Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Vallart Étienne

Vallart Étienne

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Vallart Étienne"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Le corps en relation : les difficultés psychomotrices influencent-elles le harcèlement en milieu scolaire ? : à partir d'une étude observationnelle chez des primo-consultants en psychiatrie âgés de 8 à 13 ans    - Vallart Étienne  -  13 octobre 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Le harcèlement en milieu scolaire est un problème de santé publique dont les pouvoirs publiques se sont emparés seulement depuis les années 2000. Il s'agit d'une conduite intentionnellement agressive adoptée par un ou plusieurs élèves, qui se répète et qui dure avec des conséquences psychosociales majeures. Le lien au corps y est cliniquement constaté. L'objectif de notre étude était d'observer s'il existait une relation entre harcèlement scolaire et difficultés psychomotrices.

    Matériel et méthodes : Il s'agit d'une étude épidémiologique observationnelle prospective menée au Centre Hospitalier Universitaire de Poitiers. Elle concerne les enfants scolarisés, de 8 à 13 ans et primo-consultants en Centre Médico-Psychologique de la Vienne. Lors d'un entretien individuel de 1h30, l'enfant remplissait un questionnaire sur le harcèlement en milieu scolaire (Questionnaire Bully/Victim revised) et réalisait le test du dessin du bonhomme. Le questionnaire permettait de classer les enfants en harcelés, harceleurs, harcelés/harceleurs et neutres. Le(s) parent(s) répondaient à deux hétéroquestionnaires : celui de la Movement-ABC et le Profil sensoriel-forme abrégée. Les observations cliniques d'une psychomotricienne expérimentée était collectées à l'aveugle ainsi que ses hypothèses.

    Résultats : 24 patients ont été inclus, dont 79 % (19/24) impliqués dans des situations de harcèlement en milieu scolaire. L'analyse statistique n'a pas permis de conclure à un lien de causalité, seules des tendances ont pu être observées selon lesquelles les impliqués auraient plus de facilités lorsqu'ils sont dans un environnement changeant (p=.103) notamment quand ils sont eux-mêmes en mouvement (p=.103) ; l'intégration du mouvement serait de meilleure qualité chez les patients « neutres » (p=.103). L'analyse qualitative observait une hétérogénéité et relevait la prépondérance de facettes tonico-émotionnelles telles que l'impulsivité, l'état de tension et l'hypervigilance chez les patients impliqués. On a constaté que les dessins des patients neutres étaient plus souvent incarnés alors que les signes d'agressivité dans le dessin du bonhomme étaient plus marqués chez les patients impliqués.

    Conclusion : Cette étude préalable à effectif réduit n'a pas révélé plus de difficultés psychomotrices chez les enfants impliqués dans des situations de harcèlement. Elle met cependant en lumière, notamment par des observations qualitatives, certaines caractéristiques pouvant faire l'objet d'études ultérieures. L'implication du corps dans cette distorsion de la relation pourrait être au centre de la compréhension du harcèlemnt notamment au sein de groupes thérapeutiques.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales