Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Landron Cédric

Landron Cédric

Les travaux encadrés par "Landron Cédric"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
4 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 4
Tri :   Date travaux par page
  • Les recommandations des sociétés savantes sont-elles suivies ? Exemple de la thromboprophylaxie au CHU de Poitiers à propos d'une étude prospective sur 141 patients    - Marchand Jean-Guillaume  -  23 septembre 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : La MTEV est la première cause de mortalité indue à l'hôpital. Des recommandations avec des traitements efficaces existent.

    Objectif : Evaluer l'adhésion aux recommandations en matière de thromboprophylaxie veineuse en secteur médical après formation du personnel médical ainsi que l'évolution du taux de conformité entre 2012 et 2014 au CHU de Poitiers.

    Patients et Méthodes : Il s'agissait de la deuxième phase d'une étude avant/après, la première phase ayant eu lieu en 2012. Nous avons d'abord évalué la connaissance des recommandations par les prescripteurs (internes et séniors) à l'aide de cas cliniques en ligne puis nous avons diffusé les recommandations de l'Afssaps de 2009. Une nouvelle évaluation des connaissances était en suite réalisée. Dans le deuxième temps, nous avons recueilli, de façon prospective, à partir des dossiers de patients hospitalisés en secteur médical, des informations concernant notamment le motif d'hospitalisation, le traitement, la fonction rénale et le taux de plaquettes. Nous avons vérifié que les prescriptions de thromboprophylaxie étaient conformes aux recommandations de l'Afssaps. Enfin, nous avons comparé les taux de conformité de cette prescription entre les deux phases (2012 et 2014).

    Résultats : 141 patients ont été inclus dans cette deuxième phase de l'étude. Le sexe ratio H/F était de 72/69 et l'âge moyen de 74 ans (min 19-max 105). 91 patients avaient une indication de thromboprophylaxie. Le taux de prescriptions adaptées était de 87,2%. Le taux d'erreurs par défaut était de 12,1% et le taux d'erreurs par excès 0,7%. Le taux de conformité était de 77.8% en 2012. L'amélioration significative (p= 0,027 ;Chi² corrigé) entre 2012 et 2014 est due à une diminution des prescriptions par excès.

    Conclusion : L'action d'amélioration a probablement permis d'améliorer l'adhésion aux recommandations. Le taux de 87,2% de prescriptions adaptées est élevé mais il peut encore être amélioré en combinant plusieurs types d'actions.

  • Les patients admis au service d'accueil des urgences auraient-ils pu bénéficier d'une hospitalisation programmée ? : à propos d'une étude sur 77 cas réalisée au CHU de Poitiers    - Chartier Antoine  -  18 décembre 2012  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Nous avons effectué une étude afin d'estimer le taux d'hospitalisations qui pourraient être programmées, en évaluant les journées d'hospitalisations non pertinentes durant les quarante-huit premières heures parmi les patients consultant aux Urgences du CHU de Poitiers n'ayant pas de critères de gravité.

    Patients et méthode : Étude rétrospective monocentrique entre le 2 Avril 8 heures et et le 6 Avril 2012 18 heures sur recueil de données informatiques. 816 patients ont été admis pendant cette période. Pour les patients inclus, une revue de la pertinence des deux premières journées d'hospitalisation a été effectué avec l'outil AEPf.

    Résultats : 77 patients ont été inclus. L’âge moyen était de 64,2 ans. Le taux d'hospitalisation « non pertinente » pendant les 48 premières heures selon l'outil AEPf était de 7,8% (6 sur 77). L'âge moyen dans le groupe « hospitalisation non pertinente » était de 72,5 ans contre 63,5 ans dans le groupe « hospitalisation pertinente ». La différence n'était pas significative.

    Conclusion : Le nombre d'hospitalisations qui auraient pu être programmées reste modéré. Les causes à l'origine de cette non pertinence sont identifiées et des solutions peuvent être apportées.

  • Evaluation de l'adhésion aux recommandations : exemple de la thromboprophylaxie veineuse en milieu médical au CHU de Poitiers : à propos d'une série de 307 patients    - Lainez Germain  -  12 octobre 2012  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : La maladie thromboembolique veineuse est fréquente, potentiellement grave, mais il existe des mesures efficaces et bien codifiées pour la prévenir.

    Objectif : Evaluer l'adhésion des prescripteurs aux recommandations en matière de thromboprophylaxie veineuse en secteur médical.

    Patients et Méthodes : Nous avons recueilli les dossiers de 363 patients hospitalisés en secteur médical au sein du centre hospitalier de Poitiers. En référence aux recommandations de bonne pratique en terme de thromboprophylaxie veineuse en secteur médical publiées par l'Afssaps, nous avons constitué deux groupes de patients selon qu'une indication de thromboprophylaxie existait (groupe 1) ou non (groupe 2). Nous avons calculé le pourcentage de prescriptions adaptées et erronées pour chacun des deux groupes puis pour l'échantillon global de patients.

    Résultats : 307 patients ont été inclus dans l'étude. Parmi eux, 109 avaient une indication de thromboprophylaxie. Le taux de prescriptions adaptées dans ce groupe était de 76,1%. L'analyse globale de l'échantillon de patients, en considérant l'absence de prescription en l'absence d'indication comme adaptée, retrouvait un taux de prescriptions adaptées de 77,8%. Le taux d'erreurs par défaut était de 8,5% contre 13,7% pour le taux d'erreurs par excès.

    Conclusion : L'utilisation conforme de la thromboprophylaxie veineuse est perfectible dans notre hôpital. Dans le cadre d'une évaluation des pratiques professionnelles, nous prévoyons de réaliser une seconde étude après une action d'amélioration.

  • Comment améliorer la prise en charge de la sclérodermie ? Mise en place d'un registre et perspectives dans les domaines de la rééducation et des troubles digestifs bas    - Chennebault Hélène  -  01 octobre 2012  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La sclérodermie est une pathologie rare dont les manifestations cliniques sont très variées. Elle est associée à une altération de la qualité de vie majeure. L'objectif de ce travail est d'explorer différents moyens d'améliorer la prise en charge de cette pathologie. Parmi ces moyens, la prise en charge en rééducation fonctionnelle est peu développée. Les troubles digestifs bas sont par ailleurs sous-diagnostiqués. À travers ces deux domaines, on constate la nécessité de réaliser un outil de recueil de données dont la conception permettra d'améliorer le suivi des patients et ainsi leur prise en charge.

    L'atteinte articulaire concerne 47% des patients sclérodermiques dans notre cohorte de 60 patients. Neuf patients sur 60 ont un score fonctionnel de la main supérieur à 30. La limitation de l'ouverture buccale concerne plus de la moitié des patients et 18 patients ont un score fonctionnel de la bouche supérieur à 20. Des outils d'évaluation fiables ont été développés et validés récemment : score HAMIS pour la mobilité de la main, score fonctionnel CHFS pour l'atteinte fonctionnelle de la main, score MHISS pour l'atteinte fonctionnelle de la bouche. La prise en charge en rééducation fonctionnelle des rétractions tendineuses et de la fibrose cutanée au niveau de la main est basée sur des techniques de massages, d'exercices physiques centrés sur les mains ou plus généraux, la mise en place d'orthèses, et pour a bouche sur des techniques physiques et des exercices de mobilité. Les études réalisées dans ce domaine ont des résultats parfois discordants. Leurs limites restent leur faible effectif et l'absence d'évaluation sur le long terme.

    Les troubles digestifs bas sont sous-diagnostiqués. Dans notre cohorte, il a été relevé une atteinte digestive basse chez seulement 25% des sujets, dont deux cas d'incontinence fécale. Il existe des outils d'évaluation validés dans la sclérodermie pouvant faciliter leur dépistage : scores d'incontinence fécale de Wexner et Rullier, score digestif global UCLA-SCTC-GIT 2.0. La physiopathologie de cette atteinte est encore mal comprise. Le traitement de l'incontinence fécale varie selon la sévérité de l'atteinte mais certaines techniques méritent d'être évaluées de façon plus approfondies comme le bio-feedback ou la neurostimulation. L'atteinte intestinale est très fréquente et les signes cliniques sont peu spécifiques. Elle peut aboutir à des complications sévères, et est constatée comme cause de décès chez 11% des patients sclérodermiques. Le traitement de cette atteinte est symptomatique.

    La mise en place d'un registre est nécessaire à l'amélioration de la prise en charge de la sclérodermie. Nous avons conçu un outil de recueil de données qui permettra de recueillir initialement les données des patients suivis au CHU de Poitiers, puis de la région. Il permettra d'améliorer le suivi des patients mais aussi de réaliser des études observationnelles et cliniques.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales