Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Delaire Laurent

Delaire Laurent

Les travaux encadrés par "Delaire Laurent"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
2 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 2
Tri :   Date travaux par page
  • Confirmation anatomopathologique des appendicites aiguës diagnostiquées aux urgences    - Jacquot Natacha  -  03 octobre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : L'appendicite aiguë est la principale cause de douleurs abdominales aux urgences, ses signes cliniques non spécifiques ne permettent pas à eux seuls de poser le diagnostic. L'utilisation large de l'imagerie a fait diminuer le taux d'appendicectomies négatives. Néanmoins, les recommandations HAS 2012 conseillent de définir le risque diagnostique d'appendicite aiguë avant de prescrire un examen d'imagerie pour confirmer le diagnostic. L'objectif principal de l'étude a été de déterminer le nombre d'appendicites aiguës confirmées par l'examen anatomopathologique et de comparer la prise en charge diagnostique radiologique qui a été faite par rapport aux recommandations HAS 2012.

    Matériels et Méthodes : Il s'agit d'une étude monocentrique, rétrospective sur une période de un an. 133 patients ont été inclus au sein du service des urgences du CH d'Angoulême. Les différentes données ont été recueillis grâce au dossier médical informatisé. Les données cliniques, biologiques et radiologiques ont été comparé au diagnostic final anatomopathologique (critère de jugement principal).

    Résultats : Nous avons obtenu 95,49 % d'appendicite aiguë confirmées à l'anatomopathologie, soit un taux de 4,51% d'appendicectomies négatives. 77% des patients avaient un risque d'appendicite aiguë intermédiaire selon l'algorithme de la HAS. Nous avons réalisé une imagerie pré-opératoire pour 98,5% des patients de l'étude et parmi eux 80,45 % ont eu une TDM.

    Conclusion : Le taux d'appendicectomies négatives est faible dans notre série. La réalisation d'examens d'imagerie dépasse les recommandations de la HAS, notamment dans les groupes à faible et forte probabilité d'appendicite aiguë.

  • Venues spontanées aux urgences du Centre Hospitalier d'Angoulême pendant les heures d'ouverture des cabinets de médecine générale : déterminants, pertinence et orientation    - Bouniort Lisa  -  08 novembre 2012  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    But de l'étude : Déterminer pour les patients consultant spontanément aux urgences pendant les heures d'ouverture des cabinets de médecine générale, leur profil, leurs motivations, leur prise en charge, leur part dans l'activité des urgences et évaluer l'orientation proposée.

    Méthode : Etude monocentrique, prospective, observationnelle, sur deux semaines distinctes, incluant tous les patients successifs de plus de 15 ans et demi auto-référés aux urgences de 8h30 à 19h, du lundi au vendredi.

    Résultats : Sont colligées 216 venues soit 24% de l'activité du service dans cette tranche horaire. La pathologie traumatologique est le motif de venue dans 65% des cas, 60% sont des hommes, la moyenne d'âge est de 37 ans, 17,6% sont sans profession. Dans 90% des cas ces patients ont déclaré un médecin traitant, 90% d'entre eux n'ont pas essayé de le joindre. Ils viennent pour le plateau technique (45,4%), pour un avis spécialisé (13,4%) et pour l'absence de rendez-vous (17,6%). Sur les 216 patients, 191 patients (88,5%) sont admis et 75% bénéficient d'au moins un acte diagnostique, 82% ont un acte thérapeutique, 10,5% sont hospitalisés. 25 patients (11,5%) sont réorientés. Les patients sont significativement plus souvent réorientés pour des pathologies somatiques (p=0,0261) évoluant depuis plusieurs jours (p=0,0002). Il n'y a pas eu de complication chez ces patients après leur réorientation.

    Conclusions : Ces recours spontanés représentent une part minoritaire de l'activité et ne bouleversent pas le fonctionnement du service. Ces patients sont majoritairement des hommes jeunes, insérés, consultant pour de la traumatologie et qui bénéficient d'actes diagnostiques et thérapeutiques pour la plupart d'entre eux. Ils ont trouvé dans les services d'urgences un lieu de prise en charge globale, rapide et sans contrainte, qui correspond aux attentes de la société actuelle. Ils sélectionnent eux même un parcours de soin optimal, dont le médecin généraliste peut-être exclu. La réorientation favorise l'éducation des patients dont l'état ne nécessite pas le plateau technique des urgences, sans générer, dans cette étude, de préjudice pour eux.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales