Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Garcia Rodrigue

Garcia Rodrigue

Les travaux encadrés par "Garcia Rodrigue"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
2 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 2
Tri :   Date travaux par page
  • L'évolution du signal d'un capteur de contractilité prédit les évènements cardiovasculaires chez les patients avec une resynchronisation cardiaque    - Tao Kong Man Vincent  -  11 juin 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : le système SonR est une technologie évaluant la contractilité cardiaque à travers les vibrations mécaniques, et est utilisé sur certains dispositifs de resynchronisation cardiaque pour optimiser les délais AV et VV en continu. L'objectif principal de cette étude est d'évaluer l'intérêt de l'évolution du signal SonR (ESS) pour prédire la survenue d'évènements cardiovasculaires. L'objectif secondaire est de rechercher une association entre l'ESS et la survenue de décès d'origine cardiaque.

    Matériels et méthodes : tous les patients ayant eu l'implantation d'une resynchronisation cardiaque avec un système SonR entre 2012 et 2016 dans notre centre ont été inclus rétrospectivement. L'ESS correspond à l'évolution de la valeur du signal SonR pendant les 6 premiers mois après implantation. Le critère principal (évènements cardiovasculaires) est un critère composite comprenant les décès d'origine cardiaque, les hospitalisations pour insuffisance cardiaque et les troubles du rythme ventriculaire. Le recueil des données a été fait jusqu'au 1er janvier 2017.

    Résultats : 74 patients (âge moyen 67 ans, 81% d'hommes) ont été suivis pour une durée médiane de 20 [13 ; 29] mois. La fonction d'incidence cumulative a montré que l'ESS était prédicteur des évènements cardiovasculaires en prenant pour seuil ≤10,70% (P=0,023) et prédicteur des décès d'origine cardiaque en prenant pour seuil ≤-18,55% (P=0,0018). Après analyse multivariée, l'ESS était associée indépendamment à la survenue d'évènements cardiovasculaires (HR=4.03; 95%CI [1.31-12.43] P=0.015), même après ajustement avec la présence d'un bloc de branche gauche ou d'une insuffisance rénale.

    Conclusion : l'évolution pendant les 6 premiers mois du signal SonR était un prédicteur indépendant de la survenue d'évènements cardiovasculaires lors du suivi. Cette première étude sur le sujet suggère que l'ESS pourrait être un paramètre intéressant pour identifier les patients à haut risque après l'implantation d'une resynchronisation cardiaque.

  • Dépistage du syndrome d'apnées du sommeil par ApnéaLink™ avant ablation de fibrillation atriale : étude PREVASAS    - Perales Aurélie  -  16 avril 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte : Le syndrome d'apnées du sommeil est fréquemment associé à la fibrillation atriale (FA). Il constitue un facteur de risque de récidive après ablation de fibrillation atriale. La méthode diagnostique de référence est peu accessible. Il existe un moyen de dépistage plus simple, l'ApnéaLink™.

    Objectif : L'objectif de cette étude était de déterminer les éléments de l'ApnéaLink™ prédicteurs de récidive de FA après ablation.

    Méthodes : Cette étude rétrospective observationnelle monocentrique était menée au Centre Hospitalo-Universitaire de Poitiers sur des patients admis pour ablation de FA et bénéficiant la veille de la procédure d'un dépistage du syndrome d'apnées du sommeil par ApnéaLink™. Le critère de jugement principal était la récidive à 1 an. La récidive était définie par la survenue d'un épisode de FA, flutter ou tachycardie atriale au-delà du troisième mois après la procédure.

    Résultats : 121 patients ont été inclus du 5 janvier 2015 au 31 décembre 2016, dont 75,2% d'hommes. L'âge médian était de 61 ans. 47,9% des patients étaient en FA paroxystique, 47,9% en FA persistante et 4,1% en FA persistante de longue durée. Le taux de récidive à 1 an était de 19,0% en cas de FA paroxystique et 23,8% en FA non paroxystique. Le taux de saturation en oxygène en ApnéaLink™ était prédictif de récidive de FA (p=0,021). L'IAH n'avait pas de valeur prédictive (p=0,242). Les autres facteurs prédictifs de récidive étaient le diabète (p=0,019), la présence de cardiopathie dilatée primitive (p=0,038), le volume atrial gauche scanographique (p=0,019), le taux de NTproBNP (p=0,006), la réalisation de lignes antérieures (p=0,003) et la présence de FA à la sortie d'hospitalisation (p=0,004).

    Conclusion : Dans notre population, les paramètres de l'ApnéaLink™ n'avaient pas de valeur prédictive de récidive de FA après ablation hormis le taux de saturation en oxygène nocturne.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales