Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Durivault Serge

Durivault Serge

Les travaux encadrés par "Durivault Serge"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
2 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 2
Tri :   Date travaux par page
  • Dépistage de l'artériopathie oblitérante des membres inférieurs en médecine générale chez des patients fumeurs par la mesure de l'index de pression systolique    - Cambier Adèle  -  18 décembre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Les maladies cardio-vasculaires sont devenues un fléau dans le monde. L'artériopathie oblitérante des membres Inférieures, contrairement aux autres maladies cardio-vasculaires est largement sous-évaluée car elle est majoritairement asymptomatique. Le médecin référent en tant que pivot de la prévention primaire a donc un rôle essentiel dans son dépistage. Le tabac étant le facteur de risque principal de l'AOMI, cibler les patients fumeurs parait important. Les patients âgés de 40 à 50 ans étant encore peu atteints par des maladies chroniques, et non ciblés par les dépistages organisés, sont à privilégier dans cette indication. L'index de pression systolique est un examen recommandé pour ce dépistage mais sa pertinence en soins premiers n'a pas encore été démontrée.

    Matériel et méthode : Nous avons donc organisé une étude analytique, transversale, monocentrique chez les patients de 40 à 50 ans fumeurs, asymptomatiques, indemnes de maladie artérielle, non diabétique, non traité par anti-aggrégants plaquettaire, suivi au pôle santé du Thouarsais, site de Thouars. Les patients ont répondu à un questionnaire sur leurs connaissances de la nocivité du tabac, et ont eu une mesure d'IPS. À chacun était donnée une ordonnance pour la réalisation d'un écho-Doppler artériel.

    Résultats : 164 patients ont été inclus et seuls 51 ont été étudiés suite à des refus ou une absence de réponse par téléphone. 6 patients contactés mais non étudiés se sont sevré du tabac après un conseil minimal délivré lors de la période d'inclusion. Chez 7 patients un IPS pathologique (<0.90) a été retrouvé, soit 13.7% ; aucun n'est hypertendu, 3 ont un antécédent familial cardio-vasculaire (42.8%), 2 ont un LDL-cholestérol supérieur à l'objectif (28.6%) (et 1 patient n'a pas de données concernant son bilan lipidique) et 1 patient a un HDL-cholestérol supérieur à 0.60g/L. Seuls 3 de ces patients ont réalisé un écho-Doppler comparatif, dont 2 retrouvant une AOMI débutante (3.9%). Parmi ces 2 AOMI débutantes, le tabagisme et le sexe masculin étaient les 2 seuls facteurs de risques communs. Aucun patient avec un IPS normal n'a eu un écho-Doppler artériel de contrôle retrouvant une AOMI. Les réponses au questionnaire ont été : 15 patients pensent que le filtre est nocif (29.4%) ; 31 patients (60.8%) ont affirmé que la dépendance au tabac vient de la nicotine ; 96.1% soit 49 patients sont d'accord avec le fait que le tabagisme passif est aussi nocif que l'actif ; 100% des patients savent que le tabagisme augmente le risque de cancer du poumon, mais seuls 5 patients ont sélectionné l'ensemble des cancers proposés comme étant secondaire au tabac ; les patients qui ont coché l'AVC comme étant une conséquence potentielle du tabagisme n'ont pas sélectionné toutes les autres maladies cardio-vasculaires proposées et inversement.

    Conclusion : L'IPS en soins premiers est donc un examen pertinent ; pas seulement au niveau diagnostic, mais aussi car il amène à la délivrance d'un conseil minimal renforcé, aboutissant dans quelques cas à une réflexion du patient sur sa consommation tabagique et donc au sevrage.

  • Dépistage précoce d'une décompensation cardiaque chez des insuffisants cardiaques connus en ambulatoire : quels moyens à disposition ?    - Chataignault Adrien  -  26 octobre 2015  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L'insuffisance cardiaque touche 1 à 2% de la population mondiale (1.8% des français), dont plus de 10% chez les plus de 70 ans. Cette proportion devrait encore augmenter avec le profil démographique de l'hexagone sur la prochaine décennie.

    Outre les coûts liés à sa thérapeutique, cette pathologie est source d'hospitalisations itératives, souvent précoces (jusqu'à 24% dans les 12 semaines suivant une précédente hospitalisation), avec une létalité intra-hospitalière non négligeable (8.8% en 2009).

    Afin d'assurer la meilleure prise en charge possible de l'insuffisant cardiaque et de réduire le nombre des hospitalisations, il est nécessaire de savoir utiliser tous les outils disponibles en ambulatoire permettant un diagnostic toujours plus précoce d'une décompensation cardiaque.

    Cette thèse reprend les différents moyens utilisables en ambulatoire afin d'effectuer de manière précoce le diagnostic d'une décompensation cardiaque chez les insuffisants cardiaques connus.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales