Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Masson Regnault Marie

Masson Regnault Marie

Les travaux encadrés par "Masson Regnault Marie"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Evaluation des compétences des étudiants de médecine générale dans le diagnostic précoce des lésions cutanées malignes    - Loubere Lea  -  16 juin 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction - L'incidence des cancers cutanés est en constante augmentation. La prise en charge précoce de ces lésions permet de limiter une chirurgie lourde, de diminuer la mortalité liée au mélanome ainsi que le coût financier du traitement du mélanome métastatique. Une baisse démographique des médecins dermatologues est prévue dans les années à venir. Dans ce contexte, il semble important d'impliquer les médecins généralistes en France dans le repérage et la prise en charge des cancers cutanés.

    Objectif - Evaluer le niveau de compétence des étudiants de médecine générale (EMG) pour le diagnostic et la prise en charge de lésions cutanées suspectes afin d'identifier les principales sources d'erreur pour nous permettre de créer des séances de formation en dermatologie.

    Matériel et méthodes - Il s'agit d'une étude observationnelle transversale multicentrique réalisée à partir d'un questionnaire anonyme envoyé aux EMG présentant 11 photographies de lésions cutanées. Il leur était demandé de choisir entre le caractère bénin ou malin de la lésion, de donner leur diagnostic précis et de déterminer une prise en charge.

    Résultats – Cent quarante-deux EMG ont été inclus dans l'étude. Quatre-vingt-seize virgule cinq pourcent des EMG ressentaient un besoin en formation. Les EMG arrivaient à différencier une lésion maligne d'une lésion dans 81,4% des cas. La sensibilité des EMG et des internes en dermatologie était comparable (0,78 et 0,79) mais la spécificité des internes en dermatologie était nettement supérieure (0,84 et 0,97). Concernant la prise en charge, 68,4% des EMG proposaient une prise en charge adaptée. L'erreur fréquemment retrouvée était d'adresser le patient chez le dermatologue alors que la lésion était considérée comme bénigne.

    Discussion et conclusion Dans la plupart des cas, il a été observé une très bonne maitrise concernant la différenciation des lésions bénignes et malignes. Cependant, malgré cette bonne sensibilité diagnostique, les étudiants ont préféré adresser plus de la moitié des lésions bénignes aux dermatologues. Il a également été constaté que les étudiants ont un niveau de confiance modéré dans leur diagnostic et sont en demande de formation. Notre étude va dans le sens du développement d'une formation pour les étudiants en médecine générale.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales