Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Primault Sylvain

Primault Sylvain

Les travaux encadrés par "Primault Sylvain"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Impact d'une hospitalisation en médecine interne sur les traitements chroniques des patients : étude prospective menée au Centre Hospitalier Nord Vienne de Châtellerault en 2016    - Foulon Julie  -  27 juin 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : La polymédication est souvent légitime, mais parfois inappropriée, et dans tous les cas, comporte des risques d'interactions médicamenteuses avec effets indésirables. L'hospitalisation, évènement souvent inévitable dans la vie d'un individu, est propice à des changements dans les traitements chroniques des patients. Beaucoup d'études ont été réalisées dans des services gériatriques. Notre étude a évalué ces modifications dans un service de médecine interne.

    Matériel et méthodes : Nous avons inclus 114 patients, âgés en moyenne de 70 ans, hospitalisés dans le service de médecine interne du centre hospitalier de Châtellerault entre le 1er juillet et le 30 septembre 2016. Nous avons comparé les ordonnances d'entrée et de sortie en classant les modifications selon qu'ils s'agissent d'arrêts, d'introductions ou de modifications de posologie d'un traitement chronique. Nous avons ensuite vérifié la présence de l'explication de ces changements dans les comptes rendus d'hospitalisation. Enfin, nous avons observé le maintien des modifications par le médecin généraliste à 2 mois de leur séjour hospitalier.

    Résultats : 61% des patients ont subi des changements de leur traitement chronique à l'occasion de leur hospitalisation. Ce taux était encore plus élevé chez les patients de 75 ans et plus : 71%. Il s'agissait d'arrêts de médicament dans la moitié des cas. La classe des médicaments cardiovasculaires a été la plus impactée par les arrêts (39% des arrêts), surtout chez les personnes âgées. Les médicaments les plus introduits étaient les antidiabétiques (22% des introductions) puis les médicaments du sang et des organes hématopoïétiques (17%), surtout les antianémiques (10%). Cette réévaluation a diminué de façon significative le nombre de prescriptions chez les patients de 75 ans et plus, passant de 6,2 à 5,7 (p=0.0434). Cependant, seuls 78% des changements étaient explicités dans le compte rendu hospitalier. Les benzodiazépines étaient la classe qui subissait le plus de modifications non expliquées. 89% des changements thérapeutiques étaient suivis par le médecin généraliste lors de l'évaluation 2 mois après la sortie. Le maintien était d'autant plus important que les changements étaient expliqués dans le courrier de sortie (p=0.007).

    Conclusion : Cette étude montre que l'hospitalisation est un moment privilégié d'observation qui permet une réévaluation du traitement chronique avec un allègement de l'ordonnance chez les personnes âgées. Nous retrouvons une cohérence des soins entre ville-hôpital assurée par le courrier de sortie. Sa qualité comme outil communiquant est primordiale.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales