Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Jouteau Damien

Jouteau Damien

Les travaux encadrés par "Jouteau Damien"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
3 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 3
Tri :   Date travaux par page
  • Place du secrétariat médical dans les cabinets libéraux de médecins généralistes : étude qualitative auprès des secrétaires    - Lestapis-Auroux Sébastien de  -  09 mars 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Depuis plusieurs années, la démographie des médecins généralistes libéraux, pivots de notre système de santé, diminue. Parallèlement, la demande de soins est croissante pour de multiples raisons. La plupart des jeunes médecins actuels se tournent vers le salariat, mais avec l'expérience, peuvent revenir vers une pratique libérale. Notre objectif primaire était de recueillir l'avis des secrétaires médicales sur les interactions quotidiennes qu'elles rencontraient dans leur travail, au sein d'un cabinet médical ou à distance. L'objectif secondaire était d'apprécier pour un médecin généraliste l'apport des différents types de secrétariat dans sa pratique quotidienne.

    Méthode : Nous avons réalisé une étude qualitative dans la Vienne entre mars et novembre 2017 avec des entretiens semi-dirigés incluant 11 secrétaires médicales, nombre obtenu par la saturation des données. Un focus groupe a été organisé avec 6 secrétaires issues de l'échantillon initial. Les entretiens ont été fidèlement retranscrits, les verbatim analysés de manière thématique et une triangulation des résultats a eu lieu.

    Résultats : Certaines tâches pour décharger le médecin étaient attendues comme la gestion des appels téléphoniques, du planning, du dossier patient, du matériel médical et non médical. D'autres étaient plus inattendues, comme la gestion du ménage, de la vie personnelle du médecin, des remplaçants. Leur rôle social était primordial auprès des patients, surtout pour les personnes âgées et en milieu rural. La reconnaissance des médecins et des patients était essentielle à leur épanouissement, et une rétroaction par les médecins sur leurs actions et leurs propositions d'amélioration du cabinet serait bénéfique pour la qualité des soins. La violence verbale et physique, surtout en milieu urbain, une patientèle plus exigeante, la solitude de leur métier, la mésentente entre collègues, l'inadéquation entre leurs tâches et le contrat pouvaient poser problème. Un secrétariat à distance comportait moins d'aléas avec des secrétaires toujours disponibles pour le médecin, et était le plus économique. Le confort d'exercice d'une secrétaire sur place, avec une amélioration de la vie personnelle du médecin, un gain de temps médical, un partage des situations émotionnelles difficiles, était indéniable, bien que plus onéreux.

    Conclusion : Ce travail a permis de connaître la vision des secrétaires sur leur métier. Leur rôle, indispensable, présente des avantages et des inconvénients en fonction du type de secrétariat. Connaître l'avis des patients sur l'apport des différents secrétariats dans leur prise en charge serait intéressant.

  • Démarches cindyniques en médecine générale : proposition d'une méthode pour élaborer une conduite à tenir pour chaque "résultat de consultation" du "Dictionnaire de la Société Française de médecine générale" : test de faisabilité sur : "anxiété - angoisse", "arthrose", "insomnie", "otite moyenne" et "reflux - pyrosis - oesophagite"    - Berthonneau Maxime  -  30 juin 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Dans plus de 70 % des cas le médecin généraliste se trouve en situation d'incertitude diagnostique en fin de consultation. Il doit faire face à deux dangers : le risque d'une erreur diagnostique et celui de ne pas évoquer un diagnostic grave. Le concept de "résultat de consultation" (RC) permet, en caractérisant les situations cliniques les plus fréquentes, de maîtriser le premier risque. Notre travail s'est attaché à la gestion du second risque, que nous avons appelé démarche cindynique. Notre objectif était de répondre à la question suivante : est-il possible de rédiger des démarches cindyniques, adaptée aux situations cliniques les plus fréquentes en médecine générale ? Matériel et méthodes : Encadré par un groupe de huit médecins, le travail s'est déroulé en quatre étapes. Suite à une revue de la littérature, nous avons élaboré une méthode de création des démarches cindyniques, puis nous l'avons appliquée à 20 RC du "Dictionnaire des résultats de consultation" (DRC) de la SFMG, et enfin soumise à validation auprès de 785 médecins généralistes, par une évaluation sur le modèle d'une échelle de Likert. Résultats : Sont présentés dans ce travail cinq des vingt démarches cindyniques, pour "anxiété - angoisse", "arthrose", "insomnie", "otite moyenne" et "reflux-pyrosis-oesophagite". L'analyse de l'évaluation de ces démarches met en évidence une adhésion des médecins. L'intérêt et l'utilité générale des démarches cindyniques étaient notés à 7,2/9 en moyenne, avec une médiane à 7, et son applicabilité notée à 6,6/9 en moyenne, avec une médiane à 7. Les résultats pour chaque RC montraient une pertinence à plus de 7/9 et une utilité entre 5 et 8 suivant le RC. Les médecins utilisant le DRC ont globalement donné de meilleures appréciations. Conclusion : L'avis favorable des confrères reçu par ce premier travail innovant incite à le poursuivre en l'étendant à tous les RC du Dictionnaire. Envisager des démarches cindyniques qui tiendraient compte des polymorbidités sera à envisager dans le futur.

  • Analyse des raisons de la mauvaise diffusion du Dictionnaire des Résultats de consultation® chez les médecins généralistes et propositions pour l’améliorer    - Ng Cheong Vee Jean Marie  -  13 mars 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Ce travail est né d'une interrogation en découvrant le Dictionnaire des Résultats de consultation (DRC) : Pourquoi cet outil, paraissant très utile et pratique, est-il aussi méconnu de la majorité des médecins généralistes ? Percevant qu'il existait des freins à sa vulgarisation, nous avons tenté de les identifier et d'émettre des pistes pour les résoudre.

    Matériel et méthode : Nous avons réalisé une étude qualitative par des entretiens semi dirigés de Juillet à Novembre 2013. Une triangulation a été réalisée après avoir atteint l'effet de saturation au bout de 33 auditions. Les résultats obtenus ont été analysés en fonction de sous-groupes, avant d'en faire une synthèse.

    Résultats : La majorité des médecins utilisaient le texte libre pour documenter leur dossier médical. L'utilisation de la CIM10 était considérée comme non adaptée aux soins primaires. Les principaux freins identifiés sont : l'absence d'intérêt chez les médecins pour utiliser une nomenclature, l'absence du DRC dans la plupart des logiciels médicaux, l'absence d'enseignement à la faculté, la peur que cela prenne du temps et que son apprentissage soit chronophage, enfin, ils portent un regard négatif sur la SFMG, perçue comme une société savante, élitiste, et loin de leurs préoccupations avec une communication inadaptée. Parmi les solutions avancées : une intégration du DRC dans tous les logiciels médicaux, sa promotion dans les départements de médecine générale des facultés, une autre manière de communiquer…

    Conclusion : Le principal problème du DRC est qu'il est peu connu des généralistes. Cette étude, en identifiant des freins exprimés par les médecins eux même, au sujet du DRC, met en valeur des leviers pour optimiser sa vulgarisation. Le DRC mieux diffusé fera « de lui-même » la preuve de son utilité. Sa popularité auprès des internes qui le découvrent le montre bien.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales