Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Castel Olivier

Castel Olivier

Les travaux encadrés par "Castel Olivier"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
4 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 4
Tri :   Date travaux par page
  • La povidone : découverte et utilisations    - Defarge Juliette  -  18 mai 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La povidone est un polymère issu du travail révolutionnaire de Walter Reppe qui a mis en place la chimie de l’acétylène à haute pression à la fin des années 1930. La solubilité exceptionnelle de la povidone dans l’eau, son effet liant, sa stabilité dans le temps et sa capacité à former des complexes ont fait de ce polymère un ingrédient de choix dans la fabrication de multiples produits. Elle entre notamment dans la composition de produits pharmaceutiques, médicaux, cosmétiques et alimentaires. La banque BCB Dexther recense, en juillet 2015, pas moins de 2009 médicaments contenant de la PVP. Ces médicaments concernent principalement le système cardiovasculaire, le système nerveux et les voies digestives et métaboliques. La povidone est utilisée majoritairement dans les comprimés secs afin de lier les particules entre elles, d’assurer un bon enrobage et d’améliorer la biodisponibilité du principe actif. Néanmoins la présence de povidone dans les produits de notre quotidien soulève la question du risque de toxicité et d’allergie qui pourraient avoir un impact important sur la vie des consommateurs.

  • L'histoire du sparadrap    - Gault Cecile  -  17 mars 2015  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Depuis l'Antiquité, la médecine n'a cessé de chercher les meilleures solutions pour traiter les blessures causées entre autrespar des armes de guerre toujours plus perfectionnées. La découverte de l'hygiène et de l’antisepsie ont permis à terme d'assurer la survie de nombreux blessés et de combattre les infections concomitantes.

    Le sparadrap, inventé au XIIIe siècle, fait partie de l'arsenal thérapeutique permettant la prise en charge des plaies. Considéré comme un médicament avant le XXe siècle, il est composé d'un emplâtre étendu, le plus souvent, sur un support en tissu. Ces emplâtres sont constitués d'un mélange de produits actifs et d'adhésifs permettant de soigner les plaies et aussi de traiter de nombreuses maladies.

    Les travaux de Pasteur et Lister au XIXe transforment les pratiques et les façons de panser : le sparadrap n'adhère plus à la plaie et évolue en un élément protecteur du milieu extérieur.

    De nombreux laboratoires développent au début du XIXe siècle des produits « propres » et pratiques et le pansement individuel prêt-à-l'emploi voit rapidement le jour.

    Pour faire connaître leur nouveau produit, les industriels développent des objets et des campagnes publicitaires attrayantes ; grâce à ces méthodes, le sparadrap devient un produit de soin « grand public » que l'on trouve aujourd'hui dans tous les foyers.

  • Analyse médico-légale des infections du site opératoire en orthopédie-traumatologie    - Comte Julien  -  29 octobre 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : L'infection du site opératoire est un processus pouvant aboutir à une indemnisation des patients selon une procédure de réparation standardisé. Il n'existe pas ce jour d'analyse des facteurs de survenue des préjudices médico-légaux indemnisables.

    Matériels et méthodes : Notre étude consiste en une enquête rétrospective de 70 expertises conjointes d'hygiène et d'orthopédie, sur demande de tribunaux et de commission de conciliation et d'indemnisation. Plusieurs variables explicatives ont été étudiées, tant sur le plan préopératoire que microbiologique. Quatre préjudices extra-patrimoniaux ont été retenu : le préjudice d'agrément, le déficit fonctionnel permanent, le préjudice esthétique permanent et les douleurs endurées. Les facteurs indépendamment associés à la survenue de ces quatre préjudices ont été déterminés avec un modèle de régression logistique multivarié. Le seuil de significativité était défini par une p-value < 0,05.

    Résultats : La majorité des victimes étaient de sexe masculin (70 %), la médiane d'âge était de 50 ans, 61 % présentait au moins un facteur de survenue décrit par la SPILF et 71 % avait une pose de matériel. La localisation chirurgicale avait une relation significative avec la présence d'un préjudice d'agrément (p = 0,03) et d'un préjudice esthétique permanent (p = 0,02). L'existence d'un déficit fonctionnel permanent avait une relation significative avec la présence de matériel (p = 0,02) et le nombre de germes (p = 0,03). L'âge a été retrouvé comme facteur protecteur de la survenue de préjudice esthétique permanent (p = 0,02) et de douleurs endurées (p < 0,01).

    Conclusion : Il existe une relation significative entre des facteurs, comme l'âge et la localisation chirurgicale, et l'apparition de préjudices médico-légaux extra-patrimoniaux. Une étude de plus grande ampleur, notamment par le biais d'instance nationale, permettrait de confirmer cette relation et de déterminer l'existence d'autres relations.

  • Enquête sur l'utilisation familiale des antiseptiques    - Odin Fanny  -  02 juillet 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les antiseptiques sont des produits couramment utilisés, et retrouvés dans la plupart des foyers.

    Au cours de cette enquête, nous avons essayé de déterminer la place des antiseptiques, mais surtout leur utilisation au domicile. Un questionnaire papier a été diffusé en officine mais également sur les réseaux sociaux sous forme informatisée. Plusieurs points y ont été abordés :

    • le stockage : 90% de la population interrogée possède un lieu de stockage spécifique dont 61% pour lesquels il se trouve dans la salle de bain ;

    • l'utilisation : en moyenne, les foyers possèdent 3 antiseptiques, dont essentiellement des produits de la famille des biguanides ou des dérivés halogénés ;

    • l'achat : la moitié de la population interrogée achète toujours ses antiseptiques en officine, et pour un tiers de la population, cet achat se fait par habitude ;

    • la péremption : 7% de la population déclare ne jamais vérifier la date de péremption des produits ;

    • les interactions et le mésusage : 4% a déjà introduit un antiseptique dans le conduit auditif, dont la biseptine ;

    • l'utilisation chez les nourrissons : un tiers des répondants a déjà appliqué un produit iodé sur un nourrisson ;

    • en vacances : 80% de la population prévoit une trousse à pharmacie ; • les réactions allergiques et l' « allergie à l'iode ».

    Le pharmacien ainsi que l'ensemble de son équipe doivent conseiller les patients afin que ces produits en apparence anodins soient utilisés de façon optimale en toute sécurité. Pour ce faire, ils peuvent s'aider de différents supports et notamment de plaquettes informatives destinées au grand public.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales