Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Tagri-Hikmi Nadia

Tagri-Hikmi Nadia

Les travaux encadrés par "Tagri-Hikmi Nadia"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
3 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 3
Tri :   Date travaux par page
  • Analyse rétrospective de la prise en charge des embolies pulmonaires aux Urgences du CHU de Poitiers de septembre 2014 à février 2016    - Charpentier Élodie  -  21 septembre 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : L'embolie pulmonaire (EP) est une pathologie grave nécessitant une prise en charge précoce et adaptée. Nous avons souhaité, évaluer l'adéquation de nos pratiques, avec les recommandations de l'European Society of Cardiology (ESC) de 2014 dans le Service d'Accueil des Urgences Adultes (SAU) du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Poitiers.

    Matériel et Méthodes : Il s'agit d'une étude rétrospective, observationnelle, intéressant les patients de 18 ans et plus, consultant au SAU du CHU de Poitiers entre Septembre 2014 et Février 2016, dont le diagnostic principal est celui d'embolie pulmonaire. Nous avons comparé la prise en charge diagnostique et thérapeutique de ces patients avec les recommandations de l'ESC de 2014.

    Résultats : 125 patients ont été inclus dans cette cohorte. Un score clinique prétest a été réalisé pour 38% des patients, dans ce cas, la décision était adaptée dans 79% des cas. Les scores pronostics PESI et sPESI ont été fait chez 14 patients (11%), parmi eux, 11 (71%) ont été pris en charge de manière adaptée après évaluation pronostique. L'orientation des patients était fractionnée entre plusieurs services, 20% des patients en Médecine interne, 18% en Cardiologie, 14% en Pneumologie. L'évaluation pronostique calculée à posteriori a montré que 16% des patients étaient éligibles à une prise en charge ambulatoire.

    Conclusion : Les résultats de cette étude soulèvent la nécessité d'améliorer nos pratiques professionnelles afin de les rendre plus conformes aux recommandations Européennes. Ces mesures pourront passer par la mise en place de protocoles institutionnels au sein du service ou encore l'organisation de formations dédiées. Une nouvelle évaluation prospective sera à envisager afin de mesurer l'impact des mesures correctives sur nos pratiques.

  • Le devenir des patients sortis du service d’accueil des urgences adultes pour angor : évaluation de la coopération « urgences – cardiologie »    - Boudaud Pierrick  -  25 mars 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : La place de l’ETT dans l’angor est majeure car elle permet la stratification du risque et détermine la prise en charge ultérieure. Elle doit donc être réalisée dès la prise en charge initiale. Ne pouvant être effectuée au SAU, une filière de soins « urgences - cardiologie » a été mise en place au CHU de Poitiers.

    Objectif : Évaluer l’efficacité de cette filière de soins par le biais de l’accessibilité à l’ETT en terme de délais. Évaluer les examens complémentaires à visée ischémique réalisés ainsi que la fréquence des MACE.

    Méthode : Une étude observationnelle monocentrique au sein du SAU de Poitiers portant sur 44 patients a été menée de août 2014 à juillet 2015. Son évaluation portait sur le pourcentage de patients ayant bénéficié d’une ETT dans le mois suivant leur sortie du SAU pour angor. Les délais d’accès à la consultation cardiologique puis à l’ETT, les examens complémentaires ainsi que le nombre de MACE ont également été déterminés par analyse des données recueillies sur le logiciel « telemaque » et par questionnaires téléphoniques auprès des patients.

    Résultats : 22,5% des patients ont bénéficié d’une ETT dans le mois suivant leur sortie du SAU avec des durées moyennes d’accès à la consultation cardiologique au CHU de 35 ± 21 jours / 29 (14 – 109) et d’accès à l’ETT de 69 ± 51 jours / 55 (8 – 192). 73% des patients vus en consultation cardiologique au CHU ont bénéficié d’une exploration cardiaque à visée ischémique et 9% d’une coronarographie. Aucun MACE n’a été à déplorer, cependant 27,5% des patients ont reconsulté pour de l’angor. Conclusion : Les délais entre la sortie du SAU et l’ETT ainsi que le taux de récidive peuvent être améliorés par le transfert direct de ces patients aux urgences cardiologiques pour la réalisation de l’ETT et la prise en charge immédiate.

  • Evaluation des pratiques professionnelles dans la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux aux urgences du CHU de Poitiers : état des lieux et démarches d'amélioration    - El Khayat Sahm  -  23 octobre 2012  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Les accidents vasculaires cérébraux représentent un problème majeur de santé publique dans les pays industrialisés. Leurs prises en charge a bénéficié de deux progrès majeurs : la mise en place des unités spécialisées neurovasculaires et la thrombolyse.

    Objectif : Evaluer la filière neuro-vasculaire du CHU de Poitiers.

    Patients et méthodes : Etude rétrospective, monocentrique et observationnelle dans le cadre d'une évaluation des pratiques professionnelles. Les patients inclus sont ceux pour lesquels le diagnostic principal retenu par l'urgentiste est un « accident vasculaire cérébral » dans le logiciel Resurgences et dont le diagnostic d'AVC a été confirmé du 1er janvier ou 31 décembre 2011. Les accidents ischémiques transitoires et les AVC provenant d'autres établissements sont exclus.

    Résultats : 416 patients ont été inclus et 32 ont bénéficié d'une thrombolyse. Le taux d'appel du 15 en première intention est de 55%. Le délai entre l'admission et l'obtention de l'imagerie cérébrale est de 178 minutes dont 10% d'IRM. Le taux de contact du neurologue est de 94% et l'utilisation du score NIHSS aux urgences est de 47%. Le taux de patients victimes d'AVC orientés en UNV est de 48%.

    Conclusion : La filière AVC est efficace en regard des recommandations de l'HAS et les rapports de 2009 mais il faut l'optimiser. Une nouvelle étude comparative sera à envisager afin de mesurer l'impact des mesures correctives sur notre pratique.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales