Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Bera Céline

Bera Céline

Les travaux encadrés par "Bera Céline"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
10 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 10
Tri :   Date travaux par page
  • Elaboration d'un test de compréhension écrite de récit pour les collégiens    - Boyard Margaux  -  05 juillet 2016

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Cette étude a pour objectif de créer un test permettant d'évaluer la compréhension d'un texte écrit chez les collégiens, grâce à l'évaluation des différents processus cognitifs sous-jacents. Inspiré de données actuelles et de recherches récentes dans le domaine, "le mariage de Kodjokhâ" a fait l'objet de passations auprès de 227 élèves, scolarisés en 6ème, 5ème, 4ème et 3ème, dans la Somme. Les résultats obtenus mettent en évidence l'évolutivité du niveau de compréhension écrite chez les collégiens. Le test proposé présente un intérêt majeur dans l'évaluation des troubles du langage écrit en proposant une évaluation fine et détaillée pour chaque niveau scolaire.

  • Création d'un matériel de rééducation du manque du mot chez des sujets aphasiques sur tablette tactile    - Barjavel Julie  -  05 juillet 2016

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L’objectif de l’étude est de créer un matériel de rééducation de l’anomie sur tablette tactile iPad® à destination des patients aphasiques. Nos hypothèses présument que la diversité des modalités utilisées facilite la récupération d’items en situation de dénomination orale. De plus, les indiçages proposés faciliteraient l’accès lexical ; il existerait un potentiel de récupération et une incidence du facteur de fréquence. Le protocole s’appuie sur une répartition selon la fréquence lexicale. Les résultats obtenus au cours des différentes passations permettront d’objectiver l’intérêt de la diversité des indiçages, de spécifier l’impact de chacun en terme de récupération.

  • Développement d’un outil de communication dédié aux enfants présentant des troubles majeurs de la communication et répondant aux besoins des équipes pédagogiques en termes de contenu et d’ergonomie.    - Cubizolles Mathilde  -  05 juillet 2016

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La paralysie cérébrale (PC) est consécutive à des lésions cérébrales siégeant dans un cerveau encore en développement. Elle engendre des troubles moteurs et des troubles associés qui peuvent toucher la sphère de la communication et générer des atteintes de la parole de sévérité variable. Un recours aux outils de communication alternative et augmentative (CAA) est alors proposé. Parmi ceux-ci figurent les logiciels de communication. L’utilisateur élabore son message à partir de grilles de pictogrammes, de lettres ou de mots. En milieu scolaire, le contenu de ces aides techniques limite les interactions des élèves utilisateurs d’outils de la CAA en raison d’un manque de vocabulaire adapté. L’objectif de ce mémoire a donc été d’élaborer des grilles de communication spécifiques afin de favoriser leurs interactions. Leur création résulte de la synthèse d’investigations menées au travers de questionnaires destinés aux enseignants spécialisés et d’observations de situations écologiques filmées. L’analyse des programmes scolaires officiels de l’Education Nationale et l’expérience professionnelle d’enseignants, d’orthophonistes et d’ingénieurs de laboratoire d’électronique ont également contribué à l’élaboration de ces grilles. Ce travail réaffirme l’importance d’un partenariat pluridisciplinaire pour renforcer la qualité des apprentissages et des interactions en milieu scolaire.

  • IPad® et maladies neurodégénératives : une nouvelle perspective de prise en charge orthophonique.    - Chirossel Adelaide  -  08 juillet 2015

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce mémoire évalue l’intérêt de l’utilisation de l’iPad® dans les prises en charge orthophoniques des patients atteints de maladies neurodégénératives. Nous décrivons d’une part les troubles cognitifs observés dans les maladies neurodégénératives (maladie d’Alzheimer, démences fronto-temporales, maladie de Parkinson et syndromes parkinsoniens), le Mild Cognitive Impairment et le vieillissement normal. D’une autre part, nous présentons l’iPad®, la gérontechnologie, puis l’utilisation de l’iPad® en gériatrie. Nos hypothèses supposaient que les patients atteints de maladies neurodégénératives avaient la même appétence pour l’iPad® que les personnes saines, l’intérêt des patients augmentait avec son utilisation, l’aisance dans la prise en main de l’iPad® était liée au niveau cognitif des patients et, enfin, l’utilisation de l’iPad® permettait de réduire l’appréhension des patients face à l’outil. L’évaluation préalable des niveaux cognitifs des participants a permis de constituer trois groupes de niveaux différents. Nous avons d’abord présenté un questionnaire aux participants évaluant l’utilisation et souhait d’utilisation de l’iPad®, puis, pendant une dizaine de séances, cinq applications sollicitant le langage, la mémoire, le raisonnement et les fonctions exécutives ont été utilisées. Le questionnaire a été proposé une seconde fois afin d’observer l’évolution de l’intérêt des patients pour l’iPad®. L’ensemble des participants a apprécié utiliser l’iPad® en séance. La majorité souhaitaient poursuivre cette utilisation malgré quelques réticences concernant l’utilisation en autonomie, et leur intérêt pour l’iPad® a augmenté. Nous avons observé un lien entre l’aisance dans la prise en main de l’iPad® et le niveau cognitif des patients. Enfin, l’appréhension des patients était plus forte pour les patients plus atteints cognitivement. La proposition d’une aide à l’utilisation diminuait cette appréhension.

  • Elaboration de Goal Attainment Scales : intérêts et apports dans la prise en charge des enfants paralysés cérébraux    - Crochetet Marion  -  25 juin 2015

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La paralysie cérébrale représente la première cause de handicap moteur de l’enfant. Elle se caractérise par une multiplicité de lésions survenues sur le cerveau en développement à l’origine d’une grande disparité de manifestations rendant les prises en charge complexes. L’évaluation du patient est primordiale car elle permet d’orienter la rééducation non pas sur les capacités/incapacités du patient mais plutôt sur ses besoins fonctionnels au quotidien. Les Goal Attainment Scales (GAS) sont des échelles de progression formalisée en cinq niveaux d’objectifs pour évaluer l’objectif atteint pour une compétence donnée. L’objectif de ce mémoire a été d’élaborer des GAS « ciblées orthophonie » autour d’objectifs construits au plus près des besoins d’enfants paralysés cérébraux. Les GAS ont été rédigées à partir du recueil précis des difficultés des patients énoncés par les membres de l’équipe soignante, l’entourage et parfois le patient lui-même. L’analyse des GAS a mis en évidence des objectifs définis majoritairement autour de la communication augmentative et alternative et notamment le recours au code de communication. La motivation des soignants et des patients suscitée par la formalisation des niveaux d’objectifs a joué un rôle non négligeable dans la réussite aux objectifs fixés. La réflexion engendrée par les entretiens a permis de porter une attention particulière aux difficultés de l’enfant et une réorientation de la rééducation. En effet, la longueur de la prise en charge est souvent à l’origine d’une perte des objectifs fixés consécutivement au bilan et d’un défaut de réajustement des objectifs. Ce travail a visée de sensibilisation et d’orientation vers une pratique plus intégrative du patient et de son entourage au coeur du dispositif de soins est fondé sur une approche novatrice. Une généralisation de cet outil à la pratique orthophonique et son implantation au sein d’équipes pluridisciplinaires pour soutenir l’élaboration du projet thérapeutique constituent un objectif à plus long terme.

  • Paralysie cérébrale et troubles de la communication : élaboration d’un guide pratique pour la préconisation des moyens de Communication Alternative et Augmentative.    - Cros Priscille  -  08 juillet 2014

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La communication, ensemble des échanges interpersonnels, a une fonction relationnelle, identitaire, d’action et d’information. La paralysie cérébrale peut entraîner une mosaïque de troubles affectant la communication. Lorsque ces troubles sont importants, l’orthophoniste doit proposer des moyens pour communiquer par d’autres canaux. La Communication Alternative et Augmentative (CAA) pallie l’insuffisance de la parole en utilisant des aides techniques (tableaux de pictogrammes ou de lettres informatisés ou papier) ou non (systèmes signés). Cette pratique orientée vers la réadaptation semble moins investie par les recherches et les orthophonistes que la rééducation classique et les aides technologiques, récentes sont méconnues. L’objectif du mémoire est de créer un guide pratique comprenant des arbres décisionnels pour accompagner les orthophonistes dans la démarche de préconisation de la CAA.

    Un état des lieux a été fait par sondage informatisé auprès des orthophonistes révélant un manque réel de formation sur le sujet, principalement sur les aides technologiques. L’élaboration du guide pratique s’est appuyée sur une revue de la littérature comparant les aides à la communication, sur l’analyse du parcours de préconisation de huit d’enfants, du bilan à l’apprentissage et à l’intégration des outils en vie quotidienne, pour mettre en évidence les critères favorables à la mise en place de la CAA. Le guide s’appuie également sur l’expérience des professionnels recueillie dans les questionnaires.

    Il comporte les éléments essentiels pour choisir le moyen de CAA adapté au profil du patient. Il recense les principaux moyens avec leurs atouts et leurs limites, informe sur les spécificités du bilan orthophonique et l’intérêt d’une collaboration pluridisciplinaire, propose des arbres décisionnels faisant correspondre les aspects cliniques aux solutions à envisager et donne des conseils pour une mise en place réussie (argumentaire pour les proches, liens des informations complémentaires…). Il est disponible sur internet.

  • Validation d'un test d'intelligibilité-informativité pour enfants de MSM-GSM avec troubles de la parole d'origine neurologique    - Siri Charlotte  -  04 juillet 2014

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    22 enfants de MSM-GSM présentant des troubles de la parole d’origine neurologique ont été évalués à l’aide d’un test d’intelligibilité-informativité précédemment normalisé, dans le but de déterminer la sensibilité de ce test. Les analyses mettent en évidence des scores d’intelligibilité et d’informativité significativement inférieurs dans la population pathologique en comparaison des scores du groupe témoin. Les enregistrements audio et vidéo de 20 enfants de cette étude ont été distribués de manière aléatoire à 20 juges naïfs. Un effet du type de juge (orthophoniste ou juge-naïf) a été mis en évidence pour les deux scores, ainsi qu’un apport des informations visuelles sur le score d’informativité, mais pas sur le score d’intelligibilité. Aucune corrélation n’a pu être établie entre l’auto perception du trouble de la parole et les 2 scores globaux.

  • Adaptation de la batterie d'évaluation Evalo BB à une population d'enfants présentant une atteinte neurologique ou une maladie rare    - Vansteene Clélia  -  29 juin 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Constatant que les professionnels sont parfois démunis face à l’évaluation des compétences communicationnelles chez les jeunes enfants handicapés, nous nous sommes intéressées à une population d’enfants paralysés cérébraux ou porteurs d’une maladie rare chez qui la parole émerge difficilement. Notre questionnement porte sur la difficulté d’évaluer de façon qualitative et quantitative le développement des prérequis à la communication chez de jeunes enfants présentant un handicap lourd. Nous avons donc souhaité introduire un outil de test récent, la batterie Evalo BB (Coquet, Ferrand & Roustit, 2010) en proposant des adaptations les plus pertinentes possibles pour répondre aux contraintes liées aux déficits moteurs et/ou sensoriels et/ou attentionnels des enfants de notre population. Dans un premier temps, une évaluation a été réalisée avec la batterie d’origine. A partir des résultats obtenus, une réflexion a été menée afin de dégager les modifications nécessaires pour rendre le test le plus adapté aux différents handicaps. Dans un second temps, du matériel a été fabriqué et proposé à chaque enfant, afin de confirmer la pertinence de nos choix. Enfin, nous avons réalisé une fiche-mémoire à destination des orthophonistes intervenant auprès d’enfants présentant une atteinte neurologique ou une maladie rare afin de récapituler les adaptations proposées selon le type de handicap. Les résultats obtenus sont à interpréter avec réserve, du fait de la subjectivité des aménagements proposés et des conditions d’évaluation. En effet, l’évaluation des compétences communicationnelles est dépendante à la fois de la relation thérapeutique, de la disponibilité mais aussi de notre connaissance de chaque enfant.

  • Adaptation de la batterie d'évaluation Evalo BB à une population d'enfants présentant une atteinte neurologique ou une maladie rare    - Ferlay Marion  -  29 juin 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Constatant que les professionnels sont parfois démunis face à l’évaluation des compétences communicationnelles chez les jeunes enfants handicapés, nous nous sommes intéressées à une population d’enfants paralysés cérébraux ou porteurs d’une maladie rare chez qui la parole émerge difficilement. Notre questionnement porte sur la difficulté d’évaluer de façon qualitative et quantitative le développement des prérequis à la communication chez de jeunes enfants présentant un handicap lourd. Nous avons donc souhaité introduire un outil de test récent, la batterie Evalo BB (Coquet, Ferrand & Roustit, 2010) en proposant des adaptations les plus pertinentes possibles pour répondre aux contraintes liées aux déficits moteurs et/ou sensoriels et/ou attentionnels des enfants de notre population. Dans un premier temps, une évaluation a été réalisée avec la batterie d’origine. A partir des résultats obtenus, une réflexion a été menée afin de dégager les modifications nécessaires pour rendre le test le plus adapté aux différents handicaps. Dans un second temps, du matériel a été fabriqué et proposé à chaque enfant, afin de confirmer la pertinence de nos choix. Enfin, nous avons réalisé une fiche-mémoire à destination des orthophonistes intervenant auprès d’enfants présentant une atteinte neurologique ou une maladie rare afin de récapituler les adaptations proposées selon le type de handicap. Les résultats obtenus sont à interpréter avec réserve, du fait de la subjectivité des aménagements proposés et des conditions d’évaluation. En effet, l’évaluation des compétences communicationnelles est dépendante à la fois de la relation thérapeutique, de la disponibilité mais aussi de notre connaissance de chaque enfant.

  • Dysléxie-dysorthographie et handicap scolaire‎ : les outils informatiques de compensation du langage écrit et leur intégration dans la prise en charge en orthophonie    - Delamare Cécile  -  29 juin 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les troubles spécifiques du langage écrit, lorsqu’ils sont sévères et surtout lorsqu’ils entraînent une situation de handicap scolaire, doivent être compensés par des aménagements pédagogiques adaptés, notamment par l’utilisation d’un ordinateur et de logiciels spécifiques lorsque cela se révèle nécessaire. Aujourd’hui, l’outil informatique est de plus en plus utilisé dans la scolarité et il est incontournable pour l’insertion sociale et professionnelle. L’ordinateur et les logiciels d’aide à la lecture (ex : synthèse vocale), ainsi que les logiciels d’aide à la transcription (ex : prédicteur de mots, retour vocal, correcteur d’orthographe, dictée vocale) peuvent être prescrits puis faire l’objet d’une demande à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), en tant que matériel informatique spécifique pour la compensation du handicap. Certains orthophonistes sont déjà sollicités pour des avis, des conseils, ainsi que pour l’entraînement des enfants dans le but de leur utilisation fonctionnelle en classe. Cependant, beaucoup d’orthophonistes semblent encore démunis devant ce type de prise en charge, pour l’utilisation de ces outils informatiques en séance ainsi que leur préconisation et leur appropriation par les enfants. Ce mémoire a pour objectif la réalisation d’une plaquette d’informations destinée aux orthophonistes sur les logiciels d’aide à l’écrit dans le cadre d’une prise en charge à composante réadaptative pour des enfants dyslexiques-dysorthographiques dont les troubles entraînent un handicap scolaire. Cette plaquette renverra à un site Internet, qui comprendra des informations plus complètes avec une description des principales fonctionnalités logicielles utilisables en orthophonie, des indications de prescription en fonction des profils sémiologiques, des conseils de progression pour l’apprentissage et l’entraînement à l’utilisation de ces outils, ainsi que quelques témoignages d’enfants et de parents. Ce travail se basera sur une enquête préalable réalisée auprès d’orthophonistes, d’ergothérapeutes et de parents, et surtout sur des analyses de vignettes cliniques.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales