Vous êtes ici : Accueil > Dernières soutenances

Dernières soutenances

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1751 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1421 à 1430
Tri :   Date travaux par page
  • Evaluation qualitative et quantitative de la perte du goût et de l'odorat chez des patients traités pour un carcinome pharyngo-laryngé par laryngectomie totale et radiothérapie    - Soucasse Claire  -  03 juillet 2013

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les patients traités par chirurgie et radiothérapie pour un cancer de la tête et du cou se plaignent de plus en plus de moins bien sentir les odeurs et le goût des aliments. Il était donc pertinent d'évaluer la perte du goût et de l'odorat chez les patients traités pour un carcinome pharyngo-laryngé par laryngectomie totale et radiothérapie. Une étude rétrospective transversale a été réalisée au sein du service d'O.R.L du C.H.U de Poitiers sur deux groupes de huit patients. L'ensemble du premier groupe de patient avait terminé leur traitement de radiothérapie depuis moins de douze mois et les patients du deuxième groupe depuis plus de douze mois. Le protocole comprenait : un questionnaire d'autoévaluation de la perte olfactive et gustative, un test objectif du goût et de l'odorat et un questionnaire visant à évaluer l'effet produit sur l'appétit du patient de quatre odorants utilisés dans le cadre d'un programme de stimulation de l'oralité chez des nouveau-nés prématurés. Les résultats ont mis en évidence que tous les patients souffraient de cette atteinte olfactive et gustative mais que leur ressenti n'était pas toujours en lien avec le degré de l'atteinte évaluée. De plus, aucun ne maîtrisait ni ne connaissait la technique du bâillement poli pour percevoir les odeurs. La perception des odorants de fruits et d'épices semblait plus altérée mais mieux récupérée par les patients. Concernant le goût, l'étude a montré que le goût sucré était moins bien perçu à l'inverse du salé ressenti comme exacerbé par les patients. Il a pu également être observé que la plupart des patients du premier groupe décrivaient un arrière-goût métallique à la suite du traitement de radiothérapie. Enfin, sur les quatre odorants proposés pour stimuler l'appétit, seul l'odeur du lait avait un réel effet. La prise en charge orthophonique du patient laryngectomisé doit prendre en compte la dimension sensorielle (gustative et olfactive). En effet, les patients souffrent de cette atteinte et n'osent pas toujours en parler alors que la perception gustative et olfactive joue un rôle clé dans la reprise alimentaire après l'intervention et donc, dans le processus de guérison.

  • Modèles linéaires mixtes et analyses multi-factorielles pour l'analyse des données d'un dispositif de recherche agronomique visant à détecter des variétés de ray-grass anglais économes en azote et en eau    - Dong Juan  -  03 juillet 2013


  • Genre des courbes modulaires    - Aide Vincent  -  03 juillet 2013


  • Evaluation de la prise en charge du sevrage tabagique en médecine générale : étude quantitative et qualitative d'un échantillon de 89 patients    - Loumaigne Paul  -  02 juillet 2013  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Le tabagisme est la première cause de décès évitable dans le monde. Il est responsable de plus de 70000 décès par an en France. Le médecin généraliste est le plus souvent le premier recours du patient fumeur souhaitant stopper sa consommation. Nous pouvons nous poser la question de l'efficacité des soins mis en place par les médecins généralistes face à la dépendance au tabac.

    Objectif : Evaluer le sevrage des patients tabagiques souhaitant un arrêt par le médecin généraliste.

    Matériel et méthodes : Notre travail a été réalisé en deux temps: D'une part, une étude descriptive rétrospective de 89 dossiers médicaux de patients dépendants au tabac pris en charge dans un cabinet de médecine générale de 2002 à 2012 et d'autre part, une étude qualitative basée sur 40 entretiens individuels réalisés auprès de patients inclus dans l'étude.

    Résultats : 38% des patients étaient abstinents à 6 mois et 28% toujours abstinents à un an; un résultat semblable aux autres travaux sur le sujet en ambulatoire comme en centre spécialisé. Les facteurs favorisant la réussite sont l'âge plus avancé, la vie en couple, un nombre élevé de consultations de suivi et l'absence d'antécédents anxio-dépressif. La majorité des patients interrogés avaient un avis positif sur la prise en charge. Ils ont notamment apprécié le suivi rapproché, la communication et le soutien apporté par le médecin. La limite la plus souvent évoquée concerne le traitement psychotrope prescrit dans plus de 80% des cas.

    Conclusion : Les résultats montrent l'efficacité des soins proposés par les médecins généralistes dans le sevrage tabagique. Les patients apprécient la prise en charge proposée même si ils la considèrent comme une méthode parmi d'autres. Les entretiens ont permis d'accéder au ressenti des patients et notamment à leur souffrance face au tabac.

  • Evaluation du tutorat du DES de médecine générale à l'UFR de Poitiers en 2013    - Anselme Franck  -  01 juillet 2013  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Le décret n°2004-67 du 16 janvier 2004 a permis de mettre en place une nouvelle méthode d'enseignement des internes de médecine générale. L'Unité de Formation et de Recherche (UFR) de Poitiers a choisi, entre autres, d'accompagner les internes à travers le tutorat par les enseignants cliniciens ambulatoire. Une première évaluation de cette pratique a été faite en 2008 par le Département de Médecine Générale (DMG) et a aboutie à la révélation d'une certaine incompréhension de l'intérêt du tutorat.

    Objectifs : Cinq ans après ces modifications, une nouvelle évaluation relevant les points forts de cette méthode pédagogique est légitime. Les points positifs et négatifs du tutorat en général, ainsi que ceux de ses applications permettront de proposer des modifications du tutorat.

    Population et méthode : La population étudiée correspond à l'ensemble des utilisateurs du tutorat de médecine générale à l'UFR de Poitiers, soit l'ensemble des tuteurs et l'ensemble des internes inscrits en novembre 2012. Les anciens internes issus de la promotion 2009, et ayant terminé la formation en novembre 2012 ont aussi été interrogés. Un questionnaire qualitatif, semidirigé a été adressé aux tuteurs et aux internes. Ces questionnaires explorent les points positifs et négatifs du tutorat et de ses applications.

    Résultats : Les résultats organisés en arbres thématiques ont révélés plusieurs points nécessitant des modifications de cette méthode pédagogique. L'adhésion des internes peut être améliorée par le choix orienté du tuteur à l'aide d'une liste plus détaillée des tuteurs disponibles. La formation des tuteurs doit être développée afin de leur redonner confiance. La simplification des outils utilisés permettrait de privilégier les échanges. Le statut d'évaluateur du tuteur semble nuire à ces échanges et l'utilisation d'un autre tuteur pour les évaluations permettrait d'améliorer ces échanges par la liberté de parole des internes.

    Conclusion : Le tutorat est aujourd'hui identifié comme indispensable à la formation des internes de médecine générale. Toutefois, certains réglages sont nécessaire afin d'améliorer son utilisation et l'adhésion de tous les participants.

  • Détection des troubles cognitifs précoces dans la sclérose en plaques    - Blanchot Charlotte  -  01 juillet 2013

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La sclérose en plaques est une pathologie démyélinisante du système nerveux central qui évolue par poussées et qui est caractérisée par la présence de différents symptômes, certains comme les troubles moteurs et/ou sensitifs sont objectivables mais d'autres comme la fatigue ne le sont pas. A l'heure où les critères diagnostiques de la SEP sont remis en cause, nous avons donc voulu savoir si cette fatigue ne permettrait pas de détecter la progression du handicap à un stade précoce de la maladie, c'est-à-dire avant que ce dernier ne devienne visible. Pour cela, nous avons comparé les performances aux tests cognitifs (tests de transfert inter-hémisphérique visuel, auditif et somesthésique ainsi que la BC cog SEP) et aux échelles de qualité de vie et de fatigue chez deux groupes de patients SEP : des patients ne présentant encore aucun handicap visible (EDSS<3) et des patients avec un handicap objectivable (EDSS>3). Nous avons donc pu constater que le test de transfert inter-hémisphérique somesthésique (TIS) est à la fois le seul test corrélé à la fatigue et à la qualité de vie chez les patients avec un EDSS < 3, il met donc en avant des atteintes qui ne sont pas prises en compte par l'EDSS. De plus, ce test est parmi les différents tests de transfert inter-hémisphérique, celui qui statistiquement est le plus corrélé à la BC cog SEP. Enfin, c'est un test simple et rapide de passation qui ne fatigue pas les patients autant que d'autres tests. Prendre en considération ce test dans l'évaluation du handicap invisible de la SEP pourrait ainsi permettre d'envisager un suivi et une prise en charge multidisciplinaire de la maladie à un stade plus précoce.

  • Apport de l'imagerie de diffusion thoracique dans la caractérisation tissulaire des cancers broncho-pulmonaires    - Hamya Ibtihal  -  28 juin 2013  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Objectifs : Evaluer la pertinence de l'imagerie de diffusion thoracique dans la caractérisation tissulaire des cancers pulmonaires par mesure de l'ADC (Apparent Diffusion Coefficient) et étudier le lien entre les valeurs de ce dernier et le SUV (standardized uptake value) mesuré à la TEP-TDM au 18-FDG (Tomographie par Emission de Positons au 18-Fluoro-Désoxy-Glucose).

    Matériels et méthodes : Quarante quatre patients atteints de cancers pulmonaires ont été inclus prospectivement au CHU de Poitiers entre 2011 et 2013. Une IRM de diffusion et une TEP-TDM au 18FDG ont été réalisées lors du bilan initial pré-thérapeutique. Des mesures quantitatives d'ADC et de SUV ont été effectuées pour tous les patients retenus.

    Résultats : Trente neuf patients ont été finalement retenus pour notre étude (20 patients atteints d'adénocarcinomes, treize avaient un carcinome épidermoïde et six atteints de carcinomes neuro-endocrines à petites cellules). Il existait une différence statistiquement significative entre la valeur de l'ADC des adénocarcinomes et celle des carcinomes neuroendocrines (p=0.017), nous avons retrouvé également une différence statistiquement significative entre l'ADC des carcinomes différenciés et celui des carcinomes peu ou moyennement différenciés quel que soit le type histologique .La valeur de l'ADC des adénocarcinomes bien différenciés était la plus élevée. Par ailleurs, nous avons objectivé une corrélation inverse entre les valeurs de l'ADC et celles du SUV.

    Conclusion : L'IRM de diffusion permet de fournir des informations indispensables à la caractérisation tissulaire des cancers du poumon. Elle pourrait être considérée dans l'avenir comme un outil supplémentaire pour l'évaluation de la réponse tumorale aux traitements.

  • Trisomie 21 : orthophonie précoce et approches signées, la nécessité et la création d'une campagne d'information auprès des médecins    - Piriou Marie  -  28 juin 2013

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La prise en charge orthophonique auprès des enfants porteurs de trisomie 21 doit être la plus précoce possible dès 2 ou 4 mois. A travers un accompagnement parental indispensable, de nombreux axes sont à développer en prenant en compte les compétences et les difficultés de l'enfant. Des approches signées comme le Makaton et le français signé peuvent être intégrées à la prise en charge. Ainsi, les compétences pré-langagières et langagières de l'enfant porteur de trisomie 21 seront travaillées afin de rétablir une relation parent-enfant naturelle, relation altérée à cause de l'annonce diagnostic. Le syndrome oro-facial inhérent à la trisomie 21 sera largement réduit. Or il apparaît que les orthophonistes reçoivent les enfants trop tard, seulement lorsqu'ils commencent à parler. Les médecins étant prescripteurs de l'orthophonie et en général conseiller des soins à prodiguer à l'enfant, il apparaît qu'une campagne d'informations auprès d'eux serait intéressante. Après la réalisation d'une enquête auprès de ces mêmes professionnels, il apparaît que la création d'outils médiatiques est indispensable afin de convaincre les médecins de l'utilité de la précocité de la prise en charge orthophonique. Ainsi, une plaquette et un CD-Rom ont été construits afin de répondre aux attentes et aux besoins des différents professionnels mais aussi dans l'espoir de systématiser la prescription orthophonique auprès des jeunes enfants porteurs de trisomie 21.

  • Parcours de soins des patients atteints de myélome multiple incidents en Poitou-Charentes en 2008-2009    - Puyade Mathieu  -  27 juin 2013  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : En France, le plan cancer 2003-2007 a été mis en place devant un constat d'inégalité d'accès aux soins en cancérologie. Le myélome multiple est un cancer hématologique avec une présentation protéiforme dont le pronostic a été révolutionné par les dernières évolutions thérapeutiques. Sa prise en charge est éclatée entre différentes spécialités, dans des centres de tailles diverses. Cette tumeur est potentiellement une maladie modèle pour tenter de dégager des déterminants d'inégalités d'accès aux soins.

    Méthodes : Les cas de myélome incidents en 2008 et 2009 ont été identifiés par le registre des cancers de la région Poitou-Charentes, permettant ainsi l'investigation des dossiers, ainsi que l'accès à de nombreuses données collectées par le registre. Pour vérifier la qualité de la prise en charge l'adéquation, nous avons comparé d'une part le bilan préthérapeutique (diagnostic et extension) et d'autre part le traitement aux recommandations de la Société Française d'Hématologie 2008-2009.

    Résultats : Deux cent trente cinq patients ont été inclus. Le bilan diagnostique était conforme à 95 % et le bilan d'extension à 56% et le traitement à 82 %. Pour le bilan thérapeutique, étaient associés à une prise en charge non conforme la distance domicile-centre de référence (> 50 kilomètres OR = 2,57 [1,10-5,98]), la non réalisation d'une IRM OR = 3,04 [1,58-5,84], et la prise en charge dans un centre sans hématologue (OR = 2,87 [1,13-7,30]). Pour le traitement, seule une prise en charge dans un centre sans hématologue (OR = 5,08 [1,55 – 16,57]) était associée à un traitement non conforme.

    Conclusion : La principale voie d'amélioration de la qualité des soins passe par l'orientation des patients dans des structures ayant une compétence reconnue en hématologie.

  • Enrichissement du stock lexical passif via un apprentissage implicite chez des enfants dysphasiques de 10 à 12 ; 6 ans    - Bocquené Marine  -  27 juin 2013

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le lexique des enfants dysphasiques est qualifié de pauvre, générique et restreint. Certains auteurs déclarent que ces enfants apprennent et enrichissent leur lexique dans des mesures homologues aux enfants développement langagier normal (DLN) mais dans des temps de succession plus longs. D'autres suggèrent que l'apprentissage et le développement lexical des dysphasiques sont différents de ceux d'un enfant DLN et ne sauraient se résumer à un simple décalage des acquisitions. Dans cette étude nous avons voulu savoir si les dysphasiques peuvent enrichir leur stock lexical passif via un apprentissage implicite, au même titre que les enfants DLN. Pour cela nous avons imaginé dix histoires contenant dix mots-cible. Après la lecture hebdomadaire (exposition auditive aux mots) d'une histoire à cinq enfants ayant un trouble spécifique du langage oral, nous faisons un travail d'évocation lexicale pour renforcer les éventuelles acquisitions de représentations mentales des mots-cible. Les résultats montrent que les enfants ont su attribuer des représentations mentales sémantiques à au moins un nouveau mot présenté en contexte sans apprentissage dirigé. Ils ont tous enrichi leur stock lexical passif par le biais d'un apprentissage implicite.

|< << 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales