Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Miot Aurélie

Miot Aurélie

Les travaux encadrés par "Miot Aurélie"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Grossesse sous Levothyrox® : suivi des grossesses sous ancienne et nouvelle formule : étude rétrospective observationnelle descriptive du 1er Janvier 2015 au 31 Décembre 2019 dans un CHU de type 3    - Faure Justine  -  23 juin 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Chez la femme enceinte l’hypothyroïdie est une pathologie fréquente, qui entraîne des risques pour la grossesse et le nouveau-né en l’absence de traitement bien mené. Depuis la mise à disposition de la nouvelle formule du Lévothyrox®, de nombreux patients se sont plaints d’effets secondaires. Cette étude a pour but principal de comparer la morbi-mortalité maternelle, fœtal et obstétricale, entre deux groupes de patientes, l’un traité par la nouvelle (NF) et l’autre par l’ancienne formule (AF) de Lévothyrox®. L’équilibre hormonal a également été évalué dans chacun des groupes.

    Patientes et méthode : Il s’agissait d’une étude observationnelle rétrospective, incluant 35 patientes en hypothyroïdie : 18 sous NF, 17 sous AF. Le critère de jugement principal (critère combiné) était l’apparition d’une ou plusieurs pathologies maternelles, fœtales et obstétricales en lien avec une hypothyroïdie. Le nombre et le résultat des dosages de TSH ainsi que le nombre de changement de posologie du traitement pendant la grossesse ont été colligé. Les moyennes des résultats de TSH ont été effectué pour évaluer l’équilibre hormonal dont la norme a été fixée strictement inférieure à 2,5mUI/l.

    Résultats : Aucune différence n’a été mise en évidence entre les deux groupes concernant le critère de jugement combiné (risque relatif 0,72 ; intervalle de confiance à 95% 0,45-1,73). Dans le groupe NF 8 (47,06%) patientes ont eu une/des complications et dans le groupe AF cela concernait 7 (41,18%) patientes. Aucune différence n’a été mise en évidence entre les deux groupes concernant l’évaluation de l’équilibre hormonal pendant la grossesse : n = 10 soit 55,56% (NF) vs n = 14 soit 82,35% (AF) avec p = 0,42.

    Conclusion : La nouvelle formule du Lévothyrox® ne serait pas un facteur de risque pour la grossesse et le nouveau-né et l’atteinte de l’équilibre hormonal serait équivalent entre les deux formules du traitement. Une étude prospective ainsi qu’un focus sur les changements de posologies pendant la grossesse pourrait apporter plus de précision sur la stabilité de la nouvelle formule ainsi que sur l’ajustement du traitement en fonction des résultats de TSH.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales