Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Vanderkam Paul

Vanderkam Paul

Les travaux encadrés par "Vanderkam Paul"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
5 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 5
Tri :   Date travaux par page
  • Impact de la promotion de la cigarette électronique chez les adolescents et les jeunes adultes : revue systématique de la littérature.    - Parnaudeau Lea  -  25 juin 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte : La cigarette électronique est très utilisée actuellement notamment par les adolescents et les jeunes adultes. Il a été montré que dans cette catégorie de la population, son emploi peut être une porte d'entrée dans le tabagisme à l'âge adulte. La publicité pour ce dispositif est visible de tous, les supports pour la véhiculer sont nombreux étant donné la multitude de moyens de communication différents. Nous nous sommes demandé si la publicité influençait la consommation des adolescents et jeunes adultes.

    Objectifs : Evaluer l'impact de la publicité sur l'utilisation ou l'initiation de la cigarette électronique chez les adolescents et jeunes adultes. Déterminer si un support est plus impactant sur cet usage.

    Méthode : Nous avons réalisé une revue systématique de la littérature dans les bases de données Pubmed, Cochrane Library et ClinicalTrials. Les mots-clés utilisés sont les suivants : e-cigarette ou electronic notice delivery system et advertising as topic ou advertisement ou marketing ou social media. Nous avons inclus une étude randomisée contrôlée et trois cohortes.

    Résultats : Aucune analyse quantitative n'a pu être réalisée. La publicité est associée significativement à l'utilisation de la cigarette électronique chez les jeunes dans trois études sur quatre et augmente l'intention d'utilisation dans ces trois études. Dans un de ces travaux, Facebook est significativement associé à l'usage du dispositif.

    Conclusion : Notre revue de la littérature retrouve une association significative entre l'exposition à la publicité en faveur de la cigarette électronique et son utilisation dans l'étude randomisée contrôlée inclue. Des études supplémentaires randomisées contrôlées doivent être réalisées pour confirmer nos résultats.

  • Efficacité et sécurité de la cigarette électronique dans l'aide au sevrage tabagique : revue systématique et méta-analyse    - Bonneau Audrey  -  05 décembre 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte : Le tabagisme représente à l’heure actuelle la première cause de décès évitable en France et dans le monde. Afin d’améliorer la lutte contre cette épidémie, il est important de développer des stratégies complémentaires s’adressant aux patients réfractaires à un arrêt immédiat du tabac ou en échec. Dans cette optique, la cigarette électronique pourrait s’avérer être une bonne solution mais de nombreux questionnements quant à son efficacité et son innocuité demeurent présents.

    Objectif : Evaluer la sécurité et l’efficacité de la cigarette électronique avec nicotine dans l’arrêt et la réduction de la consommation tabagique chez les fumeurs réguliers.

    Source documentaire : Consultation des bases de données PubMed, Cochrane et Clinical Trial. Les mots clés e-cigarette, electronic cigarettes, ENDD (electronic nicotine delivery device), ENDS (electronic nicotine delivery system), vaping ont été utilisés. Sélection des études : Essais cliniques randomisés comparant la cigarette électronique avec nicotine versus Placebo ou autres pharmacothérapies validées.

    Résultats : Trois essais randomisés ont été inclus dans l’analyse quantitative. A 6 mois, un effet significatif de la cigarette électronique avec nicotine est retrouvé versus substituts nicotiniques dans le sevrage (RR 1.39 [1.14-1.69]), ainsi que dans la réduction de consommation versus placebo et substituts nicotiniques. Aucun effet indésirable grave n’a été classé comme imputable à la cigarette électronique dans les études. L’analyse statistique réalisée ne retrouve pas de différence significative versus placebo ou substituts. Limites du travail : La faible proportion d’essais cliniques randomisés bien conduits et l’absence d’analyse à 12 mois limite l’interprétation des résultats

    Conclusion : La cigarette électronique pourrait être un outil efficace de réduction du tabagisme chez les fumeurs réguliers. De nouveaux travaux sont alors nécessaires pour évaluer son efficacité et son impact sanitaire à long terme.

  • Mesure de l'effet placebo global : revue systématique et méta-analyse : mise à jour de la méta-analyse Cochrane de Hrobjartsson et Gotzsche parue en 2010    - Pellarini Noémie  -  13 décembre 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Hrobjartsson et Gotzsche démontrent dans une méta-analyse d'essais cliniques randomisés comparant un groupe traité par placebo à un groupe témoin non traité, qu'il n'y a globalement pas de différence statistiquement significative entre les deux groupes, remettant ainsi en cause la puissance de l'effet placebo selon Beecher. Dans cette revue, la durée d'intervention n'était pas renseignée et les populations adultes et pédiatriques non différenciées, deux paramètres d'une importance non négligeable en pratique clinique.

    Matériel et Méthodes : Mise à jour de la méta-analyse datant de 2010 de Hrobjartsson et Gotzsche. L'objectif principal était de mesurer l'effet placebo global à court et long terme afin de déterminer si cet effet placebo peut persister ou si l'on peut s'attendre à un épuisement dans le temps. L'objectif secondaire était d'analyser cet effet dans les populations pédiatriques. Les études ont été classées selon leur durée (inférieure ou supérieure à 3 mois), leur population (adulte ou pédiatrique) et leur type de variable (binaire ou continue). Les résultats sont exprimés en risque relatif (RR) et en différence moyenne standardisée (DMS).

    Résultats : Au total, 211 études ont été incluses. Au final, on retrouve un effet placebo minime à long terme mais significatif uniquement pour les études adultes à variables continues (DMS = -0.16 [-0.28, -0.05]). Concernant les études binaires pédiatriques, cet effet placebo n'est pas retrouvé. A court terme, cet effet est majoré avec un effet placebo modéré significatif pour les études à variables continues adultes (DMS = -0.27 [-0.35, -0.20]) et pédiatriques (DMS = -0.20 [-0.39, -0.01] et binaires pédiatriques (RR = 0.64 [0.44, 0.93]), alors qu'il est non significatif pour les binaires adultes. Comparé à la méta-analyse de 2010, notre tri selon la durée et la population, n'a pas modifié l'hétérogénéité des résultats qui vient plutôt de la variabilité de la taille des effets avec des effectifs de population réduits.

    Conclusion : La mise à jour de la méta-analyse de Hrobjartsson et Gotzsche de 2010 n'a pas modifié les tendances générales. Notre analyse centrée sur la durée a permis de décrire un effet placebo à long terme peu significatif, mais majoré à court terme avec une hétérogénéité persistante. Il est donc nécessaire de standardiser le design des études sur le sujet afin de progresser dans la connaissance de l'effet placebo. Celui-ci semble bien réel mais il ne peut à lui seul expliquer des effets thérapeutiques notamment sur le long terme.

  • Pertinence et efficacité d'une pratique infirmière avancée en libéral dans le sevrage tabagique    - Collin Thimothée  -  06 décembre 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte : Avec un taux de rechute à un mois de 80% des fumeurs tentant de s'arrêter seul le sevrage tabagique reste un processus difficile. La motivation y joue un rôle important et la maintenir est une tâche ardue. Une prise en charge spécifique ciblant la motivation au changement semble donc essentielle. Représentant la première population de professionnels de santé et ayant un impact positif démontré sur l'aide au sevrage, l'implication des infirmiers libéraux en France dans ce processus semble être une piste pleine de promesses. Ceci est notamment possible grâce à l'organisation des Maisons de Santé Pluriprofessionnelles permettant un financement de pratiques de soins nouvelles et coordonnées. Objectif : Quelle est l'efficacité d'une prise en charge du sevrage tabagique par un infirmier libéral et son impact sur la motivation des fumeurs.

    Méthode : Evaluation d'une nouvelle pratique professionnelle de soins infirmiers avancés, par des infirmiers (IDE) libéraux dans une maison de santé pluriprofessionnelle entre novembre 2016 et juin 2017. La consultation IDE comprenait la réalisation du conseil minimal, la détermination du profil tabagique, le degré de dépendance par le score de Fagerstrom simplifié, l'évaluation du stade de sevrage et une spirométrie. L'IDE rappelait tous les patients entre 6 à 9 mois pour reprendre le questionnaire et évaluer des modifications de consommation tabagique et le stade de sevrage.

    Résultats : Si 78.8% des fumeurs (n=33) ont déjà tenté d'arrêter de fumer, 60,6% l'ont fait sans aide et 21,9% avec leur médecin généraliste. Le score de Fagerstrom simplifié n'a pas été modifié par l'intervention. La moitié de l'échantillon déclare avoir diminué sa consommation. Un abaissement de la motivation était noté avec proportionnellement une diminution du nombre d'individus ayant motivation moyenne (22% contre 39% initialement) et une augmentation de ceux ayant une motivation faible (72% du groupe retour contre 55 % initialement). De plus on retrouve un plus grand nombre d'individus se déclarant incapable d'arrêter leur consommation de tabac dans le mois (67% contre 25% initialement).

    Discussion : Malgré le nombre modeste de patients inclus et la nature monocentrique de l'étude ce travail met en évidence la possibilité pour les IDE libéraux d'agir dans le sevrage tabagique. De plus on peut souligner la pertinence de l'interdisciplinarité de la prise en charge du sevrage tabagique qui ne peut se résumer à un simple transfert de compétences.

    Conclusion : Cette étude appuie la pertinence d'une implication plus large des IDE dans le sevrage tabagique chez des patients, nombreux à souhaiter arrêter et actuellement insuffisamment accompagnés.

  • Perception d'efficacité des méthodes d'aide au sevrage tabagique par les patients vus en unités de sevrage : étude observationnelle transversale de faisabilité    - Thavenot Alexia  -  29 mars 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Objectif : Le but de notre recherche était d'étudier la perception d'efficacité des méthodes de sevrage tabagique par les fumeurs et d'explorer de potentiels liens avec les caractéristiques sociodémographiques et tabagiques du patient. Matériel et méthodes : Étude observationnelle transversale de faisabilité menée dans deux unités de sevrage tabagique. Les données ont été recueillies à l'aide d'un questionnaire sur les perceptions d'efficacité des méthodes et associées au dossier de consultation standardisé de tabacologie. Résultats : Soixante-deux réponses ont été exploitées. Les femmes représentaient 71,0% de l'échantillon. L'âge moyen était de 47,5 ans. 54,8% des patients inclus venaient consulter en ayant pris la décision d'arrêter de fumer. Ils étaient professionnellement actifs à 58,1% et avaient une dépendance modérée à 48,4%. L'échantillon a estimé à 56,5% que le traitement nicotinique de substitution par patch permettait d'arrêter de fumer tout comme 45,2% pour l'hypnose. La perception d'efficacité la plus négative a été celle de la cigarette électronique à 40,9%, différence statistiquement significative dans divers sous-groupes. Les patients avaient peu d'avis sur l'efficacité des traitements médicamenteux par Bupropion ou Varénicline mais aussi sur la psychothérapie, l'acupuncture et le coaching tabac info service. Discussion : Cette étude, exploratoire, suggère une perception d'efficacité différente des méthodes de sevrage tabagique et un certain niveau de méconnaissance pour une partie d'entre elles. Du fait de ses limites, en particulier son manque de puissance statistique, il serait nécessaire de réaliser d'autres travaux pour parfaire les connaissances dans ce domaine. Il conviendrait, lors du choix thérapeutique, de tenir compte des attentes du patient afin d'accroître l'efficience de la prise en charge. A terme, la connaissance générale des préférences selon le statut du patient pourrait permettre d'aborder le sevrage avec une stratégie ciblée.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales