Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Chaudet Arnaud

Chaudet Arnaud

Les travaux encadrés par "Chaudet Arnaud"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
4 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 4
Tri :   Date travaux par page
  • Prise en charge de l’entorse latérale de cheville : état des lieux des connaissances des recommandations et place de l’échographie dans la stratégie diagnostique des médecins généralistes des Pyrénées-Atlantiques    - Debès Edouard  -  10 janvier 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : L’entorse de cheville est un motif fréquent de recours aux urgences et de consultations en médecine générale. Des recommandations adaptées à la prise en charge aux urgences ont été élaborées par la SFMU en 1995 et actualisées en 2004. Il n’existe pas de recommandations spécifiques à la médecine générale.

    Objectifs : L’objectif principal était de faire un état des lieux des connaissances des recommandations actuelles auprès des médecins généralistes des Pyrénées-Atlantiques. L’objectif secondaire était d’estimer la place prise par l’échographie dans leur démarche diagnostique.

    Matériel et Méthode : Il s’agissait d’une étude quantitative et descriptive de la pratique des médecins généralistes exerçant dans les Pyrénées-Atlantiques. L’enquête a été réalisée par questionnaire disponible en ligne du 15 juillet au 15 septembre 2018.

    Résultats : Le taux de réponse était de 58,85 %, 92 réponses ont été analysées. Les médecins généralistes interrogés déclaraient à hauteur de 95,7 % ne pas utiliser uniquement les critères d’Ottawa pour guider la prescription d’une imagerie. L’imagerie n’était pas systématique en aigu pour 87 % des médecins répondants. La consultation de réévaluation était proposée par 71 % des participants à l’étude. Le traitement dit « fonctionnel » était préféré à tout autre mode de traitement. Le couple radiographies et échographie était prescrit d’emblée par 27 % des praticiens interrogés. Après réévaluation clinique, l’échographie représentait 37 % des prescriptions d’imagerie.

    Conclusion : Il existait une inadéquation entre les recommandations et la prise en charge de l’entorse latérale de cheville en médecine générale dans les Pyrénées-Atlantiques. La méconnaissance des règles d’Ottawa était responsable d’une prescription excessive d’imagerie avec une forte proportion d’échographies en première intention. La diffusion de recommandations adaptées auprès des praticiens et l’information des patients permettraient de diminuer le recours aux services d’urgences et les coûts engendrés par la prise en charge de ce traumatisme.

  • État des lieux des connaissances concernant la prise en charge de la colique néphrétique : étude réalisée dans le Service des urgences du CHU de Poitiers du 1er juin 2015 au 31 mai 2016    - Weber Édouard  -  26 avril 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Objectif : Évaluer l'adéquation de la prise en charge des coliques néphrétiques au service d'accueil des urgences (SAU) du CHU de Poitiers avec les dernières recommandations en vigueur.

    Matériel et méthode : Étude analytique rétrospective réalisée dans le service des Urgences du CHU de Poitiers du 1er juin 2015 au 31 mai 2016.

    Résultats : Le taux d'administration du kétoprofène était de 58,1 %. La réalisation d'un bilan biologique était de plus de 90 % avec le dosage de la CRP dans 70 % des cas. La réalisation de la BU est retrouvée pour 96 % des patients. Le recours à l'imagerie aux urgences a concerné un patient sur quatre. Le taux d'hospitalisation était de 13,3 %. Parmi les patients traités en ambulatoire, 75 % ont reçu une prescription de kétoprofène. Une imagerie a été prescrite chez 83,5 % des patients traités en ambulatoire, une analyse spectrophométrique du calcul dans 6,9 % des cas.

    Conclusion : La prise en charge de la colique néphrétique dans le service des Urgences du CHU de Poitiers n'est pas en adéquation avec les dernières recommandations en vigueur. Il convient d'insister sur l'importance de l'administration du kétoprofène de façon précoce et systématique sous réserve des CI. Le dosage de la CRP, non recommandé, doit également être revu. La prise en charge ambulatoire doit être améliorée avec la poursuite du traitement par AINS à domicile et la réalisation de l'analyse spectrophotométrique systématique du calcul.

  • Impact de la mise en place d'un médecin de coordination et d'orientation à l'accueil du service des urgences adultes du Centre hospitalier universitaire de Poitiers    - Strasters Deirdre  -  25 octobre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : En Novembre 2015, face un afflux de plus en plus important de patients et le souhait constant d'améliorer l'offre de soins, le CHU de Poitiers s'est doté d'un Médecin de Coordination et d'Orientation (MCO) à l'accueil de son service d'urgences adultes. L'objectif de cette étude était d'évaluer l'impact d'une telle mesure sur les délais de prise en charge des patients.

    Matériel et méthodes : Cette étude rétrospective réalisée sur deux années consécutives : un an avant et un an après mise en place du MCO, analysait l'évolution des délais de prise en charge des patients, du taux de réorientation et du nombre de “patients partis sans attendre” sur ces deux périodes. Il s'agissait d'une étude monocentrique, réalisée en score de propension après que les facteurs confondants aient été révélés par l'analyse univariée (âge, classification CCMU et CIMU).

    Résultats : Après application du score de propension, 18637 dossiers ont été analysés pour chaque période. Le délai avant premier contact médical (T1) était diminué de 15 minutes après mise en place du MCO. Le délai de prise en charge médicale (T2) était diminué de 23 minutes et le délai de passage global dans le service (T3) était diminué de 33 minutes. Notre étude n'a pas montré d'amélioration significative du nombre de patients partis sans attendre ou d'amélioration de la pertinence du tri.

    Conclusion : La mise en place d'un médecin de coordination et d'orientation permet d'améliorer de manière significative les délais de prise en charge des patients aux urgences. Cette mesure est une des propositions de gestion du flux qui mériterait d'être expérimentée de manière plus large.

  • Prise en charge des hypokaliémies modérées à sévères dans un service d'urgence : évaluation des pratiques professionnelles dans le service des urgences du CHU de Poitiers    - Souffes Clément  -  10 octobre 2017  - Thèse d'exercice


|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales