Vous êtes ici : Accueil > Dernières soutenances

Dernières soutenances

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
2985 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 11 à 20
Tri :   Date travaux par page
  • Mise en oeuvre d'un processus de gestion des données pour la création et l'automatisation d'une nouvelle base de données permettant la conduite d'études de Real World Evidence. Étude de cas : l’impact de l’administration des vaccins de la bronchite infectieuse administrés au couvoir comparé à ceux administrés à la ferme chez le poulet de chair.    - Chatenet Jean  -  02 juillet 2021  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Cette thèse décrit le processus de gouvernance des données mis en place permettant la collecte et l'harmonisation de la nomenclature des jeux de données, partagés avec Ceva Santé Animale par ses clients pour des études ad hoc, afin de créer et d'automatiser la constitution d'une nouvelle base de données permettant de conduire des études de preuves empiriques. Cette harmonisation a permis de réaliser une étude transversale sur la performance des vaccins administrés au couvoir comparé à ceux administrés à la ferme. Enfin, ce travail a permis de mettre en évidence les problématiques et difficultés que nous avons rencontrées tout au long de ce processus de mise en place d’une base de données obtenues en conditions réelles d’utilisation (« Real world data ») dans le domaine de la santé.

  • Early and tardive extra-respiratory manifestations of Influenza and HRSV in hospitalized adults.    - Motillon Gaétan  -  02 juillet 2021  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les manifestations extra-respiratoires liées à l'infection à Influenza ou au VRS sont peu connues chez l'adulte. L'objectif de cette étude était de décrire la fréquence et le type de ces manifestations chez des patients adultes hospitalisés pour une infection à Influenza ou au VRS.

    Deux-cent quarante-huit patients ayant eu un test nasal par technique de polymerase chain reaction (PCR) ou par détection moléculaire, positif à Influenza ou à VRS ont été inclus de manière prospective durant l'hiver 2018-2019. Les principales manifestations extra-respiratoires étaient cardiaques, neurologiques et uro-digestives (41,6 %, 33,7 % et 59,0 % pour Influenza et 52,3 %, 23,2 % et 57,3 % pour le VRS, respectivement). L'atteinte musculaire était rare parmi les infections à VRS en comparaison à Influenza (p<0,001). Le sous-type A(H1N1)pdm09 touchait une population moins souvent âgée (p<0,001), et présentant moins de comorbidités, et était responsable de signes cardiaques plus rares que le sous-type A(H3N2) et le VRS (p=0,046). En analyse multivariée, le taux de CRP à l'admission était le seul paramètre significativement associé à l'apparition d'une manifestation extra-respiratoire de tout type (p=0,018).

  • Règlement (UE) 2017/745 : mise en place et impacts pour les fabricants de dispositifs médicaux    - Veyrieras Lise  -  02 juillet 2021  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le secteur des dispositifs médicaux présente des spécificités et est marqué par une forte innovation et une large diversité de produits. Depuis presque vingt-cinq ans, le cadre réglementaire de ce secteur était assuré par la Directive 93/42/CEE. Cette directive vient d’être abrogée le 26 mai 2021 et est remplacée par le Règlement (UE) 2017/745, qui vise à unifier l’ensemble des acteurs du dispositif médical sous une seule et même réglementation et met davantage l’accent sur la traçabilité et la transparence des dispositifs médicaux dans l’Union Européenne.

    Ce nouveau règlement introduit de nombreuses exigences plus strictes pour la mise sur le marché des dispositifs médicaux, impactant fortement les fabricants de dispositifs médicaux, qui de plus, sont majoritairement des petites ou moyennes entreprises. Cette thèse s’intéresse aux impacts du Règlement (UE) 2017/745 sur les fabricants et la mise en place par ces derniers des nouvelles exigences réglementaires. Une stratégie de transition ainsi que les principales phases de la mise en place du Règlement sont développées : la mise à jour de la documentation technique des dispositifs médicaux et la mise à niveau du système de management de la qualité de l’entreprise.

    En effet, un travail conséquent est à fournir par les fabricants afin de mettre à jour la documentation technique de leurs dispositifs médicaux, et en particulier pour la mise en place de la documentation technique relative à la surveillance après commercialisation introduite par le règlement. Le système de management de la qualité doit également être mis à niveau afin d’assurer son adéquation avec les exigences européennes et d’y intégrer les procédures documentant les nouvelles activités du fabricant liées au règlement. La mise en place du Règlement (UE) 2017/745 constitue ainsi un défi certain pour les fabricants de dispositifs médicaux, dont les réels impacts ne pourront être observés que durant les prochaines années. En outre, la forte hausse des exigences réglementaires, les coûts économiques associés et le nombre limité d’organismes notifiés peuvent constituer un risque pour l'industrie du dispositif médical. Il est à craindre que des dispositifs soient retirés du marché ou qu'ils ne soient pas commercialisés.

  • Étude de l'empathie chez les étudiants de l'université de Poitiers en fonction des filières soignantes et non soignantes, des critères socioprofessionnels et des traits de personnalité    - Castets Kevin  -  02 juillet 2021  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    INTRODUCTION : L'empathie favorise une communication médecin-patient positive et est associée à une amélioration de la prise en charge du patient. La littérature semble montrer des variations d'empathie chez les étudiants en médecine en fonction du sexe de l'année d'étude et des traits de personnalité. Il existe cependant peu d'études à notre connaissance recherchant des différences de scores d'empathie entre des étudiants soignants et non soignants, des critères socioprofessionnels, et des traits de personnalité des étudiants.

    QUESTION DE RECHERCHE : L'objectif principal de cette thèse d'exercice est la recherche de différence de score d'empathie entre les étudiants de l'Université de Poitiers en fonction des filières soignantes et non soignantes. Les objectifs secondaires sont de rechercher des corrélations entre les scores d'empathie et les traits de personnalités ainsi que des facteurs socioprofessionnels chez les étudiants de l'Université de Poitiers.

    MATERIEL ET METHODE : Une étude transversale a été menée à l'Université de Poitiers du 26 Février au 19 Mars 2021. Des auto-questionnaires comprenant l'indice de réactivité interpersonnelle, le Big Five Inventory, des données de caractéristiques démographiques, sociales et professionnelles ont été distribués via la boîte mail universitaire. Un total de 2535 étudiants, soit 8,6% des étudiants de Poitiers, ont été inclus dans l'étude.

    RESULTATS : Les résultats ont mis en évidence des scores d'empathie supérieurs chez les femmes. La prise de perspective et la préoccupation empathique sont significativement plus élevées chez les étudiants soignants. La détresse personnelle est significativement plus basse chez les étudiants soignants. Les corrélations fortes entre traits de personnalité et empathie sont les mêmes chez les étudiants soignants et non soignants, à savoir l'Agréabilité avec la prise de perspective et la préoccupation empathique, et le Névrosisme avec l'empathie émotionnelle et la détresse personnelle.

    CONCLUSION : Il existe des différences de scores d'empathie entre les étudiants soignants et non-soignants, sans différence de corrélation avec les traits de personnalité, mais avec des différences socioprofessionnelles.

  • Mesure et comparaison de l'épuisement académique entre les étudiants de filières de santé et ceux d'autres filières de l'Université de Poitiers, une étude épidémiologique descriptive transversale dans un contexte pandémique de COVID-19    - Deboute Manon  -  02 juillet 2021  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : La pandémie de coronavirus 2019 (COVID-19) et les mesures de quarantaine ont suscité des inquiétudes quant à leurs effets psychologiques sur les populations. Dans la population générale, les étudiants universitaires semblent particulièrement susceptibles de souffrir de problèmes de santé mentale, ainsi que les soignants qui sont historiquement à risque de développer un syndrome d'épuisement professionnel. A ce jour, aucune étude n'a comparé la prévalence du burnout académique entre des étudiants de filières de soin et hors soin.

    Objectif : Mettre en évidence une différence significative de burnout académique entre les étudiants de filière de santé et d'autres filières de l'Université de Poitiers, et d'identifier des facteurs de risques secondaires de développer un burnout académique.

    Matériel et méthode : Une étude descriptive transversale a été réalisée du 26 février au 19 mars 2021. L'ensemble des 29 384 étudiants de l'Université de Poitiers a été invité à répondre à notre questionnaire en ligne via leur boite mail universitaire. La mesure du burnout académique a été évalué à partir de l'auto-questionnaire MBI-SS (Maslach Burnout Inventory - Student Survey) et se décompose en trois sous échelles : l'épuisement émotionnel, le cynisme et l'accomplissement académique. Parmi les étudiants, 2535 d'entre eux ont rempli intégralement le questionnaire et ont donc été inclus dans l'étude, représentant 9% de l'ensemble des étudiants de Poitiers. La population d'étude est principalement composée de femmes (1977 [78%]), célibataires (1495 [59%]), d'un âge médian de 22 ans et issues de filières hors soin (1963 [77,5%]).

    Résultats : L'épuisement émotionnel et le cynisme sont significativement plus élevés chez les étudiants de filières hors soin, l'accomplissement académique est plus élevé chez les étudiants de filières de soin. Parmi les facteurs de risques identifiés susceptibles de développer un burnout académique, nous retrouvons : la déclaration du sexe non binaire, l'appartenance aux filières de droit, d'être étudiant parmi les six premières années d'étude et de consacrer un temps de travail universitaire au delà de 80 heures par semaine.

    Conclusion : La moyenne du score du burnout académique est plus élevée parmi les étudiants des filières hors soin, principalement les étudiants en filière de droit, soulignant la nécessité de renforcer la prévention, la surveillance et l'accès aux soins.

  • Étude des Schémas Précoces Inadaptés chez les étudiants de l’Université de Poitiers    - Verschoore Paul  -  02 juillet 2021  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Les Schémas Précoces Inadaptés (SPI) sont des représentations inconscientes de soi, des autres et de l'environnement se constituant dans l'enfance et qui perdurent, s'enrichissent et se complexifient au cours de la vie. De nombreuses études ont montré une relation entre l'existence de SPI et la santé mentale des individus, en particulier la survenue d'un épuisement professionnel chez les professionnels de santé. A ce jour, aucune étude n'a évalué la prévalence des SPI sur un ensemble d'étudiants universitaires.

    Objectifs : Mettre en évidence une différence de prévalence des SPI entre les étudiants en Santé et ceux d'autres filières d'étude. Secondairement, mettre en évidence une différence de prévalence des SPI entre les étudiants en médecine et les étudiants en Santé hors médecine et mettre en évidence une modification de la prévalence des SPI au cours des années d'étude chez les étudiants de l'Université de Poitiers.

    Matériel et méthode : Une étude transversale a été réalisée du 26 février au 19 mars 2021. L'ensemble des 29384 étudiants de l'Université de Poitiers a été invité à répondre à notre questionnaire en ligne via leurs boites mail universitaires. Parmi eux, 2535 ont rempli intégralement le questionnaire et ont été inclus dans l'étude. La prévalence des SPI a été évaluée à partir de l'auto-questionnaire YSQ-S3 (Young Schema Questionnaire 3ème version) et l'analyse des données à partir du test du Khi².

    Résultats : Les SPI les plus fréquents chez les étudiants de l'Université de Poitiers sont Abnégation, Négativité-pessimisme, Idéaux Exigeants, Surcontrôle émotionnel. Abnégation, Négativité-pessimisme, Surcontrôle émotionnel, Droits personnels exagérés, Peur du Danger et de la Maladie sont significativement plus fréquents chez les étudiants en Santé hors médecine que chez les étudiants en médecine. Les SPI du domaine « séparation et rejet » et les SPI Dépendance-incompétence, Peur du Danger et de la maladie, Négativité-pessimisme, Surcontrôle émotionnel, Contrôle de soi-Autodiscipline insuffisants sont significativement plus fréquents chez les étudiants en Droit, Sciences et Technologies, Sciences Humaines Lettre Langues et Art que chez les étudiants en Santé. Il existe une diminution de prévalence pour la majorité des SPI au cours des années d'études chez l'ensemble des étudiants de l'Université de Poitiers.

    Conclusion : Les SPI semblent influencer le choix de carrière professionnelle des étudiants et pourraient être un moteur quant à la réalisation d'études d'enseignement supérieur. Au fil des années, l'intensité des SPI semble décroitre chez les étudiants grâce à leurs expériences et le développement de comportements variés et adaptés aux situations de vie.

  • Caractéristiques du trouble de stress post traumatique chez les étudiants de l'Université de Poitiers dans un contexte de pandémie à la Covid-19    - Mergnac Thomas  -  02 juillet 2021  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction. Le contexte de pandémie mondiale à la Covid 19 créerait ou exacerberait des symptômes de stress liés à un traumatisme antérieur. Les professionnels de santé s'inquiètent d'un « tsunami » de trouble de stress post traumatique (TSPT) en population générale et notamment sur les étudiants universitaires. L'objectif de cette étude est d'estimer la prévalence du TSPT chez les étudiants de l'Université de Poitiers, d'identifier les facteurs associés au TPST et de mettre en évidence une différence significative entre les étudiants en santé et les étudiants d'autres filières.

    Matériel et méthode : L'étude PTSDBO 2 est une étude transversale ayant interrogé les étudiants universitaires de Poitiers par un questionnaire via leur boite mail universitaire du 26 février au 19 mars 2021. La prévalence du TPST a été évalué à l'aide du PCL-5 (PTSD Checklist for DSM-5). Des caractéristiques démographiques, sociales, professionnelles et les différents évènements traumatiques vécus ont été recueillis.

    Résultats : Au total 2535 étudiants ont répondu à notre questionnaire avec un taux de réponse de 8,6%. L'âge médian était de 22 ans. L'échantillon était principalement composé à 78% de femmes et 77,5% étaient issus de filières non soignantes. La prévalence du TSPT était de 24%. Les étudiants issus de filières non soignantes étaient plus touchés par le TSPT que les étudiants en santé. Le genre féminin ou non binaire, les agressions sexuelles étaient associées au TSPT.

    Conclusion : Les résultats de cette étude montrent une forte prévalence du TPST chez les étudiants universitaires de Poitiers, notamment les étudiants non soignants, avec près d'un étudiant sur quatre atteint. Ils renforcent les inquiétudes sur leur santé mentale déjà identifiée comme inquiétante en France et soulignent l'urgence à prendre des mesures spécifiques avec des plans de gestion pour prendre en charge précocement les étudiants à risque de TPST.

  • Pratiques et opinions de médecins généralistes du Poitou-Charentes concernant la vaccination contre le papillomavirus chez les HSH de moins de 26 ans : Étude mixte    - Bergeon Charlotte  -  01 juillet 2021  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : La vaccination anti-HPV chez les HSH est inscrite dans le calendrier vaccinal depuis 2017. Néanmoins, moins de 20% de cette population cible semble être vaccinée. L'objectif de cette étude était dans une première partie de dresser un état des lieux des pratiques et connaissances des médecins généralistes du Poitou-Charentes concernant cette indication vaccinale. Dans une seconde partie, cette étude permettait d'obtenir des ressentis, des difficultés et des solutions d'un échantillon de médecins généralistes du Poitou-Charentes.

    Matériel et méthode : Cette étude comportait deux parties, une partie quantitative avec un questionnaire diffusé aux médecins généralistes du Poitou-Charentes, et une partie qualitative par des entretiens semi-dirigés auprès de 14 médecins généralistes du Poitou-Charentes.

    Résultats : Il existe une amélioration des connaissances de l'indication vaccinale chez les HSH, néanmoins celle-ci n'est qu'insuffisamment pratiquée. Les médecins généralistes interviewés mettent en évidence plusieurs freins à la réalisation de cette vaccination. Non seulement il existe un défaut d'information auprès des patients et des médecins, mais également une difficulté à cibler la population devant le tabou de l'abord de la sexualité. Une campagne vaccinale semble nécessaire par les autorités de santé afin d'en avertir la population et de sensibiliser également les médecins. De plus la mise en place d'une consultation sexualité annoncée par le plan santé sexuelle 2017-2030 serait bénéfique pour permettre un suivi d'une population peu consultante que sont les adolescents et les jeunes adultes.

    Conclusion : Cette vaccination anti-HPV chez les HSH gagnerait à être connue par une vraie campagne vaccinale. L'extension de cette vaccination à tous les garçons ne doit pas induire l'oubli de l'indication spécifique chez les HSH, population hautement à risque. Une formation et une information claire doivent être délivrées aux médecins généralistes, première ligne de la prévention primaire en France.

  • Théâtre et relation médecin-patient : ressenti du médecin généraliste    - Pageau Pauline  -  01 juillet 2021  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Si la consultation est un théâtre, chaque protagoniste sur scène joue un rôle qui lui est prescrit par la situation. Dans cette interaction, le médecin incarne un rôle social, tout en veillant à préserver l'authenticité de la relation. Quels sont les moyens de s'aguerrir pour incarner la fonction médecin et pour faciliter l'authenticité ? L'objectif de cette étude était de recueillir le ressenti de médecins généralistes, concernant l'apport de la pratique d'une activité théâtrale, pour l'incarnation de la fonction de médecin, dans une relation médecin-patient authentique.

    Méthode : Il s'agissait d'une enquête qualitative, par entretiens semi-dirigés, réalisés entre novembre 2020 et avril 2021 auprès de médecins généralistes. L'analyse des données a été effectuée selon la théorisation ancrée, à l'aide du logiciel NVivo12®. Une triangulation de l'encodage a été effectuée pour une partie des entretiens.

    Résultats : Le théâtre permettait aux médecins interrogés de faciliter l'incarnation de leur fonction à travers une meilleure connaissance de soi, une meilleure perception de l'autre, et en tant qu'outil technique de gestion d'une consultation. Au-delà de la fonction médecin, il permettait une approche créative ainsi qu'une ouverture aux humanités, facette indispensable du médecin dans son rôle social. Le théâtre ayant pour fondement le travail des émotions, les médecins interrogés disaient se sentir plus à l'aise dans la reconnaissance des émotions et leur gestion. Ceci permettait une empathie affutée et une approche centrée patient mise en valeur. L'authenticité de la relation n'en était que renforcée.

    Discussion : L'art théâtral semble être un outil d'amélioration de l'assertivité. Les sciences humaines plus largement méritent une place à part entière dans le cursus d'un médecin.

  • Les librairies indépendantes à l'heure du numérique    - Fiquet Athenais  -  01 juillet 2021

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Depuis la fin des années 1990, nous remarquons l'augmentation de l'achat sur le numérique. Amazon s'est notamment imposé comme un nom important dans ce secteur et a commencé son activité avec la vente de livres. De plus, la firme offre un service minimum intéressant pour les consommateurs. Ces deux éléments ont perturbé le secteur du livre. Ce mémoire s'intéressera particulièrement à la question des libraires et d'Internet. Son objectif est de montrer comment ces commerces culturels ont fait face à ces bouleversements et quelles pratiques ils ont mis en place. La problématique à laquelle nous allons répondre est la suivante : comment les libraires, qui ont subi de nombreux bouleversements liés à la concurrence, prennent-ils en main l’outil qu’est Internet ? Quelle place les librairies indépendantes occupent-elles sur le numérique et pour quelles pratiques optent-elles ? Le commerce physique a-t-il encore un avenir face à la déferlante numérique ? Pour répondre à cette question, un rassemblement de données et d’informations, collectées à partir d'articles, d'entretiens et d'analyses de sites, a été réalisé. Après avoir retracé l'histoire du e-commerce, en expliquant la naissance d'Amazon et les changements des pratiques des consommateurs qui ont été motivés par la tactique du géant américain, la réponse et les stratégies des libraires ont été analysées. Nous avons pu remarquer que les usages numériques avaient tendance à ressembler à ceux présents en magasin physique, notant l'importance que ce dernier conserve auprès des clients. Cela témoigne aussi de l'hybridation des pratiques, laquelle est en développement depuis quelques années.

|< << 1 2 3 4 5 6 7 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales