Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Liuu Évelyne

Liuu Évelyne

Les travaux encadrés par "Liuu Évelyne"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
3 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 3
Tri :   Date travaux par page
  • Variation de la fonction rénale chez les sujets âgés hospitalisés dans le pôle de gériatrie du CHU de Poitiers    - Nicolle Jéremy  -  10 juillet 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Le vieillissement de la population est un phénomène mondial. Il se traduit notamment par une augmentation de la prévalence des pathologies rénales, dont la maladie rénale chronique, qui touchait près de 3 millions de français en 2012. L'objectif de l'étude était d'analyser l'évolution de la fonction rénale entre deux hospitalisations dans une population gériatrique, et les facteurs associés à la variation du débit de filtration glomérulaire (DFG), puis d'identifier les facteurs pronostiques dans cette population.

    Méthode : Nous avons mené une étude analytique observationnelle, rétrospective, monocentrique, dans le pôle de gériatrie du CHU de Poitiers sur une période de 2 ans. Tous les patients de 75 ans et plus, hospitalisés à au moins deux reprises, ont été inclus. Des variables socio-démographiques, cliniques, biologiques ont été analysées, dont les variations (différences des valeurs) et deltas (variations rapportées sur le temps) du DFG.

    Résultats : 312 patients ont été inclus dont 63% de femmes, d'âge moyen 88 ± 5,2 ans. Le DFG moyen selon CKD-EPI était de 59,3 ± 20,4 ml/min/1,73m² et le déclin moyen de 3,2 ml/min/1,73m²/an. Une association indépendante (p<0,05) entre le delta du DFG selon CKD-EPI, la survenue d'événements cardio-vasculaires entre les deux hospitalisations, l'existence d'une insuffisance rénale aiguë lors de la première hospitalisation et le total du score de Charlson lors de la première hospitalisation, a été retrouvée. Nous n'avons pas montré d'association entre la mortalité et le delta du DFG. Cependant une association indépendante (p<0,05) entre la mortalité, et la survenue d'événements cardio-vasculaires, la présence de maladie rhumatologique, le total du score de Charlson, la variation d'albuminémie entre les deux hospitalisations (exprimée en valeur absolue en g/l ou rapportée au temps en %/an), a été observée.

    Conclusion : Notre étude montre un déclin de la fonction rénale, chez les patients âgés hospitalisés à répétition, qui semble supérieur à celui observé en ambulatoire. Il existe une relation entre le delta du DFG (CKD-EPI), la survenue d'événements cardio-vasculaires entre deux hospitalisations, l'existence d'une insuffisance rénale aiguë et le total du score de Charlson lors de la première hospitalisation.

  • Facteurs prédictifs de mortalité chez les sujets âgés ayant un déclin rapide de la fonction rénale, hospitalisés dans le pôle de gériatrie du CHU de Poitiers    - Farlet Charlotte  -  05 juin 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Le vieillissement de la population est une problématique à échelle internationale. Dans la population âgée, de plus en plus nombreuse, l'impact du déclin rapide de la fonction rénale sur la mortalité reste imprécis. L'objectif de cette étude était d'analyser la relation entre la sévérité du déclin de la fonction rénale et la mortalité chez des patients âgés hospitalisés considérés comme « déclineurs rapides », ainsi que les facteurs prédictifs de cette mortalité. Dans un second temps, les facteurs associés au déclin rapide de la fonction rénale ont été étudiés.

    Méthode : Nous avons réalisé une étude rétrospective mono-centrique, incluant tous les patients hospitalisés à deux reprises en gériatrie au CHU de Poitiers, entre 2014 et 2015, ayant un déclin rapide de la fonction rénale (≥ 5mL/min/1,73 m² par an, selon l'équation CKD-EPI). Différentes variables ont été analysées chez ces patients, dont les variations de la fonction rénale exprimées en mL/min par an et en pourcentage par an. Les données de survie ont été établies, avec pour date de point le 31/12/2016.

    Résultats : 125 patients ont été inclus (âge moyen 85,5 ± 6 ans, 63 % de femmes, insuffisance rénale préexistante dans 43%). Nous n'avons pas retrouvé de lien statistique significatif entre la mortalité et le déclin rapide de la fonction rénale, qu'il soit exprimé en valeur absolue ou en pourcentage par an. Par contre, une relation indépendante avec la fonction rénale initiale, de la première hospitalisation a été observée (p<0,05). De plus, les facteurs prédictifs de déclin de la fonction rénale (exprimé en valeur absolue) retrouvés dans cette étude étaient l'insuffisance rénale (p=0,01) et la valeur de l'hémoglobine lors de la première hospitalisation (p=0,03). Le seul facteur qui restait significativement associé au déclin de la fonction rénale en pourcentage par an était la fonction rénale de la première hospitalisation (p<0,05).

    Conclusion : Il existait une relation entre la mortalité et la fonction rénale initiale, au cours de la première hospitalisation, chez ces patients âgés hospitalisés. On note donc l'importance de surveiller la fonction rénale initiale chez ces patients hospitalisés. Notre étude ne permettait pas d'établir une relation entre le décès et la sévérité du déclin de la fonction rénale, dans une population de « déclineurs rapides ».

  • Identification des facteurs pronostiques chez les patients de 75 ans et plus ayant présenté un AVC ischémique hospitalisés dans l'unité de SSR post neurologie du pôle de gériatrie du Centre hospitalier universitaire de Poitiers    - Guillard Nadège  -  07 mai 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : L'accident vasculaire cérébral (AVC) est une pathologie fréquente en particulier chez la personne âgée. Il est grave et invalidant, figurant parmi les premières causes de décès dans le monde. La fragilité de nos aînés liée au vieillissement physiologique et leurs comorbidités justifient une prise en charge spécifique. Dans les suites d'un AVC, la prise en charge du patient en unité de soins de suite et réadaptation (SSR) permet d'optimiser la récupération, par l'approche globale gériatrique et la réadaptation neurologique. Dans cette population hétérogène, il apparaît indispensable d'identifier les facteurs associés à la récupération. L'objectif principal était de définir les critères pronostiques de récupération fonctionnelle et neurologique, pour pouvoir définir le plus précocement possible des critères d'orientation de ces patients.

    Méthode : étude rétrospective incluant les patients ≥ 75 ans ayant présenté un AVC ischémique entre le 01/05/2015 et le 01/05/2017 et hospitalisés dans l'unité de SSR post-neurologie du pôle de gériatrie du Centre Hospitalier Universitaire de Poitiers. Étaient exclus les patients ayant présenté un accident ischémique transitoire. Était considéré comme ayant un bon pronostic un patient vivant avec, en sortie d'hospitalisation SSR, des scores GIR (Groupe Iso-Ressource) et NIHSS (National Institute of Health Stroke Score), équivalents ou améliorés par rapport aux scores enregistrés à l'admission. Différentes variables sociodémographiques, neurologiques et gériatriques ont été recueillies.

    Résultat : au cours de ces deux années, 100 patients consécutifs ont été inclus (53 % d'hommes, âge moyen : 85 ± 6 ans, durée moyenne de séjour en SSR : 44 ± 29 jours) dont 72 ont eu un bon pronostic de récupération selon nos critères. Le taux de mortalité à 3 mois était de 20 %. Un bon pronostic était associé à un score NIHSS bas à l'admission en neurologie (p=0,02), à l'entrée en SSR (p=0,01), à un score de Charlson modifié bas (p=0,01), et à un bilan étiologique ne permettant pas de retrouver de cause évidente à l'AVC. Un mauvais pronostic (patient décédé, ou dégradation des scores GIR et/ou NIHSS) était associé à la présence d'une cardiopathie congestive (p=0,04), à une origine cardio embolique dans le bilan étiologique de l'AVC (p=0,0006), à la survenue de complications précoces telles qu'une épilepsie (p=0,0018), des troubles de la déglutition (p=0,02), une transformation hémorragique cérébrale (p=0,03).

    Conclusion : Les patients présentant peu de comorbidités, un score neurologique de gravité bas à l'admission en neurologie et à l'entrée en SSR ainsi que l'absence de cause évidente au bilan étiologique ont un meilleur pronostic de récupération. Des études multicentriques incluant un plus grand nombre de sujets âgés dès leur admission aux urgences et leur hospitalisation en neurologie permettraient l'extrapolation de nos résultats à un stade précoce de la prise en charge des AVC ischémiques, et de proposer des mesures préventives ou correctrices des facteurs associés à un mauvais pronostique.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales