Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Guiroy Jean-Yves

Guiroy Jean-Yves

Les travaux encadrés par "Guiroy Jean-Yves"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Le psychotraumatisme : abords théoriques. Tempête Xynthia : étude sur les sinistrés de La Faute-sur-Mer deux ans après    - Baron Anne-Sophie  -  24 septembre 2012  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La spécificité du syndrome psychotraumatique a été longtemps méconnue des cliniciens comme des experts. Actuellement, l’attention est portée autour de l’évaluation des résultats des interventions à visée préventive ou curative, et à la mise en évidence du développement d’un état de stress post-traumatique (ESPT) dans les suites d’un évènement traumatique. L’ESPT est un trouble fréquent dont la prise en charge est un véritable enjeu de santé publique.

    Ainsi, nous avons choisi dans un premier temps, de travailler les aspects théoriques du psychotraumatisme, puis dans un second temps, d’étayer notre travail par une étude portant sur l’état psychique des sinistrés de La Faute-sur-Mer, deux ans après la terrible catastrophe. Ce travail a pour objectif principal d’évaluer l’influence éventuelle de la distance existant entre l’origine de la catastrophe et les habitations, sur le développement d’un ESPT chez les sujets impliqués.

    Sur les 58 questionnaires remplis, nous retrouvons 13 diagnostics d'ESPT (Score PCLS ≥ 44) soit un taux de 22,4%, qui est en adéquation avec celui de l'étude InVS qui évalue les manifestations psychotraumatiques sur les victimes de la commune de La Faute-sur-Mer. Si les résultats qui apparaissent sur le graphique représentant la moyenne des scores PCLS en fonction de la distance près/loin semblent visuellement valider cette hypothèse, les résultats statistiques ne vont pas dans ce sens et ne retrouvent aucune corrélation entre la distance par rapport à la digue et le développement d'un état de stress post-traumatique.

    En revanche, nous retrouvons un coefficient de corrélation plutôt modérée entre la hauteur maximale de l'eau et le score total de la PCLS (p=0,008 ; r=0,43) signifiant la présence d'un ESPT. La significativité retrouvée entre la comorbidité anxieuse et la présence d'un ESPT est en accord avec les données de la littérature.

    Notre étude est une étude pilote, qui repose sur un sondage impressionniste de la population des sinistrés de La Faute-sur-Mer. Deux ans après l'évènement, les acteurs de cette catastrophe restent, pour certains, extrêmement impactés, exprimant pour la plupart le besoin de verbaliser.

    Il serait intéressant, dans l'avenir, de pouvoir poursuivre cette étude sur un effectif plus important, l'idéal, utopique, serait bien sûr que ce soit sur la totalité des sujets sinistrés. Mais la réalisation d'un tel travail semble éminemment ardue.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales