Vous êtes ici : Accueil > Formations > Diplôme d'état de Médecine > Gériatrie

Gériatrie

Les travaux sélectionnés

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
2 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 2
Tri :   Date travaux par page
  • Pronostic intra-hospitalier du sujet âgé traité par antibiothérapie pour une infection respiratoire basse    - Zerbib Benjamin  -  23 octobre 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : La prescription d’une antibiothérapie par crainte ou doute d’une co-infection ou d’une surinfection bactérienne est fréquente dans la prise en charge des infections respiratoires basses des patients âgés. L’objectif de cette étude était d’évaluer le lien entre la prescription antibiotique et le pronostic vital des patients hospitalisés en Gériatrie avec infection respiratoire basse.

    Patients et méthode : Etude rétrospective incluant les patients ≥75 ans, hospitalisés dans le pôle de Gériatrie du CHU de Poitiers du 02/11/2018 au 31/03/2019 avec diagnostic d’infection respiratoire basse rapportée par le codage PMSI (Programme de médicalisation des systèmes d'information) du séjour hospitalier et ayant eu un prélèvement respiratoire avec analyse par Polymerase Chain Reaction (PCR) multiplex.

    Variables d’intérêts : antibiothérapie, prélèvement respiratoire par PCR, durée d’hospitalisation, mortalité intra-hospitalière. Critère de jugement principal : mortalité toute cause intra-hospitalière. Critères de jugement secondaires : association mortalité intra-hospitalière et antibiothérapie, association mortalité intra-hospitalière et analyse par PCR positive. Méthodes statistiques : Analyse univariée de survie selon le statut de la PCR virale (courbes de Kaplan Meier selon test de Log Rank). Analyse multivariée de la mortalité toute cause intra-hospitalière (selon le modèle de Cox).

    Résultats : Au cours des cinq mois d’étude, 177 dossiers de patients répondant aux critères ont été inclus (58% de femmes, âge moyen 87,57 ± 5,08 ans). Les analyses par PCR virales étaient positives dans 41% des cas ; 41% des patients ont reçu une antibiothérapie. La durée moyenne d’hospitalisation était de 17,96 ± 11,97 jours. La mortalité intra-hospitalière était de 21% (38 décès) et n’était pas associée à la prise d’antibiotique (p=0,1) ni au résultat de l’analyse par PCR (p=0,55).

    Conclusion : Le diagnostic microbiologique d’une infection respiratoire basse est difficile en Gériatrie. L’instauration d’une antibiothérapie est fréquente (41%), mais ne montre pas dans notre étude, d’intérêt en termes de survie hospitalière. La confirmation de ce résultat à grande échelle avec une étude randomisée et un suivi prolongé à 3 mois, pourrait aider à mieux préciser la place de l’antibiothérapie et à en maîtriser la prescription.

  • Impact d'une intervention combinée sur le taux de prescriptions conformes des inhibiteurs de la pompe à proton en gériatrie    - Néaume Maxime  -  11 septembre 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Les inhibiteurs de la pompe à proton (IPP) sont parmi les molécules les plus prescrites chez les personnes âgées. En 2015, l'ANSM estimait que 46,4 % de la population française de plus de 65 ans avait reçu une prescription d'IPP dans l'année avec un fort taux d'inadéquation avec leurs indications. Nous avons évalué la pertinence de prescription des IPP dans une population âgée hospitalisée avec pour objectif principal de juger l'impact d'une intervention combinée auprès des prescripteurs sur le taux de prescription d'IPP conforme aux recommandations de l'HAS.

    Méthode : étude avant/après menée dans le pôle de gériatrie du CHU de Poitiers, comparant les taux de prescription d'IPP un jour donné : avant intervention, puis 1 mois après une première intervention (affichage systématique d'une alerte sur les indications des IPP lors de la prescription numérisée d'IPP), puis 1 mois après une seconde intervention (exposé oral des indications des IPP auprès des prescripteurs, séniors et internes). Recueil des données-patients, du pourcentage de prescription d'IPP et de leur posologie.

    Résultats : 159 patients étaient présents dans les unités du pôle chaque jour donné de recueil, d'âge moyen 87 ans (± 6,3), avec 60% de femmes et un score Charlson médian à 2. Le premier recueil avant intervention trouvait un pourcentage d'IPP conforme aux recommandations de 16%, le deuxième recueil de 28 % et le dernier recueil après la double intervention de 24%. La majorité de ces prescriptions était au long cours.

    Conclusion : Dans cette étude, on retrouve le pourcentage élevé de patients gériatriques sous IPP sans indication toujours répertoriée. L'intervention combinée - alerte informatisée de prescription et sensibilisation orale – n'a pas permis une amélioration significative du taux d'IPP conforme aux recommandations. Ce travail nécessite d'être renouvelé pour juger de l'effet de l'intervention informatisée au long terme.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales