Vous êtes ici : Accueil > Disciplines > Pharmacie d'officine

Pharmacie d'officine

Les travaux sélectionnés

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
49 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 10
Tri :   Date travaux par page
  • La gamma-sarcoglycanopathie    - Omarjee Karima  -  09 avril 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La gamma-sarcoglycanopathie ou LGMD R5 liée au γ-sarcoglycane, est une maladie rare. Cette dystrophie musculaire des ceintures est une maladie génétique à transmission autosomique récessive due à des mutations dans le gène de la γ-sarcoglycane (SGCG). Il existe quatre formes de sarcoglycanopathies : α, β, γ, et δ ; et la γ-sarcoglycanopathie est la forme prédominante dans les pays du Maghreb et dans les populations roms avec une prévalence de 0,13 pour 100 000. Elle est caractérisée par une atrophie et une faiblesse musculaires progressives, principalement des muscles des ceintures pelvienne et scapulaire, une hypertrophie commune du mollet, des contractures articulaires précoces, une cognition normale, un taux de créatine kinase sérique élevé, et peut impliquer à la fois des atteintes respiratoire et cardiaque. L’âge d’apparition, la perte de la marche et l’évolution de la maladie sont hétérogènes mais dans la majorité des cas, elle débute avant l’âge de 10 ans avec un déplacement en fauteuil roulant après l’âge de 15 ans. Le diagnostic de la LGMD R5 repose sur l’analyse génétique, et en particulier par la technique de séquençage de nouvelle génération. Le suivi de la maladie doit être précoce, régulier, personnalisé et nécessite la réalisation de bilans et évaluations impliquant différents professionnels de santé (neurologue, cardiologue, pneumologue, médecin de médecine physique et de réadaptation, ergothérapeute, kinésithérapeute, etc…). À ce jour, le traitement est symptomatique avec une prise en charge multidisciplinaire mais la recherche progresse et les perspectives thérapeutiques de thérapie génique représentent un espoir de traitement curatif de la LGMD R5.

    Le pharmacien d’officine a également toute sa place et un rôle à jouer dans le parcours de soins et dans la prise en charge multidisciplinaire du patient atteint de γ-sarcoglycanopathie au travers de conseils et d’un accompagnement personnalisé.

  • Sels d’aluminium dans les antitranspirants et risque potentiel du cancer du sein : connaissances actuelles et rôle du pharmacien d'officine    - Gabignon Margaux  -  17 février 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La polémique concernant les sels d’aluminium présents dans les antitranspirants et leur potentiel rôle dans l’apparition du cancer du sein est un sujet préoccupant.

    Notre thèse a pour objectif d’évaluer les connaissances actuelles et de préciser les rôles du pharmacien dans cette problématique.

    Dans un premier temps, nous avons repris la physiologie de la sudation ainsi que les pathologies liées à cette dernière. Nous avons décrit les différents sels d’aluminium présents dans les antitranspirants et leur mécanisme d’action.

    Après un rappel anatomique, le cancer du sein et ses thérapeutiques ont été présentés. Nous avons étudié les différentes voies d’exposition à l’aluminium, sa pharmacocinétique, ses effets indésirables et sa toxicité.

    Nous avons également fait l’analyse d’études qui recherchaient une causalité des sels d’aluminium dans l’apparition du cancer du sein. L’aspect règlementaire et les recommandations existantes ont été exposés.

    Une enquête et son analyse ont été réalisées avec l’objectif de connaître les habitudes, les attentes et craintes des consommateurs d’antitranspirants contenant des sels d’aluminium.

    Enfin, nous avons développé les rôles du pharmacien : les conseils qu’il doit donner, les alternatives qu’il peut proposer et son action dans la cosmétovigilance et la prévention du cancer du sein.

  • Les nouvelles réglementations émanant de l’arrêté du 12 juillet 2017 portant sur la fin de l’exonération de la codéine et d’autres dérivés de l’opium : enquête dans les pharmacies d’officine    - Ricou Julie  -  20 décembre 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le 12 juillet 2017, la ministre de la santé Agnès Buzyn a décidé d'inscrire la codéine, ainsi que d'autres dérivés de l'opium potentiellement détournés comme le dextrométhorphane, la noscapine et la codéthyline, sur la liste des médicaments délivrés uniquement sur ordonnance. Ceci pour limiter les dérives et les mésusages tel que le Purple Drank surtout consommé par les jeunes.

    A la suite de ces nouvelles règlementations, le nombre d’ordonnances à base de produits codéinés a augmenté car certains patients qui présentaient une addiction à la codéine ont obtenu des prescriptions médicales. Cependant, le nombre total de ventes de médicaments codéinés a chuté car d’autres consommateurs ont tenté de trouver des solutions de sevrage ou se sont tournés vers d’autres substances. Certains consommateurs ont commencé à enfreindre la loi dans le but de se procurer de la codéine. En effet, en 2018, on remarque une recrudescence du nombre d’ordonnances falsifiées comportant des produits codéinés.

    La plupart des préparateurs sont favorables au nouvel arrêté restreignant l’accès à la codéine. En revanche, la majorité des pharmaciens sont contre les nouvelles règlementations car ils considèrent qu’ils manquent de moyens pour soulager les fortes douleurs et notamment les douleurs dentaires. Ne trouvant pas d’autres alternatives efficaces, on remarque de nombreuses délivrances d’anti-inflammatoires pour soulager les douleurs dentaires malgré le risque d’induire de graves effets indésirables potentiellement létaux lors d’un abcès dentaire.

  • Résidus médicamenteux dans l’eau environnementale : le rôle du pharmacien d’officine    - Fradin David  -  13 décembre 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Aujourd’hui la présence de résidus médicamenteux dans l’eau environnementale est un fait parfaitement établi par la communauté scientifique. De plus la consommation mondiale de médicaments humains et vétérinaires continue d’augmenter au fur et à mesure des années. Cette consommation est différente selon les pays, avec une place plus importante des traitements aigus dans les pays à faible revenu. La France a tendance à stabiliser de façon globale sa consommation. Les médicaments retrouvés le plus souvent dans l’environnement dans l’hexagone correspondent pour certains aux données de dispensation. Cependant d’autres facteurs rentrent en compte comme les voies d’administration, d’excrétion, la stabilité des molécules dans les différents milieux… La composition des rejets médicamenteux issus de la « ville » est différente de celle des rejets issus des effluents hospitaliers, même si ces derniers représentent une quantité moins importante en terme de volume total. Les concentrations retrouvées dans l’environnement sont de manière générale décroissantes au fur et à mesure du cheminement de l’eau dans les différents compartiments hydriques. L’efficacité d’élimination des stations d’épuration n’est pas totale sur les résidus médicamenteux. De plus certaines concentrations de résidus de médicaments retrouvées dans l’environnement dépassent les doses supposées nocives pour l’environnement (PNEC). En outre la relation dose-effet de certaines molécules n’est pas monotone ; cela est particulièrement vrai avec les perturbateurs endocriniens.

    Afin de palier à cette préoccupation environnementale entre autre, la France a mis en place successivement plusieurs plans nationaux et régionaux. S’appuyant sur ces plans et la loi Hôpital, Patient Santé et Territoire, le pharmacien d’officine doit prendre ce problème en compte dans son exercice quotidien et mettre en place des dispositifs pour lutter contre cette pollution. Cela ne peut que renforcer la place du pharmacien dans le système de santé français, surtout que la population est demandeuse d’informations et de solutions en santé environnementale.

    Cette implication peut passer par une sécurisation des médicaments non utilisés et une optimisation de leur retour en pharmacie. En effet, 38 % de ceux-ci ont échappé au système de collecte en 2018. Dans cette thèse, plusieurs propositions sont finalement faites pour impliquer d’avantage les pharmacies : objets à vendre, communications environnementales, nouveaux matériels de collecte.

  • Test rapide d’orientation diagnostique de l’angine en officine, nouvelle mission du pharmacien et démarche qualité à l’officine    - Zerrouki Lydia  -  09 décembre 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L’angine, cette pathologie souvent banalisée, a deux origines, virale ou bactérienne. Bien que l’étiologie bactérienne ne soit responsable que d’une très faible proportion d’angines, la plupart de celles-ci sont traitées par antibiotiques.

    Cet usage massif d’antibiotiques, non justifié, se traduit par un coût économique important ainsi que par l’émergence d’antibiorésistances.

    Un moyen existe pour faire face à cela, l’utilisation de tests rapides d’orientation diagnostique de l’angine. Ces, tests, très peu utilisés par les pharmaciens d’officine jusque-là, seront, à partir du 1er janvier 2020 remboursés par l’assurance maladie.

    Ces changements à venir, octroient aux pharmaciens de nouvelles missions et affirment son rôle d’acteur de santé de proximité.

    Néanmoins, la mise en place de ces tests en officine, nécessite le suivi rigoureux d’une démarche qualité efficace.

    A travers cette thèse, nous nous intéresserons, d’une part, au fonctionnement ainsi qu’à l’utilisation des tests rapides d’orientation diagnostique de l’angine, et d’autre part, au processus qualité devant être mis en place afin d’obtenir des résultats, les plus fiables possibles.

  • Le délire d’infestation cutanée : prise en charge par l’hypnose et rôle du pharmacien d’officine    - Sicaire Patrick  -  04 juin 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le délire d’infestation cutanée, ou syndrome d’Ekbom, est décrit comme la conviction inébranlable et erronée d’être infesté par des parasites au niveau de la peau. Il touche deux à trois fois plus les femmes que les hommes et les patients atteints sont généralement âgés d’environ soixante ans. La démarche diagnostique consiste à exclure d’abord une infestation réelle puis toute autre pathologie pouvant entrainer des symptômes similaires. Le traitement usuel repose sur l’alliance thérapeutique entre le praticien et son patient ainsi que l’utilisation d’antipsychotiques. Pratique médicale émergente, l’hypnose peut être dans le délire d’infestation cutanée une alternative aux antipsychotiques. En effet, l'hypnose permet la construction d’une alliance thérapeutique solide entre le patient et son thérapeute et présente moins d’effets secondaires. Le pharmacien d’officine peut jouer un rôle dans la prise en charge des patients atteints de délire d'infestation cutanée. En effet, il peut contribuer à la bonne orientation des patients suspectés d’être atteints pour en premier lieu exclure une infestation réelle et en second lieu permettre une prise en charge adaptée.

  • La maladie de Charcot : rôle du pharmacien officinal    - Roulleau Valentin  -  29 avril 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La maladie Charcot est une maladie neuro-dégénérative rare, d’évolution fatale et incurable. De nombreuses hypothèses sont proposées et encore étudiées afin d’expliquer les causes de développement de la Sclérose latérale amyotrophique. De ce fait, il n’existe qu’un traitement pourvu d’une AMM : il s’agit du riluzole qui prolonge la survie du patient de quelques mois. D’autres traitements sont encore au stade d’étude clinique.

    La SLA est à l’origine d’une atteinte des fibres nerveuses du système nerveux moteur engendrant en fonction de la forme de la pathologie (forme spinale ou forme bulbaire) des symptômes très handicapants pour le patient. Spasticité, faiblesse musculaire, troubles de la déglutition, troubles respiratoires, troubles de la circulation sanguine, troubles de la parole, troubles de l’alimentation, asthénie et douleurs sont autant de symptômes que le patient aura à affronter au cours de la maladie. Ses activités quotidiennes seront totalement chamboulées. Son autonomie sera remise en cause.

    Le pharmacien joue un rôle primordial dans la prise en charge du patient afin d’améliorer sa qualité de vie. Elle consiste à prolonger la vie du malade mais aussi à associer d’autres thérapeutiques, aides techniques, dispositifs médicaux et soutiens psychologies afin de pallier les symptômes de la maladie. Le pharmacien est en étroite collaboration avec les autres professionnels de santé afin de mettre en place tous les services pouvant aider le patient à surmonter cette terrible maladie.

  • Place du pharmacien orthopédiste dans la prise en charge du syndrome d’Ehlers Danlos    - Angevin Fanny  -  03 mars 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le syndrome d’Ehlers Danlos a longtemps été réduit à deux caractéristiques : une extraordinaire élasticité de la peau et une hypermobilité articulaire. On sait aujourd’hui que cette pathologie peut se manifester par bien d’autres aspects, comme des troubles proprioceptifs, des douleurs chroniques ou encore une asthénie sévère. L’état de la peau et la mobilité articulaire ne sont, parfois même pas modifiés et les différents symptômes peuvent varier au court de la vie d’un patient.

    Grâce aux connaissances actuelles sur cette pathologie, de nombreuses solutions orthopédiques peuvent être proposées aux patients pour les soulager et les accompagner au mieux dans leur quotidien. Pour cela, le pharmacien orthopédiste doit prendre en compte plusieurs critères : l’intensité et la fréquence des douleurs du patient, ses habitudes de vie, la possibilité d’une aide à domicile …

    Au travers de cette thèse, nous nous intéressons à l'impact de la compréhension du syndrome d’Ehlers Danlos par le pharmacien sur la prise en charge personnalisée du patient.

    Au travers de cas patients, nous abordons les avantages et inconvénients des différentes orthèses disponibles, pour déterminer individuellement les meilleures solutions en fonction des symptômes.

  • Automédication avec le paracétamol : enquête auprès de consommateurs à l’officine    - Faucher Charles  -  18 décembre 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Largement consommé en France car classé plus gros consommateur européen, le paracétamol est également un des médicaments les plus souvent responsables d’intoxications médicamenteuses, il est la huitième cause d’hospitalisation en France. Retrouvé en vente libre dans les pharmacies, il est l’antalgique de référence dans la pratique de l’automédication pour soulager douleurs et fièvre, cependant les risques qu’il peut engendrer son trop souvent banalisés voire ignorés du grand public, mais les conséquences d’une intoxication aiguë sont souvent dramatiques voire mortelles.

    Face à l’augmentation de la pratique de l’automédication, et à l’heure où l’on parle de vendre ce genre de médicaments en grandes surfaces, les pharmaciens d’officine se retrouvent en première ligne pour défendre cette question de santé publique.

    Dans cette thèse sont traités : les généralités concernant le paracétamol ainsi que sur le marché de l’automédication en France et en Europe. Une enquête, menée dans quatre officines de Charente-Maritime entre septembre 2017 et février 2018, a été réalisée auprès de 42 usagers venant spontanément acheter du paracétamol afin de connaitre leurs habitudes de consommation et cibler les sources de danger vis-à-vis de ce produit.

    A travers cette enquête, nous avons constaté que les habitudes de consommation de la majorité des personnes interrogées, ne semblent pas mettre leur santé en danger. Cependant la moitié de l’effectif pense que le paracétamol, au-delà des doses recommandées, ne présente pas de danger. Il est donc nécessaire de rappeler à chaque vente de paracétamol les posologies usuelles, les précautions d’emploi ainsi que les dangers que peuvent représenter ce médicament s’il est mal utilisé.

  • La médecine anthroposophique : concepts et thérapies    - Filliol Bertrand  -  06 juillet 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La médecine anthroposophique est un courant médical non scientifiquement reconnu. Elle est issue de l’anthroposophie, une mouvance qui applique ses conceptions métaphysiques à divers domaines dont, notamment ceux de l’éducation, de l’agriculture et de la santé.

    Ce travail a pour objet de présenter cette médecine : y sont décrites les théories anthroposophiques concernant la vie et l’humain. Ces théories permettent de mieux comprendre en quoi la médecine anthroposophique, holistique et teintée de spiritualité, diffère de la médecine scientifique et se présente comme un complément à cette dernière.

    Un tissu de fédérations et d’associations assurent la diffusion et la promotion de la médecine anthroposophique. La description de ces structures permet de rendre compte de son organisation et de la manière dont ce courant médical, interagit avec la société. De ses théories ésotériques, l’anthroposophie a tiré une approche de la santé qui lui est propre, d’où découlent des méthodes diagnostiques et des thérapies particulières, qu’il s’agisse de produits médicinaux, de pratiques diététiques ou d’art-thérapies.

    Ce travail traite également de la question du statut juridique des produits anthroposophiques, et des questionnements éthiques et sanitaires posés par la rencontre d’une mouvance médicale basée sur la spiritualité avec la médecine conventionnelle.

|< << 1 2 3 4 5 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales