Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Sarrouilhe Denis

Sarrouilhe Denis

Les travaux encadrés par "Sarrouilhe Denis"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
4 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 4
Tri :   Date travaux par page
  • L'activation de la microcirculation sanguine par la magnétothérapie pulsée. Utilisation dans le traitement de diverses pathologies.    - Veque André  -  09 février 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Remise en question de la sécurité sociale, remise en question des mutuelles, hôpitaux surchargés, médicament dans la tourmente... Le système de santé actuel connaît lui aussi sa crise et la population se tourne vers d'autres médecines par confort et pour soulager ses maux. Parmi elles, l'ostéopathie, les médecines d'énergie, la phytothérapie ou encore la médecine traditionnelle chinoise se font leur place. La magnétothérapie pulsée en fait partie.

    Les champs électromagnétiques pulsés sont appliqués sur le corps humain depuis plusieurs décennies. Expérimentale au début, la technique d'émission et d'application est de plus en plus cadrée et efficiente. Agissant à différentes échelles, cette thérapie permet d'aider à traiter de nombreuses pathologies.

    Cette thèse se propose de démontrer l'impact de cette thérapie encore novatrice sur la microcirculation sanguine et les bienfaits qui peuvent en être obtenus. A travers l'analyse et la mise en relation de plusieurs études, l'objectif est de regrouper la majorité des connaissances actuelles sur le lien entre microcirculation et magnétothérapie.

    De l'angiogenèse à l'hypertension artérielle, en passant par divers rappels physiques et physiologiques, cette thèse englobe les différents thèmes liés à la magnétothérapie pulsée tout en étant la plus précise possible sur l'action circulatoire.

    Avec une présentation de quelques dispositifs médicaux d'aujourd'hui et un tour des différentes pathologies traitées, ce travail offre l'aperçu d'un outil de santé qui pourrait coloniser prochainement une grande partie des foyers français.

  • La démence fronto-temporale : physiopathologie, approches thérapeutiques et prise en charge    - Chataigner Aline  -  20 février 2015  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La Démence Fronto-Temporale (DFT) est une dégénérescence du lobe frontal et temporal, elle touche des sujets plutôt jeunes (45-65 ans) contrairement aux autres démences. Cette pathologie implique sept gènes différents, engendrant au niveau cérébral des inclusions protéiques de deux types selon la protéine concernée (Tau ou TDP-43). Chez ces patients, les méthodes d'imagerie permettent de visualiser une atrophie et un hypométabolisme du lobe frontal et du lobe temporal.

    Ces perturbations génétiques vont conduire à des modifications du comportement chez le patient avec des troubles alimentaires ou un manque d'hygiène, par exemple, des troubles de la mémoire et du langage, mais également de l'apathie ou de l'euphorie, révélant ainsi un changement de personnalité.

    L'imagerie est un outil important pour le diagnostic de la pathologie mais il n'est pas suffisant à lui seul. Ainsi, pour procéder au diagnostic, les médecins pourront s'aider d'outils comme par exemple, le MMSE pour évaluer la sévérité des troubles présents. Ces échelles seront également utilisées pour suivre l'évolution des troubles au cours de la maladie.

    A ce jour, il n'y a pas de traitement curatif de la DFT, les traitements médicamenteux proposés reposent directement sur la correction des troubles occasionnés par la démence. Le patient pourra se voir prescrire des antidépresseurs, antipsychotiques, hypnotiques, etc. La prise en charge globale du patient va se faire en collaboration entre plusieurs professionnels de santé (médecins généralistes, gériatres, psychologues, infirmières, kinésithérapeutes, ergothérapeutes) afin de maintenir l'autonomie du patient au quotidien et de préserver ses capacités par l'intermédiaire de soins.

    L'entrée en institution du patient est une étape inévitable dans l'évolution de la pathologie. En effet, le sujet deviendra totalement dépendant de son entourage et son maintien à domicile sera impossible. Il est important que le patient et la famille soient accompagnés afin de leur apporter le soutien et le réconfort nécessaire pour surmonter toutes ces épreuves.

  • Traitements chroniques et mécanismes de thermorégulation    - Bobin Blandine  -  11 juillet 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Certains animaux et l’Homme peuvent maintenir leur température corporelle dans des limites très étroites malgré de larges variations de la température ambiante : c’est l’homéothermie. Mais pour maintenir une température corporelle relativement élevée et stable, il existe des mécanismes de régulation précis. Ces mécanismes sont appelés mécanisme de thermorégulation et, plus précisément mécanismes de thermogenèse lorsque l’organisme doit s’adapter au froid, et mécanisme de thermolyse lorsqu’il doit se protéger de températures trop élevées.

    Si ce système thermorégulateur est déficient ou si le stress thermique est trop important, des effets néfastes peuvent apparaître (hypothermie, gelures, fatigue due à la chaleur, coup de chaleur etc.).

    Face à ces stress thermiques trop intenses (canicule, épisode de grand froid), certaines populations sont plus vulnérables : personnes âgées, nourrissons, personnes isolées, personnes atteintes de pathologie chronique et nécessitant un traitement médicamenteux.

    En effet, certains médicaments, de part leur mécanisme d’action semblent pouvoir avoir une influence sur les mécanismes de thermorégulation, aussi bien au niveau central qu’au niveau périphérique.

    La prise chronique de ces traitements pourrait donc avoir une influence sur la morbidité et la mortalité des pathologies observées en cas de températures extrêmes.

    Faut-il adapter le traitement habituel des patients atteints de maladies chroniques, traités par ces médicaments lorsque les conditions climatiques deviennent extrêmes ? Bien qu’il appartienne seulement au médecin traitant de ces patients de répondre à cette question, le pharmacien possède un rôle de surveillance de ces sujets à risque souvent polymédiqués et isolés.

    De plus, certains de ces médicaments sont des médicaments conseils, le pharmacien peut donc veiller à ne pas associer au traitement chronique de ces patients, des spécialités ayant des effets similaires sur l’adaptation au froid et à la chaleur.

  • Le syndrome de Hutchinson-Gilford : physiopathologie et perspectives thérapeutiques    - Nodon Emeline  -  11 juillet 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le vieillissement physiologique normal, tel que nous le connaissons tous, est régi par un ensemble de mécanismes complexes. Chaque mécanisme fait l’objet d’une théorie dont le but est de montrer comment les facteurs lui étant associés influencent l’intégrité des cellules. Ainsi trois processus moléculaire et cellulaire ont particulièrement été étudiés, il s’agit du raccourcissement des télomères, de la production de radicaux libres et de la glycation non enzymatique des protéines. Tous aboutissent à la sénescence de nos cellules, origine même du vieillissement de notre organisme. Dans certains cas celui-ci peut être activé et engendrer une maturation dite prématurée de certaines fonctions de notre corps ; ce sont les syndromes progéroïdes (SP).

    Il en existe plusieurs types classés selon l’origine de la mutation. Parmi ces différentes catégories, il existe une classe de syndromes, les laminopathies, dont l’étiologie de la mutation touche un gène codant pour la lamine A/C, c’est le gêne LMNA. Le syndrome le plus représentatif de cette famille reste le syndrome de Hutchinson-Gilford progéria (HGPS) ou progéria à proprement dite. La découverte récente du gêne responsable de cette pathologie ainsi que l’isolement de la protéine anormale produite, la progérine, a permis d’en comprendre les modifications cellulaire et nucléaire.

    L’accumulation nucléaire de la progérine entraîne un certain nombre de variations physiologiques et physiques caractéristiques du HGPS. Au cours de la maladie les enfants développent un aspect comparable à ceux de vieillards. Certains systèmes biologiques touchés par la maladie vieillissent de façon prématurée (exemples systèmes osseux, cutané, cardiovasculaire..). Malgré leur forte ressemblance aux personnes âgées ils n’en possèdent cependant pas tous les traits distinctifs. En effet, fait exceptionnel, un mécanisme permet aux patients de conserver des capacités intellectuelles comparables à celles des enfants de leur âge. Maladie extrêmement rare, elle ne bénéficie pas encore de traitement curatif. La mise en place d’une thérapeutique symptomatique est possible et vise à limiter certaines conséquences de l’accumulation de la progérine. Les parents d’enfants HGPS se voient aidés par un ensemble de spécialistes dans le but d’améliorer les conditions de vie. En parallèle de nombreux essais cliniques sont réalisés. Ils utilisent des molécules déjà existantes en allopathie en ciblant la production, le maintien et l’élimination de la progérine.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales