Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Morel Lydie

Morel Lydie

Les travaux encadrés par "Morel Lydie"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
2 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 2
Tri :   Date travaux par page
  • L’enfant face à la télévision : une prévention primaire à inventer en orthophonie : expérimentation d'une plaquette comme outil de sensibilisation auprès des orthophonistes et des familles    - Cheval Louise  -  05 juin 2014

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La prévention est au cœur de la profession d’orthophoniste. Les sujets susceptibles d’être abordés sont multiples, en perpétuelle évolution, reflétant nos sociétés et nos modes de vie.

    Depuis quelques années, les écrans, quasi omniprésents, ont pris une place importante dans notre quotidien. Parallèlement à ce phénomène, on a pu constater une augmentation significative du temps qui leur est consacré. Les enfants en sont de fervents consommateurs, ce, parfois dès le plus jeune âge. Or, de nombreuses études ont été menées sur les conséquences potentielles d’une exposition audiovisuelle sur des êtres en développement, aux besoins bien spécifiques. Il a été prouvé que bien souvent, la télévision, ainsi que les autres écrans, pouvait avoir des répercussions sur le développement cognitif, langagier mais aussi interactionnel, sur l’attention, la concentration, le comportement ainsi que sur la santé des enfants et adolescents.

    Nous avons voulu travailler sur la prise en compte de cette réalité par la sensibilisation des professionnels et des familles reçues dans les cabinets des orthophonistes, acteurs de prévention et témoins au quotidien des effets des écrans. Pour cela, nous avons cherché à évaluer la place éventuelle occupée par ce sujet dans la prise en charge des patients, puis nous avons proposé à des orthophonistes de tester l’utilisation d’une plaquette d’information créée par l’Association de Prévention en Orthophonie Meurthe et Moselle auprès des familles potentiellement concernées. Nous avons ensuite recueilli les impressions des orthophonistes quant à leur utilisation de cet outil et aux bénéfices que professionnels et familles avaient pu en tirer. Face aux difficultés parfois relevées dans l’abord d’un tel sujet de prévention, nous avons travaillé à la réalisation d’un livret ayant pour vocation de soutenir les orthophonistes dans leur démarche, aidant à la mise en place d’un réel accompagnement faisant suite à la sensibilisation à la réalité que représentent les écrans.

  • Classification logique et définition de mots en langage oral : existe-t-il un lien ? : étude réalisée chez des enfants de sixième    - Veronneau Laëtitia  -  05 juillet 2013

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Notre mémoire s'inscrit dans la lignée des travaux sur la relation entre les capacités de raisonnement et les capacités langagières de l'enfant. S'il semble exister un lien entre la classification et le langage écrit, peu de travaux ont été effectués sur le langage oral. En outre, les orthophonistes prenant en charge les troubles du raisonnement logico-mathématique font souvent le constat de difficultés définitoires chez ces enfants. A partir de ces données, nous avons souhaité étudier la relation entre la classification logique et la définition de mots en langage oral. Au cours de nos recherches, nous avons émis l'hypothèse d'un lien entre ces deux capacités. Afin de vérifier notre hypothèse, nous avons évalué la capacité de classer chez trente enfants scolarisés en sixième à l'aide de deux épreuves logiques : les épreuves piagétiennes de dichotomie et d'inclusion adaptées par COGI'ACT. Puis, nous avons analysé la capacité définitoire de notre population à l'aide d'une épreuve de définition de mots à l'oral créée dans le cadre de notre étude. Les résultats obtenus confirment un lien entre la classification logique et la définition de mots en langage oral. Ils mettent en évidence une forte corrélation entre l'inclusion et la définition, ce qui suggère que la structure additive des classes intervient dans la définition de mots. A l'inverse, les résultats révèlent une absence de corrélation entre la classification multiplicative et la définition de mots. Ainsi, cette étude nous amène à repenser la prise en charge des enfants ayant des difficultés pour définir des mots à l'oral en leur proposant une prise en charge à la fois langagière et logico-mathématique.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales