Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Audier Pascal

Audier Pascal

Les travaux encadrés par "Audier Pascal"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
8 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 8
Tri :   Date travaux par page
  • Évaluation du ressenti des internes en 3ème semestre de DES de médecine générale à Poitiers (promotion 2017) sur leur formation au "savoir-agir en situation d'incertitude"    - Jeanjean Laura  -  06 juin 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte : Inhérente au métier de médecin généraliste, l'incertitude reste curieusement peu abordée dans les programmes pédagogiques et la préparation des jeunes médecins au "savoir-agir en situation d'incertitude" est insuffisante. Objectif principal : évaluer le ressenti des internes en 3ème semestre de DES de médecine générale à Poitiers sur leur formation au "savoir-agir en situation d'incertitude".

    Objectif secondaire : trouver des pistes d'amélioration afin de promouvoir la formation des internes au "savoir-agir en situation d'incertitude".

    Méthode : une étude qualitative par 12 entretiens individuels semi-dirigés a été menée auprès d'internes volontaires au cours de leur 3ème semestre de DES de médecine générale à Poitiers (Promotion 2017), de décembre 2018 à Janvier 2019. Résultats : les internes en 3ème semestre ont consience de l'incertitude mais face à elle, sont en manque de confiance. Ils la percoivent avant tout comme perturbante dans leur pratique quotidienne. Une minorité voit en elle une source de motivation. La formation en GEP 2 les aide à prendre conscience de l'incertitude et à en appréhender les concepts à travers le partage d'expérience. L'aspect enseignant-dépendant et le manque d'encadrement des débats les ont en revanche déçus. En stage de niveau 1, la mise en autonomie adaptée et les échanges autour de l'incertitude avec les MSU ont été bénéfiques. A l'inverse, la méconnaissance des EHS par les MSU et le manque d'interaction entre enseignements ont freiné l'apprentissage du "savoir-agir en situation d'incertitude". Les souhaits des internes pour leur formation future nous orientent vers un enseignement hors stage plus long sur l'incertitude. De forme GEP ou séminaire, son contenu devra être illustré par davantage d'exemples concrets. La rétroaction pédagogique devra idéalement être renforcée. Une sensibilisation des MSU aux enseignements hors stage et davantage de mise en autonomie en fin de stage sont également attendues.

    Conclusion : les résultats confirment l'inadéquation de la formation actuelle avec l'exigence professionnelle de "savoir-agir en situation d'incertitude" pour le médecin généraliste. Les pistes d'amélioration suggérées par les internes seront déterminantes pour parfaire la formation dans ce domaine. Elles ouvrent des perspectives sur de nouvelles études, notamment une étude avant/après pour évaluer l'évolution du ressenti des internes après perfectionnement de la formation, un recueil du ressenti des MSU-enseignants concernant leur propre formation pédagogique.

  • Modalités et pertinence de la certification des étudiants de médecine générale à la faculté de Poitiers : étude qualitative sur le ressenti des enseignants    - Suedile Sabrina  -  23 mai 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction- Suite à la réforme de 2017 les modalités de validation du DES de médecine générale a subi des modifications importantes. Afin que le processus de certification puisse atteindre ses objectifs en termes de qualité des professionnels et de leur formation. ll faut également que lui aussi soit évalué.

    Objectifs-recueillir le ressenti des tuteurs et MDS de SASPAS sur les modalités de certification finale des étudiants de médecine générale de manière à en améliorer la pertinence.

    Méthode-Un questionnaire qualitatif, semi dirigé a été utilisé lors d'un focus groupe puis lors d'entretiens individuels. Ce questionnaire explorait la réforme de 2017 et les différents éléments participants à la certification des internes. Ainsi que le rôle des tuteurs et MSU SASPAS dans ce processus.

    Résultats-Il en est ressorti que les moyens d'évaluation et de validation actuels n'étaient pas toujours pertinents. Notre échantillon de 16 enseignants est unanime sur la nécessité des changements. Il s'agit d'optimiser la congruence et la complémentarité des procédures actuelles. Mais aussi d'améliorer les éléments utilisés tout au long du cursus et qui concourent à la décision certificative finale. Ils proposent l'instauration d'un stage en supervision chez le tuteur, La mise en place d'une collégialité entre tuteurs et MSU ainsi que leur participation au jury de DES. La mise en place d'une évaluation pratique en stage. Poursuivre l'implication du MSU dans la rétroaction. Alléger la trame des taches pédagogiques et valoriser les traces d'intérêt.

    Conclusion-Un certain nombre de propositions ont été émises par les enseignants Il serait utile d'évaluer l'impact de cette réforme en termes de formation ou de certification sur les premières promotions d'étudiants en ayant bénéficié

  • Validité conceptuelle de l'accompagnement tutoral des internes de médecine générale par les jeunes diplômés : étude bibliographique et analyse    - Lassalle Elodie  -  09 juillet 2015  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Méthode pédagogique d'excellence depuis des siècles, le tutorat a été mis en place dans les études de médecine générale avec l'apparition du DES (Diplôme d’Études Spécialisées). Élément incontournable du paradigme d'apprentissage, sa pérennité pourrait être mise en danger par manque de tuteurs. Le DMG (Département de Médecine Générale) de Poitiers a ainsi décidé de proposer cette mission à de jeunes diplômés motivés. Cependant, nous nous interrogeons quant à la pertinence de confier le rôle de tuteur à des professionnels peu expérimentés.

    Matériel et Méthode : Nous avons entrepris une étude de la littérature mais nous n'avons pas trouvé un modèle de tutorat identique dans l'enseignement supérieur. Nous nous sommes alors orientés sur l'étude conceptuelle des missions et compétences du tuteur pour savoir si les jeunes diplômés pouvaient assumer ce rôle.

    Résultat : Dans l'enseignement supérieur, les modèles les plus proches du notre sont ceux retrouvés dans les études paramédicales mais il s'agit surtout d'un tutorat de stage. Au contraire, le tutorat des IMG (Internes de Médecine Générale) est transversal sur les 3 années du DES et complémentaire de la maîtrise de stage et des enseignements théoriques avec des missions et compétences spécifiques. Pour ce faire, la congruence cognitive parait être une des clés de la relation tutorale. Elle associe la congruence sociale qui permet une relation de proximité et une triple expertise « du terrain », pédagogique et professionnelle nécessaire à ses missions d'accompagnement, de formation et d'évaluation. Si on y ajoute l'empathie, tout ceci va dans le sens de la préférence des internes pour les jeunes tuteurs.

    Discussion : Si nous n'avons pas trouvé de modèles similaires dans les autres domaines de l'enseignement supérieur, il en existe dans d'autres DMG même si leurs modalités diffèrent des nôtres. Du fait de leur récente expérience d'interne et de tuteuré, les jeunes diplômés paraissent plus compétents en termes d'empathie et de congruence sociale mais aussi en ce qui concerne l'expertise du « terrain » dont leur connaissance des outils leur permettra de développer plus facilement leur expertise pédagogique. Ainsi leur mission d'évaluation formative parait très accessible au contraire de l'évaluation certificative et de l'expertise professionnelle mais ceci peut être compensé par une bonne maîtrise du référentiel niveaux de compétences.

    Conclusion : Les jeunes diplômés possèdent les compétences nécessaires pour assurer une bonne mission tutorale même si quelques aménagements dans leur formation et une supervision par un tuteur expérimenté faciliteraient encore leur implication notamment évaluative.

  • Proposition d'un outil pédagogique d'aide à la supervision vidéo dans l'apprentissage de la communication en médecine générale : enquête qualitative auprès de maîtres de stage    - de Jongh Nicolas  -  16 décembre 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte : L'apprentissage de la communication médecin-patient permet d'améliorer la qualité des soins. Elle est un enjeu majeur des études médicales. La supervision par observation directe avec enregistrement vidéo (SODEV) est utilisée depuis plus de 40 ans avec succès dans cet objectif, notamment au Québec. Les obstacles techniques et humains (appréhension, manque de formation) ont jusqu'alors limité son utilisation en France.

    Objectifs : Mise en place d'un outil associant SODEV et grille de Calgary-Cambridge, auprès d'internes en formation et leurs maîtres de stage, visant à créer les conditions favorables à une utilisation efficiente et acceptable.

    Méthodologie : Cette étude qualitative à la méthodologie stricte (entretiens semi-directifs, double encodage, triple analyse des données à l'aide d'un logiciel dédié) a exploré le ressenti des maîtres de stages ayant testé l'outil sur sa facilité d'utilisation et son intérêt pour améliorer la supervision.

    Résultats: Nous avons suivi durant un an 4 maîtres de stages et 6 internes au sein de la Maison de Santé de Ruelle-sur-Touvre (Charente), sur 45 enregistrements vidéo. Nous sommes arrivés à saturation des thèmes sans pouvoir prétendre à saturation des données devant la taille de l'échantillon. L'acceptation par les patients a été de 93%. Les maîtres de stages ont mis en avant la simplicité d'utilisation de l'outil. La spécificité de la SODEV dans l'apprentissage des compétences relationnelles a été soulignée. L'association de la vidéo à la grille de Calgary-Cambridge a permis d'améliorer la qualité de la supervision du point de vue des maîtres de stages, et de compenser l'absence de formation spécifique. Une démarche évoquant l'ALOBA (Agenda Led Outcome Based Analysis) a été adoptée spontanément pas les maîtres de stages. Ces données confirment la bibliographie anglo-saxonne sur le sujet.

    Conclusion : Cet outil est simple, efficient pour améliorer l'apprentissage des compétences relationnelles, avec des apports spécifiques. Son usage doit être généralisé.

  • Proposition d'un outil pédagogique d'aide à la supervision vidéo dans l'apprentissage de la communication en médecine générale : enquête qualitative sur l'auto-évaluation auprès d'internes    - Houdusse Augustin  -  16 décembre 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte : L'apprentissage de la communication médecin-patient permet d'améliorer la qualité des soins. Elle est donc un enjeu majeur des études médicales. La supervision par observation directe avec enregistrement vidéo (SODEV) est utilisée depuis plus de 40 ans avec succès dans cet objectif, notamment au Québec. Les obstacles techniques et humains (appréhension, manque de formation) ont jusqu'alors limité son utilisation en France.

    Objectif : Mise en place d'un outil associant SODEV et grille de Calgary-Cambridge, auprès d'internes en formation et leurs maîtres de stage, visant à créer les conditions favorables à une utilisation efficiente et acceptable.

    Méthodologie : Cette étude qualitative, à la méthodologie stricte (entretien semi-directif, double encodage, analyse des données à l'aide d'un logiciel dédié) a exploré le ressenti des internes sur l'apport de l'autoévaluation en préliminaire d'une rétroaction dans l'apprentissage de la communication, ainsi que leurs appréhensions face à la vidéo.

    Résultats : Au total, 6 internes et 4 maîtres de stage universitaire ont participé à cette étude au sein de la maison de santé de Ruelle-Sur-Touvre (Charente) sur une période d'un an. 45 enregistrements ont été obtenus. Les internes ont décrit un outil intéressant et pertinent pour l'autoévaluation. La vidéo associée à l'utilisation d'une grille critériée ont été les facteurs identifiés comme facilitant l'autoévaluation. Il semble que l'autoévaluation soit un moteur d'apprentissage par la motivation et l'autonomie qu'elle suscite chez l'interne. L'exactitude de l'autoévaluation est améliorée lorsqu'elle est suivie d'une rétroaction par un enseignant. Les appréhensions de l'interne existent face à un tel outil et peuvent être atténuées facilement en respectant certaines règles.

    Conclusion : L'usage de cet outil doit être généralisé. A l'image des progrès faits en pédagogie médicale dans les pays Anglo-saxons et au Québec, nous avons mis en place un outil d'aide à la supervision vidéo performant et à l'écoute des préoccupations des internes.

  • Proposition d'un outil pédagogique d'aide à la supervision vidéo dans l'apprentissage de la communication en médecine générale : enquête qualitative sur l'hétéro-évaluation auprès d'internes    - Dumange Laetitia  -  16 décembre 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte : L'apprentissage de la communication médecin-patient permet d'améliorer la qualité des soins. Elle est un enjeu majeur des études médicales. La supervision par observation directe avec enregistrement vidéo (SODEV) est utilisée depuis plus de 40 ans avec succès dans cet objectif, notamment au Québec. Les obstacles techniques et humains (appréhension, manque de formation) ont jusqu'alors limité son utilisation en France.

    Objectifs : Mise en place d'un outil associant SODEV et grille de Calgary-Cambridge, auprès d'internes en formation et leurs maîtres de stage, visant à créer les conditions favorables à une utilisation efficiente et acceptable.

    Méthodologie : Cette étude qualitative à la méthodologie stricte (entretiens semi-directifs, double encodage, triple analyse des données à l'aide d'un logiciel dédié) a exploré le ressenti des internes ayant testé l'outil sur sa facilité d'utilisation et son intérêt pour améliorer la supervision.

    Résultats : Au total, 6 internes et 4 Maîtres de Stages Universitaires ont participé à cette étude au sein de la maison de santé de Ruelle-Sur-Touvre (Charente) sur une période d'un an. L'outil a été jugé utile et intéressant par les internes, qui voyaient là une façon différente et complémentaire à leur formation aux compétences relationnelles. Selon eux, l'outil permet d'améliorer la qualité de la supervision de l'ECA-MSU (Enseignant Clinicien Ambulatoire - Maître de Stages Universitaires). Il est facile d'utilisation, peu contraignant, et acceptable pour les patients.

    Conclusion : Cet outil améliore la qualité de la SODEV et l'apprentissage de la communication en médecine générale. Son utilisation est simple, et bien acceptée. Malgré quelques modifications éventuelles à apporter, l'outil est efficace et prêt pour l'ALOBA (Agenda Led, Outcome Based Analysis). L'approche spontanée de cette démarche lors de notre étude en est la preuve. L'association de la SODEV à la grille de Calgary-Cambridge semble donc un être un outil pédagogique prometteur qui doit être généralisé.

  • Ressenti des internes de Médecine Générale de la faculté de Poitiers à propos des GEAPI : enquête auprès de vingt-trois internes de TCEM 2    - Duronea Catherine  -  11 décembre 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L'annexe 10 n'est pas disponible en version électronique.

    Contexte : Les Groupes d'Echanges et d'Analyse des Pratiques entre Internes (GEAPI) ont été introduits dans la formation théorique des internes de médecine générale de la faculté de Poitiers depuis 2009. L'adhésion des internes à cette pédagogie ne semblant pas optimale, elle nécessitait d'être évaluée notamment à travers l'étude de leur ressenti.

    Objectifs : Recueillir et analyser le ressenti des internes en début de DES, à propos des GEAPI. Comparer ce ressenti à celui d'internes en fin de DES.

    Méthode : Notre étude qualitative auprès d'internes en deuxième année de DES a reposé sur la réalisation d'un focus group réunissant neuf internes et de quatorze entretiens individuels semi-dirigés. Une analyse thématique des verbatim recueillis a permis de traiter les données.

    Résultats : Les échanges réflexifs autour de situations cliniques vécues étaient appréciés. Cependant, il existait plusieurs points d'insatisfaction concernant la technique : tâches pédagogiques obligatoires, qualité variable des séances en fonction des animateurs, excès de conceptualisation, manque d'apport théorique de la part des enseignants. En ce qui concerne le contenu, le choix de certains thèmes était parfois jugé pas assez pratique ou redondant, malgré des sujets en lien avec l'exercice de la médecine générale, et donc potentiellement pertinents. L'intérêt des thèmes était souvent mieux perçu à partir de la réalisation du stage chez le praticien. L'organisation pratique et notamment l'organisation aléatoire en groupes, ne satisfaisait pas les étudiants. Enfin en ce qui concerne le bénéfice des GEAPI pour leur pratique professionnelle, l'avis des internes ne semblait pas unanime. Certains avaient des réticences à en percevoir l'intérêt positif et la pertinence pédagogique. Ils ont d'ailleurs émis certaines propositions d'amélioration. La comparaison avec l'étude portant sur les internes de fin de cursus montrait plusieurs ressentis communs, mais certaines limites de la technique ont été davantage explicitées par les plus jeunes. La perception de l'utilité des GEAPI pour leur pratique était moins unanime chez les jeunes internes.

    Discussion et conclusion : L'attente d'une transmission verticale par les enseignants (expertise) ne correspond pas aux principes du GEAPI. Il semble nécessaire d'expliquer aux étudiants le principe et la finalité de cette technique, et de proposer une formation aux enseignants afin d'harmoniser leurs pratiques. Certaines doléances et propositions d'amélioration des internes ont été prises en compte, à Poitiers, dans la révision récente des enseignements théoriques du DES de Médecine Générale afin de s'assurer de l'adhésion des étudiants à cette technique pédagogique des GEAPI.

  • Étude des facteurs facilitateurs et freinateurs influençant la relation médecin-malade lors de l'évocation par le patient d'informations de santé prises sur Internet : étude qualitative réalisée en Charente auprès de 13 médecins généralistes    - Faric Anne  -  19 juin 2013  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La deuxième moitié du XXème siècle a marqué l'avènement d'un nouvel outil de télécommunication : Internet. Les sites de santé ont connu un développement important et constituent pour le patient une importante source d'informations médicales. L'un des premiers témoins de ce phénomène est le médecin soumis à l'information que peut lui présenter son patient. Du point de vue du généraliste, quels sont les facteurs facilitateurs et freinateurs influençant la relation médecin-malade lors de l'évocation par le patient d'informations de santé collectées sur internet?

    Nous avons mené une étude qualitative par entretiens semi-dirigés auprès de treize médecins généralistes charentais.

    Les médecins interrogés reconnaissent un usage régulier d'internet dans leur pratique professionnelle avec la consultation de sites médicaux spécialisés principalement. Ils perçoivent sans difficulté qu'internet est devenu pour le patient une source d'informations de santé au quotidien facile et rapide d'accès, pouvant peut-être répondre parfois à la difficulté d'obtenir un rendez-vous avec leur praticien. Notre étude a permis d'identifier, que l'évocation d'informations de santé par le malade en consultation, pouvait faciliter la communication verbale et non verbale au sein de la relation médecin-patient et favoriser la responsabilisation du malade dans son projet de soin par partage du savoir. Les médecins ont également identifié plusieurs freins dans ce contexte : sentiment de justification, remise en question de l'autorité médicale et perte de temps générée par la multiplication des explications et des échanges autour de ces informations de santé en ligne. Afin de mieux gérer l'intrusion d'internet dans la consultation et in fine dans la relation médecin-malade, les médecins de notre étude ont émis la nécessité de développer des sites de santé dédiés au patient, aux sources fiables et validées, et d'accompagner le patient sur internet dans une démarche pédagogique pour l'aider dans le choix de ses informations. La participation à des formations sur l'internet santé et la gestion du patient internaute, est également un élément identifié dans notre étude comme pouvant contribuer à améliorer la gestion du patient internaute dans le cadre d'une relation médecin-malade optimale.

    Notre étude a permis de percevoir le sentiment partagé des médecins vis à vis de l'internet santé sur la relation avec son patient en identifiant les facteurs facilitateurs et freinateurs influençant le lien soignant-soigné lors de l'évocation par le patient d'informations de santé en ligne. Se former à l'internet santé et à la gestion du patient internaute, pour mieux orienter le patient sur des sites de santé en ligne, fiables et validés, sont les moyens, identifiés par les médecins de notre étude, pour mieux gérer la consultation à l'avenir et la relation médecin-patient internaute.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales