Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Gobet Jacob Stephanie

Gobet Jacob Stephanie

Les travaux encadrés par "Gobet Jacob Stephanie"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
2 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 2
Tri :   Date travaux par page
  • La prise en charge orthophonique de l'enfant sourd signeur en langage écrit : étude contrastive des spécificités morphosyntaxiques des locuteurs de la langue des signes française (LSF) et des apprenants primo-arrivants    - Betremieux Alice  -  26 juin 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les enfants sourds signeurs rencontrent fréquemment des difficultés dans l’acquisition de la lecture et de l’écriture. En effet, ils accèdent à l’écrit par l’apprentissage d’une langue dont ils ne maîtrisent pas la structure, puisque le français écrit correspond à la transcription du français oral qui leur est étranger. Ainsi, nous supposons que la LSF représenterait pour eux une langue maternelle, et que le français écrit constituerait une langue seconde. De plus, nous pensons que les orthophonistes manquent actuellement de moyens dans la prise en charge de l’écrit des enfants sourds, et que la langue des signes est trop souvent peu considérée dans ces rééducations. En partant de ces hypothèses, nous pensons que les méthodes utilisées en français langue étrangère (FLE) auprès d’enfants primo-arrivants, pourraient être bénéfiques pour les enfants sourds signeurs. Ainsi, une fois adaptées à cette population, elles pourraient être utilisées au cours de la rééducation orthophonique. Pour répondre à cette problématique, nous avons comparé les erreurs morphosyntaxiques des enfants sourds signeurs et celles des apprenants primo-arrivants lors d’une tâche de narration, grâce à une grille d’analyse. Nous avons ensuite diffusé un questionnaire permettant d’établir un état des lieux de la rééducation orthophonique de l’écrit de l’enfant sourd. Nous avons ainsi pu conclure, après avoir recensé les erreurs réalisées par nos différents groupes, que les enfants sourds signeurs présentent des caractéristiques morphosyntaxiques communes avec les apprenants primo-arrivants. Par la suite, les réponses à notre questionnaire nous ont indiqué que les orthophonistes sont fréquemment démunis face à la prise en charge de l’écrit de l’enfant sourd signeur. Nous pensons donc, en accord avec notre hypothèse de départ, que les méthodes de FLE, rarement exploitées en orthophonie, pourraient être investies davantage dans la rééducation du langage écrit de l’enfant sourd signeur, notamment pour travailler la morphosyntaxe.

  • Approche systémique du travail des émotions chez l'enfant sourd appareillé de 9 à 12 ans : création d'un matériel orthophonique    - Perot Anne chloe  -  01 juillet 2015

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les émotions sont des processus mentaux complexes qui permettent au jeune enfant et à son entourage d’entrer en relation. Cette composante pragmatique de la communication est garante de l’adaptation et de la bonne insertion sociale des individus. Pourtant, cette « compétence émotionnelle » n’est pas toujours opérante. L’enfant sourd de naissance appareillé connaît un développement émotionnel particulier. Sa privation auditive comme le diagnostic bousculent les premières interactions familiales et mènent parfois à une désignation pathologique de ces enfants dans leur famille. Nous nous sommes donc basés sur la thérapie familiale systémique qui considère la famille comme une unité. L’objectif de cette étude était de créer et proposer un matériel travaillant l’expression et la compréhension des six émotions de base selon Ekman (joie, colère, tristesse, surprise, dégoût, peur) à des enfants sourds appareillés et leurs familles pour engager de la « circularité » autrement dit un dialogue voire une prise de conscience de l’importance des émotions. Quatre familles ont accepté d’expérimenter nos jeux, Dés’Emotions et le Dé Géant, à leur domicile. Au moyen de deux questionnaires et d’un protocole d’évaluation des émotions, nous avons pu observer cliniquement les effets de notre intervention. Nos deux supports, tels des outils systémiques, ont permis à deux des familles participantes d’aboutir à un dialogue constructif et un intérêt particulier autour des émotions. Les résultats pour les deux autres cas sont plus mitigés, nous pensons qu’ils n’étaient pas dans une démarche familiale et thérapeutique suffisantes. Ainsi, il serait intéressant que l’orthophoniste, plus expert dans le domaine, puisse déterminer le cadre thérapeutique d’une telle approche. Cette démarche comme nos outils pourraient être proposés dans le cadre d’autres pathologies présentant cette difficulté émotionnelle et contribuer à améliorer la prise en charge orthophonique de certains patients.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales