Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Staub Magali

Staub Magali

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Staub Magali"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Utilisation de la Carte de Professionnel de Santé par les remplaçants : enquête auprès des médecins généralistes libéraux du Poitou-Charentes    - Staub Magali  -  12 mars 2015  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte : La carte de professionnel de santé (CPS) est une carte d'identité professionnelle électronique. Elle est notamment utilisée pour signer les feuilles de soins électroniques (FSE). Étant strictement personnelle, les remplaçants sont tenus normalement d'utiliser leur propre CPS et non celle des médecins qu'ils remplacent. Or c'est rarement le cas. Les objectifs de cette étude sont d'interroger les médecins généralistes libéraux du Poitou-Charentes, afin de vérifier cette tendance et de déterminer s'ils savent qu'il existe une CPS ou CPF (carte de professionnel de santé en formation) pour les remplaçants. Les objectifs secondaires sont de vérifier si les médecins proposent l'utilisation de la CPS-remplaçant, et d'évoquer des freins à son utilisation.

    Méthode : L'étude quantitative a été menée via un questionnaire adressé par voie électronique, auprès d'un échantillon de médecins généralistes du Poitou-Charentes tirés au sort. 59 réponses ont été recueillies.

    Résultats : Dans l'échantillon représentatif des médecins généralistes de la région, 55,9% savent qu'il existe une CPS ou CPF pour les remplaçants. Sur les 78% qui se sont fait remplacer entre 2010 et 2013, 67,4% n'ont jamais proposé l'utilisation de la CPS-remplaçant. La pratique la plus courante est bien l'utilisation de la CPS du remplacé (84,8%), la CPS-remplaçant ayant été utilisée chez 17,4% des médecins seulement. Les freins évoqués sont l'absence d'information sur la législation de la CPS et sur l'existence de cette carte pour les remplaçants, des problèmes techniques, des inquiétudes sur le règlement des tiers payants et un manque d'intérêt de la part des généralistes.

    Discussion et conclusion : L'information sur la règlementation de la CPS, et l'existence de la CPS-remplaçant n'est pas assez diffusée par les organismes officiels tels que l'Assurance Maladie et le Conseil de l'Ordre. La mise en oeuvre pratique n'est pas encore possible dans tous les logiciels de télétransmission, et freine l'utilisation de la CPS-remplaçant. Ces problèmes techniques doivent être corrigés par les éditeurs.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales