéler complexe, lourde et compliquée à maitriser. Il est donc important d’avoir une simplification de la gestion des documents.

    L’objectif de cette thèse est de présenter certaines méthodes de simplification ainsi que leur mise en place et les difficultés encourues au cours de la simplification.

    Les méthodes exposées au cours de cette thèse sont : la mise en place d’une écriture et revue sous forme de lot de documents, la cartographie des processus, la standardisation des rôles et responsabilités décrites dans les procédures ainsi que la gestion informatique documentaire. La mise en place de ces méthodes demande de travailler en réseau de collaborateurs et d’assurer une bonne communication sur les méthodes de simplification. Certaines difficultés peuvent être rencontrées, liées à l’environnement complexe entrainant des processus complexes et aux méthodes de travail transverse.

    Au final, le but de la simplification est que la documentation requit de la part de la réglementation, ne soit pas vu comme une obligation mais avant tout comme un outil utile pour les collaborateurs remettant au centre des documents les procédures.

|< << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales