Vous êtes ici : Accueil > Années de soutenance > 2019

2019

Les travaux soutenues en 2019

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
297 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 41 à 50
Tri :   Date travaux par page
  • Épidémiologie de l'insuffisance rénale aiguë aux urgences pédiatriques des CHU de Nouvelle-Aquitaine entre 2013 et 2017    - Ladaurade Déborah  -  25 octobre 2019  - Thèse d'exercice


  • Analyse de l'apport du lecteur FreeStyle Libre 18 mois après sa pose.    - Thomas Margot  -  24 octobre 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le lecteur FreeStyle Libre (FSL) est une innovation technologique importante améliorant le quotidien des patients diabétiques insulinorequérants. L'objectif principal de cette étude monocentrique rétrospective descriptive était d'évaluer 18 mois après la première pose du dispositif FSL si ce système répondait aux attentes initiales des patients. Les objectifs secondaires étaient d'étudier les conséquences métaboliques sur l'HbA1c, le pourcentage de temps passé dans la cible (TIR), le pourcentage de temps passé en dessous de la cible (TBR) aux différents temps d'utilisation : T1=1 mois +/- 3 mois, T6 =6mois +/- 3 mois et T12 = 12 mois +/- 3 mois.

    De janvier à avril 2018, 88 patients diabétiques de type 1 et 2 insulino-requérants ont été initiés à l'utilisation du FSL. 70 patients ont répondu au questionnaire de satisfaction. L'analyse du service rendu s'est faite à partir d'items d'attente chacun était pondéré d'un score d'attente tel que Pas important = 0, Peu important =1, Important =2, Très important = 3. A cela était corrélé des items de satisfaction, chacun était pondéré d'un score de satisfaction tel que : Pas du tout d'accord = 0, Plutôt pas d'accord = 1, Plutôt d'accord = 2, Tout à fait d'accord = 3.

    L'analyse réalisée permettait de constater que le service rendu par le capteur dans la population appareillée était modéré mais bien présent. L'anticipation des évènements imprévus était également mieux gérée après la pose du dispositif [score d'attente : 2,1 +/- 0,9 versus score de satisfaction : 2,2 +/- 0,7] ; La perception de diminution de la stigmatisation attendue avant la pose était de loin satisfaisante par la majorité des patients [score moyen d'attente : 1,5 +/- 1,2 versus score moyen de satisfaction : 2,3 +/- 0,7]. La compréhension des variations glycémiques qui était la motivation dominante pour le port du capteur n'etait pas aussi satisfaisante que souhaitée, tout comme la sensation de sécurité vis-à-vis des hypoglycémies. L'analyse des conséquences métaboliques des 88 patients, mettait en avant qu'en moyenne après 12 mois d'utilisation il existait une diminution de la valeur d'HbA1c de 0.73%.

    L'analyse des données montrait qu'à T1, 30,7 % de la cohorte atteignait un objectif de TIR > 70% - signant un équilibre glycémique optimal - ; versus 33.3 % à T6 et 29.8% à T12. La proportion des patients avec une TBR <4% - signant une maitrise des hypoglycémies - augmentait progressivement à T1, T6 et T12 soit 26%, 30 %, et 38 % respectivement. Il y avait donc une maitrise des évènement hypoglycémiques sur 12 mois.

    Le service rendu par le lecteur FSL était satisfaisant dans son ensemble. 79% des patients déclaraient avoir une amélioration de la qualité de vie depuis la pose. Bien que la sensation de sécurité vis-à-vis des hypoglycémies ne fût pas aussi importante qu'espérée après la pose, les résultats à 12 mois étaient en faveur d'une maitrise du temps passé en hypoglycémie. Le score médian de satisfaction globale (9/10) accordé par l'ensemble des patients enrichissait nos résultats d'autant plus que le patient déclarait se sentir plus impliqué dans la gestion de son diabète et plus efficace vis-à-vis de son contrôle. 20 % de la cohorte présentait les prémices d'une détresse liée au diabète s'inscrivant dans la fourchette basse décrite dans la littérature. La tendance à l'humeur basse était quelque peu inférieure à celle constatée dans la littérature chez les patients diabétiques.

  • Chimiothérapie anticancéreuse orale à domicile et impact en médecine générale : rédaction et soumission d'un article d'une revue de la littérature    - Rivière Maëlle  -  24 octobre 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    En 2018, le fardeau mondial du cancer a atteint 18,1 millions de nouveaux cas et 9,6 millions de décès. En France, 3,8 millions de personnes vivent avec ou après un cancer devenu désormais une pathologie chronique. Depuis l'essor des chimiothérapies orales, le parcours de soins des patients s'oriente vers des prises en charge à domicile.

    L'objectif de cette étude était de dresser un état des lieux de la chimiothérapie anticancéreuse orale à domicile afin d'en déduire l'impact en Médecine Générale.

    Cet état des lieux fût réalisé à partir d'une synthèse des publications de 2005 à 2015 sur la question d'intérêt. Sept études ont été retenues : quatre études d'observance, deux de préférence et une des pratiques. Les scores d'observance aux agents oraux varient de 58 % à 100 %. Plusieurs facteurs prédictifs de la non-observance sont décrits. L'éducation thérapeutique des patients est primordiale avec un impact positif sur l'observance. La préférence des patients pour la thérapie orale est vérifiée, sous réserve que l'efficacité thérapeutique soit équivalente.

    Il ressort une grande hétérogénéité des pratiques de prescription et de suivi des patients cancéreux sous chimiothérapie orale à domicile. Des enjeux majeurs sont apparus avec l'essor des chimiothérapies anticancéreuses orales à domicile plaçant le médecin généraliste au cœur de la prise en charge. A ce jour, aucune étude n'a évalué son rôle dans ce contexte. Des données probantes s'avèrent donc nécessaires à publier pour définir le rôle du médecin généraliste dans ces nouveaux modes de prise en charge.

  • Assesment of subtraction CT scan with injection in pulmonary embolism diagnosis    - Jaumat Sami  -  24 octobre 2019  - Thèse d'exercice


  • État des lieux des pratiques instrumentales au CHU de Poitiers : étude observationnelle exhaustive sur deux ans    - Sohier-Lépine Marlène  -  24 octobre 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Les accouchements instrumentaux sont soumis à une jurisprudence sévère pour les traumatismes maternels ou fœtaux engendrés. En s'appuyant sur les aspects médico-légaux de l'accouchement instrumental, nous avons créé un compte rendu d'accouchement instrumental, tel un compte rendu opératoire permettant à l'obstétricien de recueillir les modalités et les évènements indésirables survenus lors de l'accouchement instrumental. L'analyse exhaustive de ces données a permis de réaliser un état des lieux des pratiques dans notre équipe. Objectif : Décrire les modalités de réalisation des accouchements instrumentaux dans notre centre, et décrire la morbidité maternelle et néonatale associée en fonction du type d'instrument.

    Matériel et méthodes : Étude observationnelle monocentrique concernant tous les accouchements instrumentaux du 1er Mai 2017 au 24 Mai 2019 en présentation céphalique, de singletons vivants, après 34 semaines d'aménorrhée. ous avons décrit les caractéristiques maternelles et les modalités de l'accouchement instrumental. La morbidité maternelle (déchirure périnéale, LOSA, épisiotomie) et néonatale (pH, Apgar 5 minutes, lésions du pôle céphalique) étaient collectées et analysées en population globale puis en fonction du type d'instrument. Les méthodes statistiques habituelles étaient utilisées avec un seuil de significativité p<0,05.

    Résultats : nous avons enregistré 489 accouchements instrumentaux sur les 4865 naissances de la période étudiée (soit 10,2%) : 312 ont été réalisé à l'aide d'une ventouse (63,8%), 92 avec des forceps (18,8%), 14 avec des spatules (2,9%) et 71 avec deux instruments utilisés de manière séquentielle (14,5%). Le risque de déchirure périnéale du 1er et 2ème degré n'était pas associé au type d'instrument utilisé. Il n'y a pas d'association entre le type d'instrument et le risque de LOSA. Il n'y a pas de différence entre les différents instruments pour la morbidité néonatale globale. L'utilisation séquentielle de deux instruments entraine une plus grande morbidité maternelle et néonatale.

    Conclusion : Nos pratiques instrumentales et les morbidités maternelles et néonatales sont comparables aux pratiques nationales et à la littérature internationale. À l'exception des LOSA pour lesquelles nous avons un biais d'indication puisque nous utilisons plus de ventouses que de forceps ou spatules.

    Discussion : Le relevé systématique des données maternelles et néonatales lors d'une extraction instrumentale apporte des données importantes et en détail sur le plan médico-légal. Intégrer un document photographique en cas de lésions néonatales permettrait ultérieurement de montrer de manière objective la réalité de l'ampleur des lésions en cas d'une expertise contradictoire. Ce type de compte rendu devrait être développé dans le cadre des pratiques professionnelles mais également dans le cadre de l'accréditation.

  • Attachement, consommation de substances et éléments de maltraitance dans l'enfance, quels liens chez les étudiants ?    - Lescurat Frank  -  23 octobre 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : L'attachement est influencé par des processus automatiques et inconscients. Son évaluation s'effectue généralement par des mesures directes. Le test d'association implicite appliqué à l'attachement offre une alternative intéressante, ouvrant l'accès aux représentations mémorisées que l'individu a de ses parents. Il a été associé dans une étude pilote aux consommations de tabac et de cannabis chez des étudiants. Notre travail vise à reproduire ces résultats sur un plus large échantillon et évaluer le lien avec l'alcool. Les antécédents de maltraitance et la symptomatologie dépressive sont également pris en compte comme facteurs pouvant médier le lien entre attachement et consommation de substance.

    Méthode : L'étude observationnelle descriptive ciblait les étudiants de Poitiers. 841 sujets ont répondu aux questionnaires évaluant les consommations de substances, les styles d'attachement et les antécédents de maltraitance.

    Résultats : Le score au TAI « attachement » n'était pas associé à un usage problématique d'alcool (W 37688 ; p=0,840) mais était significativement associé à la consommation régulière de cannabis (W 3056 ; p=0,005), à une consommation de cannabis problématique (W 3223 ; p = 0.007) ainsi qu'à la consommation actuelle de tabac (W 41016 ; p=0,047). Le score au TAI « attachement » était également associé au fait d'avoir subi un abus sévère dans l'enfance (W : 32414 p<0.001). La consommation d'alcool problématique était associée à l'attachement explicite évitant (W 7868 ; p<0.01) et anxieux (W 8502 ; p<0.05) chez les étudiantes.

    Conclusion : Cette étude confirme le lien entre l'attachement implicite et la consommation de tabac et de cannabis chez l'étudiant. Elle montre également la place singulière de l'alcool et l'importance de prendre en compte le genre lorsque l'on s'intéresse aux consommations de substances. Des études futures pourraient approfondir l'évaluation des variables psychologiques ayant une influence sur l'attachement et les consommations de substances, et s'intéresser aux bases biologiques communes de ces troubles.

  • Filtres caves : évaluation des pratiques au CHU de Poitiers    - Sanfourche Hugo  -  23 octobre 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Devant une maladie thromboembolique veineuse l'anticoagulation est la règle. Chez certains patients qui présentent une contre-indication au traitement anticoagulant ou chez qui ce traitement a été mis en échec, la solution du filtre cave est souvent proposée afin d'éviter la survenue ou la récidive d'embolie pulmonaire. Les habitudes d'indication et de pose diffèrent d'une équipe à l'autre. Les essais randomisés sont rares en la matière mais des recommandations existent et sont régulièrement mise à jour. En pratique le suivi de ces patients est souvent insuffisant et imprécis. Nombreux patients ne sont pas réévalués à distance pour envisager le retrait de leur filtre cave lorsqu'il devient non indispensable. La survenue de complications augmente avec la durée d'implantation de ce type de dispositif. L'objectif de notre étude est de faire l'état des lieux sur les filtres caves au CHU de Poitiers, en termes de type de filtre posé, de pratiques de pose et de retrait et de suivi.

    Matériel et méthode : Étude observationnelle, rétrospective et monocentrique d'évaluation des pratiques médicales s'intéressant aux patients ayant bénéficié de la pose d'un filtre cave tous types confondus au sein du CHU de Poitiers sur une période de 10 ans entre 2008 et 2018. Un repérage exhaustif de ces patients a été réalisé par une recherche informatique systématique dans les dossiers des patients à l'aide des codage spécifiques du filtre cave.

    Résultats : Nous avons colligé les données de 84 patients avec un âge moyen de 62ans et un sex-ratio H/F de 1,4. Le contexte de pose des filtres caves était en majorité néoplasique [45%]. Les filtres posés étaient permanents (33%), optionnels (48%) ou de nature indéterminée (19%). La moyenne d'âge était plus élevée dans le groupe filtres permanents par rapport au groupe filtres optionnels (71ans et 57ans respectivement). L'évènement thromboembolique index était une thrombose veineuse profonde proximale chez 39% des patients et une association thrombose veineuse profonde – embolie pulmonaire dans 43% des cas. 68% des filtres ont été posés par l'équipe de chirurgie vasculaire tandis que 24% des filtres caves l'ont été par les radiologues interventionnels. Dans 99% des cas la pose était un succès. Plus de la moitié des (51%) filtres étaient posés dans un contexte de contre-indication absolue aux anticoagulants, chez 21% des patients pour fenêtre thérapeutique en vue d'une chirurgie et dans 17% des cas suite à une complication hémorragique du traitement anticoagulant. Chez les patients porteurs d'un filtre cave optionnel, une tentative de retrait a été effectuée chez 42,5% d'entre eux pour un taux de réussite de 76%. Comme attendu, un taux de mortalité élevé (26%) est constaté dans cette étude, et 15% des patients ont développé une complication thromboembolique sous filtre. La moitié des patients n'ont pas été suivi de manière spécifique après la pose du filtre.

    Conclusion : La pose des filtres caves permanents était importante au début de l'étude et décroit avec le temps en faveur des filtres optionnels. Nos pratiques de pose sont globalement en accord avec les dernières recommandations françaises ; néanmoins la moitié de nos patients ne sont pas suivis ce qui pourrait être amélioré par la réalisation d'un protocole de suivi standardisé au sein de l'établissement. Une nouvelle étude des pratiques pourrait permettre de juger de la performance de ce dernier.

  • Étude sur une population d'étudiants de l'Université de Poitiers du lien entre l'attachement parental implicite et la dépendance au jeu vidéo    - Taghzouti Hadi  -  23 octobre 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : L'addiction au jeu vidéo est un objet d'étude au cœur de l'actualité scientifique depuis une quinzaine d'années. Introduit dans l'appendice du DSM-5 en 2013 et officialisé au sein de la CIM-11 en cette année 2019, le sujet ne fait pourtant pas encore consensus. L'approche unitaire et globale de l'addictologie le place actuellement au sein des addictions comportementales, dont les similitudes avec les addictions aux substances psychoactives sont nombreuses. De nombreuses études ont pu établir un lien entre ces dernières et l'évaluation d'un attachement insécure chez les individus concernés (Unterrainer, Hiebler-Ragger, Rogen, & Kapfhammer, 2018). Une seule étude a utilisé une approche implicite pour mesurer l'attachement dans les addictions, et concerne les drogues psychoactives (Serra et al., 2019). L'objectif principal de cette étude est donc d'évaluer le lien entre le type d'attachement implicite et l'existence d'un trouble lié au jeu vidéo au sein d'une population étudiante.

    Méthode : Une étude observationnelle monocentrique a été mené auprès des étudiants âgés de plus de 18 ans de l'université de Poitiers. Ceux-ci ont été invités à répondre à un questionnaire en ligne, en partenariat avec la direction de l'université. La présence d'une dépendance au jeu vidéo a été évalué à l'aide de l'échelle Internet Disorder Scale (IGDS) dans sa forme abrégée (Pontes & Griffiths, 2016) dont nous avons proposé une traduction française. La qualité de l'attachement implicite a été évaluée à l'aide du Test d'Association Implicite Attachement (A. G. Greenwald, McGhee, & Schwartz, 1998). Le critère de jugement principal est la corrélation entre les scores obtenus à ces deux tests. Des données démographiques, cliniques, et de profil de joueur ont également été explorées afin de répondre à nos objectifs secondaires.

    Résultats : Au total, 1568 étudiants de l'université de Poitiers ont répondu au questionnaire en ligne, soit un taux de réponse de 5,4%, avec 841 questionnaires complets. La moyenne d'âge était de 21,9 ans, avec 55,7% de femmes et 44,3% d'hommes. 1104 étudiants se sont déclarés joueurs, et 94 étaient positifs à l'échelle IGDS, soit 7,4% de la population totale. Les résultats de notre étude montrent une corrélation significative (p=0,018) entre un score positif à l'IGDS et un attachement implicite plus sécure évalué par le TAIA. Cette corrélation reste significative (p=0,014) en tenant compte du genre et des symptômes dépressifs. L'étude ne retrouve pas de corrélation entre le score à l'IGDS et la consommation et abus des drogues psychoactives ; tandis que ces dernières présentent une tendance vers un attachement moins sécure.

    Conclusion : Cette étude est à notre connaissance la première à évaluer le lien entre l'attachement implicite et la dépendance au jeu vidéo, il n'existe donc pas de résultats contradictoires. De telles conclusions devront évidemment être confirmées par d'autres études plus puissantes. Si cela s'avérait être le cas, bien qu'il existe aujourd'hui une approche unitaire et globale de l'addictologie, il semblerait alors légitime de questionner le fait que la pratique intensive de jeu vidéo soit une addiction comme les autres.

  • Impact d'une exposition répétée et cumulative à des incidents critiques dans un échantillon de policiers français du département de la Vienne    - Coutout Sophie  -  23 octobre 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Problématique : La profession de policier est un des métiers les plus exposés au stress, avec des interventions régulièrement marquées par la violence, la misère, la détresse et, parfois, la mort. La répétition de ces incidents critiques ne génère pas d'immunisation vis-à-vis des résonances émotionnelles qu'ils provoquent et de plus en plus d'études viennent mettre en évidence la relation positive entre le développement de réactions de stress post-traumatiques et une exposition répétée à des incidents critiques. Peu d'études existent sur les policiers français malgré un mal-être de la profession de plus en plus prégnant. Notre recherche s'intéresse ainsi à l'impact d'une exposition répétée et cumulative à des incidents critiques chez des policiers français.

    Méthodes : Nous avons réalisé une étude transversale observationnelle au sein d'un échantillon de policiers français du département de la Vienne (n=100) dont le recrutement a été réalisé entre le 8 juillet et le 1er septembre 2019. Elle avait pour but l'évaluation de la prévalence des symptômes de stress post-traumatique à l'aide de la PCL-5 ainsi que celle de l'exposition à des incidents critiques, et leur niveau de gravité perçue, grâce à la CIHQ. Nous avons également tenté d'évaluer les résistances opérantes chez les policiers à l'égard du soutien psychologique, la consommation de soins au cours des 12 derniers mois et la position des policiers vis-à-vis des actions de prévention quant à cette problématique du stress et du psychotraumatisme.

    Résultats : Nos résultats confirment notre hypothèse principale, soit l'existence d'une corrélation positive entre l'intensité d'exposition à des incidents critiques et l'intensité des symptômes de trouble de stress post traumatique (TSPT). Autrement dit, une élévation de la fréquence d'exposition à des incidents critiques constituerait un facteur de risque de TSPT chez les policiers dans l'exercice quotidien de leurs fonctions. La CIHQ est apparue comme un outil intéressant dans la prédiction d'une émergence de symptômes de stress post traumatiques suite à une exposition répétée et cumulative à des incidents critiques. Notre étude a révélé une prévalence du TSPT à 10% au sein de notre échantillon. Malgré un faible usage des soins de manière globale, la présence d'un TSPT augmentait significativement la probabilité de recourir aux services de santé mentale (soins psychologiques ou médicamenteux). A l'inverse, la présence de réticences, telles que le sentiment de honte et de faiblesse, freinaient de façon significative l'accès aux soins. Les résultats ont également permis de révéler le sentiment des policiers d'être insuffisamment formés au psychotraumatisme (81%) et une majorité d'entre eux (73%) se sont montrés intéressés par la mise en place d'actions de sensibilisation et de prévention sur cette thématique ainsi que sur le stress. Par ailleurs, une grande partie des policiers (76%) ont exprimé leur intérêt pour la mise en place d'outils de régulation ou d'autorégulation du stress.

    Conclusion : Malgré le fait qu'une exposition répétée et cumulative à des incidents critiques soit apparue comme un facteur de risque de développer des symptômes de TSPT, l'institution policière ne pourra malheureusement pas soustraire ses hommes à la violence du monde et aux multiples situations critiques inhérentes à la profession. Toutefois, la mise en place d'actions de prévention (telles que la formation, le soutien par les pairs, la restauration d'un esprit de corps, une meilleure gestion organisationnelle, etc...), permettant de réduire les facteurs de risque et de développer des facteurs protecteurs, apparaît essentielle pour protéger au mieux nos forces de l'ordre. Une réelle demande de prévention existe même si elle apparaît peu verbalisée dans le discours spontané des policiers. La taille de notre échantillon ne permet pas une généralisation de nos résultats mais ces derniers invitent à s'interroger sur l'état actuel de nos moyens de prévention. L'objectif est de proposer des pistes pour les améliorer et d'encourager des recherches futures à se pencher sur les spécificités du traumatisme policier afin de mieux le prévenir, le déceler et le prendre en charge.

  • Toxicité de la faune et de la flore guadeloupéenne : cas des scolopendres et du mancenillier    - Nathou Veronique  -  22 octobre 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La Guadeloupe de par sa situation géographique dans les Caraïbes et son climat offre une flore luxuriante et une faune très diversifiée. De nombreuses plantes de cette flore sont à la base de la médecine populaire de la Guadeloupe.

    Cependant un certain nombre de ces espèces végétales sont toxiques et peuvent exposer l’homme à un danger potentiel. Parmi ces espèces, on compte le mancenillier qui est considéré comme un des arbres les plus toxiques au monde. Chez les espèces animales à l’origine d’envenimation, on retrouve les scolopendres.

    Les scolopendres et le mancenillier sont à l’origine de nombreux signes cliniques généralement bénins.

    Néanmoins, les cas graves voire mortels ne sont pas à exclure. Il est donc important que la prise en charge par un professionnel de santé soit menée avec rigueur.

    Le pharmacien est un acteur de premier plan dans cette prise en charge du patient et dans la mise en place de mesures préventives.

    Cette thèse débute par une présentation générale de la Guadeloupe.

    Dans un second temps, elle décrit les caractères morphologiques des scolopendres, les conséquences de l’envenimation chez l’Homme et les animaux, la prise en charge à l’officine et les conseils aux voyageurs.

    Puis elle se poursuit par la description des caractères botaniques du mancenillier, de la toxicité chez les animaux et l’Homme.

    Pour finir, les règles de prévention et les comportements à adopter face à une situation à risque sont abordés dans le but d’informer aussi bien les autochtones que les touristes.

|< << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales