Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Laubreton Jérôme

Laubreton Jérôme

Les travaux encadrés par "Laubreton Jérôme"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
2 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 2
Tri :   Date travaux par page
  • Évaluation de la prise en charge des patients sourds signants par le service d'accueil des urgences de Poitiers    - Autin Mathieu  -  25 octobre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : La problématique d'accès aux soins pour les sourds profonds prélinguaux (dits sourds signants) résulte essentiellement d'un obstacle de communication. C'est en ce sens que des unités hospitalières d'accueil et de soins pour sourds (UASS) ont émergé, dont celle de Poitiers en 2011. Ces unités sont autant bénéfiques aux patients qu'aux institutions au sein desquelles elles sont implantées. Cependant, aucune étude n'a mesuré l'impact de la surdité et de l'existence d'une UASS sur la prise en charge de ces patients par un service d'accueil des urgences.

    Matériel et méthodes : Nous avons réalisé sur une période de 5 ans une étude rétrospective monocentrique des passages aux urgences du CHU de Poitiers des patients sourds signants versus les autres patients. Les données récoltées ont été extraites du prologiciel Resurgences® puis ont été analysées en méthode univarieé et multivariée. L'objectif principal était de déterminer si la durée de passage d'un sourd signant était plus importante que celle d'un autre patient. Les objectifs secondaires étaient de déterminer les facteurs pouvant influencer cette durée de passage, l'évolution de l'incidence du passage aux urgences de ce type de patients et le recours qui était fait à l'UASS par les soignants des urgences.

    Résultats : Nous avons analysé un total de 230 855 passages, dont 577 passages de patients sourds signants (pour 253 patients sourds). L'analyse multivariée a mis en évidence une durée de passage significativement supérieure chez les patients sourds. La Classification Infirmières des Malades aux Urgences (CIMU), le repérage de la surdité par le médecin, l'hospitalisation et la venue spontanée du patient aux urgences sont des facteurs influençant cette durée de passage. L'évolution de l'appel de l'UASS pictavienne n'est pas significative. Enfin, sur la période étudiée, le taux d'incidence de passages de patients sourds signants aux urgences est de 2,48/1 000 passages-jour, ce dernier augmentant de façon significative dans le temps.

    Conclusion : Notre analyse a permis de montrer que l'obstacle de communication rencontré par les sourds signants et l'absence de recours aux ressources institutionnelles (dont l'UASS) par les soignants induisent une augmentation de la durée de passage des sourds aux urgences. Des axes d'amélioration sont possibles.

  • Les consultations des patients sourds prélinguaux au sein des UASS de France en 2016 : un essai de typologie    - Pinsembert Laure  -  08 juin 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Des unités somatiques spécifiques d'accueil et de soins pour les patients sourds ont progressivement ouverts leurs portes depuis 1995 jusqu'à ce jour. Actuellement au nombre de 16, leurs missions ont été définies en 2007 par la circulaire n°DHOS/E1/2007. Aucune étude n'avait jusqu'alors analysé les consultations s'y déroulant depuis maintenant plusieurs années.

    Matériel et méthode : Nous avons réalisé sur l'ensemble de l'année civile 2016 une étude épidémiologique descriptive observationnelle multi-site rétrospective de l'ensemble des données recueillies pour chaque consultation ayant lieu dans une UASS somatique française. Les données étaient reportées sur une grille de codage commune à toutes les unités. L'objectif principal était d'établir une typologie de ces consultations.

    Résultats : 11759 consultations on été recensées représentant une file active annuelle de 3344 patients. 91,01% des consultations duraient plus de 15 minutes. 86,01% des consultations étaient des consultations de première ligne. Les motifs de consultations les plus fréquents étaient la « pathologie courante de médecine générale » et les « explications et résultats d'examens ». Les patients porteurs de pathologies chroniques ou d'un déficit associé à la surdité occasionnaient plus fréquemment des consultations plus longues, avec un interprète et/ou intermediateur.

    Conclusion : Notre analyse nous a permis de déterminer deux profils « types » de consultations dont la prise en compte peut participer à l'optimisation du parcours de soins du patient sourd : un profil « simple » et un profil « complexe ». En outre, notre étude a permis de mettre en évidence une inégalité territoriale d'accessibilité aux soins pour la population Sourde.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales