Vous êtes ici : Accueil > Disciplines > Pharmacie d'officine

Pharmacie d'officine

Les travaux sélectionnés

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
22 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 10
Tri :   Date travaux par page
  • Automédication pendant la grossesse : enquête auprès de femmes enceintes de la Vienne    - De nucheze Marie-joseph  -  21 mars 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La grossesse correspond à une période de la vie où la femme souffre de symptômes divers, liés directement ou non à son état. Ces symptômes apparaissent principalement au premier trimestre. Le pharmacien a un rôle de soutien et de conseil afin de trouver les médicaments qui seront à la fois rapidement efficaces et qui ne présenteront pas de danger pour le foetus. Toute délivrance sera accompagnée de conseils hygiéno-diététiques, parfois suffisants au rétablissement de la patiente.

    Nous avons réalisé une enquête dans 12 officines de la Vienne afin de déterminer si les femmes utilisent des médicaments en automédication au cours de leur grossesse et pour quelles pathologies elles se soignent. Les données recueillies pourront aider le pharmacien à cibler ces pathologies afin de pouvoir répondre au mieux à une demande provenant d’une femme enceinte. Nous avons également cherché à savoir si la prise du médicament est faite en toute sécurité.

    Nous avons constaté que la majorité des femmes enceintes ont recours à l’automédication et que, dans l’ensemble, elles le font de manière consciencieuse, en s’informant auprès des professionnels de santé avant utilisation d’un médicament. L’allopathie est majoritairement conseillée par les médecins et les sages-femmes alors que ce sont les pharmaciens qui conseillent l’homéopathie. Les compléments alimentaires sont également beaucoup utilisés, sur conseil du médecin généralement, en particulier à la campagne. La phytothérapie et l’aromathérapie, non recommandées dans l’ensemble au cours de la grossesse, ne sont quasiment pas utilisées. Les principales pathologies citées par les patientes sont les céphalées, les infections hivernales et le reflux gastro-oesophagien. Malgré une prise médicamenteuse généralement sécuritaire, on a aussi constaté que les patientes n’informent pas toujours leur pharmacien de leur grossesse lors de l’achat d’un médicament allopathique. Et les femmes rapportent que, de son côté, le pharmacien ne donnerait pas toujours suffisamment de conseils lors de la délivrance d’un médicament. Autre élément qui peut nous interpeller : 40 % des femmes estiment ne pas être correctement informées sur les médicaments et leur risque au cours de leur grossesse.

    Les professionnels de santé, et notamment les pharmaciens, doivent donc être vigilants lors de la prise en charge des pathologies apparaissant au cours de la grossesse. L’équipe officinale a un rôle de conseil majeur lors de la délivrance de médicaments pris en automédication par une femme enceinte.

  • Les accidents de la vie courante chez l'enfant de moins de 6 ans, état des lieux en France métropolitaine et aux urgences pédiatriques de Poitiers    - Assiandi Faydjane  -  15 décembre 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Il existe peu de données sur les caractéristiques des accidents de la vie courante (AcVC) chez les enfants de moins de 6 ans sur Poitiers et ses environs. Or chaque année on dénombre près d’un millier de cas d’accidents pris en charge aux urgences pédiatriques (UP) du CHU de Poitiers.

    Une étude descriptive et rétrospective a été réalisée à partir des dossiers patients des urgences pédiatriques du CHU de Poitiers chez les enfants de moins de 6 ans. Les données ont été collectées entre janvier et décembre 2013, dernière année pour laquelle des données épidémiologiques sont disponibles aujourd’hui. L’analyse a été menée selon trois groupes d’âges : inférieur à 1 an, entre 1 et 4 ans et supérieur à 4 ans.

    Les résultats montrent que, en 2013, 1169 enfants âgés de moins de 6 ans victimes d’AcVC ont été pris en charge aux UP du CHU de Poitiers, soit un peu plus de 3 cas par jour La tranche d’âge la plus touchée est celle des 1-4 ans avec un âge moyen de 2,9 ans ± 1,5 ans. Il n’a été relevé qu’un seul cas de décès lié à un AcVC. De plus, il n’a également été observé qu’un seul cas d’accident de noyade sur cette période. Les accidents ont eu lieu à 78,79% au domicile. La cause la plus fréquente d’accidents était les chutes avec 59,88% des cas. Les lésions les plus observées étaient les plaies avec 46,71% des lésions et le membre le plus affecté était la tête (avec 65,10 % des cas, toutes lésions confondues). 7,70% des victimes d’AcVC ont dû être hospitalisées.

    Cette étude a permis d’obtenir de nouvelles informations sur les caractéristiques des AcVC sur la localité de Poitiers chez les enfants âgés de moins de 6 ans et de constater de nombreuses cohérences avec les chiffres observés au niveau national. Ces résultats permettront de mieux comprendre et appréhender les AcVC et ainsi d’en améliorer la prévention.

  • Etude ethnopharmacologique : des traditions anciennes du monde aux usages populaires des plantes médicinales en Ille-et-Vilaine (Bretagne)    - Chassard Fiona  -  25 novembre 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Depuis des milliers d'années, les Hommes ont utilisé les végétaux pour se soigner. Des usages des plantes médicinales sont retrouvés partout dans le monde. Certains sont le fruit d'une longue tradition de transmission orale, d'autres ont été très tôt mis par écrit et conservés jusqu'à notre époque. De la médecine populaire chinoise à la médecine populaire occidentale, les ethnopharmacologues ne cessent de rassembler ces savoirs populaires, de les étudier et d'en tirer des enseignements qui ont été les précurseurs de grandes découvertes en matière de thérapeutique. Ce domaine de recherche, à la croisée des chemins entre plusieurs disciplines scientifiques, répond à une méthodologie et à des principes qu'il convient de suivre pour étudier au mieux ces savoirs dans le respect des intérêts de toutes les parties.

    Afin d'expérimenter, à petite échelle, la démarche ethnopharmacologique, deux types d'enquêtes ont été réalisées. L'une s'appuyant sur les possibilités qu'offre l'outil informatique et internet a pris la forme d'un questionnaire en ligne. L'autre a été effectuée sous forme d'entretiens collectifs menés au sein de cinq maisons de retraite situées dans le département de l'Ille-et-Vilaine, en région Bretagne, terre de traditions par excellence.

    Certaines informations collectées sont retrouvées dans la bibliographie bretonne alors que d'autres paraissent inédites ou légèrement modifiées. Ces enquêtes ont donc contribué à la sauvegarde des savoirs populaires.

  • Méthodologie de conception d'un cours sous le module Opale    - Hertzog Antoine  -  26 octobre 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le domaine de la santé est en perpétuelle évolution grâce aux avancées scientifiques et à la mise au point de nouveaux médicaments, matériels et protocoles de soin. Cette évolution conduit les professionnels de santé à mettre constamment les connaissances acquises lors de leur formation initiale à jour.

    Pour inscrire cette démarche dans un processus encadré, les pouvoirs publics en collaboration avec les acteurs de santé ont définis les dispositions légales permettant de déterminer les obligations des professionnels de santé dans le domaine du Développement Professionnel Continu. Ces dispositions touchent maintenant tous les acteurs de santé (médicaux, pharmaceutiques et para-médicaux) et les organismes qui sont habilités à pourvoir ces formations sont soumis à une législation stricte qui garantit la qualité de leur enseignement.

    Deux types de formation sont distinguables. Les formations présentielles qui ont déjà démontré toutes leurs qualités depuis les débuts de l'enseignement et les formations à distance dont la pratique est rendue possible par les avancées technologiques de ces deux dernières décennies. De nombreux outils existent déjà pour permettre la création de cours à distance par des professionnels du domaine informatique.

    Les chercheurs de l'Université de Compiègne ont choisi de mettre au point un logiciel plus simple d'accès, plus ergonomique afin d'offrir aux enseignants du domaine supérieur un outil de création de contenu plus aisé à prendre en main baptisé Scenari pour « Système de conception de Chaînes Éditoriales pour des contenus Numériques, Adaptables, Réutilisables et Interactifs ».

    Le logiciel Opale (OPen Academic LEarning) est une chaîne éditoriale conçue avec Scenari qui permet la création de contenu multimédias et multi plates-formes. Les chaînes éditoriales comme Opale sont conçues pour produire simultanément, à partir d'un travail unique, trois formats de présentation du contenu : un format diaporama, un format textuel et un format web (aux normes html ou SCORM).

    Le présent document a pour but d'illustrer les fonctions d'Opale qui pourraient présenter un intérêt pour les enseignants notamment du domaine des sciences pharmaceutiques et de mettre en avant les avantages que ce logiciel apporte dans le cadre de la formation à distance comme dans la formation présentielle.

    Pour mettre en exergue les particularités d'Opale un cours à destination des pharmaciens d'officine a été conçu en choisissant pour thème le fentanyl en raison du grand nombre de formes galéniques disponibles, de leurs particularités et de leur place dans la stratégie thérapeutique de la prise en charge des accès paroxystiques douloureux du patient cancéreux. L'objectif visé est de fournir aux pharmaciens suffisamment d'outils pour assurer l'éducation thérapeutique de leurs patients vis à vis de ces nouvelles formes ce qui s'inscrit dans une démarche de réduction des risques.

  • Conseils nutritionnels associés aux ordonnances : élaboration de fiches destinées aux pharmaciens d'officine    - Billier Cyrielle  -  24 octobre 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Spécialiste du médicament, le pharmacien exerce une activité quotidienne largement consacrée à la dispensation des traitements médicamenteux. Définie dans le Code de la Santé Publique, cette tâche reste néanmoins indissociable de celle de conseiller que doit exercer le pharmacien. En effet, la loi « Hôpital, Patients, Santé et Territoires » de 2009, dite loi HPST, propose un nouveau mode de prise en charge du patient, qui ne se limite pas à la seule analyse pharmacologique de la prescription, mais qui précise la nature des conseils à délivrer, notamment les mesures diététiques qui doivent accompagner le traitement ou la pathologie.

    En effet, de par l’influence positive ou négative que peut avoir l’alimentation sur l’évolution des pathologies, la délivrance de conseils nutritionnels par le pharmacien d’officine semble indispensable et s’intègre dans ses nouvelles missions et dans son devoir d’information. Dans ce contexte, la mise à disposition de fiches conseils peut constituer un réel outil pour aider le pharmacien à formuler des recommandations adaptées à chaque cas.

    Dans ce travail, des fiches de conseils nutritionnels ont été réalisées à partir des dernières recommandations officielles, pour les pathologies et/ou traitements médicamenteux les plus fréquemment rencontrés à l’officine. Ces fiches concernent des maladies métaboliques et endocriniennes telles que le diabète, les dyslipidémies, la goutte, l’hypertension artérielle ou encore l’ostéoporose, des pathologies digestives comme la constipation, la diarrhée et le reflux gastro-oesophagien, des maladies cachectisantes comme le cancer et la dénutrition, ainsi que les traitements par antivitamines K.

    Les différentes plaquettes élaborées dans cette thèse sont présentées accompagnées d’une ordonnance type, afin d’illustrer concrètement leur utilisation.

    Mises à disposition de l’équipe officinale, ces fiches synthétiques pourraient faciliter la délivrance de conseils diététiques en rapport avec le traitement figurant sur l’ordonnance du patient, ou avec sa pathologie.

  • L'araignée : amie ou ennemie de l'Homme ?    - Torres Lise amelie  -  26 septembre 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les araignées sont des arthropodes chélicérates arachnides aranéides. Elles se divisent en deux grands groupes : les mygalomorphes et les aranéomorphes. Leur durée de vie n’excède généralement pas deux ans. Ce sont des animaux cosmopolites mais qui ont des aires de répartition spécifiques selon les espèces. Un très petit nombre est responsable d’envenimation humaine (aranéisme) d’importance médicale. Citons la Malmignatte, l’araignée violon, les grandes Cheiracanthes et la Segestrie florentine qu’il vaut mieux ne pas approcher. Malgré leur aspect et toutes les idées reçues, les araignées ne sont pas des animaux néfastes, bien au contraire, elles nous sont utiles : elles nous débarrassent de beaucoup de mouches, moustiques et insectes ravageurs. De plus, leurs venins constituent une source en nouvelles molécules très intéressantes en santé humaine car elles pourraient être utilisées dans la synthèse de nouveaux médicaments et rentrer dans la composition d’insecticides naturels. Ce qui est d’autant plus intéressant qu’il s’agit d’une ressource largement inexploitée puisque, à notre connaissance, seuls les venins des araignées les plus dangereuses sont actuellement étudiés. Enfin, la soie d’araignée est un des fils les plus solides, elle présente des capacités physiques exceptionnelles. De ce fait, les scientifiques tentent de la reproduire suivant différentes approches. Aujourd’hui la production artificielle par génie génétique parait prometteuse. Les domaines d’application de la soie synthétique sont multiples. En conclusion, bien qu’étant presque toutes venimeuses, les araignées sont pour la plupart non dangereuses pour l’Homme ; bien au contraire ce sont des animaux utiles dans notre environnement et leur connaissance approfondie ouvre des perspectives technologiques multiples.

  • État des connaissances du pharmacien sur les gestes de premiers secours : enquête auprès des pharmaciens d’officine du Poitou-Charentes    - Boulet Adeline  -  05 septembre 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le monde d’aujourd’hui présente des risques très variés pour chaque individu (accident domestique, de la circulation, catastrophe naturelle, attentat…). En France, une minorité de la population connaît les gestes de premiers secours. L’officine, vu sa proximité et la présence de professionnels de santé qualifiés, est considérée par le public comme un lieu permettant de bénéficier de soins de première urgence. Chaque jour, plus de 4 millions de personnes en franchissent la porte et peuvent donc conduire à ce que le pharmacien soit confronté à une situation nécessitant la mise en pratique de gestes d’urgence. Dans ce contexte, une étude sur la connaissance des pharmaciens en termes de gestes de premiers secours a été réalisée au travers d’une enquête auprès des pharmaciens d’officine du Poitou-Charentes, inscrits à la section A ou D de l’Ordre des Pharmaciens. Après une présentation générale des accidents de la vie courante, des formations disponibles d’un point de vue personnel ou professionnel, des obligations et responsabilités du pharmacien dans ce domaine, un bref rappel est effectué sur les gestes de premiers secours abordés dans l’enquête. Sur les 285 pharmaciens interrogés, les résultats montrent que ceux-ci sont en capacité de réaliser les bons gestes pour les situations les plus fréquemment rencontrées à l’officine, mais révèlent également qu’un manque de réactualisation de ce savoir conduit, parfois, à ne pas mettre en oeuvre les dernières recommandations du Ministère de l’Intérieur. En conclusion, ce travail suggère deux axes de réflexion : - Le premier, vis-à-vis de la formation initiale des pharmaciens avec des apports sur la réglementation, - Le second, dans l’organisation de l’officine, par le fait qu’au moins un pharmacien soit titulaire de l’AFGSU 2 et bénéficie d’un recyclage régulier étant donné que des interventions très diverses peuvent être rencontrées à l’officine.

  • Dermatite atopique et éducation thérapeutique : application au sein d’une station thermale    - Kolbach Agathe  -  18 juillet 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La dermatite atopique est traitée au sein de stations thermales. Plusieurs stations proposent des soins à base d’eau minérale des thermes afin d’espacer les crises causées par cette dermatose et aussi diminuer leur intensité. Ces stations thermales proposent pour la plupart des séances d’éducation thérapeutique adaptées dès le plus jeune âge. Ces séances reprennent les gestes du quotidien qu’un patient atopique doit pratiquer pour éviter que cette dermatose n’altère sa qualité de vie. Le séjour au sein de cures est propice à l’apprentissage d’une nouvelle hygiène de vie; le curiste est réceptif aux gestes à acquérir, cela se concrétise suite à la rencontre avec d’autres malades, mais aussi au dépaysement au sein de la station.

    Au retour de cure, le patient se retrouve seul face à sa maladie. Le pharmacien d’officine est un des premiers interlocuteurs choisis par les patients atteints de cette pathologie d’où la nécessité de connaitre la pathologie, ses traitements, les conseils à donner.

  • Intoxication et dépendance à la Lamaline ®    - Bourdin Marius  -  12 juillet 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La Lamaline® est un médicament exclusivement français contenant trois principes actifs : le paracétamol, la poudre d’opium et la caféine. La combinaison de ces trois substances expose le patient à un risque accru d’intoxication notamment lorsque celui-ci a recours à l’auto médication. D’autre part, la poudre d’opium est susceptible d’entrainer une dépendance non négligeable chez les patients.

    Dans cette thèse chaque principe actif de la Lamaline® est analysé : mécanisme d’action, propriétés pharmacologiques, posologie, pharmacocinétique et traitement de l’intoxication. Une analyse d’un cas de patient intoxiqué à la Lamaline®, recueilli au service des urgences du CHU de Poitiers, a été effectuée.

    Enfin, une étude a été réalisée sur 51 cas récoltés sur la base nationale de pharmacovigilance (BNPV) dans lesquels la Lamaline® était impliquée.

    A travers ce travail, nous avons pu constater que le nombre de notifications dues à la Lamaline® augmente depuis ces dernières années du fait d’une prescription plus importante. D’autre part, on a pu relever que la pharmacodépendance à la Lamaline® représente la moitié des cas recueillis.

    Il sera donc du devoir du pharmacien de rappeler régulièrement au patient la posologie du médicament et le mettre en garde sur une possible accoutumance à la Lamaline®.

  • La neuropathie motrice multifocale à blocs de conduction : de la physiopathologie au rôle du pharmacien officinal    - Coureau Helene  -  21 juin 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La Neuropathie Motrice Multifocale à Blocs de Conduction ou NMMBC est une maladie neurologique rare estimée à 1 à 2 cas pour 100000 personnes et touchant majoritairement les hommes. Elle débute en moyenne à l'âge de 40 ans et prend naissance principalement au niveau des membres supérieurs et plus particulièrement au niveau des mains. Cette pathologie est caractérisée par un déficit moteur pur, asymétrique, multifocale, d'évolution chronique qui se manifeste par une faiblesse musculaire associée à des crampes et fasciculations, responsables de problèmes de dextérité et, lorsqu'il y a atteinte des membres inférieurs, de difficultés à la marche. Au cours de son évolution, une amyotrophie croissante est observée. En revanche il n'y a que très rarement d'atteintes sensitives.

    La physiopathologie n'est pas encore totalement comprise mais laisse supposer un mécanisme dys-immunitaire confirmé par la présence d'auto-anticorps anti-ganglioside (anti-GM1) et par la réponse favorable de la maladie au raitement immunosuppresseur.

    Son diagnostic est établi par les critères cliniques et par les anomalies de conduction nerveuse dévoilées par la présence de blocs de conduction à l'électroneuromyogramme. Il est important de différencier la NMMBC des autres neuropathies, et si ces éléments ne suffisent pas, on peut utiliser la recherche des anticorps anti-GM1 et des examens biologiques.

    Son traitement consiste en la perfusion de 2g/kg d'immunoglobulines intraveineuses répartie sur 2 à 5 jours, répétée toutes les 4 à 8 semaines en fonction de la réponse du patient au traitement. En l'absence d'efficacité de ce traitement, d'autres sont disponibles, comme le cyclophosphamide, l'azathioprine...

    Nous allons voir que cette maladie est responsable d'un véritable handicap impactant sur la vie quotidienne du malade. Heureusement, le pharmacien d'officine va pouvoir l'accompagner afin d'essayer d'améliorer sa qualité de vie et notamment par la délivrance d'orthèses orthopédiques d'aide à la marche, de canne mais aussi d'autres matériels pouvant aider à réaliser des gestes quotidiens comme accrocher ses boutons, ouvrir des bouteilles, bocaux...

|< << 1 2 3 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales