Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Bracchetti Julien

Bracchetti Julien

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Bracchetti Julien"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • La prise en charge, notamment thérapeutique, des patients insuffisants cardiaques chroniques en médecine générale est-elle en adéquation avec les recommandations actuelles ?    - Bracchetti Julien  -  16 avril 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction: L'insuffisance cardiaque est une pathologie complexe. Elle est l'aboutissement de nombreuses maladies différentes et souvent grevée de lourdes co-morbidités. Sa prise en charge diagnostique et thérapeutique est difficile. Les recommandations sont régulièrement réactualisées et diffusées, mais cela n'est pas suffisamment retrouvé dans la pratique quotidienne.

    Objectifs : L'objectif principal de cette étude était de connaître la proportion des patients insuffisants cardiaques chroniques dont le traitement comprend les molécules qui ont fait leur preuve en termes de morbi-mortalité.

    Matériels et méthodes : Nous avons réalisé une étude observationnelle transversale descriptive par questionnaire électronique auprès de médecins généralistes de Charente.

    Résultats : 10 % des médecins généralistes installés en ville ont répondu à notre étude. 137 patients ont été inclus, l'âge moyen de ces patients était de 79 ans. La proportion de femmes était de 36 %. 51 % des patients de notre étude avaient dans leur traitement un IEC, 25 % un ARAII, 53 % un bêta-bloquant, 19 % un anti-aldostérone et 80 % un diurétique de l'anse. Parmi ces patients, 40 % bénéficiaient d'une double association IEC ou ARAII + bêta-bloquant et 6,7 % une triple association IEC ou ARAII + bêta-bloquant + anti-aldostérone. Les patients de 50 à 59 ans étaient 71,5 % à prendre une double association IEC ou ARAII + bêta-bloquant et 28,5 % un anti-aldostérone. Les patients de 90 ans ou plus étaient 29 % à prendre une double association IEC ou ARAII + bêtabloquant et 12,5 % un anti-aldostérone. Les patients de 90 ans ou plus étaient 25 % à n'avoir dans leur traitement aucune des molécules recommandées.

    Conclusion : Les molécules recommandées en termes de morbi-mortalité dans l'insuffisance cardiaque chronique sont insuffisamment prescrites en médecine générale. L'insuffisance cardiaque est un problème majeur de santé publique, il faut encourager la formation des médecins généralistes sur ce sujet. Il serait intéressant de savoir quelles sont les réticences des médecins généralistes à prescrire les traitements recommandés, particulièrement chez les personnes âgées.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales