Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Charvet Caroline

Charvet Caroline

Les travaux encadrés par "Charvet Caroline"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
13 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 10
Tri :   Date travaux par page
  • Prévenir le Spina Bifida par la supplémentation en acide folique : le rôle des professionnels de santé    - Gorce Marion  -  13 novembre 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Au cours de la grossesse, les besoins maternels augmentent inévitablement. Pour de nombreux nutriments et vitamines l’alimentation seule ne permet pas de couvrir ces besoins. Certaines carences peuvent alors avoir de graves conséquences pour le foetus et en particulier celle en acide folique. C’est pour cela qu’un apport supplémentaire en acide folique est recommandé, dès le désir de grossesse, plus précisément 4 semaines avant la conception, et jusqu’à 8 semaines après celle-ci, dans le but d’éviter la survenue de malformations comme le Spina Bifida. La prise 4 semaines avant la conception s’explique par le fait que le tube neural commence sa fermeture au 21ème jour de la grossesse donc relativement tôt, et que si le tube neural ne se ferme pas, cela aboutit au Spina Bifida.

    L’étiologie d’une carence en folates reste à ce jour imprécise mais on sait aujourd’hui que certains médicaments antiépileptiques comme l’acide valproïque sont tératogènes et peuvent donc induire des malformations. Des études ont aussi pu démontrer une composante génétique du Spina Bifida notamment une diminution de la protéine GRLH3, qui serait responsable d’anomalies de fermeture du tube neural.

    Comme on le comprend aisément, la prévention du Spina Bifida passe principalement par les différents professionnels de santé, qui, à leur échelle et grâce à leurs notions sur les différentes pathologies engendrées par une carence en acide folique, sont les mieux placés pour conseiller et informer les femmes en âge de procréer sur les bénéfices de la supplémentation en acide folique.

  • L’influence de l’alimentation sur le syndrome de l’intestin irritable    - Jucquois Chloe  -  12 novembre 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le SII est une pathologie qui est de plus en plus reconnue et de plus en plus présente dans notre société actuelle. Malgré des difficultés de diagnostic et de prise en charge, de nouvelles approches et de nouveaux traitements permettent d’améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec ce syndrome. Il s’agit d’une pathologie multifactorielle, pour laquelle il est difficile de définir des causes. En effet, un certain nombre de facteurs entrent en ligne de compte, notamment des facteurs physiologiques, comme des troubles de la motricité, de la perméabilité, ou de la flore intestinales. De plus, d’autres facteurs peuvent jouer un rôle dans la survenue de ce syndrome, notamment des causes psychologiques et hormonales (comme le stress et les hormones sexuelles), mais également l’environnement, avec l’alimentation ou les perturbateurs endocriniens.

    Le traitement de première intention, l’alimentation, est particulièrement facile à mettre en place, lorsque l’on sait quels aliments favorisent les symptômes, ou lesquels permettent d’éviter les diarrhées ou la constipation. De plus, des médicaments ainsi que des approches non médicamenteuses peuvent s’ajouter à cette modification de l’alimentation, afin d’améliorer de façon plus importante la qualité de vie des patients, notamment la relaxation ou l’hypnothérapie qui permettent d’agir sur le stress.

  • Prise en charge de la broncho-pneumopathie chronique obstructive grâce à une nouvelle approche thérapeutique : la triple thérapie    - Giraudet Agathe  -  06 novembre 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est un problème majeur de santé publique en terme de morbi-mortalité ainsi qu’en terme de coût pour notre société. Longtemps considérée comme une pathologie respiratoire isolée et sans lien avec des facteurs environnementaux, il est aujourd’hui admis qu’elle coexiste souvent avec d’autres pathologies (maladies cardiovasculaires, anxiété́, dépression, ostéoporose, cancers liés au tabac).

    L’objectif principal de notre travail est l’étude de la triple thérapie, une nouvelle façon de traiter la BPCO. En effet, celle-ci est l’association d’un corticoïde et de deux bronchodilatateurs alors qu’au préalable chaque classe thérapeutique était utilisée séparément. Par une revue de la littérature scientifique, notre thèse se propose d’explorer et d’analyser les solutions thérapeutiques existantes dans la BPCO pour mettre en exergue l’innovation que peut représenter la triple thérapie. Les données rassemblées dans notre thèse prouvent que l’utilisation de ce nouveau médicament améliore la fonction respiratoire et la qualité de vie. Dans le cadre de cette prise en charge, nous assistons à une augmentation significative du VEMS, des scores de qualité de vie et à une diminution du risque de survenue de complications. Cette nouvelle approche est une avancée importante dans le traitement de la BPCO mais elle est insuffisante à elle seule pour avoir une évolution favorable de la pathologie. Une prise en charge globale du patient est nécessaire à chaque étape du parcours de soins : diagnostic, traitement et suivi. La triple thérapie n’est finalement qu’un progrès du traitement.

  • La dégénérescence maculaire liée à l’âge et sa prévention par l’alimentation    - Lusseau Adele  -  25 septembre 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La dégénérescence maculaire liée à l’âge, ou DMLA, est une pathologie de la rétine qui entraîne une baisse de l’acuité visuelle avec l’apparition d’un scotome central. A terme, le risque est l’évolution vers une cécité.

    Avec le vieillissement des populations, la prévalence de cette maladie augmente chaque année. Cependant, il existe peu de traitements disponibles, et ces derniers permettent seulement de ralentir l’évolution de la DMLA.

    De plus, c’est une maladie multifactorielle, dont les principaux facteurs sont l’âge avancé, la génétique, le stress oxydant, le tabagisme et la lumière bleue. Certes, pour certains facteurs, il n’est pas possible de modifier le niveau de risque mais pour d’autres une perspective de prévention est importante à prendre en compte.

    Ainsi, le but de ce travail est de déterminer quel type d’alimentation et de comportement peut aider à prévenir la DMLA, ainsi que le rôle du pharmacien d’officine auprès du patient.

  • Influence des applications cosmétiques pour smartphone sur la consommation des produits cosmétiques en pharmacie    - Neaud Lea  -  07 mai 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Avec plusieurs millions de téléchargements pour la plus connue, les applications d’analyse des cosmétiques pour smartphones sont devenues incontournables dans notre société actuelle. Pour leurs utilisateurs, ce sont des guides leur permettant de consommer différemment : elles promettent, en effet, de les aider à choisir des produits meilleurs pour la santé et/ou l’environnement. Cependant, comment attribuent-elles leurs notes aux produits ? Utilisent-elles toutes les mêmes sources ? Pouvons-nous leur faire confiance ? Les pharmacies, importants distributeurs de cosmétiques, sont de plus en plus souvent confrontés à ces patients « connectés ». Les équipes officinales peuvent voir en ces applications une menace vis-à-vis des conseils qu’elles ont l’habitude de prodiguer à leurs patients. Dans cette thèse, nous avons donc tenté de répondre à la question suivante : Quel impact ont réellement les applications cosmétiques sur la consommation de cosmétiques en officine ?

  • La schizophrénie : généralités, prise en charge et présentation d'un cas clinique    - Belkaid Yassine  -  25 novembre 2019  - Thèse d'exercice


  • Education pour la santé et lutte contre l’épidémie diabétique sur l’Île de la Réunion    - Bazimon Marine  -  17 septembre 2018  - Thèse d'exercice


  • Utilisation des stents dans le traitement de l’athérosclérose et risques de resténose    - Trinquant Mathilde  -  21 décembre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L'arrivée des stents sur le marché des dispositifs médicaux a modifié la prise en charge des patients souffrant de pathologie cardiaque, l'athérosclérose. En effet, suite à l'approfondissement des connaissances des acteurs (les cellules musculaires lisses, les lymphocytes, les macrophages, les cellules endothéliales) agissant dans la formation de la plaque d'athérome physiologique et les cellules endothéliales) agissant dans la formation de la plaque d'athérome physiologique et dans certains cas, de l'athérosclérose pathologique, la prise en charge des patients a été améliorée. Dans un premier temps, une angioplastie était pratiquée, complétée par une prise en charge médicamenteuse sur le long terme, afin d’assurer une revascularisation durable de la coronaire concernée. Malgré cette prise en charge, la menace de l'apparition d'une resténose était forte. Ce fut donc un axe d'amélioration dans la stratégie thérapeutique de cette maladie.

    L'utilisation des stents dans cette pathologie a débuté avec les stents nus pour éviter l'apparition de la resténose. Des premiers résultats concluant ont été constatés dans cette prise en charge. Au vu de cette première réussite contre l'apparition de la resténose, les caractéristiques du stent, comme la taille ou encore le design, ont été améliorées. L'amélioration majeure réside dans l'utilisation d'une substance active directement logée au sein du dispositif médical afin d'agir efficacement au niveau local pour éviter des complications. Ce dernier type de stent a entrainé un bénéfice clinique majeur en matière de santé publique. En effet, par de nombreuses études menées par des experts dans le domaine, ces stents ont prouvé qu’ils réduisaient l'incidence de la resténose chez la majorité des patients et améliorait leur qualité de vie.

    Cependant, bien que les stents aient permis une prise en charge très satisfaisante de l'athérosclérose, des inconvénients subsistent : leur coût reste élevé, et la prise en charge demeure délicate, car elle doit être adaptée au type de patients lui-même.

  • Le traitement de la narcolepsie avec cataplexie par l’oxybate de sodium    - Pillot Marion  -  06 juillet 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La narcolepsie est un trouble du sommeil chronique rare. D’après la classification internationale des troubles du sommeil, on distingue deux narcolepsies : la narcolepsie de type 2, sans cataplexie et la narcolepsie de type 1, avec cataplexie. Cette dernière est caractérisée par des accès de sommeil excessifs dans la journée, de brusques pertes de tonus musculaire (cataplexie), des hallucinations, des paralysies du sommeil et même des troubles du sommeil nocturne.

    La narcolepsie est une pathologie multifactorielle. Le lien entre le système immunitaire et la narcolepsie de type 1 est connu depuis la découverte du système HLA. Plus de 90% des patients narcoleptiques présentent un hétérodimère spécifique. Chez l’homme, la destruction quasi complète et spécifique des neurones à hypocrétines laisse penser à une maladie auto-immune. Les facteurs environnementaux, comme l’infection par le virus Influenzae de type A en 2009, ont été mis en avant dans l’apparition de la maladie.

    Le diagnostic de la narcolepsie de type 1 est essentiellement clinique, mais des mesures par polysomnographie suivi d’un test itératif de latence d’endormissement ainsi que la mesure du taux d’hypocrétine dans le liquide céphalo-rachidien permettent de poser le diagnostic avec certitude.

    Les traitements disponibles sur le marché sont uniquement symptomatiques. Ils vont traiter la somnolence excessive et/ou la cataplexie ainsi que les symptômes accessoires. L’oxybate de sodium (sel du GHB) est le traitement de référence de la maladie de Gélineau. Sa mise en circulation a été très encadrée au niveau européen et français, avec la mise en place d’un plan de gestion des risques pour éviter le risque d’abus, de détournement et de surdosage.

    De nouveaux traitements sont soit, en cours d’étude avec les injections d’hypocrétine, les agonistes GABA-B ou l’immunothérapie soit, déjà disponibles auprès des patients avec le pitolisant ou la dexamphétamine.

    En 2017, la commission des stupéfiants et psychotropes a rendu un avis favorable à la modification du circuit de distribution de l’oxybate de sodium, qui pourra être dispensé dans les pharmacies de ville afin de faciliter son accès aux patients. Les conditions de mise en place sont encore à définir pour maintenir le suivi national d’addictovigilance.

  • Microbiote intestinal et diabète    - Chane yack fa Guillaume  -  08 juin 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le diabète est une pathologie chronique dont l'incidence ne fait qu'augmenter et qui est responsable de complications lourdes qui en font un réel problème de santé publique. Face à l'émergence de cette maladie, de nouvelles pistes de recherche sont étudiées. Ces dernières années, le microbiote intestinal est devenue l'une des pistes les plus intéressantes de cette recherche. Grâce aux récentes avancées en biologie moléculaire , il est désormais possible de déterminer quelles sont les bactéries présentes dans notre intestin. Leur implication ou non dans le diabète reste cependant à déterminer. L'étude de la flore intestinale pourrait permettre de déterminer les mécanismes de survenue de la maladie et pourrait même représenter une perspective thérapeutique intéressante pour diagnostiquer, prévenir ou traiter la maladie.

|< << 1 2 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales