Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Saumur Eugénie

Saumur Eugénie

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Saumur Eugénie"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • La fréquence de contact relationnel avec des personnes ressources spécialisées ou non favorise-t-elle le maintien de l'abstinence alcoolique à trois mois après une cure en établissement avec hébergement d'au moins trois semaines ?    - Saumur Eugénie  -  06 juin 2013  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Objectifs : L'objectif principal de cette étude est de montrer qu'il existe une corrélation entre des contacts fréquents quelque soit le type de recours et le maintien de l'abstinence après une cure de trois semaines en établissement. La première phase de ce projet consiste à évaluer le réseau relationnel, la fréquence et le caractère récent des contacts à la sortie et à trois mois et de rechercher les personnes ressources principales des patients alcoolodépendants.

    Méthodologie : Les patients ont été interrogés à leur sortie par un questionnaire papier en groupe ou individuellement puis ils ont été entendus une nouvelle fois à trois mois par téléphone et par questionnaires à remplir en ligne pour ceux qui possédaient une adresse mail valide. Les outils utilisés dans le questionnaire ont été : la Consommation Déclarée d'Alcool (CDA), le questionnaire HAD, le questionnaire de l'Insight, le questionnaire de l'estime de soi. Un recueil précis sur leur contexte de vie, sur leur histoire addictive, sur leur réseau relationnel, sur la confiance que leur entourage leur accordait a été réalisé. A trois mois, nous avons chiffrer leur consommation d'alcool et leur craving.

    Résultats : Cent trente six patients ont été inclus, quatre vingt quatorze ont pu être de nouveau entendus à trois mois, soit un pourcentage de non réponse de 31%. La population est constituée pour les trois quarts d'hommes. On ne retrouve pas de profil « à risque » de rechute : en effet l'âge, le sexe, la ressource financière, le niveau socio économique ne semble pas influencer de manière significative le maintien de l'abstinence. Le seul critère semblant agir sur le maintien de l'abstinence est la seule fréquence de contact sans qu'il y ait une personne ressource qui prédomine.72% des personnes abstinentes à trois mois ont des contacts fréquents contre 51% dans le groupe « rechute ». Le médecin généraliste est la personne ressource la plus citée ce qui lui confère un rôle primordial dans le suivi du patient sevré. L'estime de soi forte est liée à un recours important et donc pourrait contribuer au maintien de l'abstinence.

    Conclusion : Cette étude prouve qu'un réseau relationnel riche avec une fréquence de contact élevée quelque soit le type de recours aide au maintien de l'abstinence.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales