Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Roblot Pascal

Roblot Pascal

Les travaux encadrés par "Roblot Pascal"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Prurit aquagénique induit par l'amitriptyline chez un patient atteint d'un syndrome de Gougerot-Sjögren primaire    - Pouchard Emmanuel  -  13 juin 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction: Le prurit aquagénique (PA) peut être induit par des maladies systémiques. La découverte de son étiologie est parfois retardée ou vaine. Le diagnostic de PA induit par un médicament n'est pas aisé et reste un évènement exceptionnel. Un cas d'intérêt de PA induit par l'amitriptyline (AMI) chez un patient atteint d'un syndrome de Gougerot-Sjögren primaire (SGS et SGSp) est rapporté ici.

    Observation: Il s'agit d'un homme de 40 ans présentant un PA qui, 6 ans plus tard, conduisit au diagnostic de SGS. Le PA a persisté lors du traitement du SGS. 15 ans après son apparition, le PA a disparu lors de l'arrêt de l'AMI prise depuis le début dans le cadre d'un syndrome anxio-dépressif.

    Discussion: Le diagnostic de SGSp sans signe de gravité ni de complication était établi devant la présence de 5 des 6 critères consensuels de 2002 du groupe américano-européen (symptômes secs oculo-buccaux, test de Schirmer pathologique, sialadénite lymphocytaire grade IV de Chisholm, anticorps anti-SS-A) et devant l'absence des critères d'exclusion, de maladie auto-immune associée, d'atteinte viscérale et de lymphome. Le traitement par hydroxychloroquine a permis la régression des manifestations articulaires du SGS, pas du PA. Le PA n'était pas lié au SGS, mais à l'AMI en raison de sa disparition totale quelques jours après le retrait définitif du médicament. L'imputabilité de l'AMI dans la survenue du PA est probable selon la méthode française d'imputabilité médicamenteuse.

    Conclusion: A notre connaissance, c'est le 1ercas de PA induit par l'AMI, le 2ème de PA induit par un antidépresseur imipraminique et le 12ème PA médicamenteux décrit. Tout PA survenant au cours d'un traitement par antidépresseurs tricycliques doit faire évoquer l'origine iatrogène médicamenteuse de ce PA.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales