Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Carlier-Guérin Caroline

Carlier-Guérin Caroline

Les travaux encadrés par "Carlier-Guérin Caroline"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Prolongation de la seconde phase du travail chez les nullipares : évaluation de la morbidité maternelle et foetale    - Vincelot Elise  -  02 juillet 2015

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    OBJECTIFS

    Etudier la morbidité maternelle et néonatale à court terme chez des primipares en fonction du temps passé à dilatation complète et mettre en lumière les facteurs influençant la durée de la seconde phase du travail.

    MATERIELS ET METHODES

    Etude cas témoins rétrospective réalisée dans le Centre Hospitalier Universitaire de Poitiers sur la période du 1er janvier 2010 au 1er juillet 2014. 387 patientes à bas risque obstétrical ont constitué notre population d'étude. Les patientes ayant une seconde phase du travail supérieur ou égale à 180 minutes ont constitué notre population de cas (198) et les patientes restantes ont constitué nos témoins (189).

    RESULTATS

    On observe une augmentation de la morbidité maternelle chez les femmes ayant une prolongation de la seconde phase du travail. En effet, on observe une augmentation significative du nombre de déchirures périnéales sévères (OR 0,25 ; IC 95% [0,05-0,84]) et d’hémorragie de la délivrance (OR 0,48 ; IC 95 % [0,24-0,94]) comparativement aux femmes ayant une durée de la seconde phase inférieure à 180 minutes. Parallèlement, on assiste à une augmentation du recours aux extractions instrumentales (OR 0,13 ; IC 95% [0,07-0,22]).

    L’étude n’a pas montré d’association entre la morbidité néonatale et le temps passé à dilatation complète.

    Les facteurs de risques d’une seconde phase du travail prolongé sont les variétés de présentations dystociques (OR 0,39 ; IC 95% [0,23-0,64]) et les nouveau-nés de poids supérieur à 4000 grammes (OR 0,29 ; IC 95% [0,10-0,72]).

    CONCLUSION

    La prolongation de la seconde phase du travail permet une meilleure orientation du pôle céphalique au moment de l’accouchement et donc diminue les complications liées aux accouchements en variétés postérieures. Cependant, on observe une augmentation significative de la morbidité maternelle mais pas de la morbidité foetale.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales