Vous êtes ici : Accueil > Dernières soutenances

Dernières soutenances

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1714 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1551 à 1560
Tri :   Date travaux par page
  • Maladie d'Alzheimer et mémoire autobiographique‎ : intérêts et limites d'une prise en charge individuelle médiatisée par un cahier de vie auprès de 16 patients    - Pasqualini Elise  -  02 juillet 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Aujourd’hui, les thérapies de réminiscence sont largement inscrites dans le paysage de la prise en charge des malades d’Alzheimer. En nous inspirant de cette méthode, nous voulons étudier les effets d’un entrainement autobiographique individuel en séance orthophonique. Pour cela, nous consignons dans un cahier de vie l’histoire personnelle de seize patients, atteints de la maladie d’Alzheimer à des stades léger à modérément sévère. Afin d’approfondir cette étude, nous scindons notre cohorte en deux groupes : l’un évoquant les souvenirs épisodiques autobiographiques et l’autre les connaissances sémantiques personnelles. Puis, nous comparons l’efficacité de ces deux types d’entraînement au bout de six mois. Nous donc évaluons les répercussions de ce type de travail autobiographique sur les domaines cognitif, mnésique (antérograde et rétrograde) ainsi que comportemental au moyen des échelles suivantes : l’ERFC, les 5 mots de Dubois et l’AMI de Kopelman passés par le patient, la LARS et la DEX passées par leur aidant principal. Trois périodes de tests sont réalisées durant ces six mois d’étude et s’ajoutent aux onze séances d’entrainement. Les résultats obtenus démontrent l’efficacité d’une telle thérapie sur les capacités mnésiques rétrogrades des malades quel que soit le type d’entrainement et a fortiori celui de type épisodique. De plus, chaque patient, selon son aidant, semble avoir de meilleures habiletés communicationnelles et discursives. En revanche, nous ne pouvons conclure à un bénéfice significatif concernant les capacités cognitives et comportementales. Certains patients ont toutefois amélioré leurs compétences cognitives (notamment l’orientation temporo-spatiale) de façon significative. Un médiateur tel que le cahier de vie associé à un entraînement autobiographique régulier dans le cadre d’une prise en charge orthophonique contribuent donc à apporter des avantages mnésiques et une renarcissisation des malades d’Alzheimer.

  • L'enfant dysphasique et la narration : quel étayage proposer ? Quel rôle pour l'orthophoniste ?    - Walbron Victor  -  29 juin 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La dysphasie est un trouble massif du développement du langage oral. Elle constitue une atteinte structurelle durable des aptitudes langagières. Cet aspect structurel du langage des enfants dysphasiques a largement été abordé alors que leurs capacités ou non à être des interlocuteurs efficaces a fait l'objet de moins de travaux. Ce travail se situe dans une perspective interactionniste et discursive. Afin d'enrichir les connaissances dans ce domaine, nous tentons de montrer que cette population est sensible aux variations des conditions de production d'un même genre : la narration. Pour ce faire, nous formons deux groupes homogènes de 4 enfants dysphasiques expressifs âgés de 7 à 12 ans. Les enfants de l'un des groupes racontent un court dessin animé une première fois de façon autonome, puis, une deuxième fois après avoir entendu un « modèle » de l'histoire. Les enfants de l'autre groupe bénéficient de questions concernant les événements non mentionnés avant de raconter à nouveau le dessin animé. Selon nous, ces deux types d'étayage, et notamment l'étayage « modèle », vont aider les enfants à fournir un récit plus fluent, comprenant davantage d'informations, une meilleure planification de la séquence narrative et des organisateurs textuels plus nombreux et variés. Les résultats obtenus incitent à nuancer nos hypothèses. Les deux types d'étayage contribuent en effet à augmenter le nombre d'informations transmises et améliorent le schéma narratif. En revanche, les organisateurs textuels ne sont pas davantage présents ni nettement diversifiés et la fluence se dégrade. Quant à la supériorité de l'étayage « modèle », elle ne se vérifie que pour les informations transmises. Les enfants dysphasiques sont donc en mesure d'actualiser leurs capacités langagières en fonction du contexte de production. Il nous semble très important que les orthophonistes prenant en charge ces enfants mènent une réflexion adaptée à chacun afin d'optimiser et de diversifier leurs discours.

  • Adaptation de la batterie d'évaluation Evalo BB à une population d'enfants présentant une atteinte neurologique ou une maladie rare    - Vansteene Clélia  -  29 juin 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Constatant que les professionnels sont parfois démunis face à l’évaluation des compétences communicationnelles chez les jeunes enfants handicapés, nous nous sommes intéressées à une population d’enfants paralysés cérébraux ou porteurs d’une maladie rare chez qui la parole émerge difficilement. Notre questionnement porte sur la difficulté d’évaluer de façon qualitative et quantitative le développement des prérequis à la communication chez de jeunes enfants présentant un handicap lourd. Nous avons donc souhaité introduire un outil de test récent, la batterie Evalo BB (Coquet, Ferrand & Roustit, 2010) en proposant des adaptations les plus pertinentes possibles pour répondre aux contraintes liées aux déficits moteurs et/ou sensoriels et/ou attentionnels des enfants de notre population. Dans un premier temps, une évaluation a été réalisée avec la batterie d’origine. A partir des résultats obtenus, une réflexion a été menée afin de dégager les modifications nécessaires pour rendre le test le plus adapté aux différents handicaps. Dans un second temps, du matériel a été fabriqué et proposé à chaque enfant, afin de confirmer la pertinence de nos choix. Enfin, nous avons réalisé une fiche-mémoire à destination des orthophonistes intervenant auprès d’enfants présentant une atteinte neurologique ou une maladie rare afin de récapituler les adaptations proposées selon le type de handicap. Les résultats obtenus sont à interpréter avec réserve, du fait de la subjectivité des aménagements proposés et des conditions d’évaluation. En effet, l’évaluation des compétences communicationnelles est dépendante à la fois de la relation thérapeutique, de la disponibilité mais aussi de notre connaissance de chaque enfant.

  • Adaptation de la batterie d'évaluation Evalo BB à une population d'enfants présentant une atteinte neurologique ou une maladie rare    - Ferlay Marion  -  29 juin 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Constatant que les professionnels sont parfois démunis face à l’évaluation des compétences communicationnelles chez les jeunes enfants handicapés, nous nous sommes intéressées à une population d’enfants paralysés cérébraux ou porteurs d’une maladie rare chez qui la parole émerge difficilement. Notre questionnement porte sur la difficulté d’évaluer de façon qualitative et quantitative le développement des prérequis à la communication chez de jeunes enfants présentant un handicap lourd. Nous avons donc souhaité introduire un outil de test récent, la batterie Evalo BB (Coquet, Ferrand & Roustit, 2010) en proposant des adaptations les plus pertinentes possibles pour répondre aux contraintes liées aux déficits moteurs et/ou sensoriels et/ou attentionnels des enfants de notre population. Dans un premier temps, une évaluation a été réalisée avec la batterie d’origine. A partir des résultats obtenus, une réflexion a été menée afin de dégager les modifications nécessaires pour rendre le test le plus adapté aux différents handicaps. Dans un second temps, du matériel a été fabriqué et proposé à chaque enfant, afin de confirmer la pertinence de nos choix. Enfin, nous avons réalisé une fiche-mémoire à destination des orthophonistes intervenant auprès d’enfants présentant une atteinte neurologique ou une maladie rare afin de récapituler les adaptations proposées selon le type de handicap. Les résultats obtenus sont à interpréter avec réserve, du fait de la subjectivité des aménagements proposés et des conditions d’évaluation. En effet, l’évaluation des compétences communicationnelles est dépendante à la fois de la relation thérapeutique, de la disponibilité mais aussi de notre connaissance de chaque enfant.

  • Dysléxie-dysorthographie et handicap scolaire‎ : les outils informatiques de compensation du langage écrit et leur intégration dans la prise en charge en orthophonie    - Delamare Cécile  -  29 juin 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les troubles spécifiques du langage écrit, lorsqu’ils sont sévères et surtout lorsqu’ils entraînent une situation de handicap scolaire, doivent être compensés par des aménagements pédagogiques adaptés, notamment par l’utilisation d’un ordinateur et de logiciels spécifiques lorsque cela se révèle nécessaire. Aujourd’hui, l’outil informatique est de plus en plus utilisé dans la scolarité et il est incontournable pour l’insertion sociale et professionnelle. L’ordinateur et les logiciels d’aide à la lecture (ex : synthèse vocale), ainsi que les logiciels d’aide à la transcription (ex : prédicteur de mots, retour vocal, correcteur d’orthographe, dictée vocale) peuvent être prescrits puis faire l’objet d’une demande à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), en tant que matériel informatique spécifique pour la compensation du handicap. Certains orthophonistes sont déjà sollicités pour des avis, des conseils, ainsi que pour l’entraînement des enfants dans le but de leur utilisation fonctionnelle en classe. Cependant, beaucoup d’orthophonistes semblent encore démunis devant ce type de prise en charge, pour l’utilisation de ces outils informatiques en séance ainsi que leur préconisation et leur appropriation par les enfants. Ce mémoire a pour objectif la réalisation d’une plaquette d’informations destinée aux orthophonistes sur les logiciels d’aide à l’écrit dans le cadre d’une prise en charge à composante réadaptative pour des enfants dyslexiques-dysorthographiques dont les troubles entraînent un handicap scolaire. Cette plaquette renverra à un site Internet, qui comprendra des informations plus complètes avec une description des principales fonctionnalités logicielles utilisables en orthophonie, des indications de prescription en fonction des profils sémiologiques, des conseils de progression pour l’apprentissage et l’entraînement à l’utilisation de ces outils, ainsi que quelques témoignages d’enfants et de parents. Ce travail se basera sur une enquête préalable réalisée auprès d’orthophonistes, d’ergothérapeutes et de parents, et surtout sur des analyses de vignettes cliniques.

  • Etude de l'influence de l'émotion sur les productions écrites dans la maladie d'Alzheimer    - Colin Adèle  -  29 juin 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L’écriture et les émotions sont deux fonctions cognitives altérées dans la maladie d’Alzheimer. Peu d’études ont été menées sur le langage écrit des malades d’Alzheimer et sur l’expression de leurs émotions. Alors que l’émotion influence les capacités du scripteur sain, nous cherchons à déterminer son incidence sur le discours écrit des malades d’Alzheimer. Nous essayons d’établir la part de l’influence de la valence positive et de la valence négative sur la production écrite de ces patients. La dépression représentant une pathologie psycho-comportementale très fréquemment associée à la maladie d’Alzheimer, nous prenons en compte son incidence sur l’émotion au cours de la rédaction d’un discours.

  • Paul Rebeyrolle et le Limousin : étude de son oeuvre en lien avec sa région natale    - Juchereau Pauline  -  29 juin 2012


  • Evaluation de la qualité de vie et des capacités d'attribution d'états mentaux avant et après exérèse d'une tumeur gliale de bas grade hémisphérique droite en condition éveillée    - Desson Hélène  -  28 juin 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les gliomes de bas grade sont des tumeurs précancéreuses qui infiltrent le parenchyme cérébral. Leur développement lent favorise une réorganisation neuronale grâce à la plasticité cérébrale réparatrice, réduisant ainsi les conséquences fonctionnelles de la lésion. Une intervention chirurgicale en condition éveillée permet une exérèse maximale tout veillant à minimiser les séquelles fonctionnelles. Notre questionnement initial était de savoir si chez les patients opérés d’un gliome de bas grade hémisphérique droit en chirurgie éveillée, un trouble des composantes de la cognition sociale retentirait sur l'autoévaluation de la qualité de vie. Nous avons donc évalué en pré et postopératoire la capacité d'attribution d'états mentaux des patients à travers des épreuves de théorie de l'esprit, empathie et pragmatique du langage et nous avons mesuré leur perception de leur qualité de vie. En pré comme en postopératoire, les résultats de l’étude n'ont pas objectivé pour notre cohorte de déficit de la capacité d'attribution d'états mentaux ni de perturbation de la qualité de vie. En effet, il semble que les réorganisations fonctionnelles parviennent à diminuer significativement l'impact de la tumeur et que les troubles causés par l'intervention chirurgicale soient minimes. L’analyse des résultats ne nous permet donc pas de supposer une influence des compétences en cognition sociale sur la qualité de vie. Pourtant afin de préserver l'identité de l'individu dans son statut social et ses interactions avec autrui, nous devons être attentifs à la préservation des capacités d'attribution d'états mentaux au décours de la chirurgie et à leur récupération postopératoire. La prise en charge orthophonique est donc à envisager à partir d’une évaluation individuelle des besoins du patient et des exigences de sa vie quotidienne.

  • Impact du traitement des émotions sur la qualité de vie chez des patients porteurs d'un gliome de bas grade frontal droit opéré en condition éveillée    - Delbarre Aurélie  -  27 juin 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La chirurgie éveillée constitue le traitement de première intention pour les patients atteints d’un gliome de bas grade. Grâce à une résection maximale, elle permet une augmentation de la durée de vie et une diminution des séquelles postopératoires, associées à un maintien de la qualité de vie. Cette méthode est essentiellement développée afin de préserver les zones cruciales pour les fonctions « éloquentes » telles que le langage. Certaines fonctions supérieures propres à l’hémisphère droit, comme le traitement des émotions, sont considérées comme « non éloquentes ». Pourtant la littérature, montre que des déficits touchant ces fonctions entraînent un retentissement sur la qualité de vie. Notre étude tente donc de déterminer si un trouble du traitement des émotions (reconnaissance faciale émotionnelle, prosodie émotionnelle et alexithymie) a un impact sur la qualité de vie. Nous nous sommes également interrogés sur l’existence d’un déficit préopératoire et sur l’évolution des fonctions en postopératoire. Nous avons évalué 6 patients porteurs d’un gliome de bas grade frontal droit, avec un protocole explorant le traitement des émotions, avant et après exérèse, auquel s’ajoutait une évaluation de la qualité de vie postopératoire. L’analyse statistique ne met pas en évidence de résultats significatifs. En considérant les performances individuelles et les changements au niveau du groupe, nous avons observé un faible impact de la lésion sur l’ensemble des fonctions évaluées. En postopératoire, il n’apparaît pas d’effondrement : lorsqu’il y a des modifications, elles sont modiques. Cette étude montre les effets de la tumeur, le rôle joué par le type de chirurgie et par la plasticité cérébrale. Ce travail permet d’insister sur l’importance de prendre en considération le traitement des émotions au sein de la rééducation orthophonique et suggère, à plus long terme, de l’explorer en per opératoire.

  • Répercussion du fonctionnement exécutif sur la qualité de vie chez des patients porteurs d'un gliome de bas grade frontal opérés en condition éveillée    - Baille Violaine  -  27 juin 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce mémoire traite des patients porteurs de gliome de bas grade (GBG), opérés en condition de chirurgie éveillée du cerveau. Notre objectif est précisément de savoir s’il existe une corrélation entre le fonctionnement exécutif et la qualité de vie chez cette population opérée. En effet, la confortation de cette hypothèse permettrait dans un second temps d’adapter le protocole de tests en per-opératoire pour préserver au mieux ces fonctions cérébrales après la chirurgie et offrir une qualité de vie meilleure à ces malades. Pour ce faire, nous avons dans une première partie, théorique, poser les bases de cette nouvelle technique en neurochirurgie, recenser les différentes études menées jusqu’à présent sur la qualité de vie et le fonctionnement neuropsychologique de ces patients et enfin détailler les concepts du fonctionnement exécutif et ses symptômes. A notre connaissance, les recherches entreprises sont pauvres et n’explorent pas le fonctionnement exécutif en détail, sans lien avec la notion essentielle de la qualité de vie. Ainsi, une seconde partie, pratique, a été destinée à l’évaluation détaillée d’un groupe de malades. Le protocole d’évaluation s’est déroulé en deux parties. Nous avons tout d’abord réalisé un bilan complet des fonctions exécutives sur le temps préopératoire pour chacun des patients puis ce même bilan ainsi qu’une évaluation de la qualité de vie ont été proposés sur le temps postopératoire différé. Les résultats obtenus montrent des performances légèrement déficitaires en préopératoire ce qui témoigne de la présence de la tumeur. En revanche, le temps postopératoire ne montre pas d’aggravation des performances exécutives mais un comportement des patients modifié et plus irritable. Enfin, la qualité de vie, quelque peu altérée, ne permet pas d’établir des corrélations pertinentes avec le fonctionnement comportemental chez ces patients. Afin d’obtenir une légitimité scientifique, ces constatations se doivent d’être précisées.

|< << 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales