Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Boissonnot Michèle

Boissonnot Michèle

Les travaux encadrés par "Boissonnot Michèle"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
2 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 2
Tri :   Date travaux par page
  • Injections intravitréennes de ranibizumab complétées par photocoagulation laser en grid pour le traitement de l'œdème maculaire diabétique avec déficit visuel (étude LLOMD)    - Cazet-Supervielle Agathe  -  07 octobre 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Objectifs : L'objectif de notre travail est d'évaluer, en se basant sur l'évolution de l'acuité visuelle (AV), la nécessité d'IVT complémentaires de ranibizumab à un an, suivant un traitement initial comprenant 3 IVT à un mois d'intervalle associées à un traitement par laser au 4ième mois, chez des patients porteurs d'un œdème maculaire diabétique (OMD) diffus ou mixte.

    Matériels et Méthodes : 30 patients présentant un OMD avec AV <69 lettres et CRT>310 μm ont été inclus. Il s'agit d'une étude prospective, interventionnelle, monocentrique, ouverte, non contrôlée, de phase 2, sans insu. Nous avons évalué la nécessité de réinjection dans les 6 mois suivant le traitement initial, la variation de l'AV, de l'épaisseur rétinienne centrale (CRT), de la qualité de vie, et de la sensibilité rétinienne à l'ERGmf.

    Résultats : Sur un an, 46,7% des patients n'ont pas nécessité de réinjection. Le nombre moyen d'IVT était de 4,9. Le gain moyen d'AV est de + 8,5 lettres (p<0,001 ; IC 95% = 4,5 – 12,5). 73,3% des yeux ont gagné > 5 lettres. 46,7% des yeux ont gagné > 10 lettres. 33,3% des yeux ont gagné > 15 lettres à 12 mois. La CRT a diminué significativement de -78,9 microns (p=0,014 ; IC95%= -16,8 – -140,9). Le questionnaire de qualité de vie montre une amélioration significative de la santé générale (p=0,030), de la vision générale (p=0,001), de la réalisation d'activités avec vision proche (p=0,040) et de la santé mentale (p=0,045). A l'ERGmf, il existe une diminution significative du signal RMS, de l'amplitude de l'onde P1 et de l'onde N1; le temps de latence de l'onde P1 est allongé. Seule une AV basse à l'inclusion est associée avec une nécessité de réinjecter au moins une fois au cours de la 1ère année.

    Conclusion : Notre étude soulève l'intérêt du laser maculaire réalisé au 4ème mois après un traitement d'attaque par IVT de ranibizumab, pour réduire le nombre d'IVT au cours de la 1ère année chez des patients présentant un OMD.

  • Performances visuelles et qualité de vie après chirurgie de la cataracte : implants intraoculaires jaunes versus implants intraoculaires photochromiques    - Sultan Guillaume  -  14 octobre 2013  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Objectifs : Les objectifs étaient d'évaluer les performances visuelles et la qualité de vie des patients pseudophakes implantés avec des lentilles intraoculaires photochromiques et des lentilles intraoculaires jaunes.

    Lieu : Service d'ophtalmologie du CHU de Poitiers, Poitiers, France

    Conception : Étude de cohorte, prospective, de mars 2012 à août 2013 Matériel et méthodes : Des patients présentant une cataracte étaient séparés en 2 groupes et bénéficiaient d'une extraction extra-capsulaire avec phako-émulsification et pose d'implants intraoculaires de chambre postérieure. Dans le premier groupe (groupe photochromique) étaient implantées des lentilles photo-chromiques claires filtrant les rayons UV (EyePx Éclipse, Ophta France) jaunissant et filtrant la lumière bleue sous l'effet des rayons UV. Dans le second groupe (groupe jaune), étaient implantées des lentilles jaunes (Hoya 251-Hoya surgicals Optics et Podeye -Physiol). Les explorations postopératoires comprenaient la mesure de la meilleure acuité visuelle de loin corrigée (MAVC) photopique et scotopique et de la sensibilité au contraste statique photopique avec et sans éblouissement. Le questionnaire NEI-VFQ25 était distribué avant et après chirurgie pour évaluer la qualité de vie des patients.

    Résultats : 36 yeux de 22 patients étaient inclus dans le groupe photo-chromique et 44 yeux de 28 patients étaient inclus dans le groupe jaune. Parmi 29 yeux du groupe photo-chromique et 26 yeux du groupe jaune, il n'y avait aucune différence statistiquement significative entre les MAVC photopiques et entre les MAVC scotopiques. La MAVC scotopique était statistiquement significativement diminuée par rapport à la MAVC photopique, uniquement dans le groupe jaune. Parmi 32 yeux du groupe photochromique et 22 yeux du groupe jaune, il n'y avait pas de différence statistiquement significative des fonctions de sensibilité au contraste avec et sans éblouissement dans l'ensemble des populations, et dans les sous groupes de patients diabétiques ou présentant une maculopathie liée à l'âge. Parmi 17 patients du groupe photochromique et 20 patients du groupe jaune, aucune différence statistiquement significative n'était retrouvée au niveau des différents scores du questionnaire de qualité de vie en postopératoire.

    Conclusions : Les 2 types de lentilles intraoculaires photo-chromiques et jaunes procurent des performances visuelles comparables concernant l'acuité visuelle photopique et scotopique et la sensibilité au contraste photopique. Ces 2 types d'implants peuvent être proposés aux patients. Des précautions sont néanmoins à prendre avec les implants jaunes concernant la vision scotopique. Des études sur la vision mésopique et des évaluations à plus long terme, comparant leurs capacités de photo-protection et le retentissement sur le cycle circadien semblent nécessaires pour guider le choix entre ces 2 types d'implants.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales