Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Soucasse Claire

Soucasse Claire

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Soucasse Claire"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Evaluation qualitative et quantitative de la perte du goût et de l'odorat chez des patients traités pour un carcinome pharyngo-laryngé par laryngectomie totale et radiothérapie    - Soucasse Claire  -  03 juillet 2013

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les patients traités par chirurgie et radiothérapie pour un cancer de la tête et du cou se plaignent de plus en plus de moins bien sentir les odeurs et le goût des aliments. Il était donc pertinent d'évaluer la perte du goût et de l'odorat chez les patients traités pour un carcinome pharyngo-laryngé par laryngectomie totale et radiothérapie. Une étude rétrospective transversale a été réalisée au sein du service d'O.R.L du C.H.U de Poitiers sur deux groupes de huit patients. L'ensemble du premier groupe de patient avait terminé leur traitement de radiothérapie depuis moins de douze mois et les patients du deuxième groupe depuis plus de douze mois. Le protocole comprenait : un questionnaire d'autoévaluation de la perte olfactive et gustative, un test objectif du goût et de l'odorat et un questionnaire visant à évaluer l'effet produit sur l'appétit du patient de quatre odorants utilisés dans le cadre d'un programme de stimulation de l'oralité chez des nouveau-nés prématurés. Les résultats ont mis en évidence que tous les patients souffraient de cette atteinte olfactive et gustative mais que leur ressenti n'était pas toujours en lien avec le degré de l'atteinte évaluée. De plus, aucun ne maîtrisait ni ne connaissait la technique du bâillement poli pour percevoir les odeurs. La perception des odorants de fruits et d'épices semblait plus altérée mais mieux récupérée par les patients. Concernant le goût, l'étude a montré que le goût sucré était moins bien perçu à l'inverse du salé ressenti comme exacerbé par les patients. Il a pu également être observé que la plupart des patients du premier groupe décrivaient un arrière-goût métallique à la suite du traitement de radiothérapie. Enfin, sur les quatre odorants proposés pour stimuler l'appétit, seul l'odeur du lait avait un réel effet. La prise en charge orthophonique du patient laryngectomisé doit prendre en compte la dimension sensorielle (gustative et olfactive). En effet, les patients souffrent de cette atteinte et n'osent pas toujours en parler alors que la perception gustative et olfactive joue un rôle clé dans la reprise alimentaire après l'intervention et donc, dans le processus de guérison.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales