Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Petitpas Franck

Petitpas Franck

Les travaux encadrés par "Petitpas Franck"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
2 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 2
Tri :   Date travaux par page
  • Reproductibilité de la mesure échographique de la surface antrale gastrique chez le volontaire sain    - Chaillan Matthieu  -  15 avril 2013  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : L'inhalation est une des premières causes de mortalité liée à l'anesthésie. L'exploration échographique de l'estomac est une méthode non-invasive permettant le calcul de la surface antrale (CSA), corrélé au volume gastrique, à partir des diamètres antéro-postérieur et crânio-caudal, proposé pour affirmer le diagnostic d'estomac plein. Le but de cette étude était d'évaluer la reproductibilité d'une méthode de calcul (CSA) et d'une méthode de mesure obtenue par délinéation de la surface antrale (DSA), entre 3 catégories d'échographistes d'expérience différente. La concordance et la performance du diagnostic de l'état prandial, ainsi que le diamètre transversal de la vésicule biliaire selon l'état prandial, ont été évaluées.

    Matériels et méthodes : Après approbation du CPP, 20 volontaires sains ont été randomisés en deux groupes ; à jeun depuis plus de 6H (n=10) ou post-prandial (n=10), après prise alimentaire liquide et solide standardisée (500mL). Trois catégories d'opérateurs (radiologues, anesthésistes-réanimateurs séniors et juniors) en aveugle du statut prandial du volontaire, réalisaient 3 séries de 3 coupes par volontaire. Chaque opérateur, réalisait un CSA et une DSA sur chacune des 9 coupes. Un diagnostic de l'état prandial était émis par série. La reproductibilité du CSA et de la DSA a été évaluée par la méthode de Bland et Altman. La concordance entre les opérateurs a été déterminée par le coefficient Kappa de Cohen, et la performance du diagnostic prandial échographique par le calcul de la sensibilité (Se), la spécificité (Sp), la valeur prédictive positive (VPP) et la valeur prédictive négative (VPN) du diagnostic d'estomac plein. Les diamètres vésiculaires ont été analysés selon l'état prandial par un test t de Student.

    Résultats : En intra-opérateur, le coefficient de variation (CV) du CSA était de 27,6% pour les radiologues, de 36,6% pour les séniors et de 37,0% pour juniors. Le CV de la DSA était similaire avec 27,8% chez les radiologues, 37,7% chez les séniors et 35,8% chez les juniors. En inter-opérateur, par rapport aux radiologues, le biais ± CV de la moyenne des CSA obtenu au cours d'une série était de 8,8 ± 30,6% pour les séniors et de 11,1 ± 42,1% pour les juniors. Pour le DSA, ce biais ± CV était de 2,7 ± 31,3% pour les séniors et de 23,7 ± 35,8% pour les juniors. La concordance du diagnostic prandial échographique a été jugée excellente entre les radiologues et les séniors. Toutes catégories d'opérateurs confondues, la Se et la VPN du diagnostic d'estomac plein était de 86,7% et 87,8%, et la Sp et la VPP de 83,7% et 82,3%. Le diamètre transversal vésiculaire était plus petit en post-prandial immédiat, mais sans différence significative à 1H de jeûne.

    Conclusions : L'évaluation quantitative du contenu gastrique par le CSA ou la DSA a été peu reproductible, tant en intra qu'en inter-opérateur. L'échographie de la vésicule ne semble pas avoir un intérêt dans l'estimation du diagnostic prandial. L'expérience est un facteur déterminant, pour améliorer la reproductibilité. Le diagnostic prandial échographique est concordant entre les opérateurs. L'échographie gastrique semble être un outil intéressant dans la détection des estomacs pleins, mais une formation spécifique des opérateurs reste nécessaire.

  • Evaluation d'une méthode échographique de contrôle du bon positionnement de la sonde d’intubation orotrachéale, SIOT, sur modèle cadavérique    - Kerforne Thomas  -  19 janvier 2013  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Aucune stratégie n'est idéale pour confirmer le positionnement correct de la sonde d'intubation endotrachéale (SIET), même si l'échographie semble un outil prometteur. L'étude visait à évaluer la performance d'un nouveau signe échographique, l'augmentation de diamètre antéro-postérieur de la trachée (ADAPT) pendant l'inflation du ballonnet de la SIET, par un échographiste expérimenté et sa facilité d'apprentissage chez des novices, après une courte formation.

    Matériel et méthodes : Vingt cadavres fraîchement embaumés ont été intubés, après randomisation, correctement ou non trois fois, conduisant à 60 évaluations (30 intubations trachéales, 15 intubations bronchiques, 15 intubations oesophagiennes). Tous les positionnements de l'extrémité de la SIET ont été contrôlés avec un laryngoscope à usage unique et d'un fibroscope (Ambu®, aScope ™, Ballerup, Danemark). Un deuxième opérateur, avec une bonne expérience de l'échographie et aveugle de la position du tube, déterminait si la SIET était correctement placée ou non. Ensuite, la facilité à apprendre cette méthode a été évaluée auprès de 32 novices après une courte formation de 20 minutes au cour de 64 évaluations sur 8 cadavres.

    Résultats : L'ADAPT permis d'identifier l'intubation correcte par l'échographiste expérimenté avec une sensibilité de 90% (IC à 83 à 95 à 95%), une spécificité de 97% (IC à 92 à 99 à 95%), la valeur prédictive positive de 97% (95 % IC 91 à 99) et la valeur prédictive négative de 91% (IC 95 de 84 à 95%). En utilisant ce critère l'échographique, les novices ont identifiés l'intubation correcte avec une sensibilité de 91% (IC 76 à 97 95%), une spécificité de 94% (IC à 80 à 98 à 95%), une valeur prédictive positive de 94% (IC à 79 à 98 à 95%) et une valeur prédictive négative de 91% (IC à 76 à 97 à 95%).La spécificité des novices n'était pas significativement différente de celle de l'opérateur expérimenté (94% vs 97%, P = 1)

    Conclusion : L'ADAPT est un signe échographique performant et d'apprentissage facile dont la performance et place dans l'arsenal diagnostique doivent être confirmés.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales