Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Héraud Renaud

Héraud Renaud

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Héraud Renaud"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Particularités et description des fractures en pédiatrie et étude sur l'efficacité de l'analgésie par bloc fémoral des fractures du fémur de l'enfant    - Héraud Renaud  -  20 octobre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La grande particularité de la discipline pédiatrique est que l'enfant n'est pas un adulte en miniature. Ainsi les fractures de l'enfant ont leurs spécificités tant au niveau de leurs types que de leurs traitement et complications. Outre les pathologies osseuses, certaines pathologies générales peuvent induire des fractures pathologiques. Il convient donc de connaître ces spécificités pour prendre en charge de manière adaptée les fractures de l'enfant.

    Les fractures du fémur de l'enfant sont la première cause d'hospitalisation chez l'enfant en traumatologie, de plus elles peuvent être le fruit d'une maltraitance infantile. De la bonne prise en charge ultérieure dépend une analgésie adaptée et efficace dès le début de la prise en charge. L'analgésie par bloc fémoral est utilisée dans ce contexte chez l'adulte et en post-opératoire chez l'enfant, le but de notre travail est de montrer l'efficacité de cette technique dans la prise en charge initiale des fractures du fémur de l'enfant.

    Notre travail rétrospectif portait sur 144 patients reçus aux urgences pédiatriques de Necker Enfants Malades de janvier 2012 à Décembre 2016 pour fracture du fémur. Tous ces enfants ont été traités initialement par un bloc fémoral par un médecin urgentiste formé. La douleur était évaluée avant le geste et 10 à 15 minutes au décours de celui-ci. Les données épidémiologiques, les traitements utilisés, les effets secondaires du geste et la nécessité d'un second antalgique étaient également étudiés.

    Les patients étaient majoritairement des garçons et l'âge médian de 3,2 ans [IQ1=3 ; IQ3=14]. Une chute était la principale cause retrouvée avec 44,4 % des cas, un seul cas de maltraitance était diagnostiqué. Les fractures du tiers médian représentaient 63, 2 % des cas. On notait 18,7 % de fractures pathologiques, avec notamment 9 % des fractures dans un contexte d'ostéogénèse imparfaite. La proportion d'enfants soulagés à l'arrivée était de 25 % tandis qu'elle passait à 85,4 % après le geste soit une différence significative selon le test de Mc Nemar.

    L'utilisation d'un second antalgique était nécessaire dans 9,7 % des cas et on retrouvait 6 cas d'effets secondaires dont le plus grave était une convulsion probablement causée par une injection intravasculaire. L'utilisation du bloc fémoral paraît donc une bonne alternative à l'utilisation du sulfate de morphine dans la prise en charge initiale de la douleur des fractures du fémur de l'enfant. Cependant ce geste nécessite la formation des médecins afin de garantir une réalisation rapide et de diminuer le risque d'effets secondaires.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales