Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Vitre Clemence

Vitre Clemence

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Vitre Clemence"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Psychodermatologie appliquée au psoriasis et à la dermatite atopique    - Vitre Clemence  -  14 avril 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La psychodermatologie met en relation la dermatologie et la psychiatrie. Ce lien est très fort puisqu’il commence dès la conception ; les systèmes nerveux et cutanés ayant une origine embryologique commune, l’ectoderme. Cela permet d’expliquer la corrélation qu’il existe entre l’émotionnel, le psychisme et la barrière protectrice que représente la peau.

    Le stress a de nombreux effets sur l’organisme pouvant conduire à l’initiation, au maintien ou à l’aggravation de certaines maladies de peau. La première réponse de l’organisme au stress se fait par l’activation du système nerveux sympathique pour créer la réponse la plus adaptée à la situation. Lorsque le stress devient chronique, l’axe hypothalamo-hypophysaire est activé avec libération de différents facteurs qui vont agir sur le système neuro-immuno-cutané. Les troubles psychiques peuvent en effet influencer les maladies dermatologiques mais ils peuvent également être une conséquence de ces maladies en raison de l’altération de la qualité de vie de ces patients. En effet, les facteurs émotionnels ont souvent une influence significative sur les maladies de peau et les dermatologues sont souvent confrontés à des comorbidités psychiatriques.

    Le psoriasis et la dermatite atopique sont deux maladies pour lesquelles le stress joue un rôle important dans le déclenchement des poussées et dans le maintien de la maladie. L’altération de la qualité de vie peut être importante pour ces dermatoses puisqu’elles présentent la particularité d’être visibles avec un caractère souvent disgracieux. Les principaux symptômes associés sont l’anxiété et la dépression.

    Lorsque les traitements classiques s’avèrent être des échecs, il est important de rechercher des facteurs psychiatriques. Il apparaît alors très intéressant d’associer un traitement psychiatrique médicamenteux ou psychothérapeutique aux traitements dermatologiques classiques. La consultation conjointe associant un dermatologue et un psychiatre lors d’une même consultation semble être une bonne alternative.

    Le pharmacien a un rôle à jouer dans la prise en charge de ces maladies psychodermatologiques que ce soit par l’éducation thérapeutique ou par des conseils pour la gestion du stress ou pour l’utilisation des produits de dermocosmétique comme les soins émollients ou kératolytiques ainsi que pour le maquillage médical.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales