Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Sarraude Stéphanie

Sarraude Stéphanie

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Sarraude Stéphanie"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • L'utilisation, en soins primaires, d'un auto-questionnaire validé sur la pollution de l'air intérieur de l'habitat chez l'enfant asthmatique, permet-elle d'améliorer la prise en charge environnementale de son asthme ?    - Sarraude Stéphanie  -  05 novembre 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Plusieurs études ont démontré le lien entre la Pollution de l'Air Intérieur (PAI) et l'asthme. Lors de sa thèse présentée en 2012 à Poitiers, Sabrina LE MATOCH a construit et validé un auto-questionnaire de dépistage de la PAI de l'habitat chez l'enfant asthmatique. Nous avons voulu étudier l'utilisation de celui-ci et son utilité en pratique courante de médecine générale.

    Objectif : Le but est de démontrer l'intérêt de l'utilisation de l'auto-questionnaire de dépistage de la PAI de l'habitat dans la prise en charge environnementale de l'enfant asthmatique. Les objectifs secondaires sont d'apporter aux parents des connaissances sur la PAI, de dépister une PAI non connue ou non reconnue, de disposer d'un outil reconnu utile et pertinent par les médecins généralistes dans leur pratique courante.

    Méthodologie : Nous avons sollicités des médecins généralistes du Poitou-Charentes et des Pyrénées Atlantiques pour recruter, parmi leurs patients, des enfants asthmatiques âgés de 3 à 16 ans. L'auto-questionnaire de S. LE MATOCH a été rempli, ainsi que deux questionnaires de validation (un par les parents et un par les médecins). Les formulaires nous ont été retournés pour analyse des données.

    Résultats : Seule la notion d'apport de connaissances chez les parents a pu être validée statistiquement du fait de la faiblesse de notre cohorte d'enfants. L'analyse des pourcentages montre tout de même un intérêt à la fois pour les parents (apport de connaissances, dépistage de PAI, modification des comportements) et pour les médecins (dépistage de PAI, modification de prise en charge consécutive, utilité et pertinence reconnues). On notera une utilisation fréquente de produits d'intérieur à base de chlore ; d'autant plus fréquente pour les parents qui déclarent connaitre le mieux les facteurs de PAI favorisant la survenue d'asthme.

    Conclusion : Ce travail a permis de mettre en évidence l'intérêt de l'utilisation de l'auto-questionnaire de dépistage de la PAI en soins primaires dans la prise en charge des enfants asthmatiques. Il reste à confirmer les résultats obtenus sur un échantillon plus important afin d'avoir une validité statistique. Il serait intéressant de poursuivre l'étude de l'impact de l'auto-questionnaire en faisant une analyse comparative dans le temps ; et de poursuivre les explorations concernant les produits à base de chlore.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales