Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Dupuis Antoine

Dupuis Antoine

Les travaux encadrés par "Dupuis Antoine"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
8 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 8
Tri :   Date travaux par page
  • Stabilité physico-chimique des nutritions parentérales pédiatriques : étude préliminaire    - Boutet Meredith  -  07 avril 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    En raison de l’absence de formulations standardisées de nutrition parentérale couvrant l’ensemble des situations cliniques de néonatologie, l’usage de formulations « à la carte » reste prépondérante. Il est ainsi pertinent d’étendre les connaissances sur la stabilité physique et chimique de ces formulations. Une étude portant sur plusieurs paramètres de stabilité physico-chimiques a été menée sur 11 compositions de poches (sans lipides) représentatives de ces formulations. Pour cela, un relevé des prescriptions de ces poches pédiatriques au CHU de Poitiers a été fait sur une période de 6 mois. La composition d’une poche de base a été définie, ainsi que celle de 10 autres poches se distinguant chacune par la présence d’un composant variant. Ces 11 formulations ont été fabriquées en triplicata sur paillasse, en poche monocompartimentale, et conservées à température réfrigérée. Les contrôles et dosages ont été effectués sur une durée de 7 jours : inspection visuelle, test de limpidité, mesures du pH et de l’osmolalité, dosages du sodium, du potassium, du fer total, du glucose, du calcium ionisé, des vitamines E et B1, du glucose-1-phosphate et de la méthionine. Des tests de dégradation forcés utilisant le chauffage et la lumière ont été menés sur la poche de base. Les résultats obtenus ont permis de dégager des profils de stabilité et d’instabilité de ces différents mélanges. Les résultats obtenus pour les vitamines E et B1 ne permettent pas de conclure quant à leur stabilité, contrairement aux autres composants. Une instabilité retrouvée concerne les poches à forte concentration en glucose où une diminution de la concentration en méthionine est retrouvée, ce qui correspondrait à la réaction de Maillard entre glucose et acides aminés. Certaines méthodes de dosage sont critiquables, mais une adaptation des contrôles réalisés a été faite en fonction des appareils et techniques disponibles.

  • Prise en charge médicamenteuse de la douleur par voie intrathécale : données de stabilité disponibles pour les médicaments utilisés    - Aumond Julie  -  13 février 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La prise en charge médicamenteuse classique ne suffit pas toujours pour soulager les douleurs intenses. Même si le traitement est bien conduit, certaines douleurs sont rebelles aux antalgiques traditionnels. L’analgésie intrathécale est alors utilisée en dernier recours. Le Centre Régional d’Etude et de Traitement de la Douleur (CRETD) de Poitiers met en place cette technique interventionnelle lors d’échec thérapeutique. Son objectif est d’accroître l’efficacité et la tolérance des antalgiques d’action centrale. L’administration des molécules au plus proche de leur site d’action s’accompagne d’une diminution des doses et donc des effets secondaires. Les indications et les molécules administrées sont énoncées dans les recommandations internationales ; la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation (SFAR) et la Société Française d’Etude et de Traitement de la Douleur (SFETD) guident également leurs emplois. Des associations médicamenteuses sont régulièrement employées. Cependant, les données de stabilité des molécules ne sont pas disponibles pour toutes les associations. Des études, permettant une administration sécurisée dans les conditions d’utilisation du CRETD de Poitiers, concernant la ropivacaïne et le ziconotide notamment sont absentes.

  • Méthodologie de conception d'un cours sous le module Opale    - Hertzog Antoine  -  26 octobre 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le domaine de la santé est en perpétuelle évolution grâce aux avancées scientifiques et à la mise au point de nouveaux médicaments, matériels et protocoles de soin. Cette évolution conduit les professionnels de santé à mettre constamment les connaissances acquises lors de leur formation initiale à jour.

    Pour inscrire cette démarche dans un processus encadré, les pouvoirs publics en collaboration avec les acteurs de santé ont définis les dispositions légales permettant de déterminer les obligations des professionnels de santé dans le domaine du Développement Professionnel Continu. Ces dispositions touchent maintenant tous les acteurs de santé (médicaux, pharmaceutiques et para-médicaux) et les organismes qui sont habilités à pourvoir ces formations sont soumis à une législation stricte qui garantit la qualité de leur enseignement.

    Deux types de formation sont distinguables. Les formations présentielles qui ont déjà démontré toutes leurs qualités depuis les débuts de l'enseignement et les formations à distance dont la pratique est rendue possible par les avancées technologiques de ces deux dernières décennies. De nombreux outils existent déjà pour permettre la création de cours à distance par des professionnels du domaine informatique.

    Les chercheurs de l'Université de Compiègne ont choisi de mettre au point un logiciel plus simple d'accès, plus ergonomique afin d'offrir aux enseignants du domaine supérieur un outil de création de contenu plus aisé à prendre en main baptisé Scenari pour « Système de conception de Chaînes Éditoriales pour des contenus Numériques, Adaptables, Réutilisables et Interactifs ».

    Le logiciel Opale (OPen Academic LEarning) est une chaîne éditoriale conçue avec Scenari qui permet la création de contenu multimédias et multi plates-formes. Les chaînes éditoriales comme Opale sont conçues pour produire simultanément, à partir d'un travail unique, trois formats de présentation du contenu : un format diaporama, un format textuel et un format web (aux normes html ou SCORM).

    Le présent document a pour but d'illustrer les fonctions d'Opale qui pourraient présenter un intérêt pour les enseignants notamment du domaine des sciences pharmaceutiques et de mettre en avant les avantages que ce logiciel apporte dans le cadre de la formation à distance comme dans la formation présentielle.

    Pour mettre en exergue les particularités d'Opale un cours à destination des pharmaciens d'officine a été conçu en choisissant pour thème le fentanyl en raison du grand nombre de formes galéniques disponibles, de leurs particularités et de leur place dans la stratégie thérapeutique de la prise en charge des accès paroxystiques douloureux du patient cancéreux. L'objectif visé est de fournir aux pharmaciens suffisamment d'outils pour assurer l'éducation thérapeutique de leurs patients vis à vis de ces nouvelles formes ce qui s'inscrit dans une démarche de réduction des risques.

  • Le fer per os chez le sujet âgé : étude réalisée dans le service de gériatrie du CHU de Poitiers    - Gruau Marie-sophie  -  11 juillet 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte : L’amélioration des connaissances sur le métabolisme du fer dans l’organisme, grâce en particulier à la découverte de l’hepcidine, a permis de mieux comprendre le mécanisme physiopathologique de la carence martiale, notamment au cours des états inflammatoires, situations fréquemment observées chez les personnes âgées en raison du contexte polypathologique lié à l’âge. En parallèle, ces découvertes ont permis de mieux appréhender le mode d’action des spécialités à base de fer dans le traitement de la carence martiale. Elles rendent en particulier discutables l’utilisation des sels de fer per os dans les situations de carence martiale fonctionnelle.

    Objectifs de l’étude : L’objectif principal était de décrire la population ayant une prescription de fer per os à l’entrée dans le service de gériatrie et d’analyser cette prescription en vue d’évaluer le bon usage du fer chez le sujet âgé.

    Matériels et méthodes : Une étude prospective observationnelle a été réalisée entre le 1er octobre et le 31 décembre 2013 sur des patients hospitalisés au sein du service de médecine gériatrique du CHU de Poitiers. Les données ont été recueillies pour chaque patient par la consultation du dossier médical hospitalier, la réalisation d’un bilan biologique lors de leur entrée en gériatrie, un appel téléphonique du médecin traitant, et un entretien avec le patient.

    Résultats : 34 patients ont été inclus et l’âge moyen était de 87,3 ans. Au moins 44 % des patients avaient un traitement par fer per os depuis plus de 3 mois. Les patients étaient polymédicamentés. Globalement, le traitement par fer per os était mal toléré au niveau digestif. Une carence martiale à l’entrée était présente chez 64,7 % des patients et pour 86 % d’entre eux associée à une anémie. La carence martiale fonctionnelle était très fréquente et concernait 77 % des patients.

    Conclusion : La supplémentation en fer per os s’est révélée être insuffisante pour corriger la carence martiale chez le sujet âgé. Constituant une alternative thérapeutique en cas d’intolérance ou d’échec d’une supplémentation par voie orale, un traitement par fer intraveineux pourrait être envisageable notamment dans les situations de CMF.

    Les résultats de notre étude se sont révélés intéressants et restent cohérents, mais nous avons été limités par le faible effectif de notre échantillon qui ne nous a pas permis de tirer de réelles conclusions. C’est pourquoi, il serait intéressant de mener une étude à plus grande échelle pour évaluer le réel bénéfice d’un traitement par fer injectable dans un contexte de carence martiale fonctionnelle et d’émettre des recommandations sur les schémas de prise en charge de la carence martiale en gériatriie.

  • Etat des lieux sur l’aromathérapie dans les officines : enquête sectorielle dans le département de la Vienne    - Gaborieau Benoît  -  10 juin 2015  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Treize millions six cent mille flacons d’huiles essentielles ont été vendus en 2012, soit 13.2% de plus qu’en 2011. Cette croissance du marché de l’aromathérapie révèle un véritable enthousiasme dans le domaine de la santé en lien avec les bienfaits thérapeutiques de plus en plus connus des huiles essentielles.

    Cependant, comme tout produit se présentant comme possédant des propriétés thérapeutiques, son utilisation se doit d’évaluer la balance bénéfice-risque. Il est donc important de prendre en considération, les risques potentiels de l’évolution de l’aromathérapie dans le domaine de la santé.

    Les huiles essentielles possèdent des propriétés thérapeutiques ainsi que des effets indésirables, se pose alors la question : la réglementation concernant les huiles essentielles permet-elle d’assurer la sécurité sanitaire des patients ?

    Ces dernières étant en libre accès dans des lieux non contrôlés par des professionnels de la santé.

    En ce sens, nous avons réalisé une enquête auprès des officines afin de savoir si le pharmacien est d’ores et déjà prêt à assumer son rôle d’acteur de santé publique dans le domaine de l’aromathérapie ainsi que de vérifier les connaissances et les habitudes de consommation des patients dans différentes zones géographiques du département de la Vienne.

    Il est apparu lors de cette enquête, que les pharmaciens prennent leur rôle d’acteur de la santé publique à coeur en s’investissant dans le domaine de l’aromathérapie.

    Les patients sont quant à eux à la recherche d’informations et de conseils dans ce domaine, ces derniers cherchant à être des acteurs de leur propre santé.

  • Estimation des concentrations en résidus médicamenteux dans les effluents hospitaliers : étude d’un établissement de santé privé    - Baud Laetitia  -  08 juin 2015  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L’accès aux soins et à la sécurité sociale ont été à l’origine de la progression considérable de l’espérance de vie et la consommation de médicaments a largement sa part dans ces progrès. Néanmoins, si notre attention s’est essentiellement portée, à juste titre, sur les bénéfices pour la santé, elle a été insuffisante sur les conséquences environnementales de leur usage. Ce n’est que depuis une trentaine d’années que des équipes de recherche se sont penchées sur ces conséquences et aujourd’hui nombre de publications ont révélé que toutes les classes thérapeutiques sont concernées par ce problème de leur présence dans l’eau ou dans d’autres compartiments de l’environnement.

    Notre étude suit cette démarche et s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche et développement en partenariat avec le SIARN (Syndicat Intercommunal d’Assainissement de Rennes Nord), la SAUR (Société d’Aménagement Urbain et Rural), le CHP Saint GREGOIRE (Centre Hospitalier Privé), l’ENSCR (Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes), la SODAE (Société de Diagnostic Air Eau), le CHU de Poitiers (Centre Hospitalier Universitaire) et l’Université de Poitiers. Son objectif sera d’évaluer la robustesse de l’outil d’estimation des concentrations résiduelles des médicaments dans les rejets hospitaliers développé par Alexandre Lavaud au sein du CHU de Poitiers en 2011. Ceci dans un but final d’estimation simple et reproductible du niveau de pollution des eaux de rejet tout en évitant la réalisation systématique d’analyses onéreuses.

    Cette étude s’est déroulée au sein du CHP Saint Grégoire d’Octobre 2013 à Décembre 2014. L’examen de la consommation médicamenteuse nous a conduits à conserver 25 molécules (issues de 14 classes pharmacothérapeutiques différentes) parmi 906 molécules consommées. Nous nous sommes intéressés à cinq campagnes de prélèvements s’échelonnant de Février à Juin 2014 afin de confronter notre modèle d’estimation aux mesures effectuées durant cette période. Finalement, nous obtenons une concordance de 80%, soit pour 20 molécules des 25 retenues.

  • Quelles boissons prendre avec ses médicaments?    - Multeau Marion  -  13 octobre 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La consommation de médicaments en France est en moyenne de 48 boîtes par an. Cette prise se fait avec de nombreuses boissons. Mais celles-ci sont-elles sans conséquence pour notre organisme ou pour l’efficacité du traitement ? Cette thèse rassemble des informations pour chaque catégorie de boisson : consommation en France, composition ainsi que l’effet sur l’organisme. Les interactions qui peuvent avoir lieu entre ces boissons et la prise concomitante d’un médicament peuvent être pharmacocinétiques ou pharmacodynamiques. Ainsi, les conséquences peuvent être des modifications sur l’effet de la boisson ou sur l’effet du traitement médicamenteux, conduisant à des problèmes de santé pouvant être graves ou mortels. Il est donc indispensable que le pharmacien connaisse ces interactions afin d’informer le patient quant à la boisson qu’il convient de consommer lorsqu’il prend un médicament

  • Procédé photocatalytique de décontamination des effluents liquides contaminés par des résidus de médicaments : le cas du mélange tylosine - sulfaméthoxazole et de l’amoxicilline    - Le Freche Amélie  -  30 septembre 2013  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La détection de traces de médicaments dans l’eau potable et dans les eaux de surface soulève un problème de pollution pour l’environnement et de santé publique. Ce travail développe l’étude de la dégradation de résidus d’antibiotiques dans l’eau à travers la dégradation d’un mélange de sulfaméthoxazole - tylosine puis de l’amoxicilline par la méthode de photocatalyse hétérogène. Les antibiotiques ont la particularité d’être une classe thérapeutique pour laquelle il existe des bactéries résistantes. L’efficacité de ces médicaments est donc diminuée. Afin de traiter les eaux usées, de nombreuses opérations sont utilisées en station d’épuration et en sortie d’usine mais elles ne permettent pas actuellement l’élimination complète des antibiotiques. Des méthodes complémentaires sont donc actuellement en étude. L’une d’entre elles, objet de ce travail, est la photocatalyse hétérogène. Cette technique d’oxydation avancée est fondée sur l’utilisation d’un photocatalyseur (dioxyde de titane) activé par un rayonnement UV. Elle vise à la dégradation des polluants aromatiques (colorants, pesticides), des phénols et des métaux. Toutes les expériences de l’étude sont basées sur le même protocole. L’impact des paramètres tels que le pH, la concentration et le type de photocatalyseur ont été analysés afin de déterminer leur influence sur la dégradation. L’ensemble des expériences menées a mis en évidence l’efficacité de la photocatalyse sur la dégradation de certaines molécules d’antibiotiques. L’étude de la dégradation du mélange sulfaméthoxazole - tylosine conclue qu’à même concentration, les deux antibiotiques sont dégradés en même temps et donc qu’il n’y a pas de compétition entre ces deux molécules. Les expériences sur la dégradation de l’amoxicilline mettent en évidence l’importance des paramètres de la photocatalyse. A forte concentration, la dégradation est moins efficace. Le photocatalyseur qui apparait le plus efficace est celui le plus concentré en dioxyde de titane. Enfin l’étude cinétique de la dégradation de l’amoxicilline valide le modèle de Langmuir-Hinshelwood pour de faibles concentrations. Cette étude repose sur l’impact des résidus médicamenteux sur l’environnement et l’importance des moyens à mettre en œuvre pour les éliminer. L’ensemble des intervenants dans le cycle du médicament a une responsabilité dans ce processus et se doit d’agir en conséquence.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales