Vous êtes ici : Accueil > Dernières soutenances

Dernières soutenances

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
2128 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1621 à 1630
Tri :   Date travaux par page
  • Prise en charge thérapeutique des toxicomanes aux opiacés : éléments déterminant l'orientation de l'activité des médecins généralistes vers la substitution    - Vo Van Carole  -  10 avril 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Notre objectif était de mettre en évidence les paramètres influençant les médecins généralistes à prendre en charge des patients toxicomanes aux opiacés suite au constat d'une stagnation du nombre de médecins impliqués dans cette discipline.

    Méthode : Après une recherche bibliographique, une enquête qualitative a été menée auprès de 15 médecins généralistes des Deux-Sèvres qui se sont soumis à des entretiens semi-dirigés. Le corpus obtenu a ensuite été soumis à une analyse thématique.

    Résultats et discussion : Dans la prise en charge des toxicomanes aux opiacés les compétences de la médecine générale apparaissent tantôt comme des freins lorsque les médecins sont dans l'impossibilité de les appliquer, tantôt comme des moteurs quand ils y ont recours. Cet oxymore s'explique par le fait que l'alliance thérapeutique médecin-patient n'est possible que si les préjugés sur ces patients sont dépassés, que l'on considère la substitution comme une discipline qui va bien au delà du simple diagnostic et du traitement.

    Conclusion : Il existe un fossé entre l'univers socio-culturel du patient toxicomane aux opiacés et celui du médecin généraliste. Il doit être franchi pour modifier le regard porté par certains médecins généralistes et les inciter à accueillir au mieux ces patients, pour leur permettre de trouver une satisfaction dans cette démarche, de la poursuivre et de la reproduire avec d'autres patients.

  • Allaitement et internat de médecine générale, est-ce compatible ? : enquête descriptive et transversale en France métropolitaine    - de Rouffignac Hélène  -  10 avril 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction-Problématique : Selon les critères socio-démographiques, on pourrait penser que les internes en cours de D.E.S de médecine générale seraient favorisées concernant la poursuite de l'allaitement. Cependant, au vu des rythmes de travail des internes et la pénalisation de leur cursus à leur retour de congé maternité, on peut alors se demander si l'allaitement est compatible avec l'internat. De nombreuses thèses se sont intéressées à la grossesse au cours de l'internat mais aucune donnée bibliographique n'a été retrouvée sur la gestion de l'allaitement chez les internes. L'objectif de cette étude était d'évaluer la réussite ou non des projets d'allaitement maternel chez les internes en cours de DES de médecine générale en France métropolitaine, et de décrire les causes déclarées de non-réussite du projet d'allaitement maternel.

    Matériel et méthode : L'étude était une enquête descriptive transversale. La population cible de l'étude était l'ensemble des internes de France métropolitaine en cours de DES de médecine générale ayant au moins un enfant né. Les données ont été recueillies du 26 mars au 1er juin 2013 inclus, par un questionnaire papier pour les facultés de médecine de Tours et Poitiers et par un questionnaire en ligne pour toutes les autres facultés de médecine de France métropolitaine.

    Résultats : Les analyses ont porté sur 365 questionnaires. 313 internes ont été incluses pour l'analyse principale et 52 situations d'allaitement ne concernant pas un enfant né au rang 1 ont été incluses pour l'analyse secondaire. 52,1% des internes-mères ont déclaré que la durée réelle de leur allaitement n'était pas en accord avec leur projet d'allaitement initial et les 3 premières causes déclarées de cet échec sont la reprise du travail, les horaires de travail incompatibles avec l'allaitement et la perception d'une insuffisance de lait. 5,5% des internes interrogées ont déclaré avoir repris avant la fin du congé maternité sous peine d'invalidation de stage. Enfin, 63,9% des internes interrogées ont déclaré n'avoir pas pu bénéficier de l'heure légale pour tirer leur lait.

    Conclusion : Les résultats de notre études doivent amener à envisager des pistes de réflexion sur des aménagements concrets à mettre en place, afin de pouvoir accompagner au mieux les internes ayant des difficultés pour poursuivre leur allaitement maternel après leur retour au travail.

  • Les registres du cancer et le registre général des cancers de la région Poitou-Charentes    - Huret Tehan  -  08 avril 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les registres des cancers permettent l'identification et l'enregistrement des cas de cancer dans une population géographiquement définie, en y associant les caractéristiques personnelles, cliniques et anatomo-pathologiques, collectées de façon continue et systématique à partir de différentes sources.

    L'analyse de ces données permet de fournir un état des lieux sur l'incidence et les caractéristiques des cancers et variations au cours du temps, donnant ainsi une source d'information permettant la planification des politiques de santé. Les registres des cancers sont un outil et une source de données indispensable pour la recherche clinique, pour l'analyse des structures de prise en charge, des parcours de soins, des inégalités constatées et les évolutions possibles mais aussi pour la recherche en sciences humaines et sociales.

    L'IACR (International Association of Cancer Registries), au niveau mondial, l'ENCR (European Network of Cancer Registries), au niveau européen, et les réseaux FRANCIM (France Cancer Incidence et Mortalité), au niveau national, sont des associations qui définissent des règles pour la mise en place de registres du cancer, qui permettent la collaboration inter-registres, et qui fournissent des chiffres faisant la synthèse des différentes données issues des registres.

    Il existe différentes structures de registres en fonction des méthodes de recueil des données et des modalités législatives propres à chaque pays : les facteurs qui varient sont les conditions locales, les systèmes de recensement, la zone géographique étudiée, qui doit être précisément délimitée, ainsi que l'aspect financier.

    En prenant pour exemple le registre général des cancers de la région Poitou-Charentes, nous étudions ici les moyens et méthodes pour un enregistrement efficace de l'incidence et des caractéristiques des cas de cancer en France, avec :

    - les différentes sources de données (PMSI, données d'anatomie et de cytologie pathologiques, données des services médicaux de l'assurance maladie, réunions de concertation pluridisciplinaire, consultation des dossiers médicaux, et leur codage)

    - le traitement des données, suivi et identito-vigilance (confidentialité, niveaux de validité du contenu, suivi, identito-vigilance)

    - l'optimisation grâce à l'informatisation des données et l'automatisation de l'enregistrement (méthodes d'intégration automatisée des données, procédures d'identito-vigilance et outils informatiques, procédures qualité, validation manuelle, sécurisation des données)

  • Influence de l'âge des patients de plus de 65 ans sur la qualité du traitement du syndrome d'apnées obstructives du sommeil par pression positive continue    - Lorente Pierre  -  04 avril 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil SAHOS du sujet âgé est une entité spécifique dont la qualité du traitement par pression positive continue (PPC) n'a pas été évaluée à des âges extrêmes.

    But de l’étude : Évaluer l'observance au traitement par PPC à 1 an et sa poursuite au long cours chez des patients SAHOS de plus de 65 ans, répartis en 2 groupes (Groupe 1 : 65 à 75 ans; Groupe 2 : > 75 ans) au début du traitement.

    Méthodes : 309 patients âgés de plus de 65 ans ont été appareillés par PPC au cours des 10 dernières années (Groupe 1 : n=214, âge 69,8 ± 2,8 ans; Groupe 2 : n=95, âge 79,0 2,9 ans). L'observance vis à vis de la PPC a été évaluée à 1 an et lors de leur dernier contrôle sous PPC.

    Résultats : Alors que l'observance était identique dans les 2 Groupes à 1 an (Groupe 1: 6,45 h ± 1,96; Groupe 2: 6,36 h ± 2,15), le pourcentage de patients ayant arrêté leur PPC avant 1 an était significativement plus élevé dans le Groupe 2 (p = 0,017), en l'absence de décès au cours de cette période. Au long cours, et en l'absence de différence de pourcentage de décès entre les 2 groupes, le taux de désappareillage des patients du Groupe 2 était très significativement plus élevé (p = 0,0004), de l'ordre de 25 % à 18 mois, et de 50 % à 6 ans, alors qu'il n'était que de 25% à 6 ans dans le Groupe 1. Seul l’observance (> 3 heures) s’est révélée être un facteur prédictif de désappareillage.

    Conclusion : Les patients SAHOS de plus de 65 ne peuvent être considérés comme une population homogène vis à vis de l'acceptation du traitement par PPC, justifiant une prise en charge renforcée chez les patients les plus âgés afin d'éviter un désappareillage trop important.

  • Morsures envenimées par les serpents aglyphes et opistoglyphes    - Diesce Aurore  -  04 avril 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    De nos jours, les serpents sont considérés soit comme venimeux, soit comme non venimeux. Cependant, cette distinction est aujourd’hui remise en question. En effet, des travaux de plus en plus nombreux mettent en évidence des complications médicales suite à des morsures par des serpents considérés pourtant comme non dangereux, c’est-à-dire par des serpents de type aglyphe (sans crochet) ou opistoglyphe (avec des crochets localisés dans le fond de leur gorge). Ces mêmes travaux mettent en avant la présence d’une glande annexe appelée glande de Duvernoy. Celle-ci est présente uniquement chez les serpents jusqu’alors considérés comme non venimeux. Cette thèse a pour objectif d’établir le rôle et l’implication de cette glande de Duvernoy dans le processus d’envenimation après morsure de serpent aglyphes et opistoglyphes.

  • Analyse de la qualité de vie des personnes âgées dépendantes inscrites au réseau gérontologique de la Haute Saintonge    - Herit Sylvain  -  02 avril 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Avec le vieillissement de la population, le nombre de personnes âgées dépendantes ne cesse de croître. La France a mis en place une politique de maintien à domicile avec la mise en place de structure de soins de proximité tels que les réseaux gérontologiques. Ces réseaux sont évalués en mesurant la satisfaction des patients ou des intervenants professionnels, sans qu'un service médical rendu n'ait été démontré.

    Notre travail basé sur le réseau gérontologique de Haute Saintonge en Charente Maritime, cherche à déterminer l'impact sur la qualité de vie des personnes prises en charge grâce à une échelle internationale, la SF-12.

    Il s'agit d'une étude interventionnelle prospective quasi-expérimentale de type "séries chronologiques" à 6 mois d'intervalle portant sur 86 patients dont l'âge moyen est de 81 ans à prédominance féminine de 54%. 91% d'entre eux ont atteint un niveau primaire, tant dis que 38% ont débuté des études au collège ou un CAP, 45% sont retraités de l'agriculture. 49% des patients vivent seuls ; 71% d'entre eux n'ont pas la capacité de quitter leur quartier. 93% des patients étudiés sont polypathologiques et 95% avaient un GIR évalué entre 2 et 4. La population étudiée est donc une population dépendante, âgée, fragile, polypathologique à majorité agricole avec un niveau socio-éducatif faible.

    Suite à l'intervention du réseau, on note à 6 mois, une amélioration significative de la qualité de vie sur le plan physique ainsi que sur le plan mental, avec, respectivement un score de qualité de vie physique moyen passant de 29.74 (±7.79) à 32.89 (±9.51) pour un p=0.0068 et un score de qualité de vie mentale moyen passant de 39.51 (±10.61) à 42.90 (±11.56) pour un p=0.044. Nous avons également constaté une diminution de la fatigue ressentie par l'aidant principal avec un score du Mini-Zarit passant d'une fatigue initiale modérée-sévère à légèrement modérée.

    Cette étude montre que le réseau gérontologique étudié a un impact positif sur la qualité de vie des patients mais également une diminution de la fatigue de l'aidant naturel.

  • Synthèse de la protéine Serum Amyloid A par les kératinocytes : une contribution à sa surexpression dans le psoriasis ?    - Couderc Élodie  -  31 mars 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : La protéine Acute-Serum Amyloid A (A-SAA) est une protéine de l'inflammation dont le taux sérique peut être augmenté jusqu'à 1 g/L lors d'inflammation aigue. Principalement synthétisée par le foie, les protéines et les transcrits sont présents au sein de tissus épithéliaux extra-hépatiques dont l'épiderme. Son expression est régulée par les facteurs de transcription NF-κB, C/EBPβ, STAT3 activés par des cytokines proinflammatoires telles que l'IL-1β, l'IL-6 et le TNFα. L'augmentation du taux sérique de A-SAA lors de maladies inflammatoires chroniques peut mener à l'apparition d'une amylose secondaire par le dépôt de substance amyloïde dont la protéine A-SAA est le principal constituant. Si l'expression cutanée de A-SAA chez les patients psoriasiques n'a pas été décrite, une étude a montré une augmentation significative de son taux sérique et quelques cas d'amylose AA secondaire à un psoriasis ont été rapportés dans la littérature.

    Objectif : Etudier la synthèse kératinocytaire de A-SAA in vitro. Analyser l'expression de A-SAA dans les peaux et les sérums de patients atteints de psoriasis ainsi que dans les peaux d'un modèle murin de psoriasis.

    Matériel et méthodes : Les kératinocytes issus de peaux saines ont été cultivés et stimulés par différentes combinaisons de 5 cytokines (M5 : IL-1α, IL-17A, IL-22, OSM, TNF-α ; 10 ng/ml) choisies pour leurs effets proinflammatoires intenses, reproduisant certaines caractéristiques du psoriasis. Les échantillons de peaux et de sérums issus respectivement de 33 et 17 patients psoriasiques étaient comparés respectivement à 28 et 11 sujets sains contrôles. Enfin, les peaux issues d'un modèle murin de psoriasis induit par l'application cutanée d'Imiquimod 5% en crème étaient comparées avec celles de souris contrôles non traitées. L'expression des transcrits codant pour la A-SAA dans les lysats cellulaires, les peaux de patients et de souris était étudiée par RT qPCR. La protéine A-SAA était dosée dans les surnageants de culture par ELISA et dans les sérums par immunonéphélémétrie.

    Résultats : L'expression de A-SAA était significativement augmentée par rapport aux contrôles dans les lysats cellulaires (transcrits 88 fois plus exprimés) et les surnageants (taux protéique 12 fois plus élevé) de kératinocytes stimulés par le mélange M5 (IL-17A, IL-1α et TNFα étaient principalement impliqués), dans les peaux lésées (transcrits 9 fois plus exprimés) et les sérums (taux protéique 26 fois plus élevé) de patients psoriasiques, dans les peaux lésées de souris traitées par Imiquimod (transcrits 3265 fois plus exprimés).

    Conclusion : L'augmentation de l'expression cutanée et sérique de A-SAA chez les patients psoriasiques impliquerait une synthèse kératinocytaire stimulée par des cytokines Th17 et pourrait participer à la physiopathologie de la maladie. L'hypothèse pourrait être confirmée par l'étude de l'inflammation cutanée psoriasique induite chez des souris A-SAA KO.

  • Le mélanome : impact des campagnes de prévention et rôle du pharmacien    - Bourdonneau Camille  -  31 mars 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le mélanome est un cancer cutané de plus en plus fréquent ces dernières années. C'est un cancer qui se développe avec des formes variées plus ou moins agressives. Les principales formes sont le mélanome superficiel extensif, le mélanome de Dubreuilh, le mélanome acrolentigineux et le mélanome nodulaire. Certaines de ces formes peuvent être difficiles à identifier rendant leur diagnostic tardif avec un mauvais pronostic.

    Les campagnes de prévention ont un rôle essentiel pour mettre en avant les bonnes pratiques d'exposition au soleil tout en rappelant aux personnes que le soleil n'est pas seulement dangereux en bord de mer les jours de ciel dégagé mais que ces rayons vont atteindre notre peau lors de n'importe quel moment passé en extérieur.

    Le pharmacien est un acteur de santé publique important car il est facilement accessible dans les officines et qu’il peut ainsi donner aux patients les conseils adaptés vis-à-vis de la protection solaire.

  • Le somnambulisme : physiopathologie et facteurs associés    - Petit Damien  -  21 mars 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le sommeil est classiquement divisé en deux états : le sommeil paradoxal et le sommeil lent, lui même divisé en quatre stades, les stades 3 et 4 représentant le sommeil lent profond. Chaque cycle du sommeil est constitué d'une période de sommeil lent et d'une période de sommeil paradoxal. Mais il arrive au cours du sommeil que l'organisation physiologique soit perturbée à l'origine d'un chevauchement entre la veille et les différents stades du sommeil : on parle de parasomnies. Celles-ci sont classées selon le stade de sommeil au cours duquel elles apparaissent.

    Le somnambulisme, parasomnie du sommeil lent profond, a lieu au cours du stade 3-4 pendant les premiers cycles du sommeil. Le somnambule se lève puis erre dans la maison, les yeux grand ouverts, le regard fixe. Il se déplace sans se heurter aux obstacles. Pendant l'épisode, leur état de conscience et leur jugement sont altérés. Il ne se souvient pas de l'épisode le lendemain matin. Le mécanisme physiopathologique demeure obscur même si certaines hypothèses ont été proposées. Un ensemble de facteurs contribuent à la survenue des épisodes : des facteurs génétiques, favorisants (migraine, alcool, médicaments...), déclenchants (troubles respiratoires du sommeil, mouvements périodiques des jambes, stimulation auditive, stress...).

    Quand le somnambulisme bouleverse, perturbe ou représente une menace, divers traitements sont envisageables : la méthode des réveils programmés, l'hypnose et les médicaments (benzodiazépines...). Cependant, aucun traitement n'a été officiellement reconnu.

    Lorsque les épisodes se soldent par un crime, des questions fondamentales médicolégales se posent sur les conséquences de ces actes : la personne ayant commis le crime était-elle en train de faire un épisode de somnambulisme ou était-elle simplement sous l'emprise de l'alcool et/ou de médicaments ?

  • Analyse des raisons de la mauvaise diffusion du Dictionnaire des Résultats de consultation® chez les médecins généralistes et propositions pour l’améliorer    - Ng Cheong Vee Jean Marie  -  13 mars 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Ce travail est né d'une interrogation en découvrant le Dictionnaire des Résultats de consultation (DRC) : Pourquoi cet outil, paraissant très utile et pratique, est-il aussi méconnu de la majorité des médecins généralistes ? Percevant qu'il existait des freins à sa vulgarisation, nous avons tenté de les identifier et d'émettre des pistes pour les résoudre.

    Matériel et méthode : Nous avons réalisé une étude qualitative par des entretiens semi dirigés de Juillet à Novembre 2013. Une triangulation a été réalisée après avoir atteint l'effet de saturation au bout de 33 auditions. Les résultats obtenus ont été analysés en fonction de sous-groupes, avant d'en faire une synthèse.

    Résultats : La majorité des médecins utilisaient le texte libre pour documenter leur dossier médical. L'utilisation de la CIM10 était considérée comme non adaptée aux soins primaires. Les principaux freins identifiés sont : l'absence d'intérêt chez les médecins pour utiliser une nomenclature, l'absence du DRC dans la plupart des logiciels médicaux, l'absence d'enseignement à la faculté, la peur que cela prenne du temps et que son apprentissage soit chronophage, enfin, ils portent un regard négatif sur la SFMG, perçue comme une société savante, élitiste, et loin de leurs préoccupations avec une communication inadaptée. Parmi les solutions avancées : une intégration du DRC dans tous les logiciels médicaux, sa promotion dans les départements de médecine générale des facultés, une autre manière de communiquer…

    Conclusion : Le principal problème du DRC est qu'il est peu connu des généralistes. Cette étude, en identifiant des freins exprimés par les médecins eux même, au sujet du DRC, met en valeur des leviers pour optimiser sa vulgarisation. Le DRC mieux diffusé fera « de lui-même » la preuve de son utilité. Sa popularité auprès des internes qui le découvrent le montre bien.

|< << 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales