Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Oppenheim Catherine

Oppenheim Catherine

Les travaux encadrés par "Oppenheim Catherine"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Délai de reperfusion et qualité des collatérales : deux éléments clés de la réversibilité des lésions ischémiques en imagerie de diffusion après thrombectomie    - Beyssen Philippe  -  16 septembre 2020  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte et objectif — Cette étude a pour but de clarifier la relation entre le délai de reperfusion, la qualité des collatérales et la réversibilité des lésions en imagerie de diffusion (diffusion-weighted imaging reversal, DWIR) après thrombectomie mécanique (TM) chez les patients présentant un accident ischémique cérébral aigu.

    Méthodes — La DWIR a été définie comme un hypersignal en imagerie de diffusion sur l’IRM pré-TM non présent sur l’IRM de contrôle ≈ 24h, sur une analyse voxel à voxel. Le %DWIR était défini comme le volume de DWIR divisé par le volume de lésion en DWI pré-TM, et une bonne reperfusion comme un score de l’échelle modified Thrombolysis In Cerebral Infarction (mTICI) ≥ 2b. Le délai de reperfusion a été considéré en 4 tranches horaires définies à priori : <3h, 3-4.5h, 4.5-6h, et >6h.

    Résultats — Les 188 patients inclus traités par TM avaient une médiane [EIQ] de DWIR de 3.1mL [1.1-8.7] et de %DWIR de 19.5% [8.9-35.9]. La régression linéaire multivariable a montré une association indépendante entre le %DWIR et le délai de reperfusion (P<0.001), la bonne reperfusion (P=0.037), sans interaction statistique entre ces deux variables (P=0.73). Dans le sous-groupe de patients dont le statut des collatérales était disponible (n=105), il existait une réduction significative du %DWIR chez les patients ayant de mauvaises collatérales traités avant 3h et entre 3-4.5h (42.17% [24.38-64.36] contre 16.95% [4,80-26.32], P=0.002) mais pas chez les patients ayant de bonnes collatérales (30.70% [24.66-31.60]), versus 33,66% [11,42-46.71], P=0.791).

    Conclusion — Une reperfusion rapide après TM est associée avec la réversibilité des lésion ischémiques, particulièrement chez les patients ayant de mauvaises collatérales.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales