Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Kerforne Thomas

Kerforne Thomas

Les travaux encadrés par "Kerforne Thomas"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
11 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 10
Tri :   Date travaux par page
  • La protéine S 100B : un nouveau biomarqueur qualifiant les greffons rénaux    - Hannezo Cecile  -  28 mai 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La greffe rénale reste le meilleur moyen de remplacement rénal au stade d'insuffisance rénale chronique terminale. Aujourd'hui, il perdure une pénurie d'organe et l'immense majorité des greffons est issue de donneurs décédés en mort encéphalique (DDME). Le nombre de prélèvement depuis 2015 de donneurs décédés en arrêt circulatoire (DDAC) est une réserve de greffons rénaux potentielle probablement sous exploitée en France. Les résultats post greffe sont satisfaisants au prix d'un taux de retard de reprise de fonction un peu plus élevé et de critères drastiques de sélection et de prise en charge.

    En caractérisant mieux la qualité des greffons, on peut imaginer augmenter le pool de DDAC par l'élargissement des critères de recrutement des donneurs. La fragilité de ces greffons potentiels nécessite de développer des outils d'évaluation rapide et précoce chez le donneur par exemple par des biomarqueurs. Cela permettrait d'adapter le conditionnement du DDAC et la conservation afin d'améliorer leur prélevabilité et leur qualité. La protéine S 100B (PS 100B) est un marqueur d'ischémie cérébrale et d'inflammation pouvant refléter le niveau lésionnel subit par le greffon rénal.

    Nous avons mené une étude préclinique sur modèle porcin de DDAC pour étudier la concentration plasmatique de la PS 100B et d'autres biomarqueurs pendant le reconditionnement par circulation régionale normothermique (CRN). L'objectif était d'évaluer la pertinence de la PS 100b comme biomarqueur pronostique de la reprise de fonction post greffe.

    La concentration de la PS 100B pendant la CRN forme un pic à la deuxième heure, son évolution est plus rapidement réactive que la créatininémie. La corrélation entre la concentration de PS 100B à la deuxième heure per CRN et de l'aire sous courbe de la créatinine à J1 chez les receveurs est statistiquement significative. (R² ajusté = O.92 ; p < 0.01.). La PS 100B est un candidat intéressant pour développer un biomarqueur pronostique de la reprise de fonction post greffe chez les DDAC et des stratégies personnalisées de conditionnement et de conservation des greffons.

  • Évaluation du préconditionnement par Lévosimendan sur la défaillance d'organes en post-opératoire de chirurgie cardiaque, chez les patients ayant une altération sévère de la fonction systolique ventriculaire gauche    - de Seissan de Marignan Donatien  -  18 janvier 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Le syndrome de bas débit cardiaque (LCOS) après chirurgie cardiaque est une complication majeure dont le retentissement sur les fonctions d'organes justifient une recherche dynamique. Le préconditionnement pharmacologique par LEVOSIMENDAN, proposé par de nombreuses équipes depuis près de 10 ans, devant ses propriétés pharmacologiques particulières a été mis à mal par deux larges études randomisées en 2017. L'objectif de cette étude est de mettre en évidence une prévention des défaillances d'organes post-opératoires avec l'administration prophylactique de LEVOSIMENDAN la veille de la chirurgie chez les patients avec une fonction myocardique altérée (FEVG < 40%) devant subir une chirugie cardiaque sous CEC (Circulation Extra-Corporelle).

    Méthodes : Cette étude rétrospective monocentrique a été menée sur des données collectées de manières prospectives entre 2012 et 2017 dans le service d'anesthésie et réanimation cardio-thoracique du CHU de POITIERS. Étaient inclus les patients prévus pour une chirurgie cardiaque sous CEC, à type de pontage aorto-coronarien isolé ou combiné à une réparation valvulaire, ou une réparation valvulaire isolée, avec une altération de la fonction ventriculaire gauche (FEVG inférieure ou égale à 40%). La population a été divisée en deux groupes, LEVOSIMENDAN et CONTROLE. En l'absence de randomisation, l'analyse a été effectuée après appariement sur un score de propension. Le critère de jugement principal était le score SOFA à J2. Les critères de jugement secondaires comportaient la survenue d'un LCOS, le recours en inotrope, l'atteinte rénale, les durées de séjour et de ventilation mécanique, la mortalité en réanimation et à J30.

    Résultats : Entre 2012 et 2017, 131 patients ont été inclus, parmi lesquels 56 ont bénéficié d'une cure de LEVOSIMENDAN la veille de l'intervention. Après appariement sur un score de propension, les deux groupes comportaient chacun 30 patients ayant subi exclusivement des chirurgies de revascularisation, dont les caractéristiques étaient comparables. Les données peropératoires n'étaient pas différentes entre les deux groupes hormis un recours à des doses plus élevées de vasopresseurs dans le groupe LEVOSIMENDAN. Il n'y avait pas de différence sur le score SOFA à H48 (7 [4 ; 10] contre 6 [4 ; 13] dans le groupe LEVOSIMENDAN, p = 0,63). En revanche, nous avons observé une baisse de la durée de support inotrope (en heures : 0 [0 ; 312] contre 36 [15 ; 96], p = 0,02) et une baisse du recours aux inotropes en peropératoire (6 patients contre 21, p < 0,001) et dans les 48 heures postopératoires (14 patients contre 24, p = 0,007) dans le groupe LEVOSIMENDAN par rapport au groupe CONTROLE.

    Conclusion : Lors de l'administration prophylactique la veille de l'intervention, chez les patients devant bénéficier d'une chirurgie cardiaque de revascularisation sous CEC, avec une fonction cardiaque altérée (FEVG inférieure ou égale à 40%), le LEVOSIMENDAN ne permet pas d'amélioration du score SOFA, reflétant les fonctions des six principaux organes. En revanche, il permet une baisse de du recours au support inotrope en per et postopératoire.

  • Étude de faisabilité de la pose de l'ECMO en préhospitalier chez des patients en arrêt cardio-respiratoire réfractaire pris en charge par le SAMU 86 de janvier 2015 à décembre 2017    - Raynaud Camille  -  04 octobre 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : La circulation extra corporelle est une technique d'assistance respiratoire et circulatoire devenue une technique de sauvetage pour les patients en arrêt cardio-respiratoire réfractaire. Les patients de moins de 75ans, victimes d'un arrêt cardio respiratoire devant témoin, un no flow <5min, un rythme initial choquable, EtCO2>10mmHg et un low flow< 100min peuvent bénéficier de cette technique. Notre hypothèse est que grâce à une équipe de SMUR pouvant poser une ECMO en pré hospitalier, le nombre de patient avec un low flow <100min serait plus nombreux.

    Résultats : Sur le département de la Vienne, 400 patients ont été victimes d'un arrêt cardio respiratoire entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2017. 100% des patients en arrêt cardio-respiratoire réfractaire ayant eu une indication à une ECMO ont un low flow <100min. La mise en place d'une équipe SMUR permettrait de limiter le temps de low flow et d'augmenter le pronostic de ces patients notamment neurologique. Le temps moyen gagné aurait été de 44 min et les patients auraient été implanté avant 60min de low flow.

    Discussion : Pendant notre période d'étude, 56 patients auraient pu être assistés au maximum. Afin de former une équipe SMUR performante, le nombre de patients pouvant en bénéficier est trop faible. De plus, le taux de mortalité se rapproche de celui des patients ayant bénéficié d'une réanimation conventionnelle.

    Conclusion : À l'heure actuelle le développement d'une équipe spécialisée ne peut être créé. L'un des moyens pouvant faire naitre cette équipe pourrait être la simulation. L'apprentissage et le perfectionnement des équipes serait alors plus faciles et plus éthiques.

  • Influence du positionnement distal ou proximal des cathéters artériels radiaux sur l'incidence des dysfonctions cathéters    - Marie Damien  -  10 novembre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : L'utilisation de cathéters artériels est fréquente en soins intensifs pour le monitorage hémodynamique des patients et la réalisation de prélèvements sanguins mais ces derniers sont souvent retirés pour cause de dysfonctionnements. L'objectif principal est de comparer l'incidence des dysfonctions des cathéters artériels radiaux en fonction de localisation par rapport à l'articulation radio-carpienne chez les patients de réanimation. Les objectifs secondaires sont de comparer le taux d'infection en fonction de la localisation, la satisfaction du personnel médicale pour la pose et du personnel paramédical pour l'entretien

    Méthode : Il s'agit d'une étude prospective, randomisée, observationnelle, monocentrique réalisée en réanimation chirurgicale au CHU de POITIERS (France). De Janvier 2016 à Avril 2017, tous les patients de plus de 18 ans admis en réanimation chirurgicale et ayant besoin d'un cathéter artériel sont inclus dans l'étude. Randomisation en deux groupes : cathéter posé à moins de 4 cm de l'articulation radio-carpienne (GROUPE A) et cathéter posé à plus de 4 cm de l'articulation radio-carpienne (GROUPE B). Le critère de jugement principal est l'incidence des dysfonctions définie comme une impossibilité de réaliser les prélèvements sanguins et/ou une courbe de pression artérielle ininterprétable. Nous avons comparé aussi l'incidence des infection et colonisation, la satisfaction du personnel médical et paramédical ainsi que celle des patients.

    Résultats : 107 cathéters sont analysés (14 échecs de pose sans différence entre les 2 groupes, et 16 cathéters exclus pour données manquantes) avec 58 cathéters dans le groupe A et 49 dans le groupe B. Nous n'avons pas retrouvé de différence significative sur le nombre de dysfonction de cathéter entre les deux groupes (p= 0.70). La densité d'incidence de dysfonction est de 30.5/1000 jours de cathéter pour le groupe A contre 26.7/1000 jours de cathéter pour le groupe B. Mais Nous avons observé une différence significative en termes d'infection liée aux cathéters en faveur du groupe B (p= 0,04). De plus, le positionnement distal du cathéter est jugé plus facile par les médecins, et le maintien d'une meilleure qualité par les infirmières.

    Conclusion : La position distale ou proximale du cathéter artériel en position radiale n'a pas d'influence sur la survenue des dysfonctions. Cependant, il peut y avoir un lien avec l'incidence des infections. Peut-être grâce à une pose et un entretien plus aisé du cathéter.

  • Pré-conditionnement rénal par un inhibiteur de la déoxyhypusine synthase (DHS) chez un modèle porcin de donneur en mort encéphalique (ME)    - Zély Jérémy  -  03 novembre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : La transplantation rénale reste le traitement de choix de l'insuffisance rénale terminale. En France 82% des greffes rénales sont effectuées à partir de donneurs en mort encéphalique (ME). Le passage en ME a de nombreuses conséquences sur les greffons notamment par le biais du stress oxydant (SO). La démographie des donneurs évolue avec plus de donneurs à critères élargis dont les reins sont plus sensibles au stress oxydant et à l'ischémie-reperfusion. eIF5A est une protéine impliquée dans la régulation de processus cellulaire en réponse à ce SO. Une des étapes de son activation passe par l'action de la DHS, enzyme inhibée par la molécule N1-guanyl-1, 7-diaminoheptane (GC7). Sur modèles cellulaires le GC7 a des effets protecteurs contre les lésions du SO et de l'hypoxie. L'objectif de cette étude est d'évaluer un pré-conditionnement rénal par GC7 dans un modèle porcin en ME.

    Matériel et méthodes : 12 porcs (Large white, 35-52 kg) ont subi une ME par inflation d'un ballonnet intracrânien. 6 porcs recevaient GC7 administré IVD 5 minutes après le passage en ME et les 6 autres porcs n'en recevaient pas. Des prélèvements étaient réalisés avant et après le passage en ME. Au terme des 4h de réanimation les reins étaient prélevés. 1 rein servait pour les analyses, le second était transplanté le lendemain. Les tissus corticaux rénaux étaient analysés par western blot sur des marqueurs du SO : la Nitrotyrosine (NT) et l'aconitase ; sur les protéines de l'apoptose : Bcl2, Bax, les caspases 9 et 3. Les espèces oxygénées réactives (ROS) étaient mesurées sur coupes histologiques par coloration CellRox. La reprise de fonction rénale était analysée grâce à la diurèse et la créatininémie. La fibrose tissulaire était évaluée par coloration rouge Sirius sur les coupes histologique à J90. La fraction excrétée de sodium était mesurée à J0 et J14. L'expression génique des molécules d'adhérences E-Selectine, MCP1, ICAM-1 et V-CAM1 était analysée par RT-PCR. Pour l'analyse statistique les variables quantitatives sont exprimées en médianes [25-75] interquartiles. Les cinétiques sont analysées par un test non paramétrique de Kruskal-Wallis et les échantillons étaient comparés 2 à 2 par un test de Mann Whitney. Le seuil de significativité retenu était de 5%.

    Résultats : Dans le groupe GC7 on note une diminution des marqueurs du SO avec une diminution significative de la NT et des ROS par rapport au groupe contrôle. Par ailleurs dans le groupe GC7 on note une diminution significative des marqueurs d'apoptose (ratio Bcl-2/Bax, et caspase 9 clivée) alors qu'il n'existe pas de diminution significative de la caspase 3 clivée. Nous observons également une diminution significative de l'ARNm de E-Selectine, de VCAM-1 et ICAM-1 par rapport au groupe sans GC7. Enfin il existe dans le groupe GC7 une diminution significative de la fibrose tissulaire à J90, une meilleure reprise de fonction rénale ainsi qu'une fraction excrétée de sodium significativement inférieure entre J0 et J14.

    Conclusion : Dans cette étude préliminaire, le pré conditionnement rénal par GC7 semble avoir plusieurs effets sur les différentes agressions tissulaires secondaires à la ME, avec notamment une diminution des marqueurs du stress oxydant, une diminution de l'activation de la voie intrinsèque de l'apoptose, une diminution de l'activation endothéliale, une meilleure reprise de fonction rénale, une diminution des lésions tubulaires et une diminution de la fibrose tissulaire.

  • Place de la troponine comme marqueur précoce de sevrabilité de l'ECLS dans le traitement du choc cardiogénique ischémique    - Schaerer Florent  -  23 octobre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : L'ECLS (Extra Corporeal Life Support) est devenue l'assistance circulatoire la plus utilisée dans le choc cardiogénique (CC) réfractaire. Peu de données sont disponibles sur les marqueurs pronostiques précoces d'une évolution favorable au décours d'un infarctus du myocarde.

    Objectif : il s'agit principalement de rechercher une association entre la cinétique de la troponine et la récupération myocardique sous ECLS et secondairement d'identifier les facteurs prédictifs d'un succès de sevrage de l'ECLS, chez des patients hospitalisés pour CC réfractaire d'origine ischémique.

    Méthodes: cette étude est rétrospective, mono-centrique, observationnelle. Les patients étaient repartis en deux groupes en fonction du succès ou non de sevrage de l'ECLS.

    Résultats : Entre janvier 2008 et août 2017, au CHU de Poitiers, 72 patients ont été inclus. Le taux de survie à 30 jours s'élève à 45%. Concernant la cinétique de troponine, il n'y a pas de différence significative entre les 2 groupes. Les troubles du rythme (TDR) ventriculaires initiaux OR = 7,58, IC95% [1,74-33] p=0.007, et le taux d'hémoglobine OR = 0,74 IC95% [0,56-0.97], p= 0.049, apparaissent comme des facteurs prédictifs indépendants de sevrage de l'ECLS.

    Conclusion : Le recours précoce à une ECLS est une stratégie de sauvetage. Il n'apparaît pas de lien entre la cinétique de la troponine et le sevrage de l'ECLS. La survenue de TDR ventriculaires (OR=5) à l'admission est prédictive d'une meilleure survie.

  • Le rapport neutrophile - lymphocyte pré-opératoire comme facteur prédictif de passage en fibrillation atriale en post-opératoire de chirurgie cardiaque programmée : NELYRARRYTHM study    - Manzano Virginie  -  19 mai 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : La fibrillation atriale (FA) est fréquente au décours d'une chirurgie cardiaque. Elle peut être responsable d'une morbi-mortalité importante. L'inflammation est l'un des mécanismes mise en jeu dans l'apparition de la FA. Le rapport des polynucléaires neutrophiles divisés par les lymphocytes (RNL) est un marqueur de l'inflammation fiable, peu onéreux et facilement mesurable.

    Objectif : Démontrer que le RNL est un facteur prédictif de survenue de fibrillation atriale au décours d'une chirurgie cardiaque. Déterminer dans un second temps la valeur seuil la plus performante.

    Matériels et méthodes : Les patients hospitalisés dans le service de réanimation cardio-thoracique du CHU de Poitiers entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2016 ont été inclus de façon rétrospective puis répartis de façon aléatoire dans deux sous cohorte : une cohorte de détermination et une cohorte de validation. Le RNL a été systématiquement mesuré dans les jours précédents la chirurgie cardiaque. Les analyses univariées ont consisté en un test t de Student pour les variables quantitatives et un test du Chi2 pour les variables catégorielles. Les performances diagnostiques (sensibilité, spécificité) du RNL ont été déterminé par la construction d'une courbe ROC.

    Résultats : Six cent neuf patients ont été inclus. 34% des patients inclus dans la cohorte de détermination développèrent une fibrillation atriale postopératoire (FAPO). Ces patients avaient un âge et un RNL préopératoire significativement plus élevés que ceux n'ayant pas présenté de FA. (70 vs 66 ans et 3,1 vs 2,6, p<0,01). Ces deux paramètres ont conservé, en analyse multivariée, un effet significatif sur la survenue de FA. Le seuil prédictif le plus performant de FAPO, déterminé par la construction d'une courbe ROC, était de 3 avec une sensibilité de 45 % et une spécificité de 75% (ASC 0,58). Un RNL supérieur à 3 était aussi associé avec une durée d'hospitalisation prolongée.

    Conclusion : Un RNL supérieur à 3 dans les jours précédant une chirurgie cardiaque est associé à une élévation du risque de fibrillation atriale postopératoire.

  • Évaluation du caractère prédictif du gradient d’EtCO2 pour dépister une complication respiratoire chez le cérébrolésé    - Dupuis Maxime  -  05 septembre 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Les pneumonies acquises sous ventilation mécanique représentent la première cause d'infections liées aux soins en réanimation, responsables d'une augmentation de la durée de séjour et de ventilation mécanique. Ces dernières et toutes les causes de dégradation respiratoire sont responsables d'une augmentation de la morbi-mortalité chez les patients cérébrolésés par absence de contrôle des Agression Cérébrales Secondaires d'Origine Systémique (A.C.S.O.S.). L'objectif principal de cette étude est de voir si le gradient alvéolo-capillaire en CO2 (gradient d'EtCO2) est prédictif de la survenue d'une complication respiratoire chez le patient cérébrolésé.

    Matériel et méthodes : L'étude s'est basée sur l'analyse rétrospective de la base de donnée des patients de l'étude BIVILI pour le CHU de Poitiers. Etait défini comme « dégradation » tout événement respiratoire qu'il soit infectieux, mécanique ou traumatique responsable d'un rapport P/F ≤ 200 mmHg. Une fois la dégradation respiratoire retenue, l'ensemble des gradients d'EtCO2 des 12, 24, 36 et 48ème heures précédant la dégradation étaient recueillis, ainsi que celui d'entrée. Des courbes ROC ont été construites pour les gradients de chacun des temps de recueil. L'étude a ainsi analysé les gradients de 62 patients sur les unités de réanimation chirurgicale polyvalente et neurochirurgicale. Les dossiers de 14 patients n'ont pas été analysés pour absence de relevé des gradients d'EtCO2 au moment de prise en charge de la complication respiratoire ou gradients manquants.

    Résultats : L'analyse des courbes ROC au moment de la dégradation et à H-12 a permis de mettre en évidence qu'un gradient de 7 était le marqueur à la fois sensible et spécifique de survenue d'une complication respiratoire (H0 : Se=67, Sp=92%, H-12 : Se=70% et Sp=100). Pour les patients hospitalisés pour des pathologies médicales il semble qu'un gradient de 4 soit prédictif de survenue d'une complication respiratoire à H-24 (Se=70% et Sp=100%).

    Les aires sous la courbe obtenues pour ces trois temps de recueil étaient respectivement de 0,857, 0,853 et 0,864. Conclusion : Le gradient alvéolo-capillaire en CO2 semble être un marqueur sensible et surtout spécifique de survenue d'une complication respiratoire chez le cérébrolésé. Il paraît intéressant d'approfondir les recherches sur l'utilisation du gradient d'EtCO2 comme marqueur prédictif de survenue d'une complication respiratoire par d'autres études, en particuliers prospectives et randomisées.

  • Réduction de l’oedème pulmonaire neurogénique lors du passage en mort encéphalique par l’utilisation de béta 2 mimétiques    - Pontier Bénédicte  -  01 mars 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction

    La transplantation pulmonaire se situe seulement au 4e rang des organes greffés notamment à cause de la survenue d’un oedème pulmonaire neurogénique (OPN) secondaire au réflexe de Cushing précédant la mort encéphalique (ME). Les béta 2 mimétiques (β2M) inhalés augmente la clairance de l’eau pulmonaire extravasculaire (EPEV). L’objectif de cette étude est d’évaluer l’efficacité du pré- et post-conditionnement pulmonaire par l’administration de β2M dans un modèle porcin de ME.

    Matériel et méthodes

    La ME de douze porcs (Large White, 35–52 kg) est provoquée par l’inflation d’un ballonnet intracrânien sous anesthésie générale. Chez 6 porcs (groupe β2M), 5 mg de salbutamol a été administré en aérosol avant et 120 min après l’induction de la ME. Chaque animal a été monitoré par un système PICCO®. Le débit cardiaque (DC) et la fréquence cardiaque (FC), le volume télédiastolique indexé (VTDI), l’EPEV, la pression artérielle moyenne (PAM), la fraction d’éjection globale (FEG) et le rapport PaO2/FiO2 (P/F) ont été relevés à T0, au moment du passage en ME (ME), à 60, 120, 180 et 240 min après passage en ME. Les résultats sont exprimés en médiane ± interquartiles 1 et 3.

    Résultats

    Dans le groupe β2M, l’EPEV n’augmente pas significativement par rapport à T0 contrairement au groupe témoin lors du passage en ME. L’EPEV est significativement plus élevée dans le groupe témoin que dans le groupe β2M au moment du passage en ME. Il n’y a pas de différence significative de l’EPEV entre les 2 groupes à 240 min post-ME. La fréquence cardiaque augmente significativement dans le groupe contrôle au moment du passage en ME (groupe témoin : 120 batt/min [113-143] vs 280 batt/min [280-286] p=0,002) mais reste significativement plus élevé dans le groupe β2M. Il n’y a pas de différence significative entre les 2 groupes concernant les calculs de P/F, le VTDI, la FEG, le DC et la PAM.

    Discussion

    L’utilisation d’aérosol β2M semble avoir un effet sur la clairance de l’EPEV quand ils sont administrés avant le passage en ME. Il n’y a aucun effet après le passage en ME avec un volume d’EPEV identique au moment du prélèvement. L’utilisation de β2M en aérosol induit une tachycardie importante potentiellement délétère.


  • Étude in vitro de l'impact du sugammadex sur les paramètres thromboélastométriques chez le modèle porcin    - Rieant Elena  -  01 mars 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Le Sugammadex, une gamma-cyclodextrine, est un inhibiteur de curares stéroïdiens. Parmi ses rares effets secondaires, plusieurs cas cliniques ont fait état d'allongement du TP et du TCA. Des études récentes n'ont cependant par mis en évidence d'augmentation du risque hémorragique post opératoire après un bolus de Sugammadex. L'objectif de ce travail est d'évaluer in vitro par thromboélastométrie par une étude dose-effet l'impact du Sugammadex sur les paramètres viscoélastiques du caillot chez un modèle porcin.

    Matériel et Méthodes : 8 ml de sang total ont été prélevés chez 8 porcs sous anesthésie générale pour une étude ancillaire. Chacun des échantillons de sang total a été testé par thromboélastométrie en EXTEM et en INTEM sans dilution, après l'adjonction de 15µl de NaCl 0,9%, de 15µl de solution de Sugammadex de concentrations croissantes correspondant à la concentration plasmatique théorique suivant l'administration respectivement de 2, 4, 16 et 32 mg/kg de Sugammadex. Les valeurs du CT, CFT et MCF ont été relevées pour chacune des conditions testées. Dans le même temps une numération était prélevée sur chacun des porcs.

    Résultats : Les résultats sont exprimés en moyenne avec l'écart-type. Les porcs étaient comparables concernant les données de la numération de formule sanguine. En EXTEM, le CT était significativement allongé pour les concentrations de Sugammadex de 16 et 32 mg par rapport au prélèvement témoin (61±6 sec vs 77±8 sec et 88±12 sec). Le CFT était significativement plus court pour les doses de 16 et 32mg/kg que pour le sang témoin (77±14 sec vs 54±4 sec et 54±4 sec). Il n'y avait par contre aucune différence sur le MCF. En INTEM, il n'était retrouvé aucune différence significative pour le CT, le CFT et le MCF entre les différentes concentrations testées.

    Conclusion : Un allongement du délai de coagulation et un temps de formation du caillot plus court après activation de la voie extrinsèque ont été mis en évidence de manière significative pour des concentrations plasmatiques de Sugammadex théoriquement obtenues pour des doses administrées de 16 et 32mg/kg. La fermeté du caillot n'était néanmoins pas altérée. Ce travail suppose une éventuelle interaction du Sugammadex avec le facteur tissulaire.

|< << 1 2 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales