Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Wager Michel

Wager Michel

Les travaux encadrés par "Wager Michel"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
5 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 5
Tri :   Date travaux par page
  • Irritabilité et gliomes de bas grade : spécificité hémisphérique, fréquence et retentissement écologique    - Manwaring Victoria  -  17 septembre 2013

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Largement sous-estimée à ce jour par la communauté scientifique, l'irritabilité n'en demeure pas moins un symptôme commun à de nombreuses pathologies et gênant dans la vie quotidienne. Notre travail consiste à explorer la fréquence de ce phénomène chez des patients opérés d'un gliome de bas grade (GBG) en condition de chirurgie éveillée. Nos objectifs sont précisément de (1) savoir s'il existe un lien entre l'irritabilité et un hémisphère cérébral particulier et (2) déterminer si l'irritabilité constitue un fardeau pour l'entourage du patient. Nous nous sommes également interrogés sur l'éventuel lien entretenu par l'irritabilité avec d'autres paramètres tels que les fonctions cognitives, exécutives et psycho-comportementales. Pour ce faire, nous avons comparé les performances de 16 patients opérés d'un gliome de bas grade droit à celles de 9 patients opérés d'un gliome de bas grade gauche ainsi qu'à celles d'une population témoin constituée de 16 sujets sains. Le degré d'irritabilité des patients a été mesuré d'une part en condition d'auto-évaluation, par des questionnaires remplis par les patients eux-mêmes, et d'autre part en condition d'hétéro-évaluation, à l'aide de questionnaires destinés aux aidants. Les résultats obtenus en condition d'auto-évaluation montrent un taux d'irritabilité plus marqué chez les patients opérés d'un GBG gauche que chez les patients opérés d'un GBG droit, tandis qu'en condition d'hétéro-évaluation, les résultats montrent la tendance inverse. Ces résultats contradictoires nous amènent à supposer l'existence d'une anosognosie chez les patients opérés d'un GBG droit. Par ailleurs, notre étude a permis de dégager, au sein des deux groupes de patients, l'existence de corrélations modérées entre l'irritabilité perçue par l'aidant et le fardeau lié à l'irritabilité tel qu'il est ressenti par l'aidant. Nous souhaitons que cette étude, qui ne constitue qu'une première étape d'exploration du phénomène complexe qu'est l'irritabilité, puisse ouvrir la voie à de futures études qui pourront améliorer la compréhension et l'abord de ce symptôme.

  • "Reading the mind in the eyes" et cognition sociale dans les lésions hémisphériques droites : étude chez des patients opérés d'un gliome de bas grade    - Dalla Costa Charlotte  -  04 juillet 2013

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La cognition sociale se définit comme l'ensemble des processus cognitifs et émotionnels qui régissent les relations humaines. Une atteinte des diverses composantes de cette faculté peut avoir des conséquences importantes dans la vie quotidienne, tant au niveau familial que social ou professionnel. L'hémisphère droit semble garant de cette faculté. Dans cette étude, nous avons cherché tout d'abord à savoir quel était le statut en terme de cognition sociale ou tout du moins de certaines de ses composantes, à savoir la théorie de l'esprit et l'empathie, de patients opérés d'un gliome de bas grade (GBG) droit. Nous avons également tenté de déterminer si ces compétences dépendaient d'autres facteurs tels que les aptitudes cognitives, psycho-comportementales et émotionnelles. Nous avons évalué 16 patients opérés d'un GBG droit avec un protocole explorant la théorie de l'esprit et l'empathie, en nous intéressant plus particulièrement au test du « Reading the Mind in the Eyes » (RME), test complexe de cognition sociale évaluant la théorie de l'esprit affective. Nous les avons comparés à deux populations, à savoir des patients opérés d'un GBG gauche et des témoins sains. Notre travail montre que seule l'empathie émotionnelle semble atteinte chez les patients opérés d'un GBG droits par rapport aux deux autres populations. A contrario, le RME ne permet pas de mettre en évidence un trouble de la théorie de l'esprit affective. De plus, il apparaît que la majorité des composantes de la cognition sociale étudiées, dépendent principalement du fonctionnement exécutif, de la capacité à reconnaître les émotions à travers les visages et du degré d'apathie du patient. Ce travail montre que nous devons être attentifs aux troubles de la cognition sociale, afin de préserver l'identité de l'individu dans son statut social et ses interactions avec autrui. Il est nécessaire pour l'entourage et les pairs de prendre conscience du fonctionnement social du patient afin de mieux le comprendre et de mieux s'adapter à lui. La prise en charge orthophonique est donc à envisager à partir d'une évaluation individuelle des besoins du patient et des exigences de sa vie quotidienne.

  • Evaluation de la qualité de vie et des capacités d'attribution d'états mentaux avant et après exérèse d'une tumeur gliale de bas grade hémisphérique droite en condition éveillée    - Desson Hélène  -  28 juin 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les gliomes de bas grade sont des tumeurs précancéreuses qui infiltrent le parenchyme cérébral. Leur développement lent favorise une réorganisation neuronale grâce à la plasticité cérébrale réparatrice, réduisant ainsi les conséquences fonctionnelles de la lésion. Une intervention chirurgicale en condition éveillée permet une exérèse maximale tout veillant à minimiser les séquelles fonctionnelles. Notre questionnement initial était de savoir si chez les patients opérés d’un gliome de bas grade hémisphérique droit en chirurgie éveillée, un trouble des composantes de la cognition sociale retentirait sur l'autoévaluation de la qualité de vie. Nous avons donc évalué en pré et postopératoire la capacité d'attribution d'états mentaux des patients à travers des épreuves de théorie de l'esprit, empathie et pragmatique du langage et nous avons mesuré leur perception de leur qualité de vie. En pré comme en postopératoire, les résultats de l’étude n'ont pas objectivé pour notre cohorte de déficit de la capacité d'attribution d'états mentaux ni de perturbation de la qualité de vie. En effet, il semble que les réorganisations fonctionnelles parviennent à diminuer significativement l'impact de la tumeur et que les troubles causés par l'intervention chirurgicale soient minimes. L’analyse des résultats ne nous permet donc pas de supposer une influence des compétences en cognition sociale sur la qualité de vie. Pourtant afin de préserver l'identité de l'individu dans son statut social et ses interactions avec autrui, nous devons être attentifs à la préservation des capacités d'attribution d'états mentaux au décours de la chirurgie et à leur récupération postopératoire. La prise en charge orthophonique est donc à envisager à partir d’une évaluation individuelle des besoins du patient et des exigences de sa vie quotidienne.

  • Répercussion du fonctionnement exécutif sur la qualité de vie chez des patients porteurs d'un gliome de bas grade frontal opérés en condition éveillée    - Baille Violaine  -  27 juin 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce mémoire traite des patients porteurs de gliome de bas grade (GBG), opérés en condition de chirurgie éveillée du cerveau. Notre objectif est précisément de savoir s’il existe une corrélation entre le fonctionnement exécutif et la qualité de vie chez cette population opérée. En effet, la confortation de cette hypothèse permettrait dans un second temps d’adapter le protocole de tests en per-opératoire pour préserver au mieux ces fonctions cérébrales après la chirurgie et offrir une qualité de vie meilleure à ces malades. Pour ce faire, nous avons dans une première partie, théorique, poser les bases de cette nouvelle technique en neurochirurgie, recenser les différentes études menées jusqu’à présent sur la qualité de vie et le fonctionnement neuropsychologique de ces patients et enfin détailler les concepts du fonctionnement exécutif et ses symptômes. A notre connaissance, les recherches entreprises sont pauvres et n’explorent pas le fonctionnement exécutif en détail, sans lien avec la notion essentielle de la qualité de vie. Ainsi, une seconde partie, pratique, a été destinée à l’évaluation détaillée d’un groupe de malades. Le protocole d’évaluation s’est déroulé en deux parties. Nous avons tout d’abord réalisé un bilan complet des fonctions exécutives sur le temps préopératoire pour chacun des patients puis ce même bilan ainsi qu’une évaluation de la qualité de vie ont été proposés sur le temps postopératoire différé. Les résultats obtenus montrent des performances légèrement déficitaires en préopératoire ce qui témoigne de la présence de la tumeur. En revanche, le temps postopératoire ne montre pas d’aggravation des performances exécutives mais un comportement des patients modifié et plus irritable. Enfin, la qualité de vie, quelque peu altérée, ne permet pas d’établir des corrélations pertinentes avec le fonctionnement comportemental chez ces patients. Afin d’obtenir une légitimité scientifique, ces constatations se doivent d’être précisées.

  • Impact du traitement des émotions sur la qualité de vie chez des patients porteurs d'un gliome de bas grade frontal droit opéré en condition éveillée    - Delbarre Aurélie  -  27 juin 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La chirurgie éveillée constitue le traitement de première intention pour les patients atteints d’un gliome de bas grade. Grâce à une résection maximale, elle permet une augmentation de la durée de vie et une diminution des séquelles postopératoires, associées à un maintien de la qualité de vie. Cette méthode est essentiellement développée afin de préserver les zones cruciales pour les fonctions « éloquentes » telles que le langage. Certaines fonctions supérieures propres à l’hémisphère droit, comme le traitement des émotions, sont considérées comme « non éloquentes ». Pourtant la littérature, montre que des déficits touchant ces fonctions entraînent un retentissement sur la qualité de vie. Notre étude tente donc de déterminer si un trouble du traitement des émotions (reconnaissance faciale émotionnelle, prosodie émotionnelle et alexithymie) a un impact sur la qualité de vie. Nous nous sommes également interrogés sur l’existence d’un déficit préopératoire et sur l’évolution des fonctions en postopératoire. Nous avons évalué 6 patients porteurs d’un gliome de bas grade frontal droit, avec un protocole explorant le traitement des émotions, avant et après exérèse, auquel s’ajoutait une évaluation de la qualité de vie postopératoire. L’analyse statistique ne met pas en évidence de résultats significatifs. En considérant les performances individuelles et les changements au niveau du groupe, nous avons observé un faible impact de la lésion sur l’ensemble des fonctions évaluées. En postopératoire, il n’apparaît pas d’effondrement : lorsqu’il y a des modifications, elles sont modiques. Cette étude montre les effets de la tumeur, le rôle joué par le type de chirurgie et par la plasticité cérébrale. Ce travail permet d’insister sur l’importance de prendre en considération le traitement des émotions au sein de la rééducation orthophonique et suggère, à plus long terme, de l’explorer en per opératoire.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales